Le poids de l'exemplarité (suite)

Publié le par chercheur d'histoires

2011 : Place des ex-Grands Chênes : Un grand projet d'avenir pour le secteur

2011 : Place des ex-Grands Chênes : Un grand projet d'avenir pour le secteur

Le poids de l'exemplarité (Suite)

Et si l'on creusait un peu plus dans le vif de ce sujet exemplaire.

il a tellement de poids qu'il est devenu l'un des poids lourds de la commune.

"Un poids lourd que l'on traîne comme un boulet au pied ?" me demande la CHARLiO'T

En effet : Une exemplarité lourde à supporter pour des habitants normaux un pays démocratique.

Si vous le pouvez, faites l'effort SVP de vous souvenir du gigantesque projet "URBAIN et PAYSAGER" que la précédente municipalité avait mis en œuvre en 2011, dans le cadre d'une concertation participative avec la population de Pont-Aven.

A l"époque, sur ce blog j'avais hurlé à l'imposture.

Revenons donc aujourd'hui sur l'un des grands projets d'avenir intégré à cet ahurissant projet ;

La Place des ex-Grands Chênes :

Souvenez vous qu'à l'époque, le projet d'un nouveau musée secrètement mené dans les coulisses de la mairie n'avait toujours pas été annoncé à la population.

Un projet de musée qui, forcement, devait mener à déplacer la mairie.

Une mairie que ses initiateurs avaient décidé, dans le plus grand des secrets, d'installer "PROVISOIREMENT" dans l'école du diable du bourg-d'en-bas de la commune.

Une école du diable dont les mêmes avaient décidé -  dans le plus grand secret - d'évacuer les enfants du diable pour les entasser : comme des bestiaux à viande,  dans des baraquements industriels à construire sur la Place des Grands Chênes à NIZON.

Des baraquements implantés au beau milieu de trois monuments historiques, dans un espace de ce fait ultra-protégé, où les constructions industrielles sont strictement interdites.

Interdites, mais autorisées dans ce cas par la Grand Architecte des Bâtiments de France pour une période temporaire maximale de 9 ans.

Qu'en conclure aujourd'hui, à un an de l'obligatoire destruction de ces affreuses baraques industrielles tant aimées des pontavénizoneux ?

Ça crin de cheval de trait : Non ?

A suivre demain

---------------------------
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article