Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le BLOG NOTES des faits divers en plein été (Page n°2)

Publié le par chercheur d'histoires

Circulez sur le trottoir SVP les toutous. Des yeux noirs du Café Noir vous regardent !

Circulez sur le trottoir SVP les toutous. Des yeux noirs du Café Noir vous regardent !

Et pourquoi pas aussi des tables sur le Pont d'Avengnon tout près ?

Et pourquoi pas aussi des tables sur le Pont d'Avengnon tout près ?

Le BLOG NOTES des faits divers en plein été (Page n°2)

- Le musée pontavéniais de la CC'ânerie :

Encore une scandaleuse histoire de stationnements :

Le Sieur mini-ministre de la culture de la CC'ânerie a autorisé la conserv'atrocité de la Cité des anciens Peintres de talent : et ses esclaves, à garer leurs bagnoles dans la courette de mon ancienne école maternelle servant aujourd'hui de mairie provisoire ...
... provisoirement durable pour être précis.

Voilà encore un bon morceau de notre patrimoine local qui vient d'être grignoté par les Conquistadors de cette CC'ânerie.

Madame la conserv'atroce n'aimerait-elle pas partager avec nous les juteuses prunes communales ?

Monsieur Jean-Marie Lebret : Il serait plus que temps que vous appreniez à lire.
En effet, selon l'article UH 12 du PLU en vigueur au moment de la délivrance du P.de C. du musée pontavéniais, son maître d'œuvre* était - et reste -  strictement tenu d'aménager les stationnements nécessaires à son fonctionnement en dehors des espaces publics de la commune.

J.M. : où es-tu ?, que fais-tu pour les pontavénounours ? : 

La tournée des Cafés au Lait sans doute afin d'être au plus proche de tes administrés ? 

* LA CCA

Il y en a marre des con'arts-salop'arts qui dirigent la commune sans tenir compte de l'Intérêt Général de leurs citoyens.

Où est passée la moralisation des actions publiques à Pont-Aven ?

Dans le puits de Rustéfan peut-être, pour être sûr qu'elle y reste bien cachée !

La CHARLiO'T vient d'écrire une banderole qu'elle souhaiterait poser sur la Belle façade du Musée :

"Si vous prenez nos places, prenez aussi les souffrances que vous nous imposez, bandes de ConQs !"

BLOG-NOTES à suivre demain

--------------------------------------------------------------------

Partager cet article
Repost0

Le BLOG NOTES des faits divers en plein été (Page n°1)

Publié le par chercheur d'histoires

60 ans après Lariflette, c'est Jean-Marie qui se prépare à fuir précipitamment son domicile.

60 ans après Lariflette, c'est Jean-Marie qui se prépare à fuir précipitamment son domicile.

Le BLOG NOTES des faits divers en plein été (Page n°1)

Le seul Blog Notes au monde qui vous dit tout ...  sur ce qui se cache derrière l'affichage médiatique de Pont-Aven.

- Le musée pontavéniais de la CC'ânerie :

Durant les dernières grosses pluies de juillet, une salle du musée a été inondée, en raison d'une fuite dans le toit "tout neuf" du plus grand musée passoire au monde ! 

De nombreux minuscules chefs d'œuvre ont risqué la noyade selon ce que la presse  ... ne vous a pas dit.

Heureusement que la magasinière en chef de l'ex Hôtel Julia a pris des dispositions pour mettre ses appâts à touristes au sec.

La réflexion du jour  de la CHARLiO'T :

" Il faut vivre avec son temps. Après la dernière guerre, la municipalité avait fait installer des bains-douches dans la cour de l'Hôtel de Ville.

Aujourd'hui ce sont des beaux tableaux qui en bénéficient !"

...............................................................................................

Qui l'eût cru avant son ouverture, que ce musée deviendrait de la dynamite envers les futurs habitants de la commune ?

Je ne voudrais pas vous embêter avec ça durant la trêve estivale, mais tout de même :

Ce Temple de la Culture de toutous : construit manifestement à la va-vite, reste appartenir à la commune de Pont-Aven. Dame la soutane a simplement signé une convention de sa mise à la disposition éternelle de la CC'ânerie (+ une prime perpétuelle de 320 000 € /an, puisée dans les caisses percées de la commune au profit des mêmes heureux ! )

Qui a pensé aux lourds futurs travaux de réfections d'un bâtiment manifestement mal construit, restant évidemment à la charge du propriétaire ?

... Sachant que la garantie décennale des travaux prendra fin dans moins de 6 ans.

Et après : Que se passera-t-il monsieur le maire, ex adjoint aux travaux durant la construction de cette bâtisse ...

... qui n'en finit pas de merder depuis sa construction ?

J.M. : Tu pensais à quoi lorsque par exemple, tu écrivais dans ton dernier éditoto que "Les comptes de la commune sont équilibrés" ?

Moi je pense que comme tu as l'intention de fuir la commune dans moins de deux ans, tu t-en branles à pleines mains de l'avenir des pontavénizoneux.

Ce que dame la soutane ne peut plus faire ... ayant les mains trempées dans la colle forte du scandale du permis de construire du jouet de sa copine la conserv'atrocité de la Cité des anciens Moulins.

Suite demain

---------------------------------------------------------------------

 

Partager cet article
Repost0

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°15)

Publié le par chercheur d'histoires

Exemple "exemplaire" de propreté de la ville.

Exemple "exemplaire" de propreté de la ville.

Idem

Idem

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°15)

La future campagne étant partie sur les chapeaux de roues, réveillez-vous les pontavénizoneux.

Je parle aux 99% de la population victime de la politic'art-culturel'art menée à Pont-Aven depuis le règne de la famille RIVET. 

- - - suite et fin de l'article sur l'éditotarte - - -

Aujourd'hui je suis bien trop vieux pour me lancer dans une aventure municipale perdue d'avance : Pont-Aven a besoin de sang neuf.  

Mais ce n'est pas une raison pour arrêter mes actions civiques, patrimoniales, cultuelles, militantes, envers la sauvegarde des valeurs de mon pays d'origine.

-----------------------------------------------------------------------------

Deux ans avant les prochaines élections, le temps est venu pour tous de se poser des questions.

C'est d'ailleurs ce que je fais tous les jours ici.

J'ai ainsi constitué un gros tas de questionnements sur les souffrances de la commune et de ses habitants. Que des problématiques questionnements que les quatre dernières municipalités ont mis au placard. 

D'ailleurs, en observant sans détours les inactions municipales depuis 1985 (date du 1er agrandissement du musée), on constate que les élustucrus du cru ne se préoccupent plus beaucoup des problèmes d'intérêts généraux concernant l'ensemble de la population.

Le problème de l'emploi, du vieillissement de la population, de la propreté de la ville, par exemples

-----------------------------------

Que puis-je en conclure ?
Et si cette fois, c'était la population qui dressait la liste des grandes et innombrables questions qui se posent à Pont-Aven pour assurer un avenir heureux aux habitants de la commune ?
Un programme de municipale contenant la liste des vrais besoins de la population (présente ou à venir) à présenter aux futurs prétendants lors des prochaines municipales comme un devoir d'école.

L'école dans laquelle les élus auront à plancher, ...

... sans faire les pitres comme actuellement ?

Voila encore une question à se poser : Non ???

-------------------------------------------------------------------

Partager cet article
Repost0

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°14)

Publié le par chercheur d'histoires

Les élections municipales 2014

Les élections municipales 2014

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°14)

Nous arrivons à "la tribune libre" de ce  Bulletin de désInformations Municipales

Notre souffrance arriverait-elle à son terme ?

Et bien non : Nous nous retrouvons déjà embourbés dans la campagne électorale des futures municipales.

Trois listes d'oppositions en lice selon cette tribune. 

Ça fait déjà sans aucun doute deux de trop.
Lors de la dernière campagne, j'avais défendu l'idée de réunir les membres des quatre listes qui se bouffaient le nez, afin que dans l'Intérêt Général de Pont-Aven et de ses habitants, et après avoir dégagé leurs têtes de liste, ils se concertent afin de créer une liste unique formée par les trois ou quatre personnes les plus sensées de chaque groupe.

Une liste que nous aurions pu espérer être à peu près apte à gouverner cette commune en perdition.

Je n'ai pas été écouté, et les résultats dévastateurs se font gravement ressentir pour 99% de la population.

Dans l'état de décomposition actuelle de la Cité, après quatre gouvernances municipales déplorables, les incantations et les élucubrations habituelles des promesses électorales ayant pour seul but d'envoûter les citoyens devant l'urne ne seront pas plus que précédemment, des solutions pour que chacun puisse vivre heureux et en paix comme il le souhaite en votant.

La future campagne étant partie sur les chapeaux de roues : Réveillez-vous les pontavénizoneux.

Je parle aux 99% de la population victime de la politic'art-culturel'art menée à Pont-Aven depuis le règne de la famille RIVET.

Suite et fin demain matin 

-------------------------------------------------------------------

Le document du jour :

Les élections municipales 2014 :

 Le programme des Lebretistes.
J.M. : Tu t'étais sûrement cassé le cul pour mettre au point ce programme aussi mou qu'un œuf pourri sans coque. 

Serait-ce pour cela que depuis tu es tellement fatigué, que tu n'as pas commencé à mettre en œuvre de façon satisfaisante une seule de tes promesses ?

J.M. : Qu'as-tu réussi depuis quatre ans ?

La CHARLiO'T a envie de te le dire :

"Tu as réussi à tout rater"

-------------------------------------------------------------------

  

 

 

 

     

 

 

Partager cet article
Repost0

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°13)

Publié le par chercheur d'histoires

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°13)

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°13)

Voilà un mois maintenant que LA BELLE ANGELE rayonne ainsi sur l'infâme et dangereuse Place du musée de la CC'ânerie afin de se faire connaître par les visiteurs du Pays des anciens Moulins.

Un mois que ses bénévoles attendent en vain les fans de Pont-Aven et de ses patrimoines. 

Je savais que de nos jours, les touristes ne descendaient plus à  Pont-Aven que pour voir "du Gauguin", mais je n'imaginais pas que ce phénomène avait pris une ampleur aussi dramatique.

L'expo est pour le moins l'occasion de démontrer la réalité de la désintégration générale de la commune.

"Des touristes désœuvrés de passage éclair" ai-je l'habitude de les nommer ici.
Je pense qu'il va falloir que je revisite ma copie : Aujourd'hui, c'est encore pire.  

Une anecdote pour une rigolote chute de fin de cette critique :

Sachez que de nombreux "désœuvrés" viennent chaque jour pousser la porte de l'exposition.

Ils viennent demander où se trouve l'Office du Tourisme.

"Ah ! Pourquoi donc ?" me demande la CHARLiO'T

Je lui répond :

Parce qu'ils ne trouvent pas le Musée. (Ça ne s'invente pas)

C'est normal : Quelle est la personne normale qui pourrait croire que le Plus Grand Musée au monde consacré à l'Ecole de Pont-Aven se cache derrière d'immenses noirâtres plaques métalliques rebutantes, si l'on n'est pas un inconditionnel du Café Noir ?

Comme ces enfoirés ne demandent que le chemin de l'O.T., sans même jeter un œil dans la salle d'exposition, le service d'accueil les renseigne bien évidemment aimablement.

Et bien voyez-vous : si j'étais de permanence à l'accueil, je leur proposerais d'aller se renseigner ... au musée !  

---------------------------------------------------------------  

 

      

Partager cet article
Repost0

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°12)

Publié le par chercheur d'histoires

L'Association de la "Belle Angèle" Expose dans notre ancien Syndicat d'Initiatives

L'Association de la "Belle Angèle" Expose dans notre ancien Syndicat d'Initiatives

Le projet de l'affiche de l'exposition de 1991

Le projet de l'affiche de l'exposition de 1991

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°12)

Une exposition proposée "gratuitement" par L'association de LA BELLE ANGELE

Elle est installée dans l'ancien Syndicat d'Initiatives de l'ancienne Grand'Place du village.

Belle initiative : n'est-ce pas ?

L'entrée est gratuite, ce qui j'espère :

-  Ne vous retiendra pas pour acheter quelques billets de la tombola qu'elle propose, 

- Ne vous empêchera pas d'acquérir : les ouvrages, gravures, affiches et objets divers qui y sont déposés : 

- De verser un don,

- Ou encore, d'adhérer à cette remarquable association patrimoniale locale "Bien de chez nous"

---------------------------------------------

Parallèlement, vous y découvrirez l'exposition que j'ai préparée pour la circonstance sur l'Histoire du Port de Pont-Aven.

Une action qui fait suite à celle que l'association Pont-Aven, Patrimoine et Culture, avait présentée dans l'Hôtel de Ville en 1991.

Une exposition haute en couleur, et qui fut également  : "noire de monde"

-------------------------------------------

Comme à Pont-Aven il est devenu d'usage de s'exprimer dans une écriture superlative, je n'hésitai pas à me vanter : moi aussi, en déclarant que je vous propose d'y découvrir : 

"La plus Grande Exposition de photographies anciennes (années 1870/1960) du port de Pont-Aven jamais réalisée au monde.

D'autant plus que c'est vrai.

Tout le monde sait que les peintres sont venus en masse à Pont-Aven, mais les photographes aussi sans que personne n'y ait vraiment prêté l'attention qu'ils méritent. 

Depuis 20 ans, je m'efforce de le prouver.  

Une fois de plus, il est dommage pour moi que par manque de place, j'ai dû faire des sacrifices en éliminant à contrecœur une part significative du fonds.

En effet : Lorsque j'organise une exposition sur Pont-Aven, je dois me contenter d'un espace riquiqui. 

Ce qui n'est pas valorisant du tout pour les documents que je présente.

Que voulez-vous : A Pont-Aven, on doit se contenter de petits riens en essayant toutefois de faire le maximum. 

A suivre demain matin

-------------------------------------------------------------------

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°11)

Publié le par chercheur d'histoires

La Page de garde du SCOT de la Cc'ânerie

La Page de garde du SCOT de la Cc'ânerie

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°11)

Je ne vous apprends rien :

Cette association envisage d'acquérir un nouveau voilier afin de poursuivre ses activités patrimoniales.

Ce défi est considérable car le vieux gréement qui leur est proposé va leur coûter un bras de mer. 

Considérable en raison des effets délétères de la puissante pompe aspirante des musées de la CC'ânerie, qui pèsent lourdement sur les associations de la commune. Une pompe ayant pour effet d’aspirer toutes les subventions destinées au Pays des Moulins.

 

Pour mener à bien l'achat de ce voilier, l'association de la Belle Angèle a un besoin urgent de financements divers.

Elle a donc lancé un appel aux dons, mais ça vous le savez sûrement déjà.

Ce que vous n'avez sans doute pas remarqué, est que deux semaines après cet appel, le centre décisionnaire des musées de la CC'ânerie, de concert avec la Fondation du Patrimoine, a lancé de son côté une vaste souscription publique en vu de restaurer un bateau du musée de la Pêche. 

C'est tout simplement dégueulasse d'agir ainsi.

D'autant plus que l'adjoint à la culture de la CCA; subsidiairement maire de Pont-Aven, soutient sans réserve cette minable initiative.

-----------------------------------------

Dégueulasse d'agir ainsi ? : Mais pourquoi donc me demande la CHARLiO'T

La raison première est qu'à l'origine de la création de la communauté de communes (la CCA) j'avais déclaré ici que :

Dans le cadre de la mise au point du SCOT* de la CC'ânerie, dame la soutane avait décidé de sacrifier l'avenir de Pont-Aven et de ses habitants, sur l'Hôtel du futur musée  pontavéniais.

Depuis, chaque jour qui passe me donne incontestablement de plus en plus raison.

La toute puissante CC'ânerie Concarnoiseuse vient encore de frapper une nouvelle fois.

Et ce n'est pas fini, loin s'en faut !

A suivre demain matin

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

--- *Extrait du SCOT ---

Qu'est-ce que le SCoT ?

A partir d’un diagnostic et d’un projet d’aménagement et de développement durable (PADD), il fixe « les orientations générales de l'organisation de l'espace et les grands équilibres entre les espaces urbains et à urbaniser et les espaces ruraux, naturels, agricoles et forestiers. Il définit les conditions d'un développement urbain maîtrisé et les principes de restructuration des espaces urbanisés, de revitalisation des centres urbains et ruraux, de mise en valeur des entrées de ville (sur la, de valorisation des paysages et de prévention des risques. ». Article L122-1-4 du code de l’urbanisme

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vous trouvez que depuis que ce SCOT a été adopté, la municipalité de Pont-Aven met en œuvre :

"les conditions d'un développement urbain maîtrisé et les principes de restructuration des espaces urbanisés, de revitalisation des centres urbains et ruraux, de mise en valeur des entrées de ville (La friche du Bois d'Amour par exemple), de valorisation des paysages et de prévention des risques ... d'accidents sur la Place Julia et les rues adjacentes" ?

Que voulez-vous que j'en dise : Je suis persuadé que J.M. et sa mini ministre à l'urbanisme n'ont aucune idée de ce que cette phrase signifie dans la pratique.

La connaissent-ils d'ailleurs ?

Un doute m'habite. En effet, toutes leurs décisions ne sont que les contraires de ces recommandations.

Ce SCOT dit également que les dotations de la CCA seront prioritairement affectées au Pôle principal de la Communauté. 

C'est-à-dire : Concarneau, et subsidiairement Rosporden et Trégunc.
Prioritairement en matière d'emplois, de constructions, d'activités ... et de CULTURE.

Ne serions-nous pas dans notre cas du jour, en pleine Culture marine ? 

Il serait très "enrichissant" d'observer ce que la CCA a l'intention de décider pour apporter son aide financière aux divers patrimoines culturels maritimes de son territoire.   

---------------------------------------------------------------------- 

Partager cet article
Repost0

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°10)

Publié le par chercheur d'histoires

La mise à l'eau de "LA BELLE ANGELE" en 1991

La mise à l'eau de "LA BELLE ANGELE" en 1991

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°10)

La double page centrale de l'édito.

Je vous propose de nous arrêter un moment sur le sujet majeur de cette publication.

Un sujet des plus sérieux contrairement au reste.

Il aura fallu attendre qu'un épouvantable drame foudroie une association patrimoniale de la commune pour qu'enfin une page de l'histoire récente locale soit publiée dans l'A'BIM du semestre.

Une page dédiée à l'Association LA BELLE ANGELE :

Une association qui a vécu un terrible drame cet hiver  avec le naufrage de son navire phare  "La Belle Angèle"

Une association qui risquait fortement de sombrer dans le sillage de son voilier. 

Une association dont les membres se sont lancés dans un énorme défi : Celui de renaître de ses cendres encore chaudes.

Cette double page retrace la vie antérieure de cette dynamique association dont l'Histoire appartient désormais à la mémoire collective des habitants de la commune.

Un passé devenant les fondations de son futur.

Voilà au moins une action patrimoniale forte dont on ne voit plus la trace à Pont-Aven depuis très longtemps. Une action à laquelle j'adhère sans réserve.

Vive Pont-Aven et ses vrais défenseurs de la mémoire, et du patrimoine historique de ses habitants ! 

A suivre demain

-------------------------------------------------

 

 

Partager cet article
Repost0

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°9)

Publié le par chercheur d'histoires

Un camion de bierres prenant la rue du cimetière ? Ça ne peut être qu'à Pont-Aven.

Un camion de bierres prenant la rue du cimetière ? Ça ne peut être qu'à Pont-Aven.

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°9)

Après avoir mis dans le sac jaune la feuille morte de l'édito, passons aux pages suivantes.

"La vie communale, la vie associative, la vie communale (re), la vie locale" sur lesquelles nous n'allons pas nous étendre.

"Nous étendre comme sur le sable chaud des plages des communes voisines ?" me dit en souriant la bronzée CHARLiO'T.

Non : Passons aux restes du festin, STP ma chère habitante de Pont-Aven.

"Histoire locale : Qui es-tu Georges ?"

Mon copain munici'pâlot : JL B nous apprend - sans le dire - que cet énigmatique personnage n'est pas né à Pont-Aven, et qu'on ne lui doit en réalité que quelques passages éclairs dans le coin afin de siroter quelques bols de lait chez Zicou. 

"Et c'est tout : Tout ça pour un pot de lait ?" s'exclame la CHARLiO'T qui poursuit : 

"Jean-Louis écoutes moi bien : Il y a eu des milliers de gusses comme ça chez nous. Alors pourquoi veux-tu que je m'étende sur ce seul sujet ?

------------------------------------------------------------------------------

"L'ETAT CIVIL", ou plutôt : Le lamentable ETAT CIVIL de la commune.

1er semestre :

24 décès

5 naissances

Mariages : Un non publié ? 

Pourquoi J.M. : "non publié ?". 

Aurais-tu oublié de publier les "bancs" ... de la  navette hippomobile du cortège des nouveaux  époux ?

5 fois plus de décès que de naissances : Le compte est bon, c'est l'essentiel : non ?

Il paraît même que depuis peu, il y a une file d'attente dans la rue menant au cimetière.
"Mais une file d'attente de quoi : De Corbill'arts ?" se demande la PGCPM

(la Plus Grande CHARLiO'T Pontavénaine au Monde)

A suivre demain

---------------------------------------------------------------

 

Partager cet article
Repost0

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°8)

Publié le par chercheur d'histoires

Rosmadec renaissant de ses cendres

Rosmadec renaissant de ses cendres

Chers habitants de Pont-Aven (Page n°8)

- - -  Suite de notre décorticage de l'éditoto de Toto et de ses Tatas  - - -

Nous attendions tous impatiemment la première bonne nouvelle des bons vœux souhaités à sa population par la municipalité dans l'édito précédent. 

J.M. s'est fait le petit plaisir jouissif de nous l'apporter :

"Les ventes et les constructions se développent, les activités s'implantent et les maisons anciennes sont réhabilitées"

"Exactement  comme dans une Cité Idéalisée surgissant de nulle part" lui fait remarquer la CHARLiO'Titine

------------------- 

Les constructions, les activités, les maisons :

- Pourquoi tout ça au pluriel monsieur le maire ?" lui demande 99% de sa population.

Et moi de lui rajouter un barbant bout de fil de fer barbelé : 

- Pourquoi essayes-tu sans arrêt de contredire le connard chercheur d'histoires du coin ?

Le pauvre, lorsqu'il déclare que les prix des ventes immobilières se sont écroulés en se divisant par deux : voir par trois en dix ans, appauvrissant ainsi d'autant les propriétaires de biens immobiliers sur la commune, tu sais bien que personne ne le croît :

... Même pas ceux qui ont eu la chance d'arriver à vendre leurs biens dans ces tristes conditions. 

Cet idiot du village demande à son tour d'exercer son droit de réponse :

J.M. : N'as-tu toujours pas compris que sur ta commune, l'implantation d'une nouvelle activité commerciale peut cacher 9 fois sur 10 ...
...  une future inactivité ?

J.M. :

- Qui comptes-tu installer dans ces innombrables maisons réhabilitées ?
  De nouveaux jeunes de passage éclair sans doute !

- Sur qui compteras-tu pour leur apporter des emplois valorisants ?

  Sur les maires des communes voisines !

- Où les adresseras-tu pour trouver une crèche ?

Chez les agriculteurs de Nizon !

. A la nounourserie de musée de la Cc'ânerie ! 

. Ou bien, lanceras-tu un appel "au secours" auprès des maires des communes voisines !

- Et puis, toi qui connais si bien le problème : Où tous ces nouveaux pontavénounours vont-ils trouver un bistrot rigolo pour s'abreuver de Culture "bien de chez nous" ?

A suivre demain matin

-----------------------------------------------------------------

La photo du jour :

Rosmadec renaissant de ses cendres.

Evidement que c'est une bonne nouvelle :

"La première depuis longtemps" nous dit la fine bouche CHARLiO'T ... 

... à condition que les nouveaux propriétaires ne se mettent pas les doigts dans l'œil comme par exemple ceux du Café Noir de monde !

L'ancienne clientèle qui faisait le bonheur des commerçants de la Cité des anciens Peintres de talent n'est plus là et ne reviendra certainement plus.
C'est un constat : Les classes sociales ne se mélangent pas. Une réputation perdue ne se rattrapant pas d'un coup de baguette magique, il faudrait aujourd'hui un miracle, ...
...  ou une nouvelle municipalité pleine d'idées et de talents inventifs pour redresser la barre des bars et autres établissements autrefois branchés sur notre alléchante Culture pontavénaine. 

-----------------------------------------------------------------

    

 

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 > >>