Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un BLOG-NOTES : "SPECIAL OUVERTURE de ma gueule"

Publié le par chercheur d'histoires

J'en suis décapités ... comme ces pauvres plots devenus pontavénain !

J'en suis décapités ... comme ces pauvres plots devenus pontavénain !

BLOG-NOTES : "SPECIAL OUVERTURE de ma gueule"

Après trois jours de calme sans musée dans les can'arts des coins-coins du coin, voilà que ça recommence.

Dame la fanfaronne conserv'atroce vient d'annoncer le 10 000e visiteur de son musée.
Après une énorme campagne de propagande sans pareil au monde, 10 000 visiteurs dont 6 300 entrées gratuites en 15 jours,  c'est que dalle.

Il n'y a pas de quoi en faire tout un foin lui dit très sérieusement la CHARLiO'T

L'excès,

la profusion, 

la démesure, 

l'inflation,

et la déferlante de répétitives phrases toutes faites - souvent sans fondement : voir mensongères - n'ont manifestement pas porté leurs fruits.

Ce que je peux dire en ayant dressé l'oreille là ou il ne le faut pas par les temps qui courent : 

là sur la Place devant le musée, est que les rares vrais amateurs d'Art (j'en connais quelques- uns tout de même) se sont tous dit la même chose : 

"Tant de tapage ... pour si peu !"

Une petite phrase assassine qui ne manquera pas de s'ébruiter rapidement dans le milieu. 

Imaginez les dégâts pour l'image de Pont-Aven ? 

Dès son ouverture, l'avenir de ce musée n'est-il pas déjà compromis par tant d'aussi énormes et fracassants tapages médiatiques ?

Dans l'avenir, que pourront faire de plus comme âneries les con'arts de ce monstrueux scandale médiatique pour rattraper le coup ???

Une fois con est grimpé tout en haut du rideau sans pouvoir y descendre, ça aussi c'est casse- gueule non ?

Et puis, autre question d'actualité : Ces 10 000 visiteurs ne seraient-ils pas majoritairement que des pochtrons "culturisés", ayant pour habitude de se laisser gruger par un excès d'absorption "sans modération" de  PUB ?

Et puis encore : la richesse économique que l'ouverture de ce musée devait apporter à Pont-Aven - selon les dires répétitifs de dame la soutane - est-elle au rendez-vous ?

Hélasrisimiste :  NON,

Bien au contraire :

La grande majorité des commerçants du centre de la terre commencent à comprendre qu'eux aussi ont été bêtement filoutés par la CC'ânerie,

se demandant très inquiets ce qu'ils vont devenir,

certains devant par exemple supporter des loyers très lourds ? ? ? ? ? ? 

Conclusions de cette fanfaronnante ouverture :

Restons positifs : de superbes expositions sont annoncées cette année dans les musées de Bretagne ...  sans oublier le "BREST 2016" : 

Il y aura donc de quoi s'amuser cet été au pays ...

....  sans être obligé comme tous les cons de la terre ...

...  d'aller faire le toutou désœuvré ailleurs.

-----------------------------------------------------------  

 

 


 

Partager cet article
Repost0

Un BLOG-NOTES : "SPECIAL OUVERTURE DU PALACE DE LA PLACE" (VII)

Publié le par chercheur d'histoires

Bonjour Monsieur Gauguin !

Bonjour Monsieur Gauguin !

Un BLOG-NOTES : "SPECIAL OUVERTURE DU PALACE DE LA PLACE" (VII)

Ce n'est pas tout :

Comme dorénavant un "laissez-passer" est devenu obligatoire pour assister aux poussifs vernissages du musée, j'ai décidé moi aussi de ne rien laisser passer.

Arrêtons nous donc un moment ...

(pour une minute de silence ? me demande la CHARLiO'T)

... sur le lamentable bilan sanitaire de la Place durant ces premiers jours d'ouverture de la boite de pandore durant lesquels les commerçants ont fait grise mine comme je vous l'ai dit précédemment. 

Les pompiers sont intervenus 8 fois pour assister des personnes s'étant cassées la gueule sur les dallages de la Place.

(Et je ne parle pas de tous ceux qui se sont relevés tout seuls comme des braves !)

C'est pas vrai me direz-vous : et bien si.

Comme vous le voyez sur la photo du jour, les hautes autorités locales ont immédiatement réagi en plaçant aux endroits les plus dangereux de cette "Magnifique Place" comme l'on dit maintenant dans le coin, de splendides  barrières de sécurité anti-casse-gueule.

- Des casse-gueules comme autrefois les manèges de ce nom sur la place durant le Pardon ? me demande la CHARLiO'T ?

Oui, et sans oublier également le toboggan anti-handicapés déjà en place sur cette sacrée infernale Placette.

- Serait-ce les véritables barrières peintres par Gauguin ? me demande l'espiègle CHARLiO'T pour en rajouter une couche de peinture ? 

Dis "Bonjour Monsieur Gauguin !" lui dis-je pour la calmer.

Et bien non : les barrières du coin ont toutes été volées depuis longtemps,

sachant que pour un Grand collectionneur d'art, une barrière peinte par Gauguin dans son salon : c'est kiffant non ?

Personne n'y résiste.
D'ailleurs : avez-vous remarqué que dans les campagnes bretonnes, il n'y a plus une seule barrière de champs à admirer ...

... depuis que Gauguin s'est fait des tas-de-boue d'admirateurs bretons.

A suivre peut-être demain matin ...

... si je ne me suis pas cassé la gueule sur la Place d'ici là !

-----------------------------------------------------------------


 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Un BLOG-NOTES : "SPECIAL OUVERTURE DU PALACE DE LA PLACE" (VI)

Publié le par chercheur d'histoires

Il y en a qui sont tombés sur la tête

Il y en a qui sont tombés sur la tête

Un BLOG-NOTES : "SPECIAL OUVERTURE DU PALACE DE LA PLACE" (VI)

Vous ne trouvez pas que le lait devient du lait-ri-beau un peu trop laiteux dès qu'il atteint la Connerie Culturelle Aneresqueuse ?

Moi si.

- - -  Suite de ce pol'art noir - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -- -  - 

Vous connaissez peut-être la revue mensuelle : "BRETONS".

Elle contient ce mois-ci, un excellent article sur l'Architecture en Bretagne.

je me permettrais de copier un court extrait du texte écrit par Ronan Bouroullec

"On a effectivement des paysages somptueux, mais l'architecture actuelle est d'une médiocrité terrible"

C'est peu dire si l'on pense aux saccages des espaces paysagers et architecturaux que subi Pont-Aven depuis quelques lustres.

Une commune soi-disant culturelle qui possède, ne l'oublions pas SVP, un Fleuron Architectural "non sacré" (c'est le drame de sa longue vie) en danger de mort, sans que personne ne s'en préoccupe vraiment : ...

... une perle ... de Culture nous dit la CHARLiO'T ... présentant  de surcroît un vrai danger de mort pour ses visiteurs !

A suivre demain

.............................................................................................................

La devinette de la CHARLiO'T

Quelle différence y a-t-il entre le musée de la cambouille d'huilles de la CC'ânerie, et celui de l'épicier de Landerneau ?

L'inverse qu'entre Leclerc et Le Clergé

--------------------------------------------------------------------

La photo du jour : 

Durant le raz-de-marée de l'ouverture du bidon d'huiles usagées,

il y en a qui sont même tombés sur la tête.

c'est pas grave pour nous les rustres : ce n'est qu'un casse-tête de plus ...

... qu'uniquement pour les casse burnes de la municipalité du coin. 

(merci D. pour la photo)

Et je ne vous parlerai pas des jeunes pousses de piquets de la Place, dont vous avez pu admirer la bouille sur ce blog il y a peu.

Les photos que je vous avais présentées ici ne sont déjà plus pour une partie de ces pousses que des photos souvenirs de leur court séjour dans notre radieuse Cité.
En effet, un tiers d'entre-elles se sont déjà fait la malle pour toujours :

Merde alors !

Tout va bien madame la marquise ? 

--------------------------------------------------------------------

 

Ils se sont fait la malle

Ils se sont fait la malle

Partager cet article
Repost0

Un BLOG-NOTES : "SPECIAL OUVERTURE DU PALACE DE LA PLACE" (V)

Publié le par chercheur d'histoires

Et dire que c'est lui ...

Et dire que c'est lui ...

Un BLOG-NOTES : "SPECIAL OUVERTURE DU PALACE DE LA PLACE" (V)

L'heure du bilan des festivités a sonné. 

Les journaux se sont brusquement tus, laissant un gros doute sur le résultat comptable de l'opération "mains propres et souliers cirés obligatoires" d'ouverture de capharnaüm.

Nous avons toutefois appris que la boutique de pacotilles touristiques du musée ...

... devenu en une semaine pour la Bretagne tout entière le musée de la honte,

avait encaissé 10 000 €

Sonnant un ultime dernier coup de clairon, le joyeux Service de Communication de la CC'ânerie a annoncé tambours battants le montant de la recette.

Conclusions : tout le monde est content : c'est le principal non ?

- Même si les commerçants du coin ont fait la gueule : 

Voilà 10 000 € de recette qui sont passés sous leur nez en 3 jours ...

... après 4 ans d'abstinence !

- Même si le fisc déplore que 2 000 € de TVA lui passe aussi sous le nez, sans compter les impôts que les commerçants auraient payés s'ils avaient : eux-mêmes; encaissé les retombées économiques apportées au pays par la recréation du musée (une ferme promesse pour l'instant non tenue de dame la soutane, me semble-t-il ?)

- Et puis : 6 300 entrées gratuites comptabilisées dans le compte général des 100 000 entrées de l'année bien évidemment, cela représente un manque à gagner de 6 300 x 7 € = 44 100 € qui passent à la trappe.

- Et puis, mais nous ne le saurons jamais : quel fut le montant réel du sublime coût des festivités ? (Les charges salariales du service d'ordre comprises entre autres)

Nous savons qu'au moins 2000 invitations ont été expédiées :

Soit 2 000 au moins x 5 €/pièce = 10 000 € au moins  de bouffés rien que dans ces invitations. 

En face de quoi l'on nous présente glorieusement une recette de 10 000 €

- Et puis encore : 10 000 € divisés par 6 300 entrées, ça ne fait lamentablement que 1,59 € de dépense par personne !

Ils n'ont  les cons manifestement​ invité que des radins : ceux qui ne vont au musée que parce que c'est gratuit ... pour eux.

C'est bizarre tout de même. Juste avant la fermeture définitive de notre petit musée, il n'y avait plus assez d'argent en caisse pour offrir comme toujours auparavant, des petits fours aux pontavénounours lors des vernissages.

Où donc ont-ils trouvé du fric pour se payer un vernissage dont le coût a été : au moins, multiplé par quatre ?

Il n'y a pas pour vous comme pour moi :  quelque chose d'écœurant dans tout ça ?

En tous les cas, ça promet des beaux jours pour les gens du coin.

Aussi beau sûrement que le musée...

... dont les CC'ânesqueut'arts sont si fiers !

A suivre demain

-------------------------------------------------------------------

la photo du jour :

Et dire que c'est lui : l'artiste peintre Roger Lucien DUFOUR,

qui arrivant à Pont-Aven en 1955,

eut l'idée avec quelques autres (dont le percepteur ?) de la création d'un musée à Pont-Aven.

Ce Bordelais ne voyait Pont-Aven qu'en gris.
Un visionnaire en quelque sorte !

-------------------------------------------------------------------

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Un BLOG-NOTES : "SPECIAL OUVERTURE DU PALACE DE LA PLACE" (V)

Publié le par chercheur d'histoires

L'entrée du musée sous la brume, c'est encore plus joli non ?

L'entrée du musée sous la brume, c'est encore plus joli non ?

Un BLOG-NOTES : "SPECIAL OUVERTURE DU PALACE DE LA PLACE" (V)

Revenant du vernissage du musée du Faouët vendredi dernier :

(Le vernissage d'une exposition de qualité bien ficelée, dédiée "aux Fêtes en Bretagne",

à ne pas rater soit dit en passant par là)

En revenant du Faouët donc, et en passant par Scaër, je remarquais que le LECLERC du coin avait été rénové et agrandi.

Vous ne me croirez pas : Rénové extérieurement dans le même style architectural que l'entrée du musée de la CC'ânerie.

Oh! le salaud : il copie encore une fois  sur ce que l'on fait de mieux à  Pont-Aven.

.........................................................................

Revenons un peu en arrière du sinistre pol'art de la construction du musée de la CC'ânerie :

Dès que j'avais eu l'occasion de prendre connaissance du dossier du projet de ce putain de musée, j'avais ici même dénoncé le scandale de l'éventrement de la remarquable façade de l'Hôtel de Ville strictement protégée par la ZPPAU du coin :

Un acte délictuel au regard des plus strictes règles d'urbanisme en vigueur sur la commune.

Comme je sais tout autant lire un plan que de contempler béatement un tableau de Gauguin, j'avais signalé à qui voulait bien le comprendre, que l'entrée de ce futur musée ressemblerait comme deux gouttes d'eau sale à celles qui fleurissent les zones commerciales.

On y est en plein dedans ! me dit la CHARLiO'T en colère. 

N'avais-je pas  bougrement raison : moi l'idiot du village, de m'offusquer contre cet horrible saccage du plus remarquable édifice du centre de ce village dont l'esprit vient d'être anéanti par la bêtise humaine ?

Cette "belle entrée du musée" comme le disent sans plaisanter les con'arts de passage éclair, ou les pas sages élustucrus du coin, ne fait que rajouter une couche de sinistrose à la sinistre atmosphère actuelle du centre de la Cité des anciens Peintres de talent.

Ils aiment ça les bougres du coin. 

Mais imaginez un instant un pontavénounours : encore plus bête que les autres, ayant dans sa petite cervelle l'idée saugrenue d'obtenir un permis de construire pour "recréer sur la commune à la manière du musée"  :

un bâtiment selon cette espèce de style de zone commerciale ?

- Non seulement il passerait un mauvais quart d'heure auprès du tout puissant Architecte des Bâtiments de France, (mouillé jusqu'au nœud de sa cravate dans les magouilles du musée de la CC'ânerie lui aussi)
- Non seulement cette demande serait refusée,

- Mais ce nounours serait aussitôt mis au banc des accusés par la clique de la Haute Société du coin.

Qu'on se le dise : Ici on ne veut pas de gens hostiles à la Culture potavéniaise.

QUEL SCANDALE  QUE CETTE HORREUR ! clameraient-ils en chœur. 

QUELLE EST BELLE L'ENTREE DE NOTRE MUSEE se disent-ils depuis huit jour ! ! !

Vous ne trouvez pas que le lait devient du lait-ri-beau un peu trop laiteux dès que sa crème atteint les sommets de la Connerie Culturelle Aneresqueuse ?

Moi si.

 

A suivre demain matin : Ce cochem'art n'est pas fini : loin de là !

-----------------------------------------------------------

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Un BLOG-NOTES : "SPECIAL OUVERTURE DU PALACE DE LA PLACE" (IV)

Publié le par chercheur d'histoires

le quai de la gare routière du musée

le quai de la gare routière du musée

Un BLOG-NOTES : "SPECIAL OUVERTURE DU PALACE DE LA PLACE" (IV)

Nous avons tous remarqué que durant les pré-visites de ce futur temple de la culture à deux balles, un imposant service d'ordre avait été mis en place dans le Palace.

Un service d'ordre tellement impressionnant tellement post-impressionniste, que la CHARLiO'T a même pu croire un moment ...
...  que Gauguin devait y assister en chair et en os ? ? ?

Moi : vrai radin pontavénin, je me demande qui va régler la fabuleuse note de frais de cette  féerique semaine de festivités où le champagne et les p'tits-fours ont coulé à flot dans les gosiers des charogn'arts ayant participé à cette inflation de dépenses. (Affaire à suivre)  

A moins que ce service d'ordre eût pour objectif d'éviter un attentat à la bombe.
Imaginez ce pire : plus pire encore que la campagne de propagande mensongère de la CC'ânerie qu'ont subi comme toujours :  la bouche cousue, le trou bouché, et les bras croisés .

... les pontavénounours en hibernation permanente.
Quelle horreur !

Quel insoutenable drame !

Quelle honte pour la conserv'atroce ...
...  si un tableau de Gauguin avait été éraflé par la déflagration !

La morale de cette histoire.

Aujourd'hui à Pont-Aven, la personne humaine ne compte plus que pour du beurre, face au regard porté - par les louches individus les plus influents du coin - au culte et à l'idolâtrie de la peinture.

Des gentilshommes et des gentilles meufs peu recommandables, manifestement intoxiqués par un trop plein de culture intensive.

A suivre 

--------------------------------------------------------------------

La photo du jour :

1° Le Quai  du port  de la Gare Routière du musée.

2° La Cafète de la Gare

Cela dit : vous ne trouvez pas que quelque chose cloche grave sur la Place ?

La réponse vous sera donnée cette semaine.

-------------------------------------------------------------------- 
 

Partager cet article
Repost0

Cet après-midi : le soleil cachera les nuages

Publié le par chercheur d'histoires

Cet après midi : le soleil cachera les nuages

Cet après midi : le soleil cachera les nuages

"Cet après-midi : le soleil cachera les nuages"

Vous connaissez sûrement cette vieille blague de potache ...

... un pote hâche, et non pas troçonneux, un  peu patachon sur les bords de l'Aven.

"Pourquoi le bon dieu a-t-il inventé la météo ?"  

demande un toutou à Toto.

Réponse de ToTo :

"" Pour que les humains aient de la conversation ""

.................................................................................................................................................

"Pourquoi avez-vous planté un affreux panneau d'informations lumineux

sur le site remarquable de la PLACE de Pont-Aven ... 

... à la place de ancienne horloge artistique cubistisime ?

demande le toutou empreint d'amertume à J.M. le nuageux ! ! !

Et la CHARLiO'T : notre miss météo parlante du coin, de lui répondre ... 

Non : elle ne le fera pas car elle est bien élevée : lisez plutôt le panneau ...

... et surtout ne tomber pas dans le panneau lumineux ...

... ou pire : ... ? ... Ce sera pour plus tard sous une pluie battante.

-------------------------------------------------------------------

La suite des versets de la semaine passée vous sera servie 

durant la semaine à venir.

Croyez-moi :

Il y aura du lourd et du bata'clan à déguster sans modération.

100  100 évidemment : nous sommes civilisés, 

et extrêmement respectueux des Lois de la République,

nous les dociles pontavénounours ...

... surtout lorsqu'il s'agit de construire sur notre sol ...

... un Grandiose Musée de France !

-------------------------------------------------------------------

Partager cet article
Repost0

Un BLOG-NOTES : "SPECIAL OUVERTURE DU PALACE DE LA PLACE" (III)

Publié le par chercheur d'histoires

Le musée sous la neige

Le musée sous la neige

Un BLOG-NOTES : "SPECIAL OUVERTURE DU PALACE DE LA PLACE" (III)

L'Histoire retiendra qu'il y eut : un avant, et un après l'ouverture de ce capharnaüm.
Depuis le petit peuple du coin s'est scindé en deux clans.

- - -  Suite de l'article - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 
- Il y a celui qui s'est formé par les 6 000 visiteurs autorisés à participer gratuitement à la "Fêt'tarte" Fête CC'ânesqueuse :

6 000 dociles moutons que la visite du nouveau musée aura certainement permis de s'élever culturellement jusqu'au ciel du mirage d'une Basse Cour des Miracles. 

- Et tous les autres, condamnés à rester crétins et ign'arts jusqu'à la fin des temps des cerises plantées sur le flasque gâteau breton sur lequel ils sont assis depuis des lustres.

Cela dit : il me serait nécessaire que le Bon Dieu des ânes m'accorde une seconde vie pour que je puisse vous raconter la féerique histoire de la semaine d'ouverture du plus Grand Zoo au monde, consacré à l'immense univers extra-terrestre des conquérants ânes de la CCA de Concarneau qui viennent de s'accaparer musée de Pont-Aven : Ouf ! j'ai fini ma phase. 

6 000 bipèdes sans queue ni tête ont participé à cette espèce de cavalcade de clowns.

"Mais où est  donc passée la CULTURE dans cette mascarade à deux balles perdues pour l'Humanité ?"  se demande inquiète l'intelligente CHARLiO'T.  

Elle a raison :

- Putain de bordel de merde : Où était donc cachée la CULTURE de la PEINTURE promise par la Cc'ânerie, dans cette pompeuse mascarade ? ? ?

Dans la peinture des murs et des plafonds peut-être !  

- Gast-à-gast : Où sont donc passés les quinze chefs d'œuvre qui nous ont cassés les oreilles durant les  trois années d'exposition vagabonde de leurs reproductions en H D ? ? ?

 Ils sont peut-être aujourd'hui au paradis des chefs d'œuvre !

Je l'espère me dit la CHARLiO'T,  en y rajoutant une pincée de sel : Ce serait toujours mieux que dans l'enfer du musée de la CC'ânerie : non ?

A suivre demain

--------------------------------------------------------------------

La photo du jour :

"le musée sous la neige"

Vous ne trouvez pas qu'il ressemble comme deux gouttes d'eau bénite à un avis mortuaire vierge ...

... fin prêt à être imprimé ?

--------------------------------------------------------------------
Partager cet article
Repost0

Un BLOG-NOTES : "SPECIAL OUVERTURE DU PALACE (II)

Publié le par chercheur d'histoires

La mascotte du nouveau musée , ou un poisson d'avril ?

La mascotte du nouveau musée , ou un poisson d'avril ?

 

Un BLOG-NOTES : "SPECIAL OUVERTURE DU PALACE DE LA PLACE" (II)

Que la fête commence ! 

- - - Suite - - - - - - - - - -

- Elle a commencé mardi dernier, lors de la discrète visite très privée organisée à l'attention des BANQUIERS (des mécènes véreux dites-vous ?), du plus Grand Musée au monde consacré aux restachoux de l'Ecole de Pont-Aven.
"Entre voyous, l'entente cordiale doit se faire discrète : n'est-ce pas ?"

- Elle s'est poursuivie le lendemain - en petit comité privé -  avec les éminents représentants des canards du coin, mouillés, les bras : haut la main, jusqu'aux bouts des doigts dans le naufrage attendu de ce musée.  

- Le surlendemain, c'est le troupeau de la Secte du christ jaune - endimanché comme des pingouins pour la Grande occasion - qui a envahi la PLACE avant d'aller comme des princes déchus par leur immense bêtise, contempler béatement les luminaires des plafonds de la plus Grande Cathédrale de la Culture pontavéniaise au monde.

Ce fut sûrement pour les membres de cette tribu, la plus Grande journée culturelle de toute leur vie de basse culture.

- Les représentants du petit peuple trinqueur, affamés de culture - triés sur le volet - furent enfin autorisés à venir trinquer un coup'cit digne de leur rang : oh! les harengs.

Après les fastes rituels, les superlatifs en tout genre, après les grandilo-cancans discours, après la Grand'messe protocolaire à la mode des Pompes Funèbres, 

le temps est peut-être venu pour les "sans-musée" qui n'ont pas été autorisés à venir s'amuser au musée, de blog'noter comme sait si bien le faire la CHARLiO'T, sur l'envers de ce somptueux et présomptueux décor de façade. 

L'Histoire retiendra qu'il y eut : un avant, et un après ... à l'ouverture de ce capharnaüm.
Nous remarquerons en tout premier lieu que depuis : le petit peuple du coin s'est scindé en deux clans.

... ?

 

A suivre demain

--------------------------------------------------------------------

La photo de circonstance du jour :

Serait-ce la mascotte du nouveau musée ?

ou un poisson d'avril ?

(merci à la personne qui m'a transmis cette photo, et merci aussi à celui qui m'a proposé les deux précédentes)

 Au musée on s'amuse mais on ne rigole pas avec ces choses-là, comme vous le savez.

Non, ce n'est pas du poisson, mais bien de la mascotte du musée en chair et en os, attendant gracieusement les visiteurs durant la semaine de pré-ouverture de ce musée.

Ces gens du "Monde de la Culture" ont ainsi découvert en avant-première, une pontavénus-beauté en beauté ... 

... s'étant grimée d'un accoutrement "bien de chez nous"!

"Serait-ce de l'appât pas frais" pour piéger les touristes ? se demande, perplexe, la CHARLiO'T

-------------------------------------------------------------------- 

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3