La boîte du jour (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Photo "collector" : propriété privée, tous droits réservés.

Photo "collector" : propriété privée, tous droits réservés.

La boîte du jour  (fin) 

je ne vous apprendrais rien si je vous révélais que nous sommes tous actuellement dans la merde jusqu'au coup.

Et bien voilà que manifestement, certains géniaux  "politiquards" nous proposent du shampoing au lisier pour nous en sortir.

Cela ne me dérange pas trop car : personnellement, je n'ai plus que quelques poils sur le caillou.

Mais de là à imaginer qu'avec ce type de shampoing à la gomme, de belles gerbes de blé me pousseraient sur le crâne, il y a des tonnes de grains de blé :  d'ordinaire servant à rouler la population dans la farine, que je ne franchirais  jamais les yeux bandés et la tête dans le coltar.

Je dis cela comme ça ce matin, mais l'avenir nous en dira plus.

La conclusion du jour :

Gare aux futurs maux de tête boomerangs,

... manifestement préférés de très très nombreux français !
-----------------------------------------------------------

La photo collector du jour :

Propriété privée, Tous droits réservés au profit de la personne propriétaire ayant accepté que je la numérise afin de l'exploiter à bon escient,

A bon escient, comme de nombreuses autres que je publie ici en mentionnant cette restriction légale. 

Je conseille à tous ceux qui souhaiteraient les exploiter à leur compte, de faire comme moi :

Allez donc frapper à la porte des possesseurs de ces précieux documents, après avoir intensément durant des décennies, mené coûte qu'en coûte, des actions patrimoniales et culturelles locales dans l'unique intérêt général de la commune et de ses habitants.

Je lis parfois  dans des communiqués locaux, que certaines personnes, certains élus, lancent de grands appels à documents auprès de la population de Pont-Aven :

Sur la friche de ancienne conserverie Le Glouannec et les moulins du coin par exemples.

Je peux leur répondre avec malice qu'avec en poche  mon CAP de dénicheur de poubelles, il y a belle lurette que j'ai tout raflé. 

Tout raflé, comme la CC'â envers les fonds de notre ancien musée municipal.

La conclusion "du coq à l'âne," du jour :

Œil au beurre noir, pour œil au beurre salé,

dentier,  pour dentier :

N'était-ce pas cela la devise de Gauguin par exemple.

Ce célèbre scélérat ayant été condamné par la Justice Française Polynécienne à six mois d'enfermement pour faits de violence à autrui !  

-----------------------------------------------
 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article