La boîte de pâté pur porc

Publié le par chercheur d'histoires

Extrait du PLU  concernant cette fois la création de locaux commerciaux.

Extrait du PLU concernant cette fois la création de locaux commerciaux.

La boîte de pâté pur porc

Comme elle commence à prendre de l'âge je l'ouvre avant sa date de péremption. 

Il y a quatre ans, Il y avait encore un petit bistrot sympa  "bien de chez nous" près du Pont de l'autre côté de la célèbre Piscuiterie locale.

Puis un jour, un malin eut l'idée de l'acquérir pour le transformer en un Café aussi urbanisé qu'au centre ville de Quimper. 

C'est à dire un établissement Ultra Chic.   
je parle de celui que j'avais surnommé ici de :

"Café noir de monde"

Cet investisseur eut deux moments de grand bonheur durant sa courte vie pontavéniaise :

- Le jour où il signa l'acte d'achat de cet établissement.

- Puis ? ... Je vous laisse deviner.

-------------------------------

Peu de temps après l'ouverture de ce devenu luxueux Bistrot/Restaurant, un matin j'aperçu étonné monsieur le maire de Pont-Aven y sortir tenant entre les mains une grande et superbe boîte blanche alimentaire. De celles que l'on ne vous offre que dans les restaurants ou pâtisseries de luxe évidemment. 

Le lendemain matin je prenais ma meilleure plume pour écrire sur ce blog de merde un petit pamphlet "bien de chez nous" qui faisait allusion à une espèce de  ...

... "Andouille purée beurre" 

Cet excellent ancien plat local que la justice m'a interdit de consommer depuis ??????????????????????????????????????????????????????????

Pour moi;  le parfois chercheur d'histoires sérieuses, et très à cheval sur les Lois de la République, trop c'était trop.

Ma conscience républicaine exigeait de moi que je réagisse.

En effet, mes yeux de lynx avaient remarqué que le nouveau propriétaire des lieux y avait effectué de très gros travaux de rénovation et en particulier :

Ceux de la transformation de son premier étage jusque-là à usage privé (salle de séjour d'un appartement) en un espace commercial ouvert au public.

Changement d'affectation + gros travaux = nécessité absolue d'obtenir un permis de construire préalable ...
... 
comme nous le savons tous, et que nous respectons tous à Pont-Aven !

De surcroît, et selon le règlement du PLU en vigueur à l'époque, ce changement d'affectation nécessitait l'aménagement de stationnements à implanter sur l'emprise de la propriété, avec en cas d'impossibilité et accord de la municipalité, la stricte obligation de verser à la commune une forte taxe compensatoire à ce manque.

(Voir la pièce jointe)

Ce fut le cas tout près de l'autre côté du pont, lors de la transformation de l'ancien atelier du photographe Gravier en restaurant.  

Non seulement, ici cette règle ne fut pas respectée, mais monsieur le maire autorisa son nouvel ami à agrandir la terrasse extérieure de l'ancien Café, en supprimant deux précieux stationnements publics existants.

Conclusion :

Finalement c'est votre chercheur d'histoires qui fut enquiquiné comme d'habitude par la justice, pour avoir osé épingler sur ce blog ce scandale.

-------------------------------------------------------------- 

 

 


    

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article