Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Pont-Aven en lumière : ce n'est qu'un au revoir"

Publié le par chercheur d'histoires

Arbres arrachés, chaussée du canal défoncé, vannes arrachés ou en piteux état : Que c'est beau à photographier ... en tenue de camouflage !

Arbres arrachés, chaussée du canal défoncé, vannes arrachés ou en piteux état : Que c'est beau à photographier ... en tenue de camouflage !

"Pont-Aven en lumière : ce n'est qu'un au revoir"

C'est ce que nous avons lu en début de semaine, dans les canards du coin.

"Ce n'est qu'un au revoir ? : Je l'espère bien" puis-je dire.
En effet, la plaisanterie étant finie, il serait temps de passer aux choses sérieuses.

Le linceul de camouflage éclairant ayant été retiré du lit de la rivière, j'espère que les commerçants de la commune ayant mis au point cette supercherie de Noël, vont maintenant sérieusement se préoccuper des profondes blessures, morsures et traumatismes que subit sans arrêt l'Aven, depuis 1985 :

Depuis donc que plus personne ne se préoccupe de l'insoutenable dégradation de l'état de l'Aven.

L'insensible et inconsistante municipalité de la commune, n'éprouvant aucune émotion envers la dévastation "en marche forcée" de notre "amour de rivière", il serait juste et normal de demander à ceux qui en jouissent le plus, de prendre en charge la mission de sauvetage de cet exceptionnel patrimoine, me semble-il.

Au lieu de proposer aux badauds passant par là un concours de beauté, ces profiteurs pourraient par exemple organiser un concours de photos dont des prix seraient attribués aux photographeurs ayant su le mieux exprimer "artistiquement" leur dégoût envers ses insupportables dégâts, que toute personne sensée et sensible ne pourrait  qu'amèrement constater.

Photographier notre chère rivière : telle qu'elle est en vrai, et non pas de façon totalement factice, voire mensongère ! 

J'ai de plus en plus l'impression lorsque j'observe les contemplateurs de l'Aven, qu'ils n'ont plus que des yeux de poisson frit à leur disposition pour exprimer leurs émotions ou leurs sensations.

"Oh! qu'elle est jolie, ... oh! qu'elle est belle, ... oh! quelle est belle ma photo"

"Oh! quelle est mignonne ma faute oh ! ... ?

"Que de molles expressions verbales de surfaçage" se dit en son âme et conscience la CHARLiO'T.

................................................................................................................................ 

L'Aven, façonnée et modelée par l'homme ...

Suite et fin demain matin

 

-------------------------------------------------------------------    

 

 

Partager cet article
Repost0

Miracle, mirage, ou mi-raclage ?

Publié le par chercheur d'histoires

De l'architecture ultra contemporaine ???

De l'architecture ultra contemporaine ???

Miracle, mirage, ou mi-raclage ?

En ouvrant le mardi 2 janvier les deux cana'rts des coins-coins du coin, j'ai un court instant cru apercevoir la toute nouvelle mairie de Pont-Aven ...

... au moment de son inauguration en présence des corps constitués.

Ouf, il n'y a pas eu mort d'homme.

Une mairie à l'architecture aussi futuriste que les musées qui poussent comme des champignons vénéneux un peu partout sur terre depuis quelques années, me suis-je dit.

Et bien non : C'était tout simplement  un poulailler  un oreiller en plumes de Nizon qui s'était envolé,

... se prenant sans doute pour un futuroscope radar limitateur de vitesse​​​ pour ?

... les chars à bancs pontavénizoneux ! 

Cet engin s'étant donc envolé avant de se fracasser comme un poivrot municipal, au beau milieu de la voie express !

La conclusion du jour :

Attention : A Pont-Aven,  un poulet grillé   une fricassée de garde champêtre,  peut en cacher une autre.

-----------------------

Bien entendu, je prie notre courageuse marchande de poulets de Nizon, toujours fidèle au marché de Pont-Aven, de bien vouloir m'excuser d'avoir ainsi détourné en dérision le nouveau drame qui s'est abattu sur sa famille.

Bon courage à elle et à tous ses proches, en espérant que de nombreux pontavénizoneux, ainsi que de tout aussi nombreux élus du cru, sauront leur apporter le soutien qui leur est dû dans ces pénibles circonstances.  

------------------------------------------------------------------

 

Partager cet article
Repost0

Les horreurs-dateurs arrivent (V)

Publié le par chercheur d'histoires

La fontaine du cimetière

La fontaine du cimetière

Les horreurs-dateurs arrivent (IV)

Tout le reste, toutes les rêvasseries des uns et des autres (leurs horreurs-malheurs-dateurs), toutes les stupides incantations contenues dans les centaines de pages du futur PLU (à suivre bientôt ici), ne sont que du pis-aller.

- - -  Suite  - - - 

Espérer sauver l'avenir de la commune de sa décomposition avancée, ainsi que de celui de sa problématique future population, nécessite une remise à plat de toutes les compromissions, arrangements occultes, décisions lourdement illégales, qui étayent l'histoire d'un musée tout neuf ...
...  mais déjà vieux au regard de certains de ses proches voisins !!! 

... et déjà très vieux pour les prochaines générations pontavénaines, qui ne pourront sûrement pas supporter de baigner dans une ambiance aussi moche que celle que vivent les habitants actuels.

Aussi, à mon avis d'idiot de village qui s'assume, il ne pourrait exister d'autre issue de secours qu'un recours judiciaire, mais ça : personne ne veut l'entendre dans ce pays où la population vieillissante accepte toutes les soumissions qui lui sont imposées par une politique de merde menée depuis le règne de la famille Rivet.

Je ne donne donc pas cher à la peau de l'avenir de la population de la Cité des anciens Peintres de talent.

--------------------

Conclusions de l'article :

Désolé de devoir le préciser une nouvelle fois, mais J.M. est impliqué dans cette affaire du siècle.

Et pourtant, depuis qu'il est maire, il ne sait que prendre des arrêtés de contraintes, de limitation des libertés individuelles et d'interdictions de toutes sortes, envers et contre ses administrés ...
...  dans le stupide dessein de régler les lourds et innombrables problèmes dont il est co-responsable,

C'est-à-dire envers les vrais victimes du massacre à la tronçonneuse de sa commune.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"Monsieur le maire et toute l'équipe municipale vous souhaitent (malgré tout) une très bonne année"

 

je dis cela car je viens de prendre connaissance du Bulletin des Désinformations Municipales de la fin de l'année 2017 :

"En -vœux- tu, en voilà". Ce sera le fil de fer barbelé d'un prochain article à publier sur ce blog :
Un BLOG déblogant sans arrêt sur les troupeaux d'ânes du coin.

-----------------------------------------------------------------

La photo du jour :

La fontaine du cimetière qui permettait "avant", à tout un chacun de se débarrasser de ses pièces de monnaies afin que les plus défavorisés de la commune puissent en profiter.

Tout un chacun sait cela me semble-t-il : n'est pas J.M. ?

"Dorénavant, qui profitera de la manne apportée par les futurs "horreurs-malheurs-dateurs" du cimetière ?" se demandent toutes les pauvres CHARLiO'T de la commune ...
... appelées à vivre dans la misère ... y compris culturelle  !!!  

-------------------------------------------------------------------------------  

Partager cet article
Repost0

Les horreurs-dateurs arrivent (IV)

Publié le par chercheur d'histoires

De son buste sur la Place, elle voit tout. Et c'est pourquoi :  les bras "lui en tombent".

De son buste sur la Place, elle voit tout. Et c'est pourquoi : les bras "lui en tombent".

Les horreurs-dateurs arrivent (IV)

Je pense aussi hélas que : sauf un miracle de Saint-Guénolé bien évidemment,  le Square Botrel sera bientôt transformé en un parking touristiqué à mort, ...
...  car manifestement plus rien ne pourra retourner les culottes du bon J.M. Dagober et de ses enfants de chœur.
" Si vous vouliez vous faire passer pour des corniauds, vous ne pourriez mieux faire" nous fait remarquer la CHARLiO'T 

- - -  Suite  - - - 

Cela dit, passons aux choses sérieuses en nous retrouvant un court instant, quelques années en arrière ...

... Retrouvons-nous pataugeant comme des p'tits fous de dieu gauguin, dans la puanteur du jus du ...

"Plus gigantesque Scandale Architectural et Urbain du siècle, dans notre vieux monde dit : civilisé "

A cette époque, j'avais osé hurler de toutes mes forces morales et républicaines, contre le sinistre scandale de l'instruction puis de la délivrance du permis de construire du temple de la peinture Cc'ânisée. 

- Hurler contre le défaut des études préliminaires nécessaires à ce type de projet stupidement démesuré au regard de la faiblesse des possibilités financières, d'accueils, d'accès et de stationnements de proximité de la Commune.

Hurler contre le défaut d'une étude des d'impacts pervers de ce projet sur la vie des habitants.

Hurler contre Le non-respect :

- Des principales règles imposées par le Code de la Construction de l'Urbanisme, 

- Des strictes règles - à respecter obligatoirement - du PLU et la ZPPAU

- Et enfin, de la plus importante règle concernant l'avenir de la Cité des anciens peintres de talent, d'un SCOT que toutes les municipalités du territoire de la CCA avaient adopté trois mois avant le dépôt de ce permis de construire par M le Président de la CCA. (voir à ce sujet le réquisitoire que j'avais publié ici en son temps).  

Les "devenus insolubles" problèmes liés à l'ahurissante déstructuration du centre ville durant les travaux annexes sur la Grand'Place, rendus nécessaire après la construction de ce musée lourdement entaché de nombreuses irrégularités, 

 et en particuliers, ceux liés à la dangerosité de son nouveau con-concept de circulation, et à la disparition de très nombreux stationnements nécessaires à la vie du centre ville,

Tous ces gravissimes délits sont essentiellement dus aux Hauts Dignitaires impliqués dans ces scandales à répétition, passible : dans une démocratie qui se respecte ...

... de poursuites judiciaires au pénal.

Ces scandaleux actes délictueux ne peuvent plus être réglés que devant la Justice pénale.
L'avenir de la commune et de ses habitants en dépend. 

Sans une remise à plat de ces minable actes et une remise en question de toutes les combines qui jalonnent cette merdeuse affaire, plus rien n'arrêtera la décomposition en marche forcée de la commune. 

Tout le reste, toutes les rêvasseries des uns et des autres (leurs horreurs-malheurs-dateurs), toutes les stupides incantations contenues dans les centaines de pages du futur PLU (à suivre bientôt ici), ne sont que du pis-aller.

A suivre

-------------------------------------------------------------------------------  

 

 

   

Partager cet article
Repost0

Les horreurs-dateurs arrivent (III)

Publié le par chercheur d'histoires

Oh! le beau sapin de Noël communal avec des guirlandes.

Oh! le beau sapin de Noël communal avec des guirlandes.

 Oui mais c'était en 2016.  Cette année : que dalle ! J.M. tu vas te faire enguirlander par ton peuple.

Oui mais c'était en 2016. Cette année : que dalle ! J.M. tu vas te faire enguirlander par ton peuple.

Les horreurs-dateurs arrivent (III

(Après trois jours de coupure, ma ligne téléphonique a été remise en service hier soir))

Les bras de ma  vieille bagnole "m'en tombent" sur les tombes du cimetière du Bel Air.

Et sur le "port : salut" les dégâts des facéties du Sapeur Camember !

- - -   Suite  - -  -

Il n'y a pas un idiot de village de Pont-Aven à croire en cela, bande de crétins !

Ce n'est qu'un exemple de plus, prouvant incontestablement que pour ces croque-morts, il n'y a que les clients du musée de la CC'ânerie qui les intéressent.

Pauvres toutous tout de même ... obligés de mettre quatre fois la main au porte feuille :

- Une première fois pour stationner leur bagnole,

- Une seconde pour se payer un aller-retour en char-à-bancs,

- Une troisième pour régler le ticket d'entrée du musée,

- Et enfin pour ces assoiffés de culture :  pour honorer la note de la tasse d'eau chaude à la caféine prise à la terrasse du Café de la Mairie installée sur la Place autrefois communale !

De surcroît, et pour bien accroître leur réputation auprès de leur population médusée, nous apprenons que M le Maire et sa clique de mollusques, ont décidé de contraindre les visiteurs du port à la torture de la zone bleue.
Gast ah gastouille : Je pense aux habitants des résidences et des cités des secteurs de Keranperchec, de Lesdomini, de Croix-Saye, de Bel Air, de Kerentrech, et de toute la zone des hospices locaux,  pour qui la vie va se transformer en un calvaire permanent durant l'été !!!

Je pense aussi hélas que : sauf un miracle de Saint-Guénolé bien évidemment,  le Square Botrel sera bientôt transformé en un parking touristiqué à mort, ...
...  car manifestement plus rien ne pourra retourner  les cerveaux congelés  les culottes du bon J.M. Dagober et de ses enfants de chœur.
" Si vous vouliez vous faire passer pour des corniauds
, vous ne pourriez mieux faire" nous fait remarquer la CHARLiO'T* 

(* Notre brave Pontanénounours qui vient de fêter ses trois ans de présence sur ce BLOG de MERDE, juste après que M le maire fit son Charlie sur la Grand'Place : Vous vous en souvenez pas ?)    

A suivre demain

-----------------------------------------------------------------

Les photos du jour :

En devenant maire, J.M. avait décidé de rester sobre.

Vous remarquerez qu'en matière de décoration de sapin de Noël, il respecte de mieux en mieux cette bonne décision.
L'année prochaine, lorsque vous voudrez venir admirer le lumineux sapin communal de la Place aux Ragondins, ...
... 
n'oubliez surtout pas de vous munir d'une bonne lampe à pétrole ! 

-----------------------------------------------------------------

 

 

Partager cet article
Repost0

Le marché du mardi 02 janvier 2018

Publié le par chercheur d'histoires

?

?

Le marché du mardi  02 janvier 2018

Finis les "bisous//bisous" sur les deux joues à la Judas du 1er de l'an.

Les choses sérieuses reprennent le dessus.

................................................................................................................................................................................................................................. 

Vous ne le voyez pas ici, mais à un poil (de carotte) près, le marchand de légumes qui poireautait sur la photo publiée hier, aurait également pu figurer sur celle d'aujourd'hui.

Par inadvertance, et un peu de malice dans les poils du nez, je l'ai volontairement escamoté.
En effet : il était là sur notre Grand'Place ... en chair et en os.

En chair et en os sans Boucher Charcutier à côté de lui ??? 

Il a pris des risques le bougre !

"S'il n'en reste qu'un en 2018, ce sera moi" s'est-il sûrement dit en silence.

.................................................................................................................................................

Ainsi, les pauvres derniers pontavénounours du bourg devront durant toute la première semaine de l'année 2018, se contenter d'une soupe aux légumes sans le moindre morceau de gras dans le potage ...
... C'est-à-dire  se contenter du régime de vigueur après des réveillons bien arrosés :

N'est pas J.M. la sobriété ?

--------------------------------

Conclusion :

C'est pas grave : 

"Ah ! Ça ira, ça ira, ça ira, ..."

... ont pris pour habitude de ronchonner les purs soumis au pain sec patrimonial et culturel du coin.

Ces préoccupantes remarques ne sont même plus de simples signes précurseurs d'une évolution du pays vers un lointain néant, mais la preuve incontestable que la Cité des anciens Moulins survit dans un état de désagrégation déjà bien avancée.

Une désintégration dans laquelle : hélas, les habitants se complaisent lamentablement pour tout dire.

Un Marché à ce point déserté : Ce n'était du jamais vu depuis la nuit des temps.

--------------------------------

 Après cet intermède sans remède, la suite de l'article de la semaine se poursuivra demain.

--------------------------------------------------------------------

 

Partager cet article
Repost0

Les horreurs-dateurs arrivent (II)

Publié le par chercheur d'histoires

Ici, le même jour et à la même heure, "poireaute" le marchand de légumes : les mains dans les poches !

Ici, le même jour et à la même heure, "poireaute" le marchand de légumes : les mains dans les poches !

Les horreurs-dateurs arrivent (II)

Mais il y a pire que ce pire que tout.

Je veux parler des effets délétères liés à la faiblesse intellectuelle des élu'stupides.

Ces énergumènes auxquels les pontavénounours ont octroyé - sans réfléchir une seconde ! - de puissants pouvoirs républicains lors des élections municipales.

C'est la démocratie qui le veut évidemment, mais tout de même : 

 "L'art de la continuité dans la stupidité des élections  pontavéniaises" comme le dit la CHARLiO'T :

Ça devrait pouvoir se soigner : non ?

------------------------------------------

Cela dit : Entrons dans le vif du sujet de la dernière "clairsemée" réunion "expéditive" du conseil municipal de l'année 2017. 

Un moment d'anthologie comme seuls les élustucrus du cru du coin savent mener depuis 1985.

Sachez-le : Pont-Aven n'est plus dotée d'une mairie provisoire, mais d'une Cour des Miracles

Ces croque-mitaines ont décidé d'installer des "horreurs dateurs" sur le parking du cimetière

au motif "d'améliorer le stationnement au centre ville"

..........................................................................................................................................................................................................................................

Pour améliorer le stationnement dans le centre-ville de Pont-Aven (Finistère), une grosse refonte est en projet pour l’été prochain. Il devient, entre autres, payant au parking du Bel-Air, avec une zone bleue sur le port.

..........................................................................................................................................................................................................................................

Les bras de ma vieille bagnole "m'en tombent" sur les tombes du cimetière du Bel Air.

Et sur le port : salut les dégâts des facéties du Sapeur Camember !

 

A suivre demain

 

-------------------------------------------------------------------------------  

 

 

   

Partager cet article
Repost0

Les horreurs-dateurs débarquent (I)

Publié le par chercheur d'histoires

Huit personnes : chien compris ... à 11heures au marché de Noël 2017 de "Pont-Aven la fêtarde"

Huit personnes : chien compris ... à 11heures au marché de Noël 2017 de "Pont-Aven la fêtarde"

Les horreurs-dateurs débarquent (I)

Les membres du conseil municipal se sont réunis en fin décembre, avec pour principal ordre du jour : 

"La restructuration du centre du bourg d'en bas de la commune"

Vous ne trouvez pas ça bizarre autant qu'étrange ?

... Et surtout préoccupant, lorsque l'on sait que 14 d'entre eux ont boudé cette tragique comédie !

___________________________________________________________________________________

Vous ne vous rappelez pas que lors de l'inauguration de la minable nouvelle Place du Musée de la Cc'ânerie, J.M. avait déclaré que les nouveaux aménagements qui venaient de se terminer ... 

... "Avaient permis de restructurer le centre de la ville" !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

___________________________________________________________________________________

"Les horreurs-dateurs arrivent" disais-je ci-dessus en préambule de la nouvelle controverse que je vous propose d'alimenter aujourd'hui.

En effet, sachant que ce que je dois déclarer ici est un constat et non pas une simpliste critique : 

Depuis le 1er agrandissement du musée en 1985, les influentes notabilités de la commune sont systématiquement atteintes par ce que Xavier avait défini en 1984, comme le virus d'une espèce de gauguinite.

- Un mal profond qui : 33 ans après, reste toujours aussi virulent envers la population de base du Pays des Moulins et son image historique. 

"Dites 33 aux faux docteurs SVP" ose déclarer à voix haute la pince-sans-rire CHARLiO'T  

- Un mal profond ?

Oui, une sorte de "mal au trou" ayant pour effet secondaire de rendre la clique de la petite bourgeoisie pontavénizonaise intarissablement tarée ...
...  à force de se laisser contaminer par des excès de consommation de mauvaises peinturlures

Mais il y a pire que ce pire que tout ...

 

A suivre demain

-----------------------------------------------------------------

 

 

 

   

Partager cet article
Repost0

Je n'en "vœux" plus

Publié le par chercheur d'histoires

De l'écume de mer de l'Aven dans toute sa splendeur

De l'écume de mer de l'Aven dans toute sa splendeur

Excusez-moi : je voulais dire de l'écume de merde de l'Aven

Excusez-moi : je voulais dire de l'écume de merde de l'Aven

Je n'en vœux plus, 

... et vous ?

J'ai récemment écouté l'un des commerçants de la nouvelle génération ultra-touristitikée du centre des cendres du trou de peinturlures pontavéniaises, causer dans le micro d'une TV régionale.

(La CHARLiO'T dirais même Plus : casse-croûter sa cause dans le micro de TB oh!)

Je l'ai entendu vanter de façon sublime, la beauté de notre Avénus-Beauté :

en parlant comme il faut de notre merveilleuse rivière d'Aven  ...
... enrobée durant les (dé)fêtes de la fin d'année, d'une éblouissante et

ultra-lumineuse parure de lit de gala. 

Cette parure du Haute Couture sans allure : griffée "cache-misères". 

Oui : du cache-misère, ou si vous voulez que je le dise autrement : l'un des innombrables miroirs aux alouettes qui fleurissent en toute saison à Pont-Aven depuis que de toute part, tout se décompose lamentablement.

C'est la raison pour laquelle je vous présente en ce 1er janvier  2018, des photos représentatives des effets délétères de ces couillonnades, prisent juste devant l'établissement de ce beau parleur.

Cette  triste réalité me permettre en outre de conclure, en déclarant avec raison qu'à Pont-Aven : 
... vous trouverez des malfaisants qui vous vendent "de la mousse de merde", pour "de la succulente mousse au chocolat montée en neige de Noël" !!!

Le plus rigolo est que dans ce gouffre, de nombreux visiteurs de passage éclair en raffolent à la folie !

Moi le pontavénounours le plus idiot au monde : Je n'en vœux plus, 

... et vous ?

--------------------------------------------------------------- 

Merde : MACRON a commit une faute d'orthographe.

Tout le monde s'en fout, mais tout de même :

BIZEAU n'est pas "Biz eaux de l'Aven" mais BISEAU

Gast ah gast : Celle performance humoristique devra être renouvelée le 31/12/18 ...
... pour ne pas trop 
chagriner notre très chère Biz'hautaine !!! 

---------------------------------------------------------------  

 

  

 

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3