La boîte d'outils des mises en boîte

Publié le par chercheur d'histoires

Ça devrait couler de source ...

Ça devrait couler de source ...

La boîte d'outils des mises en boîte

Avertissement :

Certains passages de mes textes sur ce blog peuvent heurter la sensibilité de nombreuses personnes de Pont-Aven. Les faits et les méfaits que je dénonce ici sans cesse ni concession mais dans l'Interêt Général de Pont-Aven et de sa population depuis 2009 sont tellement nombreux et souvent particulièrement graves, qu'il est forcement logique que tôt ou tard, ces personnes se sentent attaquées, 

... alors que sans ce blog salutaire et râleur, elles pourraient continuer à vivre paisiblement sans soucis.

Petit rappel du sens et des objectifs de ce blog de merde,

qui me vaut tant d'emmerdes : 

Depuis plus de 2O ans, je mène  sans arrêt à Pont-Aven d'intensives actions patrimoniales et culturelles comme nul autre personne de la commune. Et cela, souvent seul, sans aide extérieure, et avec mes moyens des plus dérisoires. 

Tout ce que je propose est gratuit, mais pour autant je dois régulièrement en payer le prix fort. 
Parallèlement je mène des actions civiques et citoyennes en dénonçant les dérivent municipales ou autres que je décèle hélas trop régulièrement.

Ces actions allant systématiquement dans le sens de la moralisation des actions publiques voulue par le Président de la République. 

Je ne suis en réalité qu'un petit courageux lanceur d'alertes, n'intervenant que dans l'Intérêt général de sa commune de naissance et de ses habitants. 
Je fus un Expert Judiciaire près de la Cour d'Appel de Rennes durant toute ma carrière de Géomètre Expert. Un expert particulièrement agguérri en matière de conflits de voisinage, de respect ou non du Code Civil dans son volet foncier, du code de la Construction et de l'Urbanisme; étant par ailleurs un ancien urbaniste de terrain. 

Lorsque je dénonce des délits ou des forfaits liés à mes anciennes fonctions professionnelles, ce n'est qu'après avoir profondément pris connaissance des dossiers et les avoir étudiés et analysés minutieusement. 

- Le dossier de l'autorisation d'aménager un camp d'un millier de Mobil Homes sur 25 hectares d'espaces boisés classés; de surcroit zone humide primitive, m'a demandé au moins une centaine d'heures de travail.

- J'ai planché sur le dossier de l'abominable permis de construire du Musée de la CCA bien plus longtemps encore.

- J'ai passé le même temps pour préparer un mémoire juridique sur la propriété foncière  des Ruines de Rustéfan, puis sur le devenir de la Friche du Bois d'Amour.

- J'ai au moins le courage de dénoncer les constructions édifiées illégalement sur le Domaine Public Maritime du Port, alors que personne d'autre n'ose broncher.

- Je prépare actuellement un très long et complexe mémoire sur la propriété de l'Aven dans sa portion urbaine. Un document essentiel pour l"avenir de la friche du Bois d'Amour si le but du projet en cours sur ce lieu était de prendre en compte l'intérêt Général de la diversité patrimoniale et environnementale de l'Aven et celui de la population locale et de son avenir. 

Ces  actes sont aux antipodes des élucubrations et incantations qui sont proposées par la municipalité actuelle à son peuple.

Qui peut en dire autant ? 

Par contre, les innombrables petits errements municipaux sans conséquence ultérieure ne sont pas dans mon collimateur, sauf d'en profiter pour en plaisanter. Je ne vise sérieusement que du lourd, du scandaleux, du terriblement néfaste pour la population, du passible à des actions au pénal si la justice intervenait à Pont-Aven autant que  partout ailleurs dans le pays, mais ce n'est pas le cas : loin de là.

Des dossiers empilés sur mon bureau en apportent la preuve incontestable.

J'ai une conscience républicaine qui me porte irrésistiblement à réagir dès que je décèle qu'un vrai délit ou qu'une importante dérive municipale sont commis contre l'intérêt de la population. Hélas, j'en rencontre énormément .

Par ailleurs, depuis longtemps j'essaye de m'affranchir des dogmes religieux et politiques. Depuis quelques années je ne supporte plus les dogmes médiatiques, et sur Pont-Aven : les dogmes culturels en vigueurs depuis 1985.

Je ne crois pas, je ne pense pas. J'observe, je me renseigne, j'analyse qualitativement et de façon critique chaque chose, avant de me faire une idée que j'espère pertinente.

Je ne m'appuie pas sur des vérités, surtout lorsqu'elles sont révélées, mais sur des réalités.

Je veux être et rester libre comme devrait l'être tout citoyen, mais que c'est difficile et coûteux d'y parvenir sans embuche !

Mon esprit est empreint de la Déclaration des Droits et des Obligations des Personnes,

... sachant que les droits des uns s'arrêtent là où commencent ceux des autres,

... et que par-dessus cette règle, en démocratie non galvaudée, l'Intérêt Général prévaux toujours sur les individualismes. 

Enfin, je présens douloureusement qu'aujourd'hui, ces règles fondamentales et de bon sens ont volées en éclats dans l'ensemble de notre société.

En ajoutant de la dérision et de la malice à toutes ces règles que je m'impose coût que coût, ​Voilà sur quoi repose ce blog de merde.

------------------------------------------------------------

La photo du jour :

Tout ça devrait couler de source, 

mais hélas de moins en moins à Pont-Aven.

-------------------------------------------

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article