Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°6)

Publié le par chercheur d'histoires

Un gros malin notre maire ... ?

Un gros malin notre maire ... ?

Je le répète : un gros malin notre maire ... ... ... ???

Je le répète : un gros malin notre maire ... ... ... ???

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°6)

- - -  Suite de l'épluchage de l'édito  - - -

" Nous n'avons aucun temps à perdre  dans des polémiques politiciennes, stériles et partisanes"

J'avais prévu de commercer l'analyse de cette tirade en vous faisant remarquer que si J.M. avait été lui-même l'auteur de ce texte, il aurait écrit :

"Je n'en ai rien à branler des ... " etc

Mais un grave événement tout récent m'a forcé à modifier la suite de mon texte.

En effet : Vous connaissez comme tout le monde l'effet que peut produire un gros mal au ventre lorsque vous vous retenez trop longtemps avant de vous soulager.

C'est un constat et non un reproche que je vous propose de lire : Depuis 4 ans, le mini ministre de la Culture de CC'ânerie, subsidiairement maire de Pont-Aven, se retient pour ne pas apparaître sous sa véritable rustique image.

Il a tenu le coup coûte que coûte jusqu'au début de cette semaine.
Et puis : 

Et puis ? :

"Il a pété un câble à 100 000 volts" comme le dit le cablier, face à l'un de ses citoyens qui lui demandait des comptes sur un dysfonctionnement manifeste des actions municipales.
C'est grave : Non pas en raison des vociférations publiques que le pauvre pontavénounours a dû subir, ...
...  mais lorsqu'un automobiliste traverse le centre de la ville dans un état d'énervement extrême, il devient aussi  cool  dangereux qu'un autre avec 4 grammes d'alcool dans le sang.

Je ne cesse de le répéter : cette nouvelle Place est extrêmement merdique : c'est-à-dire tellement illisible, traître et dangereuse que ses utilisateurs ne peuvent discerner ce qui est de la chaussée roulante par rapport à de la voirie piétonne  ...
... ou voie ? ... directe vers le cimetière. 

Dans cette configuration unique au monde d'un aménagement récent, les observateurs ne peuvent que constater que certains s'énervent au volant. 

Et c'est sur ce point que je veux insister : ils deviennent de cette manière de véritables armes mortelles pour les piétons, à mobilité réduite ou pas.

Ce fut manifestement le cas du maire de Pont-Aven l'autre jour lorsqu'il a circulé dans le centre de la ville dans un état d'énervement équivalant à au moins 0,001 gramme d'hargne'cool dans le sang.

Et pour finir en revenant à la métaphore initiale de cet article  :
Lorsque l'on commence à se soulager après une longue abstinence, ça n'en fini plus de décharger jusqu'au soulageant coup final ...

... "ou fatal" comme vient de l'écrire la CHARLiO'T

Ça craint, mais J.M. n'en a plus rien à foutre ?

-------------------------------------------------------------------- 

Les photo du jour :

Un gros malin Jean-Marie LEBRET

Rien n'indique aux automobilistes que le parking du cimetière est dorénavant payant.

Ce parking étant situé au bout d'une impasse sans aire de retournement,

c'est un nouveau gros piège à cons que la municipalité vient d'offrir aux visiteurs du musée du trou de peinturlure.

-------------------------------------------------------------------- 

 

Partager cet article
Repost0

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°5 bis-bis)

Publié le par chercheur d'histoires

Pont-Aven, le 27 juillet 2018

Pont-Aven, le 27 juillet 2018

Pont-Aven le 28 juillet 2018

Pont-Aven le 28 juillet 2018

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°5 bis-bis)

Avez-vous remarqué que plus je tartine le dos de monsieur le maire de couches de peintures écarlates, et plus il en rajoute de plus grosses ?
C'est le cercle infernal.

Je vous rapporte aujourd'hui les effets délétères des imbéciles interdictions de stationnement à la Lebret(... censuré ...), sur une brave et antique habitante du centre vertueux de Pont-Aven, marchant manifestement avec beaucoup de difficultés.

Elle en est triste à mourir. Jusqu'ici, elle arrivait encore à s'en sortir tant bien que mal, en garant sa voiture sur le parking du cimetière. Une voiture qu'elle n'utilise plus que pour faire ses grandes courses mensuelles et pour aller chez son médecin. 

"Mais maintenant "se demande-t-elle : "Où vais-je pouvoir me garer ... même la nuit ? "

Je ne peux pas lui répondre que je vais en parler au responsable de ses soucis, il n'écoute plus personne.

J'ai présenté ce cas car il y en a hélas bien d'autres que la municipalité et la conserv'atroce ignorent totalement.

La CHARLiO'T aussi est totalement décontenancée depuis qu'elle a pris connaissance de ces nouvelles directives des stationnements imposées par : justement, la même conserv'atroce.

Elle en est arrivée à se demander si plus tard, après son décès, elle aura l'autorisation permanente pour garer son cercueil au cimetière !

Je l'ai évidemment immédiatement rassuré.

En effet :

J.M. a tout prévu, même pour les futurs jeunes qu'il doit implanter sur sa commune au plus vite : ...  dès qu'il en aura le temps !

C'est-à-dire pour ces futurs morts pour Pont-Aven, d'aller acquérir des macarons pas chers dans l'une des grandes chocolateries touristiques du centre ville.
Ces boutiques où les macarons dégoulinent du plafond : Vous voyez ce que je veux dire ?

Et avec un macaron posé sur le pare-brise de leur cercueil, ils seront autorisés comme prévu par la municipalité, de le garer jusqu'à la fin de l'agonie de  Pont-Aven.

A condition de renouveler régulièrement la concession de leur place de stationnement, va-t-il sans dire ! 

Que retenir de cet aparté :

Il faut en retenir qu'un Sacré (... Censuré ...) peut cacher un Sacré Crétin

La conclusion de ce  pâté  patatras en croûte :

Finalement je l'aime bien notre J.M. (... censuré ...) des problèmes municipaux.

SVP mes amis, et même mes faux amis : fautez pour lui lors des prochaines municipales même s'il refuse de se représenter une nouvelle fois en tant que clown le plus pontavéniais au mode.

La vraie finale  de cette page :
Non CHARLiO'T :  Je ne veux pas que tu ailles proposer aux débitants de boissons du coin, 

... que lorsque J.M. viendra la prochaine fois prendre son café au lait dans leurs établissements,

... qu'ils lui servent, en loucedé, une tasse d'acide nitrique afin de sauver l'avenir de la planète !

A suivre demain

--------------------------------------------------------------------

Les photos du jour :

La remarque de la CHARLiO'T 

"Mais des photos comme ça : C'est peut-être joli pour un âne, mais ça n'a aucun sens pour les êtres humains normaux"

Et moi de répondre :

"Je partage ton avis :

Aucun sens ...
...  comme les décisions du maire de la Cité des anciens Peintres de talent !"

--------------------------------------------------------------------

 

Partager cet article
Repost0

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°5 bis)

Publié le par chercheur d'histoires

Livraison en tout genre

Livraison en tout genre

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°5 bis)

ALERTE  INFO de dernière minute.
Pour la quatrième fois en un mois, la loufoquerie municipale vient de publier dans les can'arts des coins-coins du coin ses dernières trouvailles en matière de réglementation de nos stationnements municipaux manifestement confisqués par le musée de la CCânerie.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------Parkings. Trois durées limitées pour les zones bleues

En date du 10 juillet, le maire Jean-Marie Lebret a pris les arrêtés concernant le stationnement à Pont-Aven. En ce qui concerne les zones bleues, les arrêtés seront effectifs à partir de ce samedi. Trois durées différentes sont mises en place sur la commune. Des places à 30 minutes pour tous les jours de 9 h à 19 h (avec ou sans pause de midi en fonction de la signalisation verticale) : place Julia, du 14 au 28, et devant le musée, place Royale, deux places rue du Général-De-Gaulle, deux places à l’entrée du parking de la Poste, deux places sur le parking Xavier-Grall. Des places à 1 h 30 : devant la bibliothèque (du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h 30) et tous les jours, de 9 h à 12 h et de 14 h à 19 h, du 34 au 40, rue du Général-De-Gaulle, le petit parking du 36, rue du Général-De-Gaulle, place Julia, devant l’ancien office du tourisme, du 4 au 12, rue Louis-Lomenech, place Delavallée devant la chocolaterie, le parking derrière la Poste rue des Abbés-Tanguy, les parkings de l’église et Xavier-Grall et du 20 au 52, rue Émile-Bernard.

 Enfin, le quai Botrel devient une zone bleue réglementée à deux heures maximum, tous les jours de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

 Des macarons pour les résidants, parking du Bel Air

Un autre arrêté, en vigueur depuis le 16 juillet, concerne le parking du Bel Air (cimetière) devenu un parking payant, de 9 h à 18 h.

Concernant ce parking et celui du quai Botrel, des « macarons de stationnement » sont délivrés par la mairie à certaines personnes pour obtenir la gratuité ou le stationnement sans limite de temps, aux riverains de la rue des Abbés-Tanguy et de la rue Job-Philippe et aux commerçants de ces rues et aux riverains du quai Botrel et de la rue du Port, ainsi qu’aux commerces de bouche du quai Botrel.

Dans un document édité par le service communication de la mairie et distribué dans certains commerces et à l’office du tourisme, la municipalité annonce 750 places gratuites, dont 550 non réglementées, 185 places en zone bleue et 220 places payantes au Bel Air, où la première heure est normalement gratuite. Les plans et les explications y sont donnés pour l’ensemble du stationnement à Pont-Aven.

---------------------------------------------------

Attention au nouveau bleu du dimanche !

Et à la tenue de garde champêtre qui va avec : 

- Sur le port : Les arrêtes d'​​un poisson servi "bleu à l'arête" peuvent faire très mal.

- Sur la Place : La même cuisson de tranches de porc peuvent avoir le même effet.

Et puis dois-je ajouter :

Si vous n'avez pas un Master Universitaire en matière de stationnement, il vaut mieux vous abstenir de venir flâner cet été dans ce trou à rats.

Vous voulez un petit commentaire supplémentaire ?

Cette fois, Jean Marie est  vraiment arrivé au bout du rouleau ... de peinture

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

ALERTE INFO du service d'alertes de la CHARLiO'T

Cette "pontavéanus beauté" vient de proposer à Monsieur le maire de réunir ses conconcitoyens dans leur SALLE JULIA afin que Jean-Marie le mal-aimé puisse : d'un trait, à haute voix, et par cœur de tout cœur, répéter ce que son service d'informations pourries vient de faire paraître dans les colonnes de nos journaux locaux.

J.M. lui a répondu tac au tac que cette salle était strictement interdite aux bouseux du coin.

La CHARLiO'T lui répondant illico que dans le permis de construire de l'établissement de thalassothérapie aux bains de peintures à l'eau dans lequel cette salle est enserrée, il est convenu qu'elle resterait librement à la disposition des habitants de la commune communément avec les adorateurs de soleils lumineux.

J.M. lui répondant pour la seconde fois que cette disposition prise par Dame la Soutane n'était qu'une plaisanterie de plus  pour mieux encore entuber ses paroissiens. 

Notre brave Pontavéanus Beauté : pour finir cette joute orale sur une note plus gaie, lui demandant si les nouvelles réglementations de stationnement ont aussi pour objectif d'encukler jusqu'au trognon, les touristes de passage éclair.

Conclusion : 

Après avoir pris connaissance de cette nouvelle réglementation : aussi loufoque que débile, que voulez-vous que je raconte de mieux ?

Vous connaissez ce proverbe vertueux que nous propose bien à propos aujourd'hui la CHARLiO'T ?

"Kul que Kul, celui qui n'enKul pas se fait enculker"

A suivre demain

------------------------------------------------------------------

Le photo du jour :

Livraison en tout genre.

"Mais que font donc ces gens sur les places réservées aux livraisons ?" se demande la CHARLiO'T

Et moi qui ai tout vu, de lui répondre.

"ils ont trouvé un moyen de se garer sans emmerdement durant tout le temps de leur séjour dans la Cité des interdictions.
"Ils ont emmené avec eux leur grand-mère dans le coffre de leur voiture, pour la livrer au musée durant la journée.

"Ah ! c'est une livraison : OK, pas de problème" leur dit la préposée aux prunes de saison.

"Et la voiture de devant ?" se demande la CHARLiO'T :

Mais ma chère, tu ne vois pas que le mot livraisons est écrit sur le sol au pluriel. Ne saurais-tu pas que chacun de nous a au moins deux grand-mères à son service.

A moins que ce ne soit la voiture d'une conserv'atroce ayant oublié sa grand-maman dans le coffre de sa bagnole !

Non je rigole. Cette remarque mal placée - comme les bagnoles de la photo ? - n'est pas vraie.

Mais attendez un peu. Au sujet de cette dame, j'ai du nouveau : Du top secret que l'on ma demandé de ne pas répéter. Aussi, très bientôt, vous aurez le privilège d'en prendre connaissance ici. 

----------------------- 

SVP : Vous n'auriez pas sous le coude une grand-mère à me prêter quelques heures des fois ?

J'ai une soudaine envie de descendre faire un tour en ville pour prendre quelques photos compromettantes.

------------------------------------------------------------------

  

   

Partager cet article
Repost0

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°5)

Publié le par chercheur d'histoires

Le mardi 17 juillet à 12h05 : Au carrefour de Kergam, à 100 m du parking municipal payant

Le mardi 17 juillet à 12h05 : Au carrefour de Kergam, à 100 m du parking municipal payant

Même lieu, même jour à 12h06

Même lieu, même jour à 12h06

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°5)

- - -  Suite de l'éditocard  - - -

Le STATIONNEMENT

L'affaire du siècle à Pont-Aven, après celle du scandale du musée de la CC'ânerie.

Cette seconde découlant directement de la première.

J'espère que vous l'avez finalement compris.

Je reconnais que : Ça au moins, ça fait couler de la bave.

"Et ça cause, et ça cause dans le vide autour du pont" me dit la CHARLiO'T en souriant. 

C'est vrai que chacun à sa grande idée pour régler le problème qui, je ne le répèterai jamais assez :

EST DEVENU INSOLUBLE

Et c'est la raison pour laquelle toutes les assommantes directives de limitations des stationnements venues directement du centre névralgique du musée sur le bureau de l'exécutif municipal, (Ne cherchez pas ailleurs *) se multiplient comme des petits pains bénis en n'ayant pour effet que d'aggraver lourdement l'insupportable situation de la population locale ...
... et pour conséquences secondaires : 

...  de faire fuir les toutous !!! 

* Ne cherchez pas ailleurs ? :

Ce n'est qu'un lamentable constat que je rapporte ici.

Une réalité dont personne n'a pris garde jusqu'à ce jour,

mais mon petit doigt me dit que ça va sûrement rapidement changer. 

A suivre demain

---------------------------------------------------------- 

Les photos du jour :

Je ne vais pas vous faire un dessin, mon appareil de photos sait s'exprimer mieux que moi.

Je suis content : J'adore les parkings sauvages ...

... surtout ceux qui viennent de voir le jour dans le calme quartier de Kergam ... près du cimetière.

Mais je ne suis pas sûr que Marie-Louise du café de quartier de ce coin accepte que les toutous s'apprêtant à débouler sur le marché du mardi, viennent stationner sur son parking privé !

Qu'en penses-tu J.M. ?

Rien ?

Mais alors, tout ce que ta copine a raconté pour toi dans ton éditocard sur le sujet, c'était pour rigoler ...

... en se foutant de la gueule des pontavénounours durant leur long sommeil : 

Un long sommeil qui devient trop éternel à mon goût ?

--------------------------------------------------------------------

12h07, même jour, même lieu : C'est à dire à 100 mètres du parking payant pas de mine !

12h07, même jour, même lieu : C'est à dire à 100 mètres du parking payant pas de mine !

Partager cet article
Repost0

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°4)

Publié le par chercheur d'histoires

Le mardi 17 juillet 2018 à 12h : Jour de mise en service du parking payant que voici.

Le mardi 17 juillet 2018 à 12h : Jour de mise en service du parking payant que voici.

Idem : Le mardi 17 juillet 2018 à 12h01

Idem : Le mardi 17 juillet 2018 à 12h01

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°4)

Le paragraphe suivant est consacré au Tour de France.

Il se termine ainsi :

"Le passage du Tour de France va lancer la saison des festivités"

Je n'ai pas vu ce tour, mais on m'a dit qu'il était passé très très vite dans le trou de peinturlure.

Un trou resté d'ailleurs au trois quarts vide pour la circonstance : mais pas que pour !

Où sont passés tes habitants J.M. ?

"Passé très vite vite comme si les coureurs voulaient fuir au plus vite la cité des anciens Peintres de talent ...

... comme autrefois Gauguin. ?" me demande la CHARLiO'T

Je ne lui réponds pas : en effet, la réponse est dans sa question.

De toute façon personne n'a remarqué l'affront, car durant ce passage chez nous, la direction des programmes Tv a "passé" de la PUB !

Peu importe : Laissons cette page noire de café de côté pour nous intéresser à l'avenir de l'été  2018 pontavéniais.

De toute façon, ce n'est pas si grave que ça. En effet, si les pontavénounours n'ont pas pu suffisamment jouir du passage de Tour en direct, ils pourront se rattraper avec les Tours de Cons que leur offrent tous les jours leurs élus stupides "Bien de chez eux"

La saison touristique pontavénaine  2018 :

"Le Tour va lancer les festivités" déclare fièrement l'une des adjointes préférées de J.M. pour remonter le moral de la population ???

J.M. : Quel corvéable as-tu nommé pour amorcer ce lancer de programmes festifs ?

Pour l'instant : et le temps presse, tous les pontavénounours ... et même tous les commerçants, constatent que rien ne bouge ...
... mis à part depuis quelques jours, la valse des prunes vertes qui énerve tout le monde.

(Je prépare à l'attention de notre cher maire, une coupe de fruits aigres à ce sujet. A voir tout prochainement) 

-------------------------------------------------------------------

"Les festivités illustrent chaque année le dynamisme de la commune*, mais ne sont pas les seules preuves de cet élan retrouvé **.

*Surtout lorsque le maire fait une chute de barrique dans le port : n'est-ce pas J.M. !!!

** Elan Retrouvé ?  : Comment ça J.M. ?: Depuis le début de tes trois mandats au conseil municipal, tu n'as jamais informé la population que la commune avait perdu son élan.

Depuis tout ce temps perdu, les pontavénounours auraient pu organiser des battues pour retrouver ce quadrupède. En particulier durant les campagnes municipales !!! 

"Un quadrupède ?" s'exclame la CHARLiO'T :

Oui ma pontavénus-beauté, je ne vois pas ce que cela pourrait être d'autre.

----------------------------------------------------------------------

Le STATIONNEMENT

L'affaire du siècle après celle du scandale du musée de la CC'ânerie.

A suivre demain

-------------------------------------------------------------------

Idem : Le mardi du grand marché hebdomadaire du 17 juillet 2018 à 12h02

Idem : Le mardi du grand marché hebdomadaire du 17 juillet 2018 à 12h02

Partager cet article
Repost0

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°3)

Publié le par chercheur d'histoires

J.M. et sa clique ont pensé à tout comme vous pouvez le remarquer

J.M. et sa clique ont pensé à tout comme vous pouvez le remarquer

Oui mais alors : pourquoi en rajouter une nouvelle  couche aujourd'hui J.M. ?

Oui mais alors : pourquoi en rajouter une nouvelle couche aujourd'hui J.M. ?

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°3)

- -  -  suite de l"épluchage de l'éditoto - - -

"C'est en ce sens (celui du préambule) que moi-même et l'équipe municipale nous investissons chaque jour pour redynamiser la commune, accueillir de nouvelles familles et de nouvelles activités et commerces, entretenir et embellir la cité et son riche patrimoine. Favoriser l'accès du centre-ville, accompagner les habitants les plus fragiles, ou encore améliorer l'accueil des enfants dans nos écoles"  

C'est-à-dire : mot pour mot, exactement le contraire de ce qu'ils décident jour après jour.

Vous allez me dire que c'est ce qui s'appelle faire de la banale politique mensongère, et que c'est comme ça que marche à reculons la France.

Oui mais à ce point de lourdeur et de stupidités, les élu'stupides du cru sont les champions du monde des peuples civilisés.

Vous comprenez maintenant pourquoi j'ai précédemment défini cet édito comme l'exaltation d'une fictive Cité Idéalisée à l'extrême.

Vu l'énormité de la situation, je pense que je peux sans me tromper comparer les cerveaux de celles qui ont écrit ce rigolo édito ...
...  à un kilo de plumes ayant subit une cure d'amaigrissement de 6 mois,

... leur ayant permis de perdre 1000 grammes tous les jours ! 

----------------------------------------------------------------------

Le paragraphe suivant de l'édito est consacré au Tour de France.

Il se termine ainsi :

"Le passage du Tour de France va lancer la saison des festivités"

 

A suivre demain

--------------------------------------------------------------------

Les photos compromettantes du jour :

Je le répète : ils ont pensé à tout.
"C'est bien normal" me dit la CHARLiO'T :

"En effet : Ils se sont payés : en puisant dans nos finances locales, Quatre* superbes projets d'aménagement de la Place ...
...  avant que J.M. décide d'y entreprendre des travaux

... d'une façon totalement différente des quatre autres que les élus avaient approuvés ???

.........................................................................................................................................................................................................................................

Un cinquième projet qui aurait dû obligatoirement être précédé d'une demande de permis de construire modificatif du musée selon les Lois de la République,  mais bon : Ce n'est qu'un détail de l'histoire du scandale de cet édifice !

Nous ne sommes pas chez des sauvages tout de même. On ne va pas emmerder notre cher J.M. pour si peu !

 *un projet RIVET et trois projet de la Chevalière de la Légion d'Honneur

.........................................................................................................................................................................................................................................

 Comme l'a dit monsieur le maire lors de l'inauguration de la Place :

"Grâce à son équipe, la Nouvelle Gare routière des cars du musée, a ainsi été idéalement restructurée.

En effet, il existe depuis 2015 une zone de livraisons sur cette zone touristique.

- Elle a pour effet de foutre la merde dans les parages, mais ce n'est qu'un détail sans importance évidemment.
- Il faut reconnaître que lorsque les cars débarquent leurs cargaisons de vieux ** destinés au musée sur les dangereuses chaussées de cette zone ça nous fait bien rigoler : On ne va pas se plaindre évidemment.

Mais alors J.M. : tu ne nous as toujours pas donné les raisons qui t'ont mené à supprimer trois précieuses places de stationnement au bas de la rue Lomene'h, pour y aménager une seconde zone de livraisons ? 

D'autant plus qu'au bas de cette rue, tu as fait aménager des pièges anti-handicapés très casse gueule aussi pour les livreurs !

Je suis désolé de devoir te le dire mon cher ami, mais personne n'y comprend plus rien.

Tu te fous de nos gueules ou quoi ?

** débarquent leurs livraisons de vieux de 10 h à 18 h évidemment !!!

-------------------------------------------------------------------

 

Partager cet article
Repost0

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°2)

Publié le par chercheur d'histoires

l'UBUesque histoire des livraisons sur Pont-Aven

l'UBUesque histoire des livraisons sur Pont-Aven

Suite de l'UBU :  A suivre demain

Suite de l'UBU : A suivre demain

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°2)

Mon petit doigt coquin me dit qu'un doute habite les habitants sur l'état moral des élustucrudités de la saison 2018.

En effet : 

L'idéale idéaliste du coin n'aurait tout de même pas osé ... ???
... déshabiller la commune de tous ses problèmes, ses maladies honteuses, ses ruines, ses crasses,

... ses jeunes couples ?

... ses places de stationnement ???

... Déshabiller ses hontes de manque d'emplois, de locaux communaux, de manque crucial d'idées des élu'stupides du coin  etc.

afin de créer de façon ignoble, une noble et parfaitement fictive Cité Idéalisée ?

"Chers amis de Pont-Aven" : en lisant la prose du cru "juillet 2018" de J.M., essayez SVP de d'en déduire votre propre analyse qualitative et critique. Un chercheur d'histoires, de surcroît l'idiot de son village, ne peut pas être tout à fait impartial dans ses jugements.    

---  Suite de mes jugements de merde   ---

L'histoire des stationnements réglementés revient sur la scène : 

C'est normal, l'idée est applaudie par 99% des habitants : N'est pas J.M. ?

Il est tout de même bizarre autant qu'étrange que le maire le plus heureux au monde, décide de circuler sans modération en voiture dans le centre du trou de peinturlure depuis qu'il a mis au point ...
...  une martingale afin de fluidifier la circulation comme il le dit si bien ? 

Au fait J.M. : Pourquoi donc, lorsque tu arrêtes ta bagnole pour prendre une tasse de thé dans un bistrot du centre, tu ne gares pas ta caisse à 1,5 Km de ce débit de boissons fortes,

... comme tu viens de le suggérer (ou plutôt d'imposer pour être précis) aux habitants du coin ???

..............................................................................................................................

"A 1,5 Km ?" s'exclame horrifiée la CHARLiO'T

Oui : Chez les sauvages, au bourg de Nizon,

dois-je lui répondre pour être encore plus précis.

............................................................................................................................

 Je m'amuse tellement en pondant ces remarques que : excusez-moi, je ne peux m'empêcher d'en remettre une petite couche :

  J.M., essaye donc : pour voir, de le faire avec toute ta famille :

Femme, gosses, petits-enfants, chiens boiteux et copines.

"Ses copines aussi ?" : se demande la CHARLiO'T 

Ben oui : tant qu'à faire, il pourrait aussi proposer à ses colistières favorites de suivre le mouvement ...
... afin de fluidifier idéalement le centre de son bled !

A suivre demain

--------------------------------------------------------------------

Les photos du jour :

Pourquoi donc que ça coince autant du cul dans le trou du cul de la Bretagne ? vous demandez-vous sûrement.

Après une courte enquête sur le terrain, j'ai une première réponse à vous proposer.

Entrée ouest de ce trou :

1° : Livraisons interdites de 10h à ? (18h)

2° : à 30 mètres de là vers le centre

Poids Lourds interdits du 1er avril au 30 septembre "sauf desserte locale"

Comment interpréter ces interdictions successives ?

Les camionneurs et encore plus les caristes touristiqueurs ont trouvé la solution :

Ne pas en tenir compte

Et ça marche sans problème

La preuve : 

Le joyeux merdier du centre ville qui en découle  : non seulement en haute saison toutouristique, mais de plus en plus souvent : tout le temps !

-----------------------------------------------------------------

Partager cet article
Repost0

Jean-Marie attendra.

Publié le par chercheur d'histoires

Grosse erreur de ma part

Grosse erreur de ma part

Jean-Marie attendra.

je viens de recevoir un message de Francis Le Garrec sur Guillaume LAHUEC que je vous propose de lire.

Jean-Marie attendra donc un jour pour la suite de son massage.

Mais avant, Francis vous suggère de vous connecter sur :

https://youtu.be/d0xPu7sq5k4

Vous découvrirez que ça bouge dans le nouveau chef-lieu du canton.

-----------------------------------

Salut Gérard,

Je viens de lire ta publication sur Lahuec Guillaume… Et il me semble bien avoir rencontré ce gars dans ma petite enfance, donc 1952-1960… un vieux « bonhomme » du quartier, très gentil, qui m’offrait très souvent des billes de couleur, en terre, et autres menus objets… Peut-être en offrait-il aussi aux autres enfants du quartier, je ne sais pas… je garde un souvenir très ému de ce gars… et j’ai la profonde conviction qu’il s’agissait de ce Guillaume Lahuec. Si j’ai bien lu ta prose, Geneviève Montfort/Marie Pichou l’a connu, du moins elle s’en souvient. Peut-être que Jean Luc Lancien, Hervé Pulosch, Michel Lalaison, Marie Louise sellin, etc, s’en souviennent aussi… Pour ma part j’ai mené quelques recherches généalogiques sur ce Guillaume Lahuec… je suis parvenu à remonter 5 générations, et il est possible de remonter plus encore… Je pourrais te détailler cette généalogie…

J’ai réalisé un relevé de la Fiche Matricule de Guillaume Lahuec, que voici fidèlement transcrite :

Bureau de recrutement de Quimper, Classe 1914 ; Matricule au recrutement n° 3304. Profession comptable. Résidant à Nizon (à la date de conscription, classe 1914, il avait donc 20 ans…). Cheveux châtains, yeux bleus, front vertical, nez petit, visage long, taille 1m62. Inscrit sous le numéro 99 de la liste du Canton  de Pont Aven. Classé dans la 5ème partie de la liste de 1914. Ajourné à 1 an pour faiblesse (loi du 13/04/1916). Exempté pour faiblesse irrémédiable (décision du conseil de réforme des Ajournés en 1920)… En note marginale apparaît une résidence à « Commune de Pont Aven, venelle du quai »… et au 24/10/1939 à Rosporden, Entreprise-Maison EMle Bertholom... Il n’y rien d’autre sur cette Fiche matricule… Il n’a donc pas participé à la guerre de 14-18…

Je vais tenter de t’adresser cette Fiche matricule, également consultable gratuitement sur le site du Cercle Généalogique du Finistère dont je suis membre.

Sur cette Fiche Matricule, comme habituellement, sont notés les parents : « Lahuec Guillaume François Marie, fils de Yves et de Louise Guengard, demeurant à Nizon »… Mais, selon l’Acte de naissance de cette dame son prénom est Marie Louise,et non seulement Louise, née le 02/11/1866 à Melgven, bourg… idem sur l’acte de leur mariage le 29/11/1893 à Melgven… Elle est fille de Guillaume, Guengard, tisserand, né le 18/10/1819 à Melgven, bourg…  et de Marie Jeanne Le Naour, née le 17/02/1830 à Melgven…

Yves Lahuec s’est marié une première fois, à une date que je ne suis pas parvenu pour le moment à établir, avec Marie Françoise Alain OU Allain, décédée le 30/12/1892 à Pont Aven !! Compte tenu de la date de ce décès et la date du second mariage avec Marie louise Guenguard, en 1893, je suppose prudemment que, dans les années 60 la Louise que tu as cité, rue Vieille du Quai, est cette Marie Louise là, mère de Guillaume Lahuec… Par ailleurs note que de nombreux Alain OU Allain sont répertoriés généalogiquement à Pont Aven-Nizon…

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! Je vais poursuivre ma prospection et te tiendrais informé…

          Francis Louis Le Garrec

Merci Francis

A demain pour la suite de l'A'BIM du mois de juillet 2018

-------------------------------------------------------------------

La photo du jour :

Grooooosse erreur de ma part.

Il y a un mois, je vous disais ici tout le bien que je pensais de l'évolution des travaux de rénovation de l'ancien Hôtel de la Poste.

Et bien je me suis lourdement trompé : Ce fragment de notre patrimoine historique passe lui aussi dans la catégorie des conneries contemporaines en marche forcée à Pont-Aven.

Quels sont les noms des deux grandes expositions actuellement proposées par

l'attrape-nigauds pontavéniais ?

" Pont-Aven, le berceau de la modernité"

"Le Talisman, une prophétie de la couleur" 

"Les gros privilégiés du bourg-d'en-bas se seraient-ils  entendus pour nous faire chier ?" me demande la CHARLiO'T

Je lui réponds :

Ne t'inquiètes pas ma belle : Rien ne ressemble autant à la modernité des couleurs éternelles, que les sinistres noirs et blancs à la mode du moment.

Gast ah gast se dit Dédé la Braguette Coincée (né à deux pas de chez Correlleau) : Ça promet : On abandonne définitivement le Chic'Correlleau pour se Chic'Caner entre gens de bonnes familles.

Que voulez-vous : La concurrence devenant tellement rude au paradis des conserv'atrocités, que même les esprits les plus saints s'énervent pour de petits riens.

Connaissez-vous la nouvelle devise du trou de peinturlure depuis l'ouverture du gratte-ciel de la CC'ânerie ?

Vous ne la connaissez pas : C'est pas grave, Coluche non plus.  

"Tous pour un musée, et : tous les uns contre les autres"

Une gueulante par-ci, un coup de poing dans la tronche par-là, 

Du beurre noir par-ci, du boudin blanc par-là :

Tout va bien dans notre devenant : mondaine paisible Cité !

J.M. : Le seul problème qu'il te reste à régler est ?

... de trouver des mondains

... consommateurs de bons vins !

Voilà au moins une mission qui ne devrait pas être trop difficile pour toi.   

 --------------------------------------------------

  

Partager cet article
Repost0

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°1)

Publié le par chercheur d'histoires

Le verso de la couverture du BIM

Le verso de la couverture du BIM

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°1)

Le Bulletin d'Informations Municipales de juillet 2018

"L'édito du maire"

"Chers habitants de Pont-Aven"

"Oh le faux cul !" ne peut s'empêcher de hurler la CHARLiO'T

Et pourtant ça commençait bien :

"Un maire et son équipe municipale ont pour principales missions d'administrer les affaires de la cité, d'assurer la réalisation des nombreuses missions de service public pour les habitants mais également d'améliorer le vivre ensemble et l'aménagement de la commune pour les années à venir"

Que c'est beau. C'est exactement ce que souhaiteraient vivre 99% des pontavénounours.

Un vrai alléchant programme électoral somme toute.
Mais alors J.M. : après cette fracassante introduction dans le vif du sujet de sa majesté, pourquoi donc as-tu brusquement changé de copine pour écrire la suite de ton édito ?

Je suis profondément désolé de devoir le dire, mais ton édito nous transporte brusquement du rêve républicain recherché par tous, vers un idéalisme des plus stupides.

Tu as su trouver dans le coin la perle de l'idéalisme : OK.
Elle a inventé "Une Cité Idéale" rien que pour toi, afin que tu puisses faire le malin près des pontavénains : OK
BRAVO monsieur le découvreur de petits génies ...
... qui, depuis quelque temps, passe beaucoup trop de temps au Quai, comme le pense 99% de la population !

"Mais monsieur le mini-ministre de la Culture de la CC'ânerie :

"Comment a-t-elle fait pour te convertir ? se demande toutefois la jalouse CHARLiO'T

"Ne serait-ce pas inquiétant pour l'avenir du couple Lebret ?

------------------------------------------

Mon petit doigt coquin me dit qu'un doute habite les habitants du coin sur l'état moral des élustucrudités de la saison 2018.

En effet : 

 

A suivre demain

-------------------------------------------------------------------

Le document du jour :

"Hier et aujourd'hui" : OK ... ou ailleurs qu'au Quai d'ailleurs, mais sûrement pas demain.

"Hier comme aujourd'hui : Moulin et lavoir Le Dérout " Désolé Thierry, c'est faux.

Le problème est qu'avec que du faux on ne construit pas de demain.

En soi, cette petite étourderie n'est pas grave, mais pour tous les amis sincères de Pont-Aven il est plus qu'inquiétant que dans le trou de peinturlure tout devient faux, factice, artificiel, minable.

Ce que je veux dire surtout, est qu'il est immensément inquiétant que tout le monde devient amnésique, aveugle, ...

... et aussi sourd que les bruits des sabots sur les pavés chinois de la Place, ou les pots de peinture étalés sur des surfaces planes dans le musée !

--------------------------------------------------------------------

 

Partager cet article
Repost0

Une nouvelle minuscule EXPO sans prétention

Publié le par chercheur d'histoires

L'EXPO Guillaume LAHUEC

L'EXPO Guillaume LAHUEC

Une nouvelle minuscule EXPO sans prétention

Une nouvelle minuscule EXPO sans prétention

Rien que pour les résidents de la MAPA,

et les vieux pontavénains attachés à leur commune autant que moi.

Guillaume LAHUEC : Vous le connaissez ?

Non ?

Vous découvrirez ce petit artiste totalement oublié : mais pourtant "bien de chez nous",  à l'EHPAD de Penanros durant cet été.

Quelques dessins au fusain et des pastels de ce personnage remplacent depuis quelques jours les dessins de Madeleine.

LAHUEC fut comptable dans une entreprise de Rosporden, avant de poursuivre cette activité chez Guillaume ANDRE : Un entrepreneur en bâtiments de Pont-Aven.

Dans la Cité des Moulins, il vivra longtemps dans l'ancestrale "Rue Vieille du Quai" chez Louise sa mère. 

Les quelques personnes que j'ai rencontrées et qui se souviennent vaguement de lui, me l'ont décrit comme un personnage très réservé.

Il finira sa vie : vers 1960, dans la misère, selon ce que j'ai compris.

En 1950, il occupera le poste de secrétaire du Syndicat d'Initiative de Pont-Aven qui venait d'être créé.

(Jusque-là, c'était celui de Quimperlé qui assurait une permanente estivale à Pont-Aven)

 Il gardera ce poste jusqu'à sa mort, vivant dans le logement situé au-dessus de ce Syndicat d'Initiative. Un logement qui fut immédiatement pillé après son décès, selon les dires que j'ai retenus durant ma petite enquête de voisinage.

...................................................................................................................................................................... 

"Y aurait-il des ragondins à Pont-Aven" se demande la CHARLiO'T

Et oui. Je viens d'apprendre qu'il y avait même de riches et minables 

voleurs des pommes du jardin de l'ancienne bibliothéquette !!!

......................................................................................................................................................................

Dans sa jeunesse, Guillaume LAHUEC eut pour ami le fils d'Emile JOURDAN.

JOURDAN, l'artiste peintre qui demeurait à l'époque dans la rue de Concarneau.

Sans doute attiré par les travaux du maître, ce dernier lui donna des leçons de peinture.

Mary PIRIOU poursuivit son initiation.

Après le décès de cette dernière, il héritera de ses boîtes de bâtons de pastels.

Dans un pamphlet intitulé "Le testament des maudits de la secte du christ jaune" que je publiais en 2007, je notais qu'après la dernière guerre :

"Le peintre libre comme l'air et souvent sans le sou, troque : gîte, couvert, et pull-overs, contre tableaux"

J'ai rencontré la fille d'une ancienne épicière de la Rue Vieille du Quai. Elle possède des dessins de LAHUEC qu'il troquait chez sa mère contre de la nourriture.

L'expo présente également des œuvres qui lui avaient servi de monnaies d'échange chez l'un des marchands de vêtements du centre de l'ancienne ville.

--------------------------------------------------------------

Comme toujours lors de mes expositions, la visite de ces quelques "souvenirs" est libre et gratuite.

A voir 7/7 aux heures d'ouvertures de l'établissement. 

---------------------------------------------------- 

  

   

 

 

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 > >>