Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les douze travaux d'Her'Cul'T

Publié le par chercheur d'histoires

La grand'messe des promesses électorales ratées de 2014 s'achève dans 3 mois.

La grand'messe des promesses électorales ratées de 2014 s'achève dans 3 mois.

Les douze travaux d'Her'Cul'T

.... proposés par l'équipe des Lebretristes lors des élections municipales de 2014.

En 6 ans, les pontavénizoneux n'ont pas vu la moindre lueur du commencement du début de la mise en œuvre préalable, d'un fragment de ces douze promesses à la con.

"Que va donc pouvoir nous pondre la même équipe en 2020 ?" se demandent les cocus électeurs

de la plus gigantesque plouc's landerie de la Bretagne Contemporaine. 

- "Les douze travaux d'Astérix" peut-être ?  ... 

... se demande de son côté la sans-culotte culottée CHARLiO'T

- "Ou des œufs d'autruches ?" ... durant la grande exposition estivale 2020 du musée de la CC'ânerie.

- Ou encore, ...  des œufs de can'Arts durant la première Grande Biennale d'Art Contemporain annoncée tout récemment lors d'une grande fête d'accueil d'un multimillionnaire, organisée en grandes pompes dans notre regrettée Salle des Fêtes communale !!!! ?

................................................................................................................................................................

"Mais quelle fut la douzième promesse ?" se demande tout le monde :

Et moi l'idiot du village de répondre à ce tout le monde :

Celle qui vous a été plantée dans le Cul'T

....................................................................................................................................................................

2019 : C'est fini jusqu'à la fin du monde.

 Nous voici donc enfin arrivés sur ce BLOG de merde, à la dernière pensée politic'art de l'année 2019 :

"Il ne faut jamais vendre la peau du scrutin, avant qu'il ne soit dépouillé" 

Con's se le disent.

------------------------------- 

Partager cet article
Repost0

Et si moi aussi je vous faisais des promesses pour l'année 2020

Publié le par chercheur d'histoires

Où se cache ce curieux linteau de porte ?

Où se cache ce curieux linteau de porte ?

Et si moi aussi je vous faisais des promesses pour l'année 2020

Depuis plus de 20 ans, je ne cesse de faire des promesses d'actions patrimoniales et culturelles

consacrées à l'histoire, les valeurs, la mémoire de Pont-Aven et de ses habitants.

D'innombrables promesses que j'ai toujours assurées : coût que coût, et sans qu'elles ne coûtent quoi que se soit à quiconque. 

Que vais-je donc proposer aux vrais derniers amis* de Pont-Aven en 2020 ?

* Il en reste encore tout juste une petite centaine. Il en restera sûrement encore moins dans un an. Ces derniers amis tombant de plus en plus nombreux comme des mouches, mais sans qu'aucun lot de nouveaux d'arrivants ne pointe son nez. C'est un constat. C'est navrant, mais c'est comme ça que tout se perd dans notre devenue en quelques décennies, abominable Plouc's landerie.

.................................................................................................

- Tout d'abord, j'ai sous le coude un important fonds d'anciennes photographies et autres documents inédits sur Port Manec'h qui n'attendent plus qu'à être projetés.

C'est un grand voyage dans le passé de cette station que je proposerais aux présents : Un parcours dans le temps s'étalant de la fin du XIXe siècle aux années 1960, avec un arrêt prolongé Chez Julia, que pourront bientôt découvrir les populations de Névez et de Pont-Aven.

- Par ailleurs, j'espère pouvoir poursuivre mes actions patrimoniales envers les mémoires des anciens habitants des divers quartiers de Pont-Aven.

Cette année, ce sera le tour de la Rue Vieille du Quai, de la Rue Mathias, en passant par la Place de l'Eglise Saint Joseph, à être à l'honneur chez Jean-Luc CIVEL.

- En principe, c'est également en 2020 que je proposerais une exposition de photographies anciennes sur les célèbres costumes de Pont-Aven, mais cette fois en collaboration avec les dirigeants du Cercle Celtique de Pont-Aven.

Cette fois ci, le voyage proposé débutera dans les années 1850 et se poursuivra jusqu'aux années 1930.

Que des vraies photos "d'époque", que de l'inédit, que du bonheur pour les yeux et les esprits sensibles des authentiques amoureux de Pont-Aven !

--------------------------------------------

    

 

Partager cet article
Repost0

A vos plus belles plumes ...

Publié le par chercheur d'histoires

A vos plus belles plumes ...
A vos plus belles plumes ...

A vos plus belles plumes ...

... L'année 2020 pontavénaine sera marquée par des hymnes aux oiseaux.

"C'est quoi ce nouveau  emplumage ? " me demande la Colombe de la Paix.

- Déjà : Nous vivrons l'envol vers des sommets lointains, de notre plus bel oiseau rare au monde.

Et après ? me demande ma première question. 

Après, ce sera comme avant : Les vautours continueront à tourner en rond au-dessus des nids de coucous du Trou du Cul'T.

- Et après ? me demande ma seconde question. 

Après, ce sera aussi comme avant : Les oiseaux de mauvaise augure nicheront toujours au dessus de nos têtes de moineaux.  

- Et après ? me demande ma troisième question.

Après, les choucas des cheminées de notre regretté Hôtel de Ville, continueront à larguer leurs cacas sur le toit de la réserve des chefs d'œuvres du musée de la CC'â.

Comme le dit la cuisinière du moulin : "On ne fait pas d'omelette, sans casser des Coqs"

- Et encore ? me demande ma quatrième question qui en réalité n'a pas de question à me poser.

Pour l'aider, je lui réponds que nous aurons encore la possibilité de contempler du Cornélius au musée, mais aussi pour la première fois ...  du Corneille.

Plus aucune autre de mes questions n'ayant des questions à me poser, je me contenterai d'abréger cet article par ces quelques vers préférés des oiseaux :

Une Corneille perchée sur une Racine, Boileau de la Fontaine Molière

--------------------------------------------------------

Les oies de l'Aven

Les pontavézois ont-ils remarqué que pour la première fois depuis qu'ils sont nés, cet été, les oies de l'Aven ne sont pas venues régler la circulation du centre du Trou du Cul't des contraventions abusives, afin d'apaiser le gigantesque merdier qui s'y développe depuis l'ouverture du musée de la CC'ânerie ?

Je suis loin d'en être sûr, car un doute m'habite l'esprit

...................................................................................................................................................

"Pourquoi ont-elles soudainement boudé la Grand'Place qui était jusqu'à présent la leur ?" se demande la CHARLiO'T

Elles ont peut-être cru monsieur le maire de Pont-Aven, lorsqu'au printemps dernier, il avait promis à ses ouailles de se consacrer à cette sacrée tâche !

Espérons au moins que l'année prochaine elles reviennent mettre un peu d'ordre dans ce trou,
du moins si entre temps, la prochaine municipalité n'aura pas eu la mauvaise idée de nommer cette fois ce cher  J.M.  :

Adjoint à la circulation sur la Place, à leur place !

Et du moins encore, si elles n'auront pas trop réveillonné sur quelques bonnes tables du coin,

.... comme c'est souvent la cas depuis quelques années !

---------------------------------------- 

  

 

Partager cet article
Repost0

PONT-AVEN 2019 : Une formidable année de Grands Crus de l'Aven

Publié le par chercheur d'histoires

PONT-AVEN 2019 : Une formidable année de Grands Crus de l'Aven

PONT-AVEN 2019 : Une formidable année de Grands Crus de l'Aven

De grands crus  ?...  Avec alors, beaucoup d'eau dans le vinaigre de vin : Ne serait-ce pas vrai monsieur le maire ?

"Et si monsieur Jean-Marie Lebret nous contait son année communale 2019 ?" s'exclame la grande cruche CHARLiO'T

Compte là-dessus et tu verras mont martre  et tu ne seras pas déçue lui répondent les anguilles sous roche de l'Aven.

- Les  gracieuses anguilles sous roche des deux moulins du port qui en ont vu de toutes les couleuvres cette année  : N'est-ce pas monsieur le maire ?
- Les bagnoles des anguilles sous roche de l'ancien moulin de Poulhouas, ayant été chassées comme des rats d'égouts de l'ancien lavoir municipal de leurs ancêtres : Ne serait-ce pas vrai madame l'adjointe à l'urbanisme du champ des ruines de Pont-Aven ? 

C'est pas grave : Monsieur le maire souhaite un joyeux Noël à toutes les victimes de sa politique répressive 2019.

Jamais : Oh! Grand JAMAIS, le Trou du Cul'T le plus grand au monde n'avait été aussi agressif envers ses fidèles amis, que durant cette extraordinaire année des Grands Cru-cifiés. 

C'est pas grave : Monsieur le maire invite ses ouailles à la cérémonie des vœux du nouvel an,

dans la Salle Julialisante du musée de la CC'ânerie (oui il y a de graves omissions dans le texte de m le maire, mais c'est pas grave)

-----------------------

"Gast ah gast !" se met à hurler la CHARLiO'T

"Monsieur le maire de Pont-Aven va-t-il profiter de cette cérémonie préélectorale,

"pour annoncer à ses malheureux  pontavénounoursons,

"qu'ils vont enfin récupérer leur Grande Salle des Fêtes communale, ...
...  usurpée en 2012 par la Direction des musées dont il est le Grand Adjoint à la Culture ?

"Un gigantesque doute m'habite !"  s'écrit à nouveau la grande cruche.

En effet : Elle a raison d'avoir un gros doute dans ces habit's, car si l'idée de réunir la population de Pont-Aven ne correspond pas à cette surprise là,  il y aurait une fois de plus de la provocation municipale dans l'air, envers les pontavénizoneux. 

La question pertinente des fidèles automobilistes fréquentant coût que croûte Pont-Aven :

Au fait Jean-Marie : la surprise du chef de la pêche aux prunes dominicale a-t-elle été bonne cet été, puis cet automne, puis cet hivers,

... puis sans doute durant les prochaines élections municipales du printemps prochain ???

"Pourvu que ça dure" se disent inquiets les pruniers surprises de la municipalité de la Cité des anciens Artistes de talent !

------------------------------------------------ 

Partager cet article
Repost0

Le fantôme du fantôme (Epilogue funèbre)

Publié le par chercheur d'histoires

M le maire de Pont-Aven : Pourquoi avez-vous transformé un vulgaire tas de cailloux, ...

M le maire de Pont-Aven : Pourquoi avez-vous transformé un vulgaire tas de cailloux, ...

... en un vulgaire dépotoir de ferraille ?

... en un vulgaire dépotoir de ferraille ?

Le fantôme du fantôme (Epilogue funèbre)

Extrait de l'arrêté municipal des  6 et 10 juin 2006, signée par la grandissante future Chevalière du désordre de Pont-Aven :

".(les soi-disants propriétaires ) ... sont mis en demeure de prendre dès la notification du présent arrêté les mesures suivantes, destinées à mettre fin à tout péril imminent : mettre en place un balisage interdisant l'accès au public, fermer les accès au site par des grilles de type HERAS, fermer la fosse à lettrines et le puits"

"Et mon Cul't : C'est du boudin noir peut-être ?" aurait pu se demander la prude Jénoféva de Rustéfan ... si ses dents n'avaient pas entre les dents, un demi-millénaire.

Des enfumages enfumés des mollassonnes andouilles pontavénaines, j'en ai connu des dizaines comme celle-là à cette époque où je menais à tout va des actions patrimoniales envers la sauvegarde et la sécurisation des majestueuses ruines du manoir construit par Jean Du Fou vers 1480.

Je reconnais que Jean-Marie : en bon serviteur de dame la soutane, est intervenu illico presto.

Illicoco prestoto en exigeant que les employés municipaux posent de la grille HERAS sur une inter-minable longueur d'environ 6 mètres de long. 

6 mètres sur les environs 120 mètres nécessaires pour sécuriser les lieux. 

Cela veut dire qu'au bout de 20 mandats de Lebretitude, l'actuel maire de Pont-Aven  aura terminé sa lourde et honorifique tâche patrimoniale.

Soit à quelques heures près : 120 ans ! 

"Oui mais" s'exclame une CHARLIO'T très  en colère :

"Dans 120 ans, les ruines de Rustéfan se seront totalement écroulées depuis longtemps"

Je lui réponds que ce n'est pas si grave que ça.

En effet dans 120 ans : et dans le cadre de la loi anti-gaspi,

... les belles pontavénus-Héras-beautés pourront être réutilisées pour clôturer le champ des ruines de la Célèbre Cité des anciens Peintres de talent.

"Oui mais" s'écrit encore plus fort une CHARLiO'T hors ses solides gongs de Rustéfan.

"avec 120 mètres de posés tous les 120 ans, il faudra au moins mille ans pour arriver au bout du dévidoir de grillage !"

------------------------------------------- 

Les photo compromettantes du jour :

 

M le maire de Pont-Aven : Pourquoi avez-vous transformé un vulgaire tas de cailloux ...

... classé Monument Historique, ...

... en un vulgaire dépotoir de ferraille ?

Serait-ce l'une de vos innombrables très bonnes idées rouillées ... 

...  d'embellissement de votre patelin ? 

------------------------------------------- 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

La trêve de Noël (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Fantôme de fantôme : Es-tu toujours  là ?

Fantôme de fantôme : Es-tu toujours là ?

Serait-ce un cadeau du Père Noël tombé du ciel ... ou du haut de la tour ?

Serait-ce un cadeau du Père Noël tombé du ciel ... ou du haut de la tour ?

La trêve de Noël (fin)

Quel honneur pour une personne plutôt ordinaire, d'entrer dans la Cour d'Honneur des Grands Hommes méritants,

... en devenant l'adjoint à l'urbanisme et aux travaux communaux,

... lorsque l'une de ses grandes missions patrimoniales et culturelles que sa cheftaine lui avait confiées,  

... était sans aucun doute :

... de se préoccuper de la sécurité et de la sauvegarde des majestueuses Ruines de Rustéfan ? ? ?

Et oui :  monsieur l'adjoint n'a pas été appelé pour faire le fantôme tout de même ?

" Ça n'arrive que très rarement une belle chose comme celle-là à quelqu'un de commun. 

"Quel vén'art ce type là !

"Qui refuserait un tel poste valorisant à part quelques crétins idiots de village  ?

"C'est peut-être pour cette promotion patrimoniale que ce monsieur a été promu l'adjoint à la Culture de la CCA" se demande inquiète la CHARLiO'T

"Oui mais : Pourquoi ne s'est-il jamais préoccupé de mon triste sort ? " s'écrit le fantôme de Rustefan. 

Il a raison le fantôme : Imaginez qu'un soir de Noël un vulgaire gros caillou lui tombe sur la tête.

Ce ne serait plus un fantôme, mais un fantôme de fantôme que l'on pourrait conter aux enfants devant les monumentales cheminées de Noël de Rustéfan ...

... le soir du 31 décembre :

...  à minuit moins une ...

... année à vivre :

Et même plus aucune, si une grosse pierre de cheminée s'amusait ce soir là, à   ... ?

---------------------------------------

Partager cet article
Repost0

La trêve de Noël

Publié le par chercheur d'histoires

La trêve de Noël
La trêve de Noël

La trêve de Noël

Voilà une bonne occasion pour nous arrêter une dernière fois cette année ...
... à Rustéfan.

Ou du moins, devant un arrêté municipal daté du 06 et du 10 juin 2003.

C'est-à-dire à l'époque où Jean-Marie Lebret était un adjoint à l'urbanisme de Pont-Aven tout neuf, tout frais et dispos.

Du 06 et du 10 ?  : Au moins en ce temps-là, l'on réfléchissait un peu avant de décréter !

"tu ne t'arrêteras donc jamais d'enquiquiner les élustupides de Pont-Aven ? " me demande une Marianne d'Or conservée au musée, ... et un peu dépitée ces temps-ci.

--------------------------------------------------------- 

"Arrêté n°130/03

Edifice menaçant ruine

Arrêté municipal ordonnant les mesures provisoires nécessaires

en raison d'un péril imminent

-----------------------------------------------------

Non non CHARLiO'T, cet arrêté ne concerne pas le champ de ruines de l'illustre passé de Pont-Aven. De cela tout le monde s'en fout.

Il est question des fabuleuses ruines du manoir de Rustefan, mais de cela tout le monde s'en fout encore plus.

Cela dit : Quatre familles de prétendus vauriens sont mis en cause.
A Pont-Aven, au temps où Jean-Marie était le grand adjoint à l'urbanisme puis aux travaux communaux, on ne rigolait pas avec la sécurité publique comme vous pouvez le lire sur cet arrêté.

L'affaire fut même transmise au Tribunal, mais curieusement classée : sans suite ???

Et depuis il n'y a plus eu la moindre suite donnée à cet important arrêté ????????????? 

Espérons toutefois que dès que le prochain maire de Pont-Aven sera à même de signer des arrêtés municipaux, il aura l'intelligence de revoir la copie.
Et surtout de ne plus faire la grosse bourde d'attaquer d'innocents citoyens. En effet, ces ruines étant dans la situation juridique de biens sans maître comme je ne cessais de le clamer haut et fort à l'époque, c'est la commune de Pont-Aven qui aurait dû être poursuivie.

N'est-ce pas la Chevalière de l'Ordre des désordres pontavéniais ?

Conclusion du jour :

Le fond et l'urgence du problème étant toujours d'actualité : Par mesure de sécurité publique, le prochain maire devra se faire hara-kiri dès sa prise de fonction.

Hara bien kirira le dernier : N'est-ce pas LEBRET ?

A suivre demain

------------------------------------------ 

 

Partager cet article
Repost0

Le poids de l'exemplarité (Suite 7)

Publié le par chercheur d'histoires

Centre bourg : Place du marché ... ... ...  sur la tête ?

Centre bourg : Place du marché ... ... ... sur la tête ?

Objectifs : ... Lune de Landerneau  ? ... ... ...  ou du Trou du Cul'T ???

Objectifs : ... Lune de Landerneau ? ... ... ... ou du Trou du Cul'T ???

Le poids de l'exemplarité (Suite 7)

Passons aux choses sérieuses :

Tous les exemples que je viens précédemment d'extraire du projet URBAIN en PAYSAGER municipal dont je vous ai rappelé le bon souvenir, n'étaient que du menu fretin au regard du gros poisson que je présente aujourd'hui.

Ne cherchez pas autre chose, toutes ces ignobles promesses d'aménagements de merde, n'étaient que du misérable  bluff.

Du bluff que l'on doit aux principaux responsables municipaux de l'époque : dont un certain Jean-Marie Lebret en personne, dois-je bien aussi rappeler.

"Merci monsieur le maire" lui déclare la bien élevée CHARLiO'T

Et à mon tour (de con) de déclarer aussi ma flamme

Jean-Marie : Aurais-tu pris tes semblables, pour des andouilles purée beurre noir ?

Rien que ce fabuleux projet proche de l' hérésie fanatique prouve incontestablement qui si. 

M Lebret : A l'approche des prochaines élections municipales, les derniers vrais amis de Pont-Aven souhaiteraient que vous les éclairiez sur cette imposture tellement grosse qu'elle se bloquerait dans le gosier d'une oie de l'Aven de Noël.   

 Cela dit : Aujourd'hui quittons les banlieues dans lesquelles nous nous étions égarées ces jours derniers, pour venir mettre nos nez dans la bouillasse du projet URBAIN et PAYSAGER de notre regrettée intouchable Grand'Place. 

Rappelez vous des promesses du projet proposées par les élustupides de l'époque 

Centre bourg : Place du Marché ... sur la tête

"Une centralité retrouvée

"Redonner à la Place sa fonction première

"Mutualiser et partager l'espace entre les différents utilisateurs

"Mettre en scène l'entrée du musée (Ça parle de l'ancien musée, bien entendu)

"Aménager tout en conservant le caractère patrimonial du site

T'es dans la merde J.M. :

Du moins tu le serais, si une équipe en lice pour les prochaines municipales avait la bonne idée d'intégrer dans son programme municipal ces intelligentes promesses.

De toute façon : Pour moi l'idiot le plus mal vu du coin, je pense que si cette proposition n'était toujours pas prise au sérieux lors des prochaines élections, le temps viendra un jour où il faudra bien y penser ...

... dans l'intérêt général de l'avenir de la commune et de ses habitants. 

Le temps viendra sans aucun doute où une équipe intelligente aura la géniale idée de reprendre à son compte les objectifs des promesses de 2011.

C'est-à-dire : 

"Conserver* les éléments identitaires de la GrandPlace ... etc.

* Conserver ou plus exactement les rétablir pour le bonheur du pays des moulins et de sa population, de Botrel, et à la rigueur : de PGO.

Conclusion du jour :

J.M. : En 2011, vous et vos proches n'aviez manifestement que de "prétendues par vous" bonnes idées de réaménagement de la Place à proposer à la population de Pont-Aven (Des idées apportées par d'autres bien entendu ?)
Pourquoi donc ne pas les avoir mises en œuvre comme promises ?

Des coûteuses promesses ayant été financées par de l'argent public, tout de même ! 

---------------------------------------------------

Partager cet article
Repost0

Le poids de l'exemplarité (Suite 6)

Publié le par chercheur d'histoires

Un square à souligner : Et square encore ? s'écrit l'ombre du monument.

Un square à souligner : Et square encore ? s'écrit l'ombre du monument.

Un projet abandonné  sur place ? ... Oui mais il sera bientôt remplacé ... par un beau parking touristiqué

Un projet abandonné sur place ? ... Oui mais il sera bientôt remplacé ... par un beau parking touristiqué

Le poids de l'exemplarité (Suite 6)

Et si je vous racontais une histoire de Noël à dormir debout

... durant la messe de minuit moins le quart ?

Il était une fois : ...

... Une fois une grand'mère de CHARLiO'T qui : malgré sa taille de femelle de bourdon, avait un nombril aussi gros qu'une citrouille.
L'âge de bégotter les garçons étant venu, elle voulu que ses braves parents lui offre un beau costume Breton "bien de chez nous"

Toute sa famille participa finalement à la collecte de sous, pour lui offrir le plus beau costume de Pont-Aven au monde à l'occasion de la finale de son pucelage.

Un costume d'apparat sans pareil, avec des médailles à foison, des honneurs plein le torse, des diplômes par milliers.

Il fallut même louer une imprimante double-face pour imprimer sur le T-shirt de son costume local son interminable curriculum vitae.

Elle se retrouva ainsi grimée d'une parure dorée de la tête aux pieds confectionnée sur mesure pour sa silhouette de rêve.

"Une vraie armure chocolat-thé-show" se dirent les jalouses du coin. 
Puis, la petite grandit, grandit, grandit :  grandit jusqu'au ciel d'un tableau de girafes.

Très fière d'elle-même, dorénavant elle ne pouvait tout de même plus faire le guignol avec ce devenu pour elle accoutrement de clown.

Oui mais voilà :

Voilà le dilemme : Que faire maintenant du beau costume breton taillé sur mesure pour satisfaire son égo ? 

Et c'est la CHARLiO'T qui : du désir noir plein la tête, se mit à chantonner :

J'ai demandé à la lune, mais Landerneau ne le sait pas

J'ai plumé les libellules, mais Botrel ne l'a pas vu 

... etc.

Joyeuses fêtes à toutes les libellules au monde   ...  ou presque !

---------------------------------------------

 

Partager cet article
Repost0

Rien à se mettre sous la dent aujourd'hui ?

Publié le par chercheur d'histoires

Rien à se mettre sous la dent aujourd'hui ?

Non, en raison d'une rupture d'alimentation électrique de mon quartier, ce blog de merde n'a pas

pu assumer son devoir civique aujourd'hui.

La moralisation des actions publiques et privées du coin,  reprendra son rythme habituel demain matin.

-----------------------------------

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 > >>