La boîte en or

Publié le par chercheur d'histoires

La boîte en or

La boîte en or ...

... des accusations assassines : 

.......................................................................................................................

1889 : Pont-Aven, jour de venue 

Quelle part la nature doit-elle avoir dans l'œuvre ?

OÙ S'ARRÊTER ?

Au point de vue matériel de l'exécution : faut-il travailler d'après nature, ou simplement regarder et se souvenir ?

Une trop grande liberté m'effraie, moi, pauvre copiste.

Je me suis aperçu, dès mon arrivée, que Gauguin, qui est avec moi, n'est pas l'artiste de mon rêve. J'ai vu dans son raisonnement des points où nous ne sommes pas d'accord, et, dans son œuvre, un manque de délicatesse, une affectation illogique du dessus, puérile, une recherche d'originalité allant jusqu'à la fumisterie. J'ai à côté de moi Taupin, Jourdan, Maurice Lefèvre, Bouffar, et quelques autres ...

.......................................................................................................................

Qui est l'auteur de cet intéressant extrait de texte ?

Cherchez, renseignez vous auprès des Grands Experts en Art du coin :

Nom d'une pipe (de Jourdan), il doit bien exister un Popol capable d'y répondre !

Ne serait-ce que dans les lieux saints consacrés qu'à cela !!!

------------------------------------------------------------

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Extrait d'une lettre de Paul Sérusier à Maurice Denis, Pont-Aven, fin juin - début juillet 1889, reproduite dans Paul Sérusier, ABC de la peinture, suivi d’une correspondance inédite, Paris, Floury, 1950, p. 40
Répondre