Après l'écrit, l'oral (Page n°2)

Publié le par chercheur d'histoires

J.M. : où es-tu ?, que fais-tu ?, que deviens-tu cher lustucru du cru ?

J.M. : où es-tu ?, que fais-tu ?, que deviens-tu cher lustucru du cru ?

Après l'écrit, l'oral (Page n°2)

Tu te fous de la gueule de ton peuple m le maire !

"Tu t'en fous autant qu'une paire de sabots de bois envers la couleur de ses chaussettes de laine de "vert délavé" !"  lui balance dans les gencives la va-nu-pieds CHARLiO'T

...  Suite   ..........................................................................................

Je profite d'ailleurs de cet intermède sans remède, pour demander à l'adjoint à la mollassonne culture de la CC'ânerie, s'il pouvait nous communiquer - sans nous niquer - les comptes  2015-2017 de la location par la CCA de cette Salle Julia * ( de 3 000 à 6 000 € le WE)

Je serais heureux de connaître le montant total encaissé, sachant que la commune de Pont-Aven devrait normalement recevoir la moitié du butin.

J.M. : Avec cette manne tombée du ciel, tu ne devrais plus pouvoir prétexter d'un manque de fonds pour ne pas construire des salles communales laïques de substitution destinées à ta population.

Des édifices dignes de la notoriété de la Cité des anciens Peintres de talent qui manquent tellement aux habitants de ton bled, va-t-il sans dire !

Des établissements répondant aux besoins d'une population en grande souffrance patrimoniale et culturelle, évidemment !

Voire : une maison du peuple comme ils en poussent depuis quelques années chez tous nos proches voisins !!! 

A cet égard, nous apprenons cette semaine que la municipalité de Bannalec vient de décider de construire une nouvelle médiathèque.

Bien heureux seront les futurs jeunes couples qui auront la bonne idée de se fixer dans cette dynamique commune rurale : N'est pas J.M. ?

 ...................................................................................

* Le petit doigt de la CHARLiO'T lui dit dans l'oreillette que personne n'a accepté pour l'instant de louer cette salle au prix exorbitant demandé, alors même qu'elle ne dispose d'aucun parking de proximité, tel que la LOI l'exige strictement. 

Expulser la population de Pont-Aven de ses salles communales pour simplement faire plaisir à une conserv'atrocité, c'est particulièrement atroce : mais qui s'en soucie mis à part les idiots du village d'Astérix ?

La famille "Personne" sans doute !

C'est bien con les cons  : non ? 

A suivre demain

--------------------------------------------------------------------------- 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article