Le "champ" macabre des sirènes (!!!)

Publié le par chercheur d'histoires

Des p'tits trous partout : Du design pontavéniais sans doute ?

Des p'tits trous partout : Du design pontavéniais sans doute ?

Le "champ" macabre des sirènes (!!!)

Que reste-t-il de la mémoire et de l'esprit de ces intouchables lieux ? ? ? 

- Un fourre-tout de bidules antagoniques entre eux, d'une dangerosité redoutable pour les passants, les canards et les "cannes" des piétons, les poucettes, les troupeaux de patachons et leurs petits bou't choux, et ne l'oublions pas car c'est le plus grave :

pour la conserv'atroce des lieux, lorsqu'elle daigne parfois venir faire un p'tit tour dans son musée. 

- Cet espace, sans espace, n'a plus que la sale gueule d'un casse-gueule.

C'est rigolo plein de poils à gratter lorsque l'on pense à la société dans laquelle on vit, et qui ne cesse de créer des interdits au motif de lutter contre les dangers  : et pas forcement les plus traîtres !

C'est poilant : sauf pour ceux qui s'y retrouvent à quatre pattes.

(Pas d'allusion à ce que viennent de vivre (de mourir) des passants par là par hasard. Ce texte fut écrit avant la tragédie)

- Cette sinistre chose est truffée d'obstacles anti-handicapés.

Ne serait-ce pas le comble du handicap du cerveau ... pour les minables initiateurs de cette opération de destruction massive de l'environnement de la Place : tous mouillés comme des oies de l"Aven sans tête, dans cet immense scandale.

Quelle est triste à mourir cette place gravement déstructurée, ayant perdu toutes ses fonctions vitales pour la population locale.

Rien d'étonnant donc à ce que le conducteur d'u camping cars perdu dans cette forêt mortifère, se retrouve par inadvertance dans la Cité Julia !
A qui la faute, si ne n'est aux habitants de cette cité, et à tous les autres jemenfoutistes du coin, qui n'ont pas osé gueuler lorsqu'il le fallait dans l'intérêt général de la commune et de ses habitants :

Ces crétins n'ont pas osé réagir avec force, lorsque la municipalité précédente avait décidé : sans concertation ni étude préalable, de construire un musée outrancièrement démesuré en plein centre de ce minuscule et étroit trou de peinture.

Avant : Ce Monument et sa Place avaient un caractère Historique 

Depuis :  Cet ensemble n'est plus qu'une espèce de Monument hystérique sans caractère. 

Dans ce merdier :

Un peintre n'y retrouverait plus ses pinceaux : C'est pour dire !

A suivre demain

------------------------------------------------------------------

La photo du jour :

Des p'tits trous, des p'tits trous, partout des p'tits trous du Kul'turel sur le champ de bataille, taillé comme un piquet de panneau d'interdiction, pour les pontavénounours.

J.M. : tu devrais lancer un appel à projets auprès de vrais urbanistes compétents, afin que cette multitude de p'tits trous puisse être utile à quelque chose de bien et de bon pour ta commune ...

... par exemple : pour faire chier les troupeaux d'ânes qui stagnent pour diverses raisons, à proximité de l'entrée du supermarché de peinture de la Place.

Dans ce merdier, une pontavénaine ne retrouverait plus ses morpions : c'est pour dire ! 

------------------------------------------------------------------
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article