Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information (suite)

Publié le par chercheur d'histoires

Information (suite et fin)
Sur le net, je viens de trouver une fiche pratique à l'usage du personnel des musées.
Il y est mentionné que :

" Qu’elles soient présentées dans des vitrines, exposées à l’air libre ou classées en réserve, les collections muséales sont soumises de façon inexorable aux agressions de leur milieu environnant. 
Humidité, température, lumière, insectes, moisissures, polluants atmosphériques, sinistres, les facteurs de dégradation sont multiples, sans compter les gestes malheureux du personnel ou des visiteurs. Et aucun matériau, aucun objet n’y échappe.

Mieux conserver ces objets est cependant à la portée de tout musée. Par des équipements appropriés, pas nécessairement onéreux, par une attention soutenue, des attitudes et des gestes souvent simples, réguliers, il est possible de prévenir et de limiter leur détérioration "

..................................................................................................................................................................

C'est clair : la conservation préventive s'entend comme une action peu oréreuse, faisant appel à des attitudes et gestes simples et réguliers

 ... comme le pratiquait la précédente conservatrice par exemple.

Mais ce n'est pas tout : La conservation préventive contient implicitement un caractère de bon sens :

Ne sont concernés que les œuvres et documents d'un intérêt patrimonial, historique ou culturel certain : le tout-venant ne méritant point d'être traité avec autant d'attention.

Aussi, serait-il nécessaire d'évaluer la valeur précise des œuvres du fonds de ce musée (que j'ai évalué à tout au mieux à 2,5 M €) et de séparer les quelques dizaines de bonnes œuvres (une centaine tout au plus) des médiocres qui ne méritent pas de coûteuses attentions particulières.

Serait-il raisonnable de dépenser sans compter pour sauvegarder de la simple paperasse ?

C'est pourtant ce qui vient d'être annoncé aux contribuables de la CCa.

---------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article
Repost0

Information provenant du musée

Publié le par chercheur d'histoires

Avez-vous reçu cette information provenant du musée Ccanesque ?

P O N T- A V E N   

F O R M A T I O N   À   L A   C O N S E R V A T I O N   P R É V E N T I V E 

Le chantier du nouveau Musée de Pont-Aven induit un travail important sur les collections que l’on nomme : « chantier des collections ».
Il se déroulera pendant la période de fermeture au public de l’automne 2012 à la livraison du nouveau musée fin 2014. Il sera réalisé par les équipes du musée de Pont- Aven et du musée de la Pêche de Concarneau.

Mme Estelle Guille des Buttes-Fresneau, Directrice des équipements culturels de CCA Conservatrice du Musée de Pont-Aven et du Musée de la pêche de Concarneau répond à nos questions :

Qu’est-ce qu’un Chantier des collections ?

Il s’agit de la chaîne de traitement des collections d’oeuvres d’art et des objets conservés par les musées dans un but curatif et préventif. Le traitement est réalisé en série, en vu d’un transfert massif d’un lieu à un autre. C’est le cas de la collection du musée de Pont-Aven qui doit évacuer sa collection avant que les travaux du nouveau musée ne démarrent.


Pourquoi une formation à la Conservation préventive dans le cadre du chantier des collections ?

La conservation préventive est une démarche globale de tout musée ou établissement qui conserve des objets patrimoniaux. Il s’agit de l’ensemble des mesures prises afin de prolonger la vie des oeuvres et objets en prévenant, dans la mesure du possible, leur dégradation naturelle ou accidentelle.
Pour ce faire, tous les agents des musées doivent avoir un minimum de connaissances sur les risques et dégradations que peuvent subir les oeuvres et objets.

Du personnel de surveillance, à l’assistante de direction, en passant par le médiateur et le personnel de conservation, tous seront, grâce à cette formation, à même de détecter des anomalies ou risques pour les oeuvres conservées.
Former les personnels des 2 musées gérés par Concarneau Cornouaille Agglomération, c’est garantir le professionnalisme des équipes qui sont en contact direct avec les oeuvres et objets patrimoniaux au quotidien.
La formation, réalisée par le cabinet de consultants en Conservation préventive, préparera les équipes au travail de dépoussiérage minutieux des collections, à l’identification des oeuvres et à leur conditionnement avant déménagement.

 ----------------------------------------------------------------

Par ailleurs, nous apprenons dans la presse que " le fonds du musée est constitué de 4000 œuvres graphiques et que 85 % de la collection est dans un très bon état de conservation "

Merci qui ?

... Mes commentaires ...........................................................................................................................

Je ne suis pas convaincu du bien fondé de cette opération qui concernerait : selon les dires de la conservatrice, le personnel des deux musées de la CCa sur une période d'intervention comprise entre la fin 2012 et la fin 2014. 
Je ne vois là qu'un prétexte falacieux pour justifier un planning d'emplois "fictifs" sur des opérations non justifiées, concernant le personnel de ces musées durant deux ans.
Je serais curieux de connaître le "gros" COÛT salarial engendré par ce projet : pas vous ?
...................................................................................................................................................................
Sur le net, je viens de trouver une fiche pratique à l'usage du personnel des musées.

" Qu’elles soient présentées dans des vitrines, exposées à l’air libre ou classées en réserve, les collections muséales sont soumises de façon inexorable aux agressions de leur milieu environnant. 
Humidité, température, lumière, insectes, moisissures, polluants atmosphériques, sinistres, les facteurs de dégradation sont multiples, sans compter les gestes malheureux du personnel ou des visiteurs. Et aucun matériau, aucun objet n’y échappe.

Mieux conserver ces objets est cependant à la portée de tout musée.

Par des équipements appropriés, pas nécessairement onéreux, par une attention soutenue, des attitudes et des gestes souvent simples, réguliers, il est possible de prévenir et de limiter leur détérioration "

..................................................................................................................................................................

C'est clair : la conservation préventive s'entend comme une action peu oréreuse, faisant appel à des attitudes et gestes simples et réguliers ...

... comme le pratiquait la précédente conservatrice par exemple.

Ce n'est pas tout : La conservation préventive contient implicitement un caractère de bon sens :

Ne sont concernés que les œuvres et documents d'un intérêt patrimonial, historique ou culturel certain.

Le tout-venant ne méritant point d'être traité avec autant d'attention.

Aussi, serait-il nécessaire d'évaluer la valeur précise des œuvres du fonds de ce musée (que j'ai évaluée à la louche, tout au plus à 2,5 M €) et de trier les dizaines de bonnes œuvres (une centaine tout au plus) des mauvaises ne méritant pas de coûteuses attentions particulières.

Serait-il raisonnable de dépenser sans compter pour sauvegarder de la simple paperasse ?

A suivre demain ...

---------------------------------------------------------------------------------


Partager cet article
Repost0

La face dorée de la médaille (suite)

Publié le par chercheur d'histoires

La face dorée de la médaille (suite)

Cela dit : je retourne cette médaille pour y découvrir la vraie face cachée de la réalité de Pont-Aven, et tant pis si je me répète une fois de plus :

- Depuis l'après guerre, les personnes à mobilité réduite n'ont pu accéder à la mairie.

- Depuis 5 ans, " l'ascenseur handicapé " du musée est en dérangement.

- Depuis l'agrandissement du musée en 1985, de nombreux commerces ont été créés et aménagés dans le centre ville en violation des règles en vigueur concernant l'accessibilité des handicapés.

- A partir de 2015, tous les locaux ouverts au public sans exception devront être mis aux normes d'accessibilité pour tous. (?)

- A partir de 2015, les voiries et espaces publics devront de la même manière répondre

à ces normes. (?)

Voilà la réalité de la face non dorée de Pont-Aven mais brûlante de scandales étouffés.

Que puis-je ajouter :

C'est à l'architecte concepteur du projet qu'il revient de respecter les normes handicapées.

Pont-Aven présentait pour des étudiants en quête d'une étude, un lieu idéal pour travailler sur un projet concret.

A savoir : Mener une étude sur l'inadaptation de très nombreux établissements du centre ville à l'accessibilité des personnes à mobilité réduite.
Cette étude aurait forcément mis en relief les innombrables passe-droits en la matière

depuis 1970 : date de la première réglementation nationale en faveur des handicapés.

C'est raté et c'est bien dommage pour les personnes concernées.

--------------------------------------------------------------------------------- 

Partager cet article
Repost0

La face dorée de la médaille

Publié le par chercheur d'histoires

La face dorée de la médaille

 A Pont-Aven, le "pile ou face" est un jeu truqué.

La médaille comporte deux faces dorées identiques.

Je prends un exemple qui me tient à cœur.

Vous l'avez certainement remarqué, je ne rate pas une occasion d'en parler à chaque fois qu'une opportunité se présente. Elle concerne le sort réservé aux handicapés. 

- Première face dorée de la médaille :

Il y a quelques mois, je m'insurgeais ici contre une déclaration de presse qui nous informait que "dame la soutane avait reçu : dans le cadre du projet du musée CCanesque, les responsables de l'Institut pour l'Insertion des Déficients Visuels"

 - Autre face dorée de la même médaille :

Il y a quelques jours, ce sont des étudiants qui ont été reçus par les dirigeants de

l'ex-musée pontavénain dans le but de mener une réflexion tendant à labelliser le futur temple de la culture CCanesque sous la bannière : " Tourisme et handicap "

Pour autant, pensez-vous que pour les handicapés, circuler dans Pont-Aven ne sera plus la croix et la bannière dans l'avenir ? : J'en doute fortement.

Cela dit ...

Suite et fin demain ...

 --------------------------------------------------------------------------------- 





 

 


Partager cet article
Repost0

Combien ça coûte (suite)

Publié le par chercheur d'histoires

Combien ça coûte (suite et fin)

1,3 million de francs = 200 0000 €

25% de 200 000 € = 50 000 € (à la charge d'une commune florissante à l'époque)

.....................................................................................................................................................................

Comparons cette référence avec le coût du projet pharaonique CCanesque :

Estimation basse du projet d'agrandissement 2012 : 12 M €

60 fois plus onéreux que le précédent.

.....................................................................................................................................................................

La question du jour :

Sera-t-il 60 fois plus culturel que son cadet ?

Mon petit doigt me dit que ce pertinent point d'interrogation restera lui aussi en suspens, comme toujours à Pont-Aven.

.....................................................................................................................................................................

Rappelez-vous :

Un café au bistrot vous coûtait en 1884 env. 0,5 € (3,50 Frs)

Si le coût de ce café avait suivi l'inflation culturelle pontavéniaise, vous dépenseriez aujourd'hui 0,5 € x 60 = 30 € pour boire la tasse. 

Nous avons connu les bulles des Start Up, puis immobilières, puis financières.

Voici venu le temps d'une bulle culturelle bien à la française qui ne devrait pas tarder à éclater comme toutes les autres.

---------------------------------------------------------------------------------

 

Partager cet article
Repost0

Combien ça coûte ?

Publié le par chercheur d'histoires

Combien ça coûte ?

Les médias nationaux s'en préoccupent depuis quelque temps : il était plus que temps.

Je reprends à mon compte un article paru dans "Le POINT" du 13/08/2012 sous le titre :

" Le Musée des Confluences " à LYON.

Je résume la situation :

"c'est un projet pharaonique" qui nique les lyonnais.

Estimé à 61 M € lors de sa conception en 2000, le coût des travaux atteint pour l'instant 267 M € ...

... et ils ne sont toujours pas achevés.

C'est partout pareil :

Que de sacrifices ...  pour la culture ... pour attirer les touristes ! 

--- Revenons à Pont-Aven ----------------------------------------------------------------------------------------

J'ai effectué quelques nouvelles recherches sur l'histoire de son ancien musée.

Comme vous le savez, créé officiellement en 1964, il a été agrandi pour la première fois en 1984.

J'ai retrouvé un article de presse de cette époque.

Extraits :

....................................................................................................................................................................

Un musée Départemental va s'ouvrir prochainement(1984)

Ce projet de musée est dû à la ténacité de feu Maître DAMBRINE.

Il comprend la rénovation de l'actuel musée auquel viendra s'ajouter l'aménagement de l'ancienne poste et de l'emplacement des garages municipaux.

Coût de l'opération : 1,3 Million de francs dont 25% à la charge de la commune 

....................................................................................................................................................................

1,3 million de francs = 200 0000 €

25% de 200 000 € = 50 000 € (à la charge d'une commune florissante à l'époque)

Suite et fin demain ...

---------------------------------------------------------------------------------

 




Partager cet article
Repost0

"Cherche figurants " (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

"Cherche figurants " (fin)

Que puis-je ajouter à ces propos critiques ...  en respectant les limitations de parole de vitesse : bien entendu. 

" Encourager l'utilisation du vélo dans ce bourg " : quelle idée géniale !

" Circuler à 20 km/h " aussi : mais sous réserve à mon sens que la limitation ne se réduise pas en deçà de 20 km/h car cela obligerait les automobilistes à circuler en marche arrière (dit autrement : en vitesse négative)

Quatre questions à nos chers élustucrus me viennent à l'esprit :
- 1° : Si vous considérez que ce bourg est dangereux pour les piétons, pourquoi y avoir entassé : comme des poulets d'élevages, tous les écoliers de la commune ?

- 2° : Pourriez-vous par ailleurs m'indiquer le nombre d'élèves entassés par m2 de cour de cette petite école ?

- 3° : Ces deux points d'interrogations resteront-ils en suspens, comme il est d'usage à Pont-Aven ?

- 4° : N'aurait-il pas été plus judicieux d'organiser cette opération pilote dans le centre de la ville où de nombreux cars touristiques déchargent tous les jours des flots de troupeaux de toutous âgés ?

Imaginez ces derniers circulant en trottinette entre les voitures pour atteindre " les zones apaisées" aménagées à leur attention pour leur permettre de déguster les biscuits secs qui les ont attirés dans ce trou ... très mal adapté à leur état de faiblesse.

--- Dernière minute -----------------------------------------------------------------------

Depuis le début de la semaine, des "dos d'âne" sont en cours d'aménagements dans le minuscule bourg de Nizon.
La question du jour : Que vont-ils faire des restes des carcasses ? 

---------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article
Repost0

" Cherche figurants " (suite)

Publié le par chercheur d'histoires

" Cherche figurants" (suite et fin) 

Pour ceux qui ne connaissent pas Nizon, je précise en quelques mots que :

- 1° : Ce bourg s'entend sur 300 m de long et de large tout au plus.

- 2° : La circulation des poids lourds y est interdite.

- 3° : Depuis longtemps, il est autant "apaisé" que son cimetière,

Et 4° : Qu'un lieu de rencontre traditionnel existe : l'église paroissiale.

Dans ces conditions je ne vois pas les raisons qui ont mené au choix de ce lieu.

C'est une idée totalement improductive et IDIOTE.

Ses initiateurs ont-ils réfléchi à la situation de ce bourg ? si dangereux à leurs yeux.

Pour réaliser cette démarche il leur faudra : avant tout, réunir sur place des piétons kamikazes prenant le risque de se faire écraser.

Impossible de compter sur les paysans du coin, trop occupés à peindre du hang'art après la traite de leurs vaches.

La municipalité est donc contrainte d'engager des figurants pour animer le bourg durant toute la mise en œuvre de cette "opération sécurité"

La municipalité pontavéniaise en appellerait-elle au courage du peuple breton !

+ + +

Que puis-je ajouter à cela ...  en respectant les limitations de langage de vitesse : bien entendu.

Suite et fin demain ...

---------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article
Repost0

" Cherche figurants "

Publié le par chercheur d'histoires

" Cherche figurants "

La municipalité pontavénizoniaise cherche des figurants.

Le bourg de Nizon va être la scène "à titre expérimental"  d'une première dans le Finistère.

---------------------------------------------------------------------------------------------

L'objet de l'expérience : " Le code de la rue "

(street code à New York : ville jumelée à Nizon cet automne)

Ce nouveau code a été créé en Belgique par arrêté royal du 1er décembre 1975, puis en France par décret du 30 juillet 2008.

Comme vous le savez, ce décret introduit un principe de prudence dans le code de la route (Art. R 412-6)

Le but est de créer des zones "de rencontre et de circulation apaisée (zones à 30 et aménagements d'aires piétonnes etc.) et des pistes cyclables à double sens"

(Source Wikipédia)

---------------------------------------------------------------------------------------------

Le bourg de NIZON a ainsi été choisi pour expérimenter la formule dans le Finistère. 

Encore du foutage de gueule des pontavénizoneux assurément.

Que reste-t-il objectivement de vivant aujourd'hui dans l'ancien bourg dynamique et commercial de NIZON ?

Réponse : Quelques fantômes tout au plus, et encore : vraisemblablement des descendants de celui de Rustéphan.

Que dit la presse :

L'opération a pour but de "mettre en œuvre des mesures de sécurité routière, avec la priorité du piéton et l'encouragement à l'utilisation du vélo"

"L'objectif est de sécuriser le bourg et de faciliter la vie locale en créant des aménagements qui réduisent la vitesse des véhicules, en installant une signalisation adaptée. Il y aura deux types de zones : des zones de circulation apaisée (vitesse limitée à 30 km/h) et des zones de rencontres (vitesse limitée à 20 km/h)

Pour ceux qui ne connaissent pas Nizon ...

Suite demain ...

---------------------------------------------------------------------------------



  









Partager cet article
Repost0

Prenons les au mot :

Publié le par chercheur d'histoires

Prenons les au mot :

Aux toutes dernières nouvelles, la fin des travaux liés au projet du musée CCanesque est officiellement annoncée pour le début  la fin 2014.

Je comprends ainsi que dès Noël 2014, plus une pelle ne traînera dans le centre de la ville. 

J'en doute fortement et je maintiens mon évaluation précédente, soit : 2016 ...

... et peut-être même " quand les poules auront des dents" comme il se dit en coulisse de la municipalité depuis quelques temps.

Connaissez-vous le principe des pénalités de retard dans le bâtiment ?

Prenons au mot cette date officielle de fin des travaux.

Pour la bonne règle, il serait logique que ses annonceurs s'engagent solennellement (dans le prochain bulletin d'information de la CCa par exemple) à verser personnellement un euro de pénalité à chaque pontavénounours  par mois de retard dans la fin des travaux.

Ce serait la moindre des corrections me semble-t-il.

C'est ce qui s'appelle en d'autres termes prendre les maux au mot.

---------------------------------------------------------------------------------

 

 

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 > >>