Les horreurs-dateurs arrivent (IV)

Publié le par chercheur d'histoires

De son buste sur la Place, elle voit tout. Et c'est pourquoi :  les bras "lui en tombent".

De son buste sur la Place, elle voit tout. Et c'est pourquoi : les bras "lui en tombent".

Les horreurs-dateurs arrivent (IV)

Je pense aussi hélas que : sauf un miracle de Saint-Guénolé bien évidemment,  le Square Botrel sera bientôt transformé en un parking touristiqué à mort, ...
...  car manifestement plus rien ne pourra retourner les culottes du bon J.M. Dagober et de ses enfants de chœur.
" Si vous vouliez vous faire passer pour des corniauds, vous ne pourriez mieux faire" nous fait remarquer la CHARLiO'T 

- - -  Suite  - - - 

Cela dit, passons aux choses sérieuses en nous retrouvant un court instant, quelques années en arrière ...

... Retrouvons-nous pataugeant comme des p'tits fous de dieu gauguin, dans la puanteur du jus du ...

"Plus gigantesque Scandale Architectural et Urbain du siècle, dans notre vieux monde dit : civilisé "

A cette époque, j'avais osé hurler de toutes mes forces morales et républicaines, contre le sinistre scandale de l'instruction puis de la délivrance du permis de construire du temple de la peinture Cc'ânisée. 

- Hurler contre le défaut des études préliminaires nécessaires à ce type de projet stupidement démesuré au regard de la faiblesse des possibilités financières, d'accueils, d'accès et de stationnements de proximité de la Commune.

Hurler contre le défaut d'une étude des d'impacts pervers de ce projet sur la vie des habitants.

Hurler contre Le non-respect :

- Des principales règles imposées par le Code de la Construction de l'Urbanisme, 

- Des strictes règles - à respecter obligatoirement - du PLU et la ZPPAU

- Et enfin, de la plus importante règle concernant l'avenir de la Cité des anciens peintres de talent, d'un SCOT que toutes les municipalités du territoire de la CCA avaient adopté trois mois avant le dépôt de ce permis de construire par M le Président de la CCA. (voir à ce sujet le réquisitoire que j'avais publié ici en son temps).  

Les "devenus insolubles" problèmes liés à l'ahurissante déstructuration du centre ville durant les travaux annexes sur la Grand'Place, rendus nécessaire après la construction de ce musée lourdement entaché de nombreuses irrégularités, 

 et en particuliers, ceux liés à la dangerosité de son nouveau con-concept de circulation, et à la disparition de très nombreux stationnements nécessaires à la vie du centre ville,

Tous ces gravissimes délits sont essentiellement dus aux Hauts Dignitaires impliqués dans ces scandales à répétition, passible : dans une démocratie qui se respecte ...

... de poursuites judiciaires au pénal.

Ces scandaleux actes délictueux ne peuvent plus être réglés que devant la Justice pénale.
L'avenir de la commune et de ses habitants en dépend. 

Sans une remise à plat de ces minable actes et une remise en question de toutes les combines qui jalonnent cette merdeuse affaire, plus rien n'arrêtera la décomposition en marche forcée de la commune. 

Tout le reste, toutes les rêvasseries des uns et des autres (leurs horreurs-malheurs-dateurs), toutes les stupides incantations contenues dans les centaines de pages du futur PLU (à suivre bientôt ici), ne sont que du pis-aller.

A suivre

-------------------------------------------------------------------------------  

 

 

   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article