Arrêté du maire du 18 mai 2022 (Suite)

Publié le par chercheur d'histoires

Les travaux incriminés dans cet article

Les travaux incriminés dans cet article

Arrêté du maire du 18 mai 2022 (suite)

Ce préalable précisé, revenons à nos montons communaux  :

(Pas ceux d'Ouessant qui seraient sûrement mieux chez eux que sur un tas de boue à Pont-Aven !)

Il y a une quinzaine d'années j'avais régulièrement l'occasion de rencontrer Monsieur Alexandre : l'architectes départemental des Bâtiments de France. Je me souviens d'une conversation au cours de laquelle, il m'annonçait qu'il venait d'avoir un entretien avec le maire de Pont-Aven : Ce dernier et son équipe souhaitant surélever les murs de soutien des jardins situés en bordure de l'Aven, afin de lutter contre les ravageuses inondations du centre de la ville.

Me précisant qu'il était contre cette idée il me demanda ce que j'en pensais.
Bien évidemment je lui répondis que j'étais parfaitement en accord avec lui. 

Les deux muretins de ce type situés juste derrière le Crédit Agricole viennent de subir des surélévations effectuées par des employés communaux.

(Voir la photo du jour)

Je vous rappelle que sous le règne de Jean-Marie, il y a donc peu d'années, une première surélévation de ces murs avait déjà été réalisée. 

Une seconde viens donc de s'achever.

Je rappelle ainsi à tout le monde que de tels travaux nécessitent obligatoirement l'accord préalable du service de l'UDAF (ABF)

Un accord; plus une autorisation de travaux officielle signée par monsieur le maire, qui auraient dû être placardés sur le site.

Si je ne suis pas bigleux, ces strictement obligatoires démarches administratives n'ont pas été effectuées. 

Conclusion du jour : 

Rien d'étonnant en fait, car à Pont-Aven, la règle du " faites ce que je vous impose, et pas ce que je fais" est devenue la règle qui ne confirme pas la Règle officielle.

-------- 
Alors monsieur le Maire :

Aux murs citoyens !

Le peloton d'exécution vous attend.

-------------------------------------

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article