Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est bizarre, personne n'en parle ? (suite)

Publié le par chercheur d'histoires

1911 : Mme et M Botrel, la Reine et ses Demoiselles d'Honneur (Coll. privée)

1911 : Mme et M Botrel, la Reine et ses Demoiselles d'Honneur (Coll. privée)

C'est bizarre, personne n'en parle ? (suite)

Sa nouvelle conservatrice a récemment déclaré dans la presse, qu'elle souhaitait apporter un "nouveau souffre à ce musée"

Mais pourquoi donc ? se demande la CHARLiO'T : Précédemment était-il arrivé à bout de souffre ?

Voilà bien une bonne question.
Une question qui restera sans aucun doute : sans réponse.

Qu'en pensent les nouveaux élus ? 

Pour l'instant nous n'en savons officiellement rien, mais Ici sur ce blog de merde, nous n'attendons que de bonnes réponses des élus du moment,

... ... ...  avant de commencer éventuellement à les féliciter. 

Des réponses, uniquement dans l'intérêt général de la population de Pont-Aven : bien entendu.

"Ce serait là la preuve d'un vrai changement" s'exclame la moralisation des actions publiques. 

La conclusion du jour ;

La sécurité des personnes, c'est important : Non ?

"Et n'oublions pas non plus, celle des personnes à mobilité réduite" s'exclame bêtement la même CHARLiO'T que ci-dessus.

Vraie suite et fin de cet article demain matin

----------------------------------------

La photo Botrélienne du jour : 

Mme et M Théodore BOTREL en présence d'Henriette HEMON, la Reine de la Fête du 4e Pardon des Ajoncs d'Or (à droite),  

et de ses Demoiselles d'Honneur :

Mlle Marie GUIFFANT (à gauche) et Mlle Joséphine LE MESTRIC (Au milieu) 

--------------------------------------

Partager cet article
Repost0

C'est bizarre, personne n'en parle ?

Publié le par chercheur d'histoires

Le 8 août 1909  : Collection privée - Ne pas l'exploiter sans l'autorisation du propriétaire SVP)

Le 8 août 1909 : Collection privée - Ne pas l'exploiter sans l'autorisation du propriétaire SVP)

C'est bizarre, personne n'en parle ?

je sais que depuis le déconfinement  l'on ne voit plus beaucoup de pontavénounours descendre dans leur trou préféré pour tailler la bavette avec leurs pots du coin, ... comme avant.

Cela explique sûrement en partie le manque d'intérêt porté par ces éclairés amateurs d'art pour le musée de la CC'ânerie.

Et en particulier leur indifférence envers les chamboulements intervenus tout récemment dans sa Direction.

---------------------------------

Les nouvelles têtes dirigeantes nous ont été présentées ces dernières semaines dans nos can'arts des coins-coins du coin.

C'est ainsi que leur curriculum vitæ ne devrait plus avoir de secret pour la population de Pont-Aven, mais est-ce vraiment le cas pour 99 % de celle-ci ? 

Un doute m'habite car personne n'en parle.

Les pontavénizoneux seraient-ils tous des jemenfoutistes ?

-------------------------------------

Cela dit, le chercheur d'histoires que je suis, et sûrement aussi quelques uns des rares vrais amis de Pont-Aven, aimeraient savoir si au moins une personne respectable et respectée, étant en outre dans les secrets des dieux de la peinture, a osé les informer de l'énorme scandale lié à la construction du musée qu'elles vont diriger ou animer.

Un musée lourdement entaché de détournements, contournement, et violations de règles parmi les plus strictes du code de la construction et de l'urbanisme et autres règles d'urbanisme locales.

Le musée de la démesure à outrance qui affecte : et affectera définitivement, la vie de 99 % de la population locale.

L'une des rares honnêtes personnes du coin, aurait-elle informé ces nouveaux dirigeants, qu'ils  prenaient la Direction Générale du plus gigantesque scandale immobilier du XXIe siècle en France ? 

La conclusion du jour :

Ces personnes sont-elles au courant de ce gigantesque  scandale : Oui ou Non ?

Ne serait-ce pas la bonne question que tous les honnêtes acteurs, et intègres décideurs de l'avenir de Pont-Aven devraient aujourd'hui se poser ?

J'ai un tout petit bout de réponse, mais ce sera pour demain.

Suite et fin demain matin

--------------------------------------

La photo du jour :

Le dimanche 8 août 1909 :

Jour des fêtes du 3ième Pardon des Fleurs d'Ajonc de BOTREL

Les sonneurs en tête du cortège, descendant la rue du Gac, arrivent sur la Grand'Place d'honneur.

La question du jour : 

Qui se souvient aujourd'hui des Grands Maîtres Sonneurs et Danseurs de Pont-Aven, qui participaient activement à l'époque du Botrelisme, à la fierté du Pays des anciens Moulins et de ses habitants ?

Les frères GOURMELEN, par exemples :

Deux réputés géants de la Culture Bretonne "Bien de chez nous".
Deux frères que vous retrouverez en 2021, dans l'exposition en cours de préparation, que je consacrerai aux anciens habitants de la rue Vieille du Quai.

----------------------------------------


 

 

Partager cet article
Repost0

Une chasse aux trésors

Publié le par chercheur d'histoires

Mais non bande de cons, je ne suis pas caché chez le verrier.

Mais non bande de cons, je ne suis pas caché chez le verrier.

Ne partez pas bande d'idiots, vous brûlez

Ne partez pas bande d'idiots, vous brûlez

Une chasse aux trésors

L'autre jour, je rencontrais près de chez Julia Guillou  un vieux de la vieille de Pont-Aven que je n'avais point vu depuis belle lurette.

Mais Jean Marie la débrouille, que viens donc tu refaire dans ce trou que tu as fui dès ta descente du berceau ? 

Ah ! je vois que tu ne le sais pas mon cher dénicheur de poubelles, me répondit-il 

La municipalité vient d'organiser une chasse aux trésors.

Mais comment ça des trésors : Y aurait-il un Gauguin de caché quelque part ?
Mieux que ça ajouta-t-il :

L'eusses-tu cru ? Les élustucrus du cru ont dissimulé des panneaux dans les rues du trou de peinturlure et c'est celui qui en aura photographié le maximum qui gagnera le premier prix.

Tu en as trouvé beaucoup mon chez J.M. la débrouille

Et bien non, j'ai déjà passé toute la nuit et je reste pour l'instant bredouille. Excuses-moi, mais J'ai même fouillé toutes le poubelles.

 C'est pas étonnant que tu sois bredouille mon débrouillard :

 Aurais-tu oublié qu'à Pont-Aven, les élus du peuple sont plutôt grippe-sous avec la population locale, 

... sauf pour le musée de la CC'â et ses à-côtés ?

Si tu n'en découvres que deux ou trois dans le trou à jouer, sois déjà content. Il serait même possible que tu sois le gagnant.
Mais au fait : qu'y a-t-il à gagner ? 

Je crois que c'est une photo d'un poster de Gauguin.

Ah! c'est chouette, mais au fait à quoi ressemble le panneau du concours ?

Et bien il ressemble à la tête de l'idiot du village du coin portant un masque, avec la mention écrite sur sa tête de mule :

"Masque obligatoire" !

----------------------------------

La conclusion du jour :

Les organisateurs de ce jeu ne savent-ils pas que les visiteurs contemporains de Pont-Aven sont de braves gens pour le moins :

  "peu regardants !" ?

Il aurait fallu pour que la campagne urbaine soit efficace leur planter un panneau devant chaque œil leur dit les beaux yeux bandés de la CHARLiO'T

----------------------------------

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Lorsqu'un Café Noir broie du noir

Publié le par chercheur d'histoires

Années 1950 : le Café du centre

Années 1950 : le Café du centre

2019 : Attention Danger !

2019 : Attention Danger !

Lorsqu'un Café Noir broie du noir

Je pensais en avoir fini pour un bon moment avec cet établissement, mais non.

Chassez le naturel et il ne revient pas naturellement au galop à Pont-Aven ...

... comme ne le pense sûrement pas le tout nouveau propriétaire des lieux.

---------------------------------------------

Encore du Millionnaire ?

Et oui.

Que sa Majesté veuille bien vouloir m'en excuser.

--------------------------------------------   

- Après avoir acquis le moulin de Rosmadec, l'Hôtel des Ajoncs d'Or, la Chocolaterie de la Place Delavallée,

- Après que les potins du coin lui aient prêté l'intention d'acquérir la friche du Bois d'Amour, le presbytère du bourg-d'en-bas, l'ancien musée etc. etc. etc. et que sais-je encore !!! ...,

Monsieur le millionnaire préféré des pontavén'arts va-t-il  lui aussi rapidement se mettre à broyer du noir, comme le précédant propriétaire éclair du lieu ? 

Un petit retour en arrière si vous le voulez bien :

Il y a deux ans, ici même, je m'étais amusé comme un vrai idiot du seul village "préféré des ... au monde", à railler contre l'ouverture de ce que j'appelais à l'époque le nouveau Restaurant Chic , le Restaurant Chicoré, le Café noir de monde, etc.

Ce nouveau malvenu pour les Amis de Pont-Aven et ses vraies valeurs, venu perturber la vie paisible et heureuse de la clientèle locale de l'ancien Café du Centre si cher au cœur des pochtrons du coin comme moi. 

En tout cas, après le nouveau changement de propriétaire  -qui était attendu -, l'établissement vient de rouvrir discrètement.

L'enseigne "RESTAURANT" venant d'être mise au rebut.

Le mobilier "très chic & bon genre" de la salle principale qui ornait depuis un an la grande salle de l'établissement, vient d'être remplacé par des vieilles tables et chaises laissant penser qu'ils débarquent directement des réserves des invendus des Emmaüs.

La nouvelle direction des lieux ayant annoncé dans la presse qu'elle espérait revoir les pochtrons qui fréquentaient assidûment le feu Café du Centre.

"Quelle chute monumentale à rendre jalouses celles du Niagara. C'est à pisser de rire dans la Piscuiterie voisine !"  s'exclame la CHARLiO'T  

La conclusion masquée du jour :

Ah ! oui, l'unique au monde PISCUITERIE du Pont.

Avez-vous remarqué que les bistrots du coin mettent maintenant à la disposition du public devant leurs portes d'entrée, des flacons en plastique avec pressoir ?
Serait-ce pour permettre enfin aux touristes pressés de visiter cette vedette locale,

...  de laver et de désinfecter leurs mains ?  se demande la CHARLiO'T 

----------------------------------------------   

Le 31-12-2019 : C'est la fin des haricots pour ce restaurant !

Le 31-12-2019 : C'est la fin des haricots pour ce restaurant !

Partager cet article
Repost0

Un incident technique bloque la diffusion de mes articles enregistrés

Publié le par chercheur d'histoires

Au secours Botrel

Au secours Botrel

Oui mais, ce n'est pas ça que je te demandais

Oui mais, ce n'est pas ça que je te demandais

Un incident technique bloque la diffusion de mes articles enregistrés

J'attends l'intervention du support de ce blog.

A très bientôt

Partager cet article
Repost0

Bienvenue à NEVEZ

Publié le par chercheur d'histoires

Je sais, elle est tirée par le bout de la ficelle

Je sais, elle est tirée par le bout de la ficelle

Bienvenue à NEVEZ

"J'adore les blagues à tiroirs comme celle-là" me dit la CHARLiO'T

Oui mais, lui dis-je, si la commerçante ayant posé ce panneau n'avait pas appelé sa boutique "Mlle bout de ficelle", je n'aurais pas pu ouvrir mon tiroir à idées sottes,  et aujourd'hui je serais resté bredouille.

-------------------------------------

La drôlerie du jour :

L’autre jour, je rôdais comme un ragondin, près de la Grande Tour de

Ba-Belle’Angèle de la CC’  lorsque j’entendis un masque demander aimablement à un autre, s’il avait fait «bonne pêche»

Interloqué, l’autre lui demanda pourquoi il lui posait une  question aussi sotte.

Et le premier de lui répondre.
Porter un masque, c’est fait pour chopper des virus : Non ?.  

Alors : Bonne pêche ou pas ?

Conclusion de cette histoire à attraper des virus avec le bout de la langue :

C’est vrai qu’à Pont-Aven, il y a des gens heureux qui ne portent pas de masque parce qu’ils imaginent stupidement que ça ne servirait à rien.
En effet me dit l’un d’entre-eux : Quand je vais à la pêche, je reviens  toujours bredouille à la maison.

Aussitôt, j’entends la CHARLiO’T s’étouffer de rire sous son masque.

Que voulait-elle me dire, vous demandez-vous ? 

Et elle de répondre : 

« C’est bien fait pour lui. Il oublie toujours de mettre un hameçon au bout de sa ligne »

« Il faudrait peut-être que Monsieur le Maire prenne un arrêté municipal pour que cette mauvaise manie pontavéniaise change aussi.

-----------------------------------------------------------

 

 

Partager cet article
Repost0

Tombés du ciel à travers les nuages ...

Publié le par chercheur d'histoires

Tombé du ciel, ...

Tombé du ciel, ...

à travers des nuages survolant comme des fantômes au-dessus de Rustéfan.

à travers des nuages survolant comme des fantômes au-dessus de Rustéfan.

Tombées du ciel à travers les nuages ...

Voulez-vous des nouvelles de Rustéfan ?

NON  me répondez-vous à tue-tête masquée. 

Ça tombe bien, je n'avais que des mauvaises nouvelles à vous proposer.

Voir les photos du jour.

----------------------------------------

Sur Face book, il existe un site appelé "sauvegarde du chateau de Rustéphan" créé depuis plusieurs années. Je n'en suis pas l'auteur, mais ce site a été transposé vers le mien sans que je ne sache par qui. 

Peu importe. Tout ce que j'y vois est qu'il est régulièrement consulté, et souvent de façon enthousiaste.

"Ce qui veut dire que ce ne sont pas les gens du coin qui le consultent" me fait remarquer la perspicace CHARLiO'T.

......................................................................................................................................

Durant la dernière campagne des municipales, l'avenir de ces remarquables ruines est revenu sur le tapis des promesses jamais tenues.

Depuis, sont tombés du ciel à travers les nuages, des blocs de granit taillés qui avaient été "hissez haut, mat-à-haut" dans les années 1480. 

"Que proposes-tu ?" me demandent gentiment les trois derniers maires de Pont-Aven, 

... et sans doute bientôt : un quatrième !

Et bien, et si nous organisions un grand concours de photos (C'est très à la mode actuellement)

Chaque participant devant poster ses œuvres rustéphanesques, sur le site "Sauvetage des ruines de Rustéphan"

Et puis ? : Me demandent les mêmes qui n'ont jamais rien fait d'autres que des promesses non tenues sur ce sujet. 

je leur réponds que la suite est toute trouvée : Le gagnant sera celui qui aura posté la dernière photo ... 

... avant l'écroulement définitif de ce monumental Monument Historique.

Bravo pour l'idée, mais que gagnera-t-il ?

Et bien, ...  euh ! ... 

La CHARLiO'T venant à mon secours en ne perdant pas le Nord, leur répond :

La photo du gagnant sera classée MONUMENT HISTORIQUE

... afin que la célèbre Cité des anciens Architectes de talent ne perde pas ... 

... sa face de clown. 

-------------------------------- 

 


 

 

 

Ceux-là, tombés du ciel en traversant la tour

Ceux-là, tombés du ciel en traversant la tour

Partager cet article
Repost0

En vrai : quoi d'autres de nouveau

Publié le par chercheur d'histoires

Mademoiselle Hélène, Hélène de Rosmadec. Une grande dame elle aussi !

Mademoiselle Hélène, Hélène de Rosmadec. Une grande dame elle aussi !

En vrai : quoi d'autres de nouveau

Lu récemment dans nos can'arts des coins-coins du coin:

Le Moulin de Barnabé

En juin dernier, nous apprenions que le plus vieux restaurant étoilé de Bretagne avait recruté un directeur et un chef.

"Le plus vieux restaurant étoilé" : comme il est dit : Soit, "mais il y a bien longtemps de cela" me rappelle la CHARLiO'T 

... Des fois que moi aussi ; je l'aurais oublié !

--------------------------

Non non CHARLiO'T, je ne l'ai pas oublié. D'ailleurs, il y a environ un an, l'on nous annonçait à peu près la même chose ...  mais avec des noms différents me semble-t-il ! !

---------------------------

La semaine dernière, en prenant mon café journalier dans l'un des purs Cafés du trou acceptant de recevoir les pochtrons du cru, je me laissais dite qu'un nouveau Grand Chef/Directeur-Général avait pris en main la destinée de cet ancien célèbre établissement.

Ce que j'ai particulièrement bien aimé dans l'article est la géniale référence à Gauguin.

"Comme Paul GAUGUIN, le chef étoilé (monsieur X) vient d'y mouiller l'ancre" 

"Ah ! putain, il s'incruste partout celui là" s'exclament les jaloux Covid'19 du coin.

Je ne cesse de répéter ici : Sans cette référence plus rien ne tient la route dans la Cité des anciens Peintres de talent.

La bêtasse CHARLiO'T : voulant mettre son grain de sel dans la popote de Rosmadec, rappelle à tous que Gauguin n'avait jamais mouillé l'ancre à Pont-Aven, mais qu'au contraire : il l'a levé une bonne fois pour toute, 
... dans le dessein de fuir au plus vite ce pays devenu pour lui invivable.

Cela dit, j'ai lu cet article, et ce qui y est annoncé - entre les lignes - est qu'après avoir fait une courte visite à ses amis de Rosmadec , Monsieur X a mis les voiles pour retourner œuvrer dans son restaurant parisien.

Mais faut-il dire, il y avait de quoi se perdre en conjectures car l'article était tourné de telle manière que l'on pouvait  penser que ce monsieur prenait la direction : non pas de Paris, mais de Rosmadec.

Tourné comme seuls les grands chefs savent le faire, bien évidemment ! 

----------------------------------------

 

Partager cet article
Repost0

En vrac (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

BIM de 1991 : ZA de Kergazuel

BIM de 1991 : ZA de Kergazuel

Le même BIm de 1991 : Démarrage de la Zone industrielle de Cleuz Nizon (Une zone restée d'inactivité depuis)

Le même BIm de 1991 : Démarrage de la Zone industrielle de Cleuz Nizon (Une zone restée d'inactivité depuis)

En vrac (fin)

Merde alors ! : Il paraît qu'avant de prendre en 2020, sa retraite de maire de Pont-Aven bien méritée, ce grand et inoubliable personnage avait signé en catimini (Lui ou le président de la CCA ?) la vente de la quasi totalité de la zone d'inactivité de l'Enfer (Cleuz Nizon) à un gros entrepreneur. 

... afin d'y installer des entrepôts de bois ?

Avec cette vacherie en guise d'adieu :  Adieu donc : vaches, veaux d'or, et l'arrivée massive de nouveaux emplois sur la commune.

Adieu les précieux emplois que cette zone pouvait apporter à la commune, comme cela fut l'idée lors de l'achat des terrains par la commune à la fin des années 1980.

..................................................................................................................................................

Dans ce même secteur du quartier de l'Enfer de Nizon (Kergazuel), il paraît que l'ancien bâtiment d'Aven-Casse et ses espaces de stockages, seraient soudainement courtisés simultanément par les deux biscuitiers "Mad in Pont-Aven".
"Une bataille fratricide serait elle une nouvelle fois engagée ? : Que le meilleur gagne"
se dit la CHARLiO'T

Je ne le sais pas, mais cette annonce me permet pour le moins d'alimenter mon p'tit moulin à nouvelles.

La conclusion du jour : 

ET si je reprenais ici : Pour rire un peu dans ce tristounet  déconfinement, la drôle histoire vraie de 

... "L'interminable bataille fratricide à coups de plaintes devant les tribunaux; et de PUBs dans la presse, entre les biscuitiers de Pont-Aven" ?

Accepteriez-vous que je vous la présente une nouvelle fois ?

J'ai du nouveau sur le sujet comme je l'ai dit ici l'autre jour.

"Oui, oui" s'exclame, enthousiaste, la gourmande CHARLiO'T

Ce sera pour l'année prochaine.

Si vous possédez des informations pas trop pourries, ou des documents inédits sur le sujet, faites-moi signe.

--------------------------------------   

Partager cet article
Repost0

En vrac

Publié le par chercheur d'histoires

Ne t'en fais pas Robert, les nouveaux élustucrus du cru veilleront aux grains .... ou pas ???

Ne t'en fais pas Robert, les nouveaux élustucrus du cru veilleront aux grains .... ou pas ???

En vrac

C'est en vrac que je vous propose les rares nouvelles fraîches du pays circulant tant bien que mal depuis le déconfinement.

(A prendre avec des pincettes tout de même)

La CHARLiO'T me fait remarquer que ce n'est pas nouveau.
Elle a raison. Un effet, il y a des lustres que les errements des élustucrus du cru restent confinés.

Circulez, il n'y a rien à voir. N'est-ce pas les deniers maires de Pont-Aven ???

Les choses vont-elles dorénavant s'améliorer ? Il est trop tôt pour l'affirmer. 

 ..................................................................................................................................................

La nouvelle du jour :

Gast ah Gast ! : La vente de la friche industrielle des anciennes conserveries de la rue de la Belle Angèle à RUELLO serait définitivement tombée à l'eau, d'après l'une de mes sources les plus sûres.

Voilà une bonne opportunité pour moi.

Une opportunité afin d'alimenter mes réflexions quotidiennes, à  publier sur ce blog de merde.

En revenant : par exemple, sur "le mémoire d'expert aguerri" que j'avais écrit et publié ici, il y a 5 ans.

Un mémoire concernant le devenir de la "pas fraîche"  friche industrielle du Bois d'Amour.

En revenant ainsi au triple galop, sur les précieux potentiels qui dorment depuis 20 ans sous cette friche :

- En matière de créations d'emplois valorisants

-En matière de création d'un pôle d'emplois du futur : unique en Bretagne, fondé sur la notoriété internationale du Pays des anciens Moulins à grains.   

Nouvelles fraîches à suivre demain

--------------------------------------------------

La drôlerie du jour :

L'autre jour, je m'emmerdais sur la Grand'Place de trou perdu local, lorsqu'un touriste de passage me demanda manifestement étonné : Pourquoi je portais à la fois, un masque et une visière ?

Je lui ai répondu que je portais le masque pour ne pas contaminer les personnes qui me demanderaient un renseignement sur le port du masque,

Et que je portais en plus la visière pour ne pas être contaminé par les gaz et les particules fines des bagnoles, qui polluent l'atmosphère de la place durant le temps de mes réponses aux questions qui me seraient posées.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 > >>