La tête plongée dans un pot de peinture jusqu'au cou (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Où suis-je ?

Où suis-je ?

 

La tête plongée dans un pot de peinture jusqu'au cou (fin)

(Suite du communiqué de presse)

"Les piétons sont autorisés à circuler sur la chaussée "

Autorisés ? :

J.M. : Essayes pour une fois de t'exprimer correctement. Ne serait-ce pas plutôt forcés ???

Où donc pourraient-ils circuler autrement - et surtout moins dangereusement ! - depuis que M Le Maire a privatisé l'espace public central de cette placette réservé logiquement aux piétons ?

"La vitesse des véhicules est limitée à 20 Km/h"

Mais J.M. : Dans ce capharnaüm, 20 km/h c'est déjà de l'excès de vitesse !

Et puis, quel est l'automobiliste qui pourrait repérer d'un coup d'œil les nouveaux panneaux d'interdiction implantés sur la Place lorsqu'elle est lourdement encombrée :

- De cars et d'engins divers en stationnements sauvages ?

- De troupeaux d'indisciplinés touristes -le plus souvent déguisés en vieillards ! - déambulant difficilement à l'aveuglette entre des tas de ferraille ?

- De chanteurs de sornettes et de chevaux de trait en mal de suicide ?

- D'enfants sans laisse ayant la bougeotte ?

- Et surtout, de chaises roulantes perdues dans la foule ?

J.M. : Ne penses-tu pas comme le dit si bien la CHARLiO'T que sur cette Place : le frein à main bloqué, chaque conducteur devrait être équipé d'yeux télescopiques pivotables de haut en bas et à 360°, afin qu'il puisse éviter de rayer une aile, un pare choc, ou une portière de son automobile comme c'est la cas très régulièrement aujourd'hui ?

JM. le bien heureux : Pourquoi restes-tu bloqué dans une posture de déni envers la pagaille que tu as provoquée en acceptant d'aménager la Place du musée de la CC'ânerie la plus loufoque qu'il puisse exister au monde ?

Elle est devenue par la faute - et celle de dame la soutane - incontrôlable, ingérable et encore plus dangereuse pour l'homme et ses bagnoles, que les ruines de Rustéfan.

Ce n'est pas de minables piquets invisibles qui règleront l'immense problème que vous avez provoquée par stupidité.

Conclusion :

Des morts ? : il y en aura. Ce n'est plus qu'une question de temps ... mort.

 

-----------------------------------------------------------------

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article