Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Il était une fois dans l'Ouest" (Page n°7)

Publié le par chercheur d'histoires

Gast Ah Gast ! ????????????????????????????????????????????????

Gast Ah Gast ! ????????????????????????????????????????????????

"Il était une fois dans l'Ouest" (Page n°7)

Et oui : Au Pays des faux-cul'ts, chacun s'occupe de son cul : Point barre ...

... à mines !

Je ne pourrais donc pas l'écrire ici, mais : pour tout dire, j'aurais plutôt envie de déclarer publiquement que je comprends parfaitement la réaction du maire de Concarneau :

Un maire sûrement aussi exemplaire que le nôtre, mais que par ailleurs, je n'aime pas beaucoup plus que celui de Pont-Aven.

Vive la CC'ânerie : N'est-ce pas les grands garçons ?

- Une Communauté solidaire des communes : Oui

- Des fouteurs et fauteurs de merde chez nous à Pont-Aven  : Non !

................................................................................................................................................

Et si : nous les faux faux-cul'ts de Pont-Aven, réagissions à ce drame de Chefs d'un passé dépassé, qui nous dépasse ? 

Allons y donc le cœur vaillant, nous les vrais et fidèles amis sincères de Pont-Aven  et de tous ses habitants malmenés.

Pour amorcer notre devenue nécessaire riposte, je veux bien tirer le premier

(et comme toujours : Le dernier !)

Monsieur le président de la CC'â, ... subsidiairement maire de Concarneau, pourquoi avez-vous demandé au maire de Pont-Aven, ... subsidiairement adjoint à la culture de la CCâ :

-"pourquoi vous demandez-vous :  ...  "Pourquoi il n'a pas été élu" alors que vous savez pertinemment qu'il ne comprendrait pas votre question ? 

- "Pourquoi votre adversaire devrait-il reconnaître certains errements.

 - Et pourquoi sur cette lourde question : 

"refusez vous d'entrer dans les détails" ?

Je sais : Je suis un emmerdeur, mais que voulez-vous : Moi je ne supporte pas les non-dits des faux-culs qui pullulent en ce moment dans le coin.

Auriez-vous : Mon-saigneur de montons, déjà oublié que vous m'aviez reproché il y a quelques mois, d'avoir commis certains errements, ... en refusant d'entrer dans les détails"  ??????????????????

Justement : Moi le plus grand idiot des ruines de Pont-Aven, j'aimerais bien que vous entriez dans les détails de vos fallacieuses plaintes contre moi auprès du Procureur de la République Française,

......................................................................................................................................................................................................

Et cela dans le cadre salutaire de la Moralisation des Actions Publiques locales, voyez-vous  !!!

......................................................................................................................................................................................................

A suivre demain. 

Si du moins je ne suis pas convoqué par la juste Justice du Grand Pays des Droits et Obligations de toutes les personnes, bien entendu.

------------------------------------

 

Partager cet article
Repost0

"Il était une fois dans l'Ouest" (Page n°6)

Publié le par chercheur d'histoires

La plouc belle photo de Noël !

La plouc belle photo de Noël !

 

"Il était une fois dans l'Ouest" (Page n°6)

Suite :

"Monsieur Lebret doit se demander pourquoi il n'a pas été élu"

C'est la triste réponse du grand berger Concarnois, à notre chère espèce d'agneau sacrément pontavénain.

Le grand méchant loup de la capitale de la CC'â  poursuivant ainsi sa tirade :

"Monsieur Lebret doit reconnaître certains errements dans son rôle de président des offices de tourisme, ... refusant d'entrer dans les détails"

"Putain, il y aurait de quoi (re)déclarer la guerre aux putois de Concarneau" aurait pu déclarer PGO ...  ... "s'il avait toujours une dent contre la puante bestiole du pays des sardines à l'huile, qui lui avait cassé une guibole au cours d'une fratricide "lutte de l'Ange J.M. contre le Démon Dédé"

-------------------------------

- Heureusement finalement que l'ensemble des élus de la majorité municipale pontavéniaise est venu tirer d'affaire leur maire contre ces tirades verbales à bout portant.

- Heureusement aussi que l'ensemble de la population de Pont-Aven se sentant visé, a fermement réagi contre cette attaque vexatoire autant que diffamatoire pour la population de Pont-Aven.
- "Heureusement" ne pourrai-je : hélas, pas vous dire.

En effet  : Au Pays des Faux-Cul'ts, chacun s'occupe de son cul :

Point barre ... à mines !

Je ne pourrai donc pas l'écrire ici, mais : pour tout dire ...

A suivre demain

------------------------------------

La plouc belle photo de Noël !

Je suis Furax.

En effet : Mon stupide appareil à photos ratées refusait de cliquer sur le beau Sapin de Noël communal implanté sur la Grande minuscule Place du Marché de Noël 2019, du bourg-d'en-bas de Pont-Aven.

Il refusait de me rendre ce service au prétexte qu'il aurait eu honte que je publie ici, sa plouc belle photo du plus minable Sapin de Noël municipal de toute la Bretagne !

Qu'en pensez vous les amis des bons goûts de Pont-Aven ?

 Devrais-je le priver d'un beau cadeau de Noël,

... comme cela se pratique depuis des années, par monsieur le maire de Pont-Aven envers sa population de base ???

La pensée du jour :

Il y a des moments où "rien du tout", vaut mieux que minable tu l'auras :

Qu'en pensez-vous les fins goûtants de Pont-Aven ?

--------------------------------------  

 

 

Partager cet article
Repost0

"Il était une fois dans l'Ouest" (Page n°5)

Publié le par chercheur d'histoires

1990 : La chasse aux verrues ne faisait que commncer

1990 : La chasse aux verrues ne faisait que commncer

"Il était une fois dans l'Ouest" (Page n°5)

 Que voulez-vous que j'apporte de plus pour justifier mon profond sentiment de dégoût à l'égard du Chef de file en douce avec fracas de Pont-Aven ?

 Bien évidemment recopier ici la réponse écrite"postérieurement à cette  démission", que son service de communication a transmise au canard impliqué ? me suggère la CHARLiO'T ?

- - -  Suite  ---

A savoir :

"Pont-Aven est internationalement connue, reçoit des dizaines de milliers de visiteurs, possède un musée qui rayonne sur un énorme projet culturel. La commune a pourtant été écartée du futur office de tourisme communautaire. C'est inadmissible. Je suis sidéré".  

Et bla bla bla, en veux-tu en voilà : ...   Plein de poils grisonnants !

En effet, ces devenues banales formulations industriellement établies à l'attention des ign'arts pontavénizoneux en mal de dents, ...  ou de mots contre leurs maux !, n'ont aucun lien de cause à effet avec les vraies raisons de cette espèce de coup de pied dans le Cul't de l'inculture locale, lors des élections en cause.

En réalité, les gens du coin les plus lucides y retrouvent tout simplement un personnage sachant systématiquement botter en touche, dès qu'il doit faire face à un problème qui le touche.

"Ne serait-ce pas cela que l'on appelle communément  de l'irresponsabilité ? " me demande la conscience collective des célèbres costumes de l'Aven,

 ... aujourd'hui en guenilles ?

-----------------------

"Pont-Aven est internationalement connue, reçoit des dizaines de milliers de visiteurs, possède un musée qui rayonne sur un énorme projet culturel ?

- Et c'est sans doute pour cela pour vous monsieur le maire de Pont-Aven, que les règles des élections d'un pays démocratique ne s'appliqueraient pas à la Cité des anciens Peintres de talent  ?

- Et c'est pour cela aussi sans aucun doute que les Lois du Code de la Construction et de l'Urbanisme ont été lamentablement contournées, détournées, violées, par les élustupides de Pont-Aven, avec la complicité de la Direction de la CC'â et autres Grandes Administrations Etatiques Françaises, lors de l'instruction de la demande du permis de construite d'un nouveau gigantesque musée lourdement CCânisé, implanté illégalement dans le centre du plus petit Trou du Cul'T Breton ?

A suivre demain

----------------------------

La photo pourrie du jour :

1990 : La chasse aux verrues ne faisait que commencer. 

1985 étant passée par là, dès lors il n'y eut plus que le musée à compter pour les élustucrudités du coin !

Et c'est pour cela que les associations locales sont presque toutes aujourd'hui des "sans abris"

... sauf les assos cultuelles et celles des notabilités du coin.

Un pays, lui aussi pourri, où la ségrégation culturelle et patrimoniale bât son plein ...

... depuis le 1er agrandissement de l'ancien vrai musée de Pont-Aven, aujourd'hui disparu lui aussi.

Ce ne serait pas exact peut-être monsieur l'adjoint à la dure kulture du territoire d'influence "destructrice" de Concarneau sur ses p'tits satellites ? 

----------------------------

Partager cet article
Repost0

"Il était une fois dans l'Ouest" (Page n°4)

Publié le par chercheur d'histoires

1988 : Trois ans après 1985 ...

1988 : Trois ans après 1985 ...

"Il était une fois dans l'Ouest" (Page n°4)

Je sais : A Pont-Aven, dire la vérité est considéré comme un gros péché mortel !

Et alors : Serait-ce une raison valable pour devoir fermer sa gueule tout le temps ?

- - -  Suite  - - -

Cela dit, la seconde gravissime question qui se pose et découlant directement de la précédente est la suivante :

Le monsieur qui siège au sommet de l'actuelle bancale Cité de Pont-Aven,  a-t-il le vocabulaire minimum nécessaire pour s'exprimer normalement en qualité de maire de la Cité des anciens Peintres de talent,

mais également en grande qualité  d'adjoint à la culture dudit "Plus Grand Pôle Muséal de la Bretagne" ? ? ?

La réponse vient d'être : pour la première fois publiquement, rapportée dans l'article de presse que j'épluche finement ici depuis 4 jours, et encore manifestement plus, dans le droit de réponse à cet article, proposé le lendemain par le Chef d'Etat de la CC'â.

...........................................................................................................................................................................................................

Mon petit retour de manivelle du jour :

Deux cocos qui s'étaient admirablement accordés l'année dernière, afin d'essayer de m'obliger à fermer mon clapet anti-égouts contre les plus grosses dérives politico-culturelles de la France contemporaine en matière de permis de construire illicite !

Et cela fondé sur de dégoûtantes et minables raisons purement fallacieuses ?

 Et voilà qu'ils se bouffent maintenant le nez ? ? ? :

C'est tout bonnement pour moi du rigolo plein de poils de pinceau !!!

Cela dit, les prochaines élections municipales vont-elles rétablir l'orthodoxie nécessaire ...  à la moralisation des actions politiques du coin ??? 

Que vont devenir ces gugusses après les prochaines élections municipales ?" se demande inquiet PGO : Leur nouveau copain.

Mon petit doigt me dit qu'ils devraient vraisemblablement de nouveau se chamailler ...  

... pour obtenir la Présidence de la secte du christ jaune !!!

...........................................................................................................................................................................................................      Que voulez-vous que j'apporte de plus pour justifier mon profond sentiment de dégoût à l'égard du Chef de file en douce et avec fracas de Pont-Aven ?

 Bien évidemment recopier ici la réponse écrite"postérieurement à cette  démission", que son service de communication a transmise au canard impliqué ? me suggère la CHARLiO'T ?

 

A suivre demain

-------------------------------

Le document faisant appel à la réflexion du jour :

1988 : Trois ans après 1985, ...

... il commençait déjà à y avoir de l'eau dans le gaz de ville puant du Trou Breton de la peinturlure contemporaine.

Un gaz, qui depuis ne cesse d'asphyxier la vie des pauvres gens du pays des anciens Artistes et des très anciens élus de talent.

"Une association patrimoniale et culturelle à Pont-Aven ? Mais ça sort d'où un truc comme ça ?" se demandent les heureux jeunes ménages de Riec, Bannalec, Melgven et Trégunc !!!!

----------------------------------------------

 

Partager cet article
Repost0

"Il était une fois dans l'Ouest" (Page n°3)

Publié le par chercheur d'histoires

Quoi de neuf en 2009 ? Que de la joie et du joli en perspective ... pour tous ?

Quoi de neuf en 2009 ? Que de la joie et du joli en perspective ... pour tous ?

"Il était une fois dans l'Ouest" (Page n°3)

Suite des extraits choisis :

Contrairement aux autres maires de la communauté des neuf communes briguant (comme des briguands ?) un poste d'élu au sein de la direction de l'office du tourisme communautaire, monsieur le maire de Pont-Aven : président sortant de cette structure, a été : contre toute attente, ridiculement blackboulé.

... "Blackboulé comme un boulet aux pieds Nickeleurs de la CCÂ ?" se demande la CHARLiO'T

Que voulez-vous que je réponde à cette pertinente question... sans risquer de me faire poursuivre pour outrage envers un magistrat, devant la GRANDE COUR de notre basse-cour locale ?

"Visiblement contrarié et blessé, Jean-Marie LEBRET n'a pas voulu réagir à chaud lors du conseil communautaire. Mais il a fini par marquer son mécontentement en démissionnant de son poste de Président ..." 

"Chassez le naturel et il revint au galop" écrivais-je ci-avant.

"Jean-Marie n'a pas voulu réagir à chaud ?"

Le problème ne se pose pas de cette façon, car : hélas, ce n'est pas une simple question de volonté : La seule et énorme question qui se pose à son sujet, tourne dans toutes les discussions privées locales autour de la grande faiblesse de ses capacités à s'exprimer correctement

Comme l'adjoint à la Culture du plus Grand Pôle Muséal de Bretagne : par exemple !!!

Ne serait-ce pas vrai peut-être ?

Je ne rapporte en cela qu'un constat, et tous ceux qui le côtoient régulièrement ne peuvent que ressentir le même sentiment d'amertume que moi.

Qui pourrait honnêtement (comme moi !) déclarer le contraire ?

Je sais : Dans le coin, oser dire la vérité est considéré comme un gros péché mortel !

Et alors : Serait-ce une raison pour devoir fermer sa gueule tout le temps ?

A suivre demain

----------------------------------

Le document qui ment du jour :

Quoi de neuf en 2009 ?

"Que de la joie et du joli en perspective ...

... pour tous ?" me répondent les échos-menteurs de l'Aven.

"En effet : pour tous" me répond de son côté l'idiote CHARLiO'T

De mon coté, je pense que cette performance médiatique mériterait de faire l'objet d'un passionnant papotage entre les vrais amis de Pont-Aven, ...
... avant les prochaines élections municipales. 

Et pourquoi pas aussi ici ?

Ici : Le seul endroit du coin où la véritable vérité sort de la bouche des idiots de ce village contaminé par la peinture !

---------------------------------

 

 

 

Partager cet article
Repost0

"Il était une fois dans l'Ouest" (Page n°2)

Publié le par chercheur d'histoires

L'année 2009 : Un très bon millésime pour nous,  vous ne trouvez pas ?

L'année 2009 : Un très bon millésime pour nous, vous ne trouvez pas ?

"Il était une fois dans l'Ouest" (Page n°2)

"Mais de quoi s'agit-il au juste ?", me demande madame Persil : La dernière laveuse des Grands Esprits de l'Aven.

- - -  Suite   - - -

Extraits choisis de l'article de presse concerné dans cet article principal  de cette  semaine sur ce blog de merde :

Gast ah gast ! :

"Le maire de Pont-Aven démissionne de la présidence de l'office de tourisme" 

Et pour tout dire et bien le dire sans omission : De la communauté des offices de tourisme  des seules huit communes satellites de Concarneau.

En effet : L'office de tourisme de la capitale de la communauté des neuf communes fusionnées au sein "des saints ?" de la CCânerie, ayant décidé : dès la fusion, de faire chambre à part !!!

"Une fusion, manifestement pas si fusionnelle que ça pour tous !" ose déclarer publiquement l'imprudente et indomptable CHARLiO'T

A suivre demain :

--------------------------------------

La coupure de presse du jour :

L'année 2009 : Un très bon millésime médiatique pour nous les pontavénards, vous ne trouvez pas ?

"Oui mais" me répond l'effrontée CHARLiO'T : "De bons millésimes comme ça, les pontavénounours en savourent au moins un par trimestre depuis 1985"

Les prochaines élections minicipales approchent à petits pas : 
Moi le plus grand passéiste de la plus grande Plouc-Landerie de Bretagne, je pense qu'il serait bigrement intéressant de remettre sur la table des débats une sélection de ce type de millésimes "bien de chez nous", lors 

des futures réunions préélectorales.

(Pourquoi pas ici aussi, me dit la CHARLiO'T )

Il y aurait : c'est vrai, de quoi casse-croûter des nuits entières devant les illuminations nocturnes de l'Aven en lumière.

Il suffirait en fait d'accrocher des lampions à l'agonisant superbe saule pleureur du Moulin de Poulhouas, pour satisfaire les innombrables lampistes du coin !

Qu'en pensez vous les futurs prétendant(e)s au trône pontavénizoneux ?

Pour l'instant : il y en a déjà quatre en lice pour un seul siège.

 Ce qui fait 23 x 4 = 92 lampions en devenir en partance.

Chers lampions, vos confettis locales vous attendent :

Que la fête commence !

--------------------------------------

 

 

Partager cet article
Repost0

"Il était une fois dans l'Ouest" (Page n°1)

Publié le par chercheur d'histoires

Par exemple cet article de presse "rigolo plein de poils"  publié en mars 2009

Par exemple cet article de presse "rigolo plein de poils" publié en mars 2009

"Il était une fois dans l'Ouest" (Page n°1)

Vous connaissez la musique - du film - sans doute ?
"Chassez le naturel, et il revient au galop"

Vous connaissez certainement aussi celle de cette pirouette pathétique.

Aujourd'hui je vous propose de prendre connaissance de la conjugaison que j'ai concoctée entre ces deux célèbres formules.

-------------------------------------

L'autre jour, en descendant dans notre Trou du Cul'T, de bonne heure et de mauvaise humeur à 10 h comme à mon habitude :

En descendant dans ce trou : où, à cette heure tardive ailleurs, on ne voit toujours pas un chat, un rat ou un amateur d'art se balader dans les rues ou les z'eaux de l'Aven,

... sauf : de stationnement en stationnement, un verbalisateur toujours frais et dispos !  

En descendant disais-je, j'ai aperçu contrecollé sur le chevalet de l'un des can'arts du coin, une affiche jaune mentionnant en grands caractères : 

"Le maire de Pont-Aven vient de démissionner" 

Sur le coup : Quelle ne fut pas ma stupeur !

Je mis au moins une demi-seconde pour me remettre de cette inattendue autant que brutale,  émotion trop forte pour moi. 

Une demi-seconde : Juste le temps de survoler et de comprendre les petits caractères de l'article de presse correspondant.

De comprendre que ne n'était qu'une fois de plus dans l'ouest :

Ouf !,  Que du rigolo plein de poils ... de carottes mille fois râpées.

"Mais de quoi s'agit-il au juste ?", me demande la Maire Persil : La dernière laveuse des Grands Esprits de l'Aven.

Extraits choisis de l'article de presse aujourd'hui concerné :

Gast ah gast ! :

A suivre demain

--------------------------------

 

Partager cet article
Repost0

Remettre l'art en débat dans le Trou du Cul'T : Certes, mais comment ? (V)

Publié le par chercheur d'histoires

"Vous : Pas vous moquer de cette œuvre d'art, SVP"

"Vous : Pas vous moquer de cette œuvre d'art, SVP"

Remettre l'art en débat dans le Trou du Cul'T : Certes, mais comment ? (V)

"Les élus et les vrais décideurs de la lumineuse commune de Gauguin et du territoire de la CC'â, auraient-ils des problèmes avec la notion d'économie d'énergie ?" se demande tout d'un coup la CHARLiO'T

- - -  Suite  - - -

De mon côté, J'avoue que me suis laissé dire durant un temps, que la raison de ce gaspillage d'énergie, serait liée à des défectuosités du système électrique de cet édifice.

Je dois reconnaître que j'avais adhéré à cette possibilité, sachant que durant toute ma vie professionnelle, jamais je n'avais observé des travaux de

construction comportant autant de malfaçons, de désordres, de reprises de travaux de toutes sortes  ... etc. 

- Puis, ultérieurement, il fut dit dans le coin que la raison serait directement liée à la  jurisprudence André EVEN :

Et donc : "Vous : Pas éteindre cette œuvre d'art, SVP" . 

Le courant électrique étant une composante sensorielle, 

et artistique (?), essentielles à la compréhension du Chef d'Œuvre de l'artiste.

Qui l'eut cru chez les incultes de la plus grande  Plouc'Landerie de la Bretagne contemporaine ?

----------------------

Art ou pas ? : Ne serait-ce pas là pour nous les piliers de bar du coin, un excellent sujet pour de brûlants débats dans les lumineux bistrots branchés de Pont-Aven ?  

Oui mais me fait remarquer la CHARLiO'T :

Il n'y a plus de "bistrots branchés sur la Culture locale" à Pont-Aven depuis belle lurette.

Par contre, il se lit sans arrêt dans les can'arts des coins-coins du coin, que le musée de la CC'â rayonne sur le monde entier.

La lumineuse remarque artistique  du jour :

Voilà bien une source d'énergie renouvelable, non exploitée pour sauver notre planète des singes du coin : Non ?

"Oh! que non" me répondent les guenons :

"Chez nous, on ne fait pas autant de grimaces que chez vous" 

--------------------------------------- 

Partager cet article
Repost0

Remettre l'art en débat dans le Trou du Cul'T : Certes, mais comment ? (IV)

Publié le par chercheur d'histoires

Comment fait-on pour éteindre ça : SVP ?

Comment fait-on pour éteindre ça : SVP ?

Remettre l'art en débat dans le Trou du Cul'T : Certes, mais comment ? (IV)

Comment interpréter les luminaires posés au plafond de notre regrettée Salle des Fêtes, piratée sans compensation par la CC'â en 2015 ?

Des luminaires payés par le 1% culturel lié à la construction du Musée de cette communauté  implanté au cœur de notre petit Trou du Cul'T.

............................................................................................................

- Une communauté manifestement pas très communautaire avec la population de Pont-Aven.

L'actualité locale de cette semaine nous en apporte une preuve supplémentaire ! (affaire à suivre ici tout prochainement)

- Une communauté qui nous a pourtant raflé le meilleur de nos trésors locaux pour le transformer en simple appât à touristes désœuvrés et de passage éclair.

Il fait bon vivre dans notre Salle JULIA : N'est pas les Grands Elus de la CC'â ?

............................................................................................................

Ces luminosités seraient-elles  des Œuvres dArt bénéficiant de la jurisprudence EVEN ,

ou de simples meubles meublants décoratifs ? 

Le problème se pose pour nous les vrais idiots du  village des ruines de notre illustre passé composé.

Depuis l'ouverture de ce grandiose musée, de nombreux pontavénizon'arts se demandent d'ailleurs pour quelles sombres raisons ces éclairages intérieurs restent en permanence allumés nuit et jour, été comme hiver !!!

"Les élus et les vrais décideurs de la lumineuse commune de Gauguin et du territoire de la CC'â, auraient-ils des problèmes avec la notion d'économie d'énergie ?" se demande tout d'un coup la CHARLiO'T

A suivre demain

--------------------------------

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Remettre l'art en débat dans le Trou du Cul'T : Certes, mais comment ? (III)

Publié le par chercheur d'histoires

Années 1950 : Une fresque murale peinte par André EVEN et Jean Martin

Années 1950 : Une fresque murale peinte par André EVEN et Jean Martin

Remettre l'art en débat dans le Trou du Cul'T : Certes, mais comment ? (III)

Je poursuis le rappel d'exemples percutants :

Et si l'on papotait sérieusement sur notre cher "Dédé la Braguette" ?

Le seul artiste : "Né natif dans la Cité des anciens Peintres de talent" 

comme il savait fièrement, autant que malicieusement, le rappeler de temps en temps.

Notre regretté Dédé National, qui savait nous conter des kilomètres d'anecdotes pontavéneuses, jusqu'au bout de la nuit de nos anciens bistrots branchés.

Lui-même : Bon créateur et inventeur d'anecdotes rigolotes tout plein, sur la peinturlure locale.

Lui même s'étant : au fil du temps, transformé en un ouvrage d'anecdotes croustillantes "Mad in Potes-de- l'Aven"

---------------------------

J'ai déjà rappelé ici son grand rôle d'acteur folklorique local des années 1950/1990 à Pont-Aven, mais comme les Amateurs des histoires de l'art du coin sont de plus en plus amnésiques, je reprends une nouvelle fois mon bâton de pèlerin pour y revenir de façon opportuniste aujourd'hui :

En effet : Le monde de l'art est redevable envers notre cher André EVEN d'avoir été la source d'une jurisprudence interdisant la destruction volontaire d'œuvres d'art.

Et c'est pour cela qu'en début de cet article, j'ai demandé à l'un des plus Grands Experts Bretons en Art Contemporain, de se prononcer sur la décision de la Justice Française d'ordonner la destruction de l'HERMINE du Bois d'Amour après une plainte déposée par la précédente municipalité.

l'HERMINE de BRETAGNE : C'est-à-dire l'un des plus forts symboles Bretons !

N'est-ce pas vrai J.M' ?

Nous : les vrais amis de Pont-Aven, comme se dit aussi cet expert fortuné, nous espérons tous qu'il demandera la révision de cet ahurissant procès.

Et qu'il obtiendra la réhabilitation posthume, de ce fragment de l'Histoire artistique contemporaine locale.

A suivre demain

--------------------------

Le document du jour :

Années 1950 : Une fresque murale peinte par André EVEN et Jean Martin, dans le chœur de l'église de Concarneau.

Dédé était également l'auteur d'une autre qui ornait l'église de Névez et que le curé de cette paroisse fit malencontreusement détruire en raison de son état de délabrement avancé.

Dédé le poursuivi en justice et obtint le franc symbolique en dommages et intérêts de la destruction de sa fresque. (cette décision créa la jurisprudence en la matière) 

Il essaya de réitérer son exploit lors de la déconstruction de l'église de Concarneau, mais cette fois là sa demande fut rejetée par la justice.

La destruction de cette église ayant été considérée comme un cas de force majeure en raison de sa dangerosité.

---------------------------------------------  

 

 

 

Partager cet article
Repost0

1 2 3 > >>