Des ondes qui font des vagues à Pont-Aven (VI)

Publié le par chercheur d'histoires

Le corps mourant du cormoran du Croissant

Le corps mourant du cormoran du Croissant

Des ondes qui font des vagues à Pont-Aven (VI)

--- Suite du texte de la pétition :

De plus, la décote d'un bien immobilier situé près d'une antenne relais est communément évaluée à une perte d'environ 30 % de la valeur initiale.

"Ça c'est vrai" s'exclame la Grand'Tante d'Elustucrucifix, qui fit dans sa tendre jeunesse une carrière de  bonne-à-tout-faire à Paris. 

Ce "ça c'est vrai" est vrai car sans aucun doute possible, les ventes des appartements à Paris se négocient aujourd'hui ...
...  avec une décote de 103O % de leur valeur initiale
? ? ? 

... et les biens immobiliers de Pont-Aven, avec une moins-value de deux à trois fois inférieure à leur valeur initiale ... d'avant le grand bouleversement du musée en 2006.

... exceptions faire des rares emplacements bénéficiant "à donf" de la nouvelle cathédrale de la culture : 

De la Culture, et de la culbute vers le haut, des prix de vente de ces emplacements privilégiés. 

Privilégiés "à fond les caisses enregistreuses" par le système mis en place par les trois municipalités précédentes, et fonctionnant à donf depuis le commencement du règne l'ancien adjoint à tout faire de ce pays des culbuteurs.

"Quelles z'ondées de vérités que tu nous déverses là" me déclare la CHARLiO'T

Et moi de conclure :

S'il y en a qui ne souhaitent pas d'antenne près de chez eux , le moyen le plus simple pour s'en passer ne serait-il pas pour eux de se désabonner de leurs insupportables téléphones portatifs ?

Ces contestataires comptent sur 5OO signatures. C'est-à-dire dans ce cas, 5OO clients de moins au moins, pour les opérateurs :  Cela donne à réfléchir non ? :

Affaire à réfléchir certes, mais des deux côtés da la barrière du conflit, et non pas uniquement du côté de la mairie de Pont-Aven* qui ne répond plus depuis longtemps à ses mécontents abonnés !
Cela dit, ma petite tête encombrée par des ondes telluriques, ne pense pas qu'Orange déciderait sur un coup de tête, d'implanter une coûteuse antenne sur les terres d'Etienne de Nizon, uniquement pour précipiter la mort du cormoran agonisant sur l'aire de repos de Rustéfan,  

... alors même  que cet avare fruit pourri pour les abonnés au téléphone terrestre du coin, refuse d'intervenir pour refaire ses vieux réseaux traditionnels.

................................................................................................................

Monsieur le maire ne cesse de répéter à tout va qu'il souhaite de tout cœur implanter des jeunes ménages sur le vaste cimetière de son territoire.

Va-t-il devoir les contraindre à élever des pigeons voyageurs au fond de leurs minuscules jardins, afin de pouvoir communiquer avec le reste de monde civilisé ?

(* De la mairie de Pont-Aven ? A voir ici demain)

Suite et fin demain matin

-------------------------------------------------

La photo compromettante du jour :

Le corps mourant du cormoran du Croissant au beurre fin de Nizonde.

"Ça c'est la faute aux ondes produites par la promue Chevalière de la Table R'onde de Rustéfan" nous murmure la décharnée vieille Jénovéfa. 

-------------------------------------------

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article