La boîte aux boules puantes (Page n°6)

Publié le par chercheur d'histoires

Que fait donc ce fauteuil dans cette impasse pour lui ?

Que fait donc ce fauteuil dans cette impasse pour lui ?

Il n'imagine tout de même pas pouvoir livrer son chargement au musée par là ?

Il n'imagine tout de même pas pouvoir livrer son chargement au musée par là ?

La boîte aux boules puantes (Page n°6)

Qu'en retenir aujourd'hui lorsque l'on a de la suite dans les idées ?

Il y a au moins un point sur lequel je m'exprimerais différemment si je devais reprendre ce réquisitoire que j'avais dû écrire à la va vite pour respecter les temps impartis pour réagir. 

Je pense en cela au contestable autant que détestable projet d'aménagement de la Place introduit illégalement dans la procédure durant l'instruction du dossier.

Un projet ne répondant en rien aux exigences légales en matière de stationnements. 

Un acte d'une telle gravité que ses initiateurs auraient dû depuis longtemps être mis en examen. 

Dès son dépôt en mairie, la demande de permis de construire initial aurait obligatoirement due être rejetée. La demande devant obligatoirement répondre à l'article concernant la stricte nécessité de création de stationnements de proximité du projet : hors des espaces publics. 

Il était totalement inimaginable que dans notre République Démocratique, une telle minable énormité puisse se réaliser.

Pour autant, le permis de construire signé par Daniel Dœuff : ancien architecte et adjoint au maire de l'époque, était officiellement à strictement respecter :  C'est-à-dire, y compris ce très contestable projet de dix parkings sue la Grand'Place publique 

Pour s'en sortir, il devenait nécessaire d'annuler le permis de construire en totalité et de reprendre la procédure de délivrance du permis de construire de l'ensemble des travaux à réaliser, avant le démarrage des travaux de saccage de cette Place. 

Ce ne fut pas le cas.

Alors, à quoi bon promulguer des Lois et Règlements démocratique ?, si à Pont-Aven, les élus et leurs complices administratifs passent leur temps à en détourner ou violer les plus strictes, comme je ne cesse de le démontrer ici depuis 2009. 

Pour tout dire, uniquement à emmerder le petit peuple pour des broutilles:

Par exemple, sur zone de stationnements réglementées qui se multiplient depuis quelques années !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Et pourtant, le pire restait encore à venir : 

Suite et fin demain matin

------------------------

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article