Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un de perdu, deux de trouvés

Publié le par chercheur d'histoires

Ai-je le droit de construire cette horreur ... ?

Ai-je le droit de construire cette horreur ... ?

Un de perdu, deux de trouvés.

C'est mon résumé des dernières élections électorales, mais vous avez le droit de penser autrement.
En tous les cas, moi je me souviens de l'époque pas très lointaine où à Pont-Aven le conseil municipal élisait non pas : un maire, 
mais un maire et sa famille au poste de maire.

Puis : Non pas un maire, mais un maire et son bon dieu.

----------------------------------------

Un de perdu : disais-je.

Un qui : manifestement déprimé, s'exprimait dans la presse quelques jours après les dernières élections municipales, en déclarant profondément dépité, qu'il ne comprenait pas pour quelles raisons il avait été battu.

"Ce n'est pas juste" hurlèrent sous leurs masques de clown ses électeurs.

Ses nombreux électeurs dois-je reconnaître :

Reconnaître en étant tout aussi déprimé que lui par ce constat.

Admettons un instant en faisant de gros efforts, que ce ne fut pas juste pour lui : Lui qui occupa durant 18 ans des postes d'élu de la célèbre Cité des Elites en tout genre.
Ce grand personnage est tout de même à inscrire dans le livre des records des élus les moins représentatifs du rôle normal de leurs fonctions municipales. Et je ne parlerais pas de ses incompétences car je risquerais d'être immédiatement excommunié.

En effet :

-  Que fit-il par exemple pour sauver Rustéfan lorsqu'il était l'adjoint à l'Urbanisme de la future Chevalière de l'Ordre de la Légion d'Honneur ?

Ne serait-ce pas de la non-assistance à du Patrimoine local en danger de mort ?

- Que fit-il par exemple pour sécuriser les dangereuses mais superbes Ruines de Rustéfan lorsqu'il était l'adjoint aux travaux municipaux de la future Chevalière de l'Ordre de la Légion d'Honneur.

Ne serait-ce pas de la non-assistance à tous les visiteurs de cet irrésistible mais dangereux Monument Historique ?
- Ou bien, comme autre exemple d'incompétence dans ses missions civiques, lorsque les employés municipaux furent contraints de construire sans permis de construire préalable,  un grossier podium sans caractère ni style, à Nizon dans un espace protégé par trois monuments historiques ?

"Non : tu ne peux pas dire ça" s'exclame la Républicaine et Armoricaine CHARLiO'T : "Tu ne peux pas dire qu'il n'a jamais rien compris en quoi que ce soit, et en particulier à sa fonction de Ministre de la Culture de la CC'ânerie, qu'il occupa parallèlement à son poste de maire de Pont-Aven.

Ou alors prouve le par d'autres exemples plus convaincants"

Et moi de lui répondre :

Ne soit pas trop impatiente la chère, ça viendra.

---------------------------------------

La photo compromettante du jour :

Ai-je le droit de construire une horreur pareille dans un site protégé par trois Monuments Historique ?

En France : non, mais à Pont-Aven sous le règne du bon dieu et de son adjoint à l'urbanisme : oui ?

"Et si mon projet était de construire quelque chose pour durer ?" me demande en outre la CHARLiO'T

ET bien dans ce cas non : cependant je pense que tes petits enfants seront morts depuis longtemps avant que la destruction de ces baraquements provisoires soit ordonnée par les lointains petits fils du fils naturel du grand père de dieu le père.

Et puis ; Depuis cette construction, la population de Pont-Aven a connu pire !

N'est-ce pas Jean-Marie ?

--------------------------------------

   

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4