Arrêté du maire du 18 mai 2022 (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Gast! : Monsieur le maire daignant soudainement s'exprimer publiquement sur ces contestables travaux.

Gast! : Monsieur le maire daignant soudainement s'exprimer publiquement sur ces contestables travaux.

Arrêté du maire du 18 mai 2022 (fin)

Lu récemment dans l'un des can'arts de coins-coins du coin :

"La promenade Xavier GRALL  s'est refaite une beauté cette semaine"

N'y aurait-il pas du pléonasme dans cette formule à l'emporte-pièce granitique ?

..................................................................................................................................

"Ces travaux étaient nécessaires pour sécuriser la promenade, notamment lors de la manifestation "Pont-Aven en lumière" qui se déroule la nuit. La dangerosité du site pour les enfants a été mise en avant"

En lisant cette annonce, mon esprit a bondit de 50 cm au-dessus de mes genoux. 

Mais Christian, ce n'est que maintenant que tu reconnais enfin la dangerosité de cette lumineuse partie de colin-mallard particulièrement malvenue ?

Mais monsieur le maire, pour quelle stupide raison as-tu jusqu'à présent accepté que des gens risquent leur vie pour y participer bêtement ?

Pour faire les mêmes dangereuses conneries que tes prédécesseurs peut-être ?

Tu souhaiterais peut-être soudainement; mais tardivement, que les maires de Pont-Aven ne soient plus les Rois des restrictions et interdictions en tout genre envers son p'tit peuple ?

-----------------------------------------

Les questions qui fâches de fin d'article,

... Sur : 

Les dangerosités d'innombrables sites de Pont-Aven envahis par des toutous désœuvrés  :

Voilà l'un des plus grands et brûlants sujets locaux qui devraient fortement inquiéter les élustupides du cru depuis bien longtemps : NON ?

Comme je ne cesse de le faire, en lançant des alertes sur ce blog par exemple : 

- La dangerosité, non pas seulement de l'arrière d'une banque, mais de tout le centre historique de la commune, et plus particulièrement le long de l'Aven durant ce dangereux jeu du : "qui perd pied,  meurt noyé dans la rivière" 

- Il y a aussi les habitants du bourg de Nizon qui demandent depuis très longtemps, que les municipalités successives se préoccupent : enfin sérieusement, de la dangerosité  de sa traversée.

- Et puis, celle ultra scandaleuse des ruines de Rustéfan : 

Pourquoi tant de jemenfoutisme à son égard monsieur Christian ?

Etc. Etc. Etc. Etc. Etc. Etc. Etc. Etc. Etc. Etc. Etc. Etc. Etc. Etc. Etc.Etc. 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article