Le fantôme du fantôme (Epilogue funèbre)

Publié le par chercheur d'histoires

M le maire de Pont-Aven : Pourquoi avez-vous transformé un vulgaire tas de cailloux, ...

M le maire de Pont-Aven : Pourquoi avez-vous transformé un vulgaire tas de cailloux, ...

... en un vulgaire dépotoir de ferraille ?

... en un vulgaire dépotoir de ferraille ?

Le fantôme du fantôme (Epilogue funèbre)

Extrait de l'arrêté municipal des  6 et 10 juin 2006, signée par la grandissante future Chevalière du désordre de Pont-Aven :

".(les soi-disants propriétaires ) ... sont mis en demeure de prendre dès la notification du présent arrêté les mesures suivantes, destinées à mettre fin à tout péril imminent : mettre en place un balisage interdisant l'accès au public, fermer les accès au site par des grilles de type HERAS, fermer la fosse à lettrines et le puits"

"Et mon Cul't : C'est du boudin noir peut-être ?" aurait pu se demander la prude Jénoféva de Rustéfan ... si ses dents n'avaient pas entre les dents, un demi-millénaire.

Des enfumages enfumés des mollassonnes andouilles pontavénaines, j'en ai connu des dizaines comme celle-là à cette époque où je menais à tout va des actions patrimoniales envers la sauvegarde et la sécurisation des majestueuses ruines du manoir construit par Jean Du Fou vers 1480.

Je reconnais que Jean-Marie : en bon serviteur de dame la soutane, est intervenu illico presto.

Illicoco prestoto en exigeant que les employés municipaux posent de la grille HERAS sur une inter-minable longueur d'environ 6 mètres de long. 

6 mètres sur les environs 120 mètres nécessaires pour sécuriser les lieux. 

Cela veut dire qu'au bout de 20 mandats de Lebretitude, l'actuel maire de Pont-Aven  aura terminé sa lourde et honorifique tâche patrimoniale.

Soit à quelques heures près : 120 ans ! 

"Oui mais" s'exclame une CHARLIO'T très  en colère :

"Dans 120 ans, les ruines de Rustéfan se seront totalement écroulées depuis longtemps"

Je lui réponds que ce n'est pas si grave que ça.

En effet dans 120 ans : et dans le cadre de la loi anti-gaspi,

... les belles pontavénus-Héras-beautés pourront être réutilisées pour clôturer le champ des ruines de la Célèbre Cité des anciens Peintres de talent.

"Oui mais" s'écrit encore plus fort une CHARLiO'T hors ses solides gongs de Rustéfan.

"avec 120 mètres de posés tous les 120 ans, il faudra au moins mille ans pour arriver au bout du dévidoir de grillage !"

------------------------------------------- 

Les photo compromettantes du jour :

 

M le maire de Pont-Aven : Pourquoi avez-vous transformé un vulgaire tas de cailloux ...

... classé Monument Historique, ...

... en un vulgaire dépotoir de ferraille ?

Serait-ce l'une de vos innombrables très bonnes idées rouillées ... 

...  d'embellissement de votre patelin ? 

------------------------------------------- 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article