Les rumeurs d'une Cité qui se meurt (VII)

Publié le par chercheur d'histoires

Reveillez-vous les ruines  : On parle de vous dans le trou.

Reveillez-vous les ruines : On parle de vous dans le trou.

Les rumeurs d'une Cité qui se meurt (VII)

Moi qui fabule énormément comme tout bon pontavéniais, je l'entends déjà nous annoncer qu'il aurait enfin la ferme intention d'intégrer à son prochain programme électoral, le vœu pieux de construire une maison du peuple au sein de laquelle serait aménagée la grande et riche bibliothèque de la mémoire de Pont-Aven et de ses anciens habitants.

- -  -  Suite  - - -

"La ferme SVP ceux qui n'y croient pas"  postillonne dans ma soupe au café noir la CHARLiO'T

Certes, c'est bien amené. Notre très chère  pontavénus-beauté a le sens aigu de la formule - Presque autant que monsieur le maire, dirais-je même -  mais voilà, en voulant trop faire la maligne, la CHARLiO'T patauge une fois de plus dans sa gamelle de lait chaud-show.

 En effet : D'après la rumeur qui circule depuis un mois dans les caniveaux du trou de peinturlure, la surprise de notre CSP (Chef Spirituel Pontavénain) concernerait :

Gast ah gastro ! le plus grand collectionneur d'ACF (Art Contemporain Français)

Selon les ragots qui circulent à 180 km/heure le long de l'Aven, la  prochaine annonce de Monsieur le maire : chut, pour l'instant secrète; très bientôt, ce GCB (Grand Collectionneur Breton) prendrait en main propre les manettes de l'avenir de la friche industrielle du Bois d'Amour.

Alors, cette rumeur ? : Gros poisson d'avril de l'Aven, ou œuf de Pâques pourri !

Rigolez, rigolez : Verra bien qui n'y verra rien de rien une fois de plus.

A suivre demain

----------------------------------------------

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article