Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le public a voté ... ? (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Le public a voté ... ? (fin)

Le public a voté ... ? (fin)

Le public a voté :

Mais a-t-il au moins voté pour les 15 Chefs d'Œuvre du musée ?

Ces Chefs d'Œuvre qui avaient fait la Une de nos journaux régionaux durant les trois ans d'expositions de photocopies en haute définition de ces œuvres ayant circulé dans l'ensemble du territoire de la CC'â ?

Et bien NON : En réalité, celles retenues par ce maigre public et que la presse nous a révélées, sont déjà bien connues par les amis de Pont-Aven pour avoir été antérieurement régulièrement exposées dans notre feu musée. 

Aurons nous l"occasion un jour,  d'idiolâtrer ces dits Chefs d’Œuvre en vrai au musée ?

Un doute m’habite.

Ce n'est qu'un constat de ma part, auquel je n'ajouterai pas de commentaire.

Il y a des gens du coin qui n'aiment pas ça !

---------------------------------------

Cela dit, le retour du confinement obligeant :  Ce BLOG sera donc refermé jusqu'au retour d'une situation plus normale.

Depuis le précédant, je me suis contraint de porter à la fois le masque et la visière comme tout digne idiot de son village.

Ici même, j'ai régulièrement dénoncé durant tout l'été les comportements hautement stupides de très nombreuses personnes que je croisais dans la rue ou dans les lieux ouverts au public.

Des personnes manquant manifestement d'éducation civique  et de respect pour les autres.

Il faut vivre avec son temps, me rappelle-on souvent.

Et bien, ce temps de merde n'est pas le mien.

A  bientôt j'espère

-------------------------------------------

 

Partager cet article
Repost0

Le public a voté ... ?

Publié le par chercheur d'histoires

Le public a voté ... ?

Le public a voté ... ?

"Tant que ce n'est pas le ploucblic de Pont-Aven qui a fait ça : Ça va", me signale la CHARLiO'T

Ça va, ça va ? C'est vite dit :

Ça va peut-être pour la secte du christ jaune et leurs amis, mais pas forcément pour moi : l'idiot du village des fautants

En effet, vous connaissez mon attachement pour les affiches de Pont-Aven. Il y a quelques années j'avais présenté à Nizon une exposition consacrée à celles des artistes du coin exécutées dans les  années 195O-1984.

D'adorables affiches que certains dessinaient ou  peignaient encore directement sur papier ou carton.

"C'était le bon temps" me signale les poseurs d'affiches aujourd'hui en chômage.

Vous n'avez pas remarqué ? Depuis quelques années, il n'y a plus d'affiche du Musée dans les vitrines de Pont-Aven. C'est bizarre autant qu'étrange : NON ?  

---------------------

OK : Le public a voté : Oui mais de quel public s'agit-il ? Des pontavénizon'arts du cru, des élustupides élus à Pont-Aven depuis 1985, de l'inculte population locale en matière artistique ? 

Sans doute pas, mais de toute façon il n'y aurait eu selon la presse, que 1000 fautants sur internet à participer à cette plaisante plaisanterie offerte par le Plus Grand Musée au monde consacré à l'Ecole de Pont-Aven.

De la plaisanterie ?

Oui, oui, et je vais vous expliquer pourquoi :

L'annonce de presse de cette exposition nous fait une  très interessante confidence.

En effet : 

Dans les réserves d’un musée, les œuvres qui dorment, bien au chaud, à l’abri d’une lumière trop destructrice, sont aussi choyées qu’un nouveau-né. Pont-Avenberceau de la modernité picturale », selon Sophie Kervran, nouvelle conservatrice, n’y échappe. Le musée veille jalousement sur ses trésors, peintures, dessins, gravures. 

Gast ah gast ! Souvenez-vous :

Le leitmotiv principale de la construction d'un nouveau musée à Pont-Aven, annoncé à mainte reprises par son service de communication, était que l'ensemble des œuvres des réserves de notre feu musée ne pouvaient pas être présentées de façon concomitante et permanente, en raison du manque de place pour les exposer.

C'est la raison pour laquelle cet espace d'exposition a doublé de superficie en 2015. 

Dans cette affaire : QUI MENT, ou qui A MENTI  EFFRONTÉMENT à la population de Pont-Aven :

Le musée en personne peut-être ?

Oui mais,  de quelles réserves de quel musée s'agit-il :

Celles de Pont-Aven; ou celles de la CC'â ?

SVP Madame la Chevalière de la soutane, pourriez-vous rappeler à vos paroissiens ce que vous aviez déclaré à vos paroissiens en 2013 à ce sujet ?

A suivre demain

-----------------------------------------------------------------

 

 

Partager cet article
Repost0

Un petit mot sur le récent forum des assos

Publié le par chercheur d'histoires

Quelques fleurettes d'embellissement ...

Quelques fleurettes d'embellissement ...

Un petit mot sur le récent forum des assos

C'est monsieur le maire qui le propose dans son petit BIM.

J'avais participé activement à ce forum et je vous en avais dit ce que j'en avais retenu ici même.

Manifestement nous n'avons pas du tout la même vision sur le redoutable insuccès grandissant de cet événement depuis de nombreuses années.

La réalité est qu'à Pont-Aven, la population de base y vit de plus en plus minablement.

Monsieur le maire de Pont-Aven participe-t-il aussi à ce type de forum dans les communes avoisinantes : Là où l'on rencontre beaucoup de monde. ?

Je pense que non, car sinon, son grand coup de chapeau aux rares participants du forum de sa commune n'aurait pas sonné aussi creux.

Je le répète : J'y ai participé afin de rencontrer et de discuter sérieusement avec les pontavénizoneux soucieux du manque actuel de connaissances et d'éducation locales sur ce patelin gauguinisé à outrance depuis 1985.

J'en ai rencontrés, mais très peu.

Ma conclusion du jour :
Recréer une association patrimoniale et culturelle digne des valeurs de la commune, voilà ce qui : outre des emplois valorisants, pourrait arriver de mieux aujourd'hui pour l'avenir de ce pays.

Je pense qu'il serait nécessaire d'y créer rapidement un comité d'observations, de réflexions, et de propositions concernant par exemple la sauvegarde des archives communales en grand danger de pourrissement faute de soin.

Idem pour le fonds de costumes de l'ancienne association Patrimoine et Culture. 

Idem pour le fonds de tableautins et autres documents  communaux n'ayant jamais été affectés au musée avant que la CC'â ne les usurpent.

Idem pour Rustéfan, le lit de la rivière et ses berges sur lesquels je travaille sérieusement actuellement, pour les petits et moyens patrimoines locaux en voie de disparition.

Idem pour la mémoire collective des anciens habitants du pays, et celles leurs anciens  mentors ou ambassadeurs ... etc.

Voilà partiellement ce qui pourrait arriver de mieux si la population pouvait : en outre, bénéficier de locaux de remplacement à ceux dont elle disposait avant que la CC'â ne les réquisitionne. 

-----------------------------------------------------

La. photo du jour :

Quelques fleurettes d'embellissement de la désastreuse situation de la rivière.

C'est bien reluisant en effet pour les peu regardants ...

... et leurs appareils de belles photos ! 

---------------------------------------------------

 

 

  

Partager cet article
Repost0

Le point final de la fin de ce dernier volet de bravoure de l'article en cours

Publié le par chercheur d'histoires

Gast ah gast ! Vont-ils s'en sortir avec les tonnes de problèmes de circulation qui les attendent ?

Gast ah gast ! Vont-ils s'en sortir avec les tonnes de problèmes de circulation qui les attendent ?

Le point final de la fin de ce dernier volet de bravoure de l'article en cours.

Un petit rappel d'une des petites musiques que je vous présente ici de temps en temps, depuis la délivrance en 2014 du permis de construite hautement illégal du musée de la CC'â implanté dans le centre de Pont-Aven.

Article UH 12 du règlement du PLU en vigueur en 2O14

. Paragraphe n° 1

«  Des aires de stationnement correspondant aux besoins et à la fréquentation des constructions et installations à édifier ou à modifier : ces aires de stationnement doivent être réalisées en dehors des voies publiques sur le terrain d’assiette de l’opération ou à proximité immédiate. Elles ne devront pas apporter de gêne à la circulation générale »

. Paragraphe n° 2 - 4e alinéa

« Pour les constructions nouvelles à vocation d’activités tertiaires autres que le commerce :

1 place par tranche de 40 m2 de SHON.

Toutefois, cette norme n’est pas applicable aux bâtiments publics et à ceux abritant des services d’intérêt général (enseignement, santé, maison de retraite …) Pour ces bâtiments le nombre de places sera défini dans le respect du paragraphe 1 »

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Si Monsieur Maire de Pont-Aven et son équipe ont considéré qu'il y a avait lieu de faire appel à des étudiants d'une Grande Ecole pour leur donner des idées, afin d'apporter des solutions sur les difficultés de circulation et de stationnements dans le cœur de leur Cité, c'est bien parce que ces difficultés existent aujourd'hui plus qu'avant, et qu'elles ont une origine récente.

Ces appelés auront-ils le réflexe de tout professionnel en aménagements urbains, de rechercher les causes de ces difficultés ?

Mériteront-ils de recevoir les félicitations du jury populaire de Pont-Aven à la fin de leur stage, ou devrons nous leur offrir des bonnets d'ânes lors de leur départ ?

Seront-ils venus à Pont-Aven effectuer un travail utile, ou auront-ils considéré qu'ils venaient séjourner dans le coin comme lors de leurs colonies de vacances de jeunesse ? 

Croyez-moi : J'ai hâte de prendre connaissance de leurs travaux, et en particulier sur l'époustouflant non respect de l'article UIH 12  sus-cité :

Cet article ne souffrant en Droit, d'aucune dérogation, et dont le non respect est la cause principale du merdier actuel dans lequel le centre historique du bourg d'en bas de la commune s'est embourbé.

Trouveront-ils des solutions miracles d'intérêt général  pour tous,  ou vont-ils comme trop souvent  depuis des lustres, simplement satisfaire les responsables du musée et les chefs de file des poulguinistes ? 

POINT FINAL.

--------------------------------------------------

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Fin de la suite de la conclusion de cette envolée de paille enflammée :

Publié le par chercheur d'histoires

A non : Pas du Rustéfan au programme SVP !

A non : Pas du Rustéfan au programme SVP !

Fin de la suite de la conclusion de cette envolée de paille enflammée :

Pour l'heure, ce discours est devenu la bible de l'avenir de la commune quoi que l'on en dise. Tout le reste n'étant plus que de la bagatelle.

En tout les cas, j'espère que monsieur le maire saura remettre dans le bon chemin de la réussite, les brebis galeuses de ce troupeau d'élèves qui oseraient s'éloigner de cette orthodoxie municipalo-culturelleuse CCâneuse imposée depuis lors. 

Maintenant, et pour aller jusqu'au bout de ma pensée, j'espère que ces futurs diplômés que monsieur le maire de Pont-Aven vient d'appeler au secours, ressentiront par eux-mêmes, tout l'intérêt que le sauvetage des ruines de Rustéfan pourrait apporter à la Cité des anciens Peintres de talent et à sa future population.

Dans le cas contraire, je leur dis avec toute la sagesse d'un idiot de village qui respecte les autres, qu'il serait bon pour eux d'entrevoir la possibilité de se tourner vers une autre carrière mieux adaptée à leurs malvoyances.

Conclusion positiviste du chercheur d'histoires de son pays devenu sans histoire :

Monsieur le maire : Ne serait-il pas possible de prévoir un retour des étudiants de la Grande Ecole de Lorient dont la destinée était de s'orienter vers les mises aux normes handicapés des musées, afin qu'ils puissent revoir leurs copies ...

...  des travaux qu'ils avaient effectué de travers sur le musée de la Cc'ânerie ?

Deux Classes d'étudiants de deux Grandes Ecoles régionales re retrouvant ensemble dans le pays de l'Ecole de Pont-Aven afin de travailler sérieusement sur l'avenir du patelin, peut-être qu'avec ça, la municipalité pourrait envisager d'annoncer à la population dans son p'tit prochain BIM, l'installation prochaine sur son territoire, d'une entreprise spécialisée dans l'embobinage de fils à couper le beurre.

En ce qui me concerne et vu mon grand âge, j'attends avec impatience que ces étudiants mettent à jour dans le plein centre historique de Pont-Aven, un emplacement afin d'y construite des toilettes handicapés publiques, en remplacement de celles que la méchante CC'ânerie nous a confisquées, puis détruites sans complexe.

 ---------------------------------

La photo de circonstance du jour :

A non : Pas du Rustéfan au programme SVP monsieur l'idiot de ce vulgaire tas de cailloux.

- Vous nous l'avez fait durant le règne de la famille Rivet,

- Durant le noble et long règne de dame la Chevalière de la soutane,

- durant le mollasson règne le plus Lebretriste au monde,

Vous n'allez pas recommencer durant celui des poulguinistes tout de même ?

---------------------------------------------------

Partager cet article
Repost0

Suite de la conclusion de cette envolée de paille enflammée :

Publié le par chercheur d'histoires

Extrait du SCOT

Extrait du SCOT

Ne nous voilons pas la face ... ?

Ne nous voilons pas la face ... ?

Suite de la conclusion de cette envolée de paille enflammée :

Je me permets de rappeler aux futurs Héros du sauvetage de Pont-Aven que les carottes sont déjà cuites. En effet, le grand futur de la commune est déjà inscrit dans le marbre en granit breton du SCOT de la CC'ânerie. 

Voir l'extrait ci-dessus, et plus en faisant l'effort de le lire en entier (comme moi))

Mais il y a mieux en ce domaine. 

En effet, l'avenir de la commune et de ses habitants avait été encore plus fortement défini lors du conseil municipal de 4 juillet de 2011, lorsqu'une certaine Estelle Guitte des buttes-Fresneau prononça un subliminal discours, que je reprends ici partiellement :

"... Ne nous voilons pas la face, Pont-Aven ne vit plus de ses conserveries et ne vit pas que de ses activités agricoles, Pont-Aven vit principalement de fréquentations touristiques. Cela tient au Pôle d'excellence qui est le sien : la peinture défendue par nos artistes passés et présents, nos galeries et, bien sûr, notre musée, indispensable aussi à l'activité économique dans son ensemble.

J'apprécie la qualité des échanges noués avec nos amis commerçants, premiers ambassadeurs de l'activité du musée, qui abordent avec fierté l'affiche de chaque exposition temporaire. Faisant partie des premiers soutiens, ils ont compris l'importance d'une recréation-extention pour le musée. Indispensable enfin à la qualité de l'activité culturelle à la qualité de vie à Pont-Aven. Le musée de Pont-Aven est réputé pour la qualité de sa collection permanente et ses manifestations, pourquoi stopper un tel élan ? . Cessons de dire, à tort et à travers, que la population de Pont-Aven se désintéresse de son musée : Au souvenir des échanges vifs qui ont eu cours lors du choix d'implantation du nouveau musée, je soutiens que les habitants prennent part au débat d'avenir qui a vu le jour. La majorité a souhaité que le musée reste en plein centre ville, pleinement consciente du rôle joué par le musée ..." 

....................................................................................................................................................

Ma brève conclusion de cet ahurissant texte de loi divinatoire :

ll serait sûrement Hautement intéressant qu'enfin aujourd'hui, les vrais amis de Pont-Aven puissent enfin débattre librement sur : par exemple entre tant d'autres sujets, le contenu de ce stupéfiant Noble discours de Princesse. Mais là est une autre histoire que je reprendrai peut-être un jour ici si le diable le veut bien : Histoire de vachement rigoler un peu ! 

.....................................................................................................................................................

Pour l'heure, ... 

Suite et vraie fin demain matin

 ---------------------------------

 

Partager cet article
Repost0

LE BULLETIN D'INFORMATIONS MUNICIPALES aurait-il rendu l'âme (La fin de ces suites)

Publié le par chercheur d'histoires

Jamais 6 sans 7,  comme vous pouvez le remarquer

Jamais 6 sans 7, comme vous pouvez le remarquer

LE BULLETIN D'INFORMATIONS MUNICIPALES aurait-il rendu l'âme (La fin de ces suites)

 

J'ai l'impression de n'avoir lu que les têtes des chapitres généraux du programme de première année d'un Master en urbanisme, sans plus : Pas vous ?

- - -  La fin de ces suites  - - -

Et donc :  que des têtes sans  le moindre contrenu, c'est-à-dire sans tête, ni cœur, ni esprit ... ni réel projet.

C'est-à-dire pour être encore plus précis : Sans la moindre trace d'une particule fine d'une vision globale et concrète pour sortir la commune et sa population du guêpier dans lequel les précédents élustupides les ont enfournées.  

Cela dit, qu'en marge d'un grand projet d'avenir d'INTERET GENERAL de la COMMUNE  fondé  :

- sur les réalités concrètes du moment,

- sur les forces et les innombrables faiblesses actuelles du pays,

- sur les véritables inquiétudes des habitants trop délaissés depuis fort longtemps de toutes les Grandes décisions municipales,

... il soit fait appel à des élèves d'une école afin qu'ils puissent bouster leurs études, je n'ai rien à redire bien évidemment :

Mais lorsque derrière cette initiative, il n'y a aucun projet concret de proposé par des élus, aucune vision globale d'un avenir heureux pour tous de développée, et cela vraisemblablement  en raison des profondes méconnaissances du pays par des élus complaisants envers les dérives de leurs prédécesseurs, il y a lieu une nouvelle fois de s'inquiéter NON ?

Conclusion de cette envolée de paille enflammée :

Il serait tout de même CON, de demander à une classe de futurs ingénieurs de mettre au point une navette spaciale,

... afin de pouvoir s'élever très haut dans le ciel pour attraper des soucoupes volantes avec un Haveneau à crevettes de l'Aven ??????????????????????????????????????????????????????

Et bien, nos élus ne sont pas loin d'essayer de nous le faire croire,

et moi l'incroyant : je n'y crois pas.

------------------------------------------

Le document du jour :

Et d'un septième projet de Place depuis 1985.

Incroyable mais vrai.

C'est une obsession municipale  pontavéniaise où quoi ?

Vous en voulez-d'autres ? Il suffit de me le demander !

---------------------------------------------------    

Partager cet article
Repost0

LE BULLETIN D'INFORMATIONS MUNICIPALES aurait-il rendu l'âme (suite de la suite de la suite)

Publié le par chercheur d'histoires

Une variante au précédent projet : (et de six )

Une variante au précédent projet : (et de six )

LE BULLETIN D'INFORMATIONS MUNICIPALES aurait-il rendu l'âme (suite de la suite de la suite)

Que proposez-vous donc de si extra-ordinaire ?

"pour trouver des solutions aux problèmes..."

Il y a donc bien des problèmes : Mais alors, pourquoi aucun d'entre vous n'a jamais osé en parler publiquement jusqu'à présent, si ne n'est  en réalité par intérêt personnel ou par manque de courage civique ? 

suite :

"... Monsieur le maire et son équipe ont décidé de confier une étude à des étudiants  du master "ville et territoire " ...

Oh bon dieu ! Vous n'allez tout de même pas nous refaire le coup des étudiants venus participer à la mise en œuvre des "règles handicapés" du  futur musée de la CCânerie ?

Elle est où cette mise en œuvre sur l'ensemble des espaces extérieurs d'accès à cet établissement

Je mets en cause une fois de plus, cet édifice de culte des illégalités et des inégalités de classes ne possédant même pas de sortie de secours efficace vers cet extérieur,

... sauf sans doute pour des fauteuils passe murailles !

Je le mets en cause une fois de plus, et je reste le seul à oser le faire.

"On oublie tout, et l'on recommence les mêmes dérives" serait-ce  aussi votre devise municipale ? 

Suite de ce programme fleuve :

"Il s'agit de faire émerger des hypothèses sur les modalités de demain: La place du piéton, du cycliste, de la voiture, et sur l'organisation urbaine qui en découle

1ières pistes (cyclables ?)

La mobilité dans le cœur urbain, mais aussi le désengorgement de la ville. L'articulation entre Pont-Aven et Nizon ... etc.

Plusieurs objectifs :

La question des usages de la ville, des usages pour demain (Agriculture, tourisme, accessibilité, qualité de vie, de l'air, l'accueil)

Mais aussi un développement de nouvelles mobilités. La reconstruction des formes de la ville et des paysages urbains et de ceux plus ruraux. Une volonté de structuration et de dynamisme autour de l'Aven est également souhaitée.

Ouf ! :

J'ai l'impression de n'avoir lu que les têtes des chapitres généraux du programme de première année d'un Master en urbanisme, sans plus :

Pas vous ?

A suivre demain

-------------------------------------

 

Partager cet article
Repost0

LE BULLETIN D'INFORMATIONS MUNICIPALES aurait-il rendu l'âme (suite de la suite)

Publié le par chercheur d'histoires

Où est passé cet énième projet d'aménagement de la Place ?

Où est passé cet énième projet d'aménagement de la Place ?

LE BULLETIN D'INFORMATIONS MUNICIPALES aurait-il rendu l'âme (Suite de la suite)

"Les élus s'intéressent à l'aménagement de la Cité"

Mieux que moi sûrement : il n'y a aucun doute, même pour ceux qui, comme bibi, doutent de tout ce qui est pontavéniaiserie

Monsieur le maire fait part de la préoccupation principale des habitants de Pont-Aven, à savoir, "la circulation et le stationnement"

- Merde alors : Jean-Marie LEBRET, tu ne te sens pas visé. Cours vite déposer une plainte à la gendarmerie mon garçon contre cette infamie à ton égard !

Toi qui a tant fait pour fluidifier et apaiser la circulation, et définitivement éradiquer les problèmes des stationnements de la ville !

- Putain de bordel de merde : Madame BISEAU vous ne vous sentez pas non plus dans le viseur de la nouvelle municipalité ?

Non ? : Et bien, pour une fois je vous donne raison. En effet, les poulguinistes ont très activement soutenu votre projet d'élimination programmée des stationnements du centre historique de votre paroisse, avec en prime la mise en œuvre d'un indescriptible dangereux bordel dans les diverses circulations estivales.

--------------------------------------   

Mais en fait : Qu'en pensent réellement les pontavénizoneux ?

Pourraient-ils pour une fois dans leur vie de pontavénounoursons, s'exprimer eux- mêmes, et non plus au travers du filtre de la propagande politiqu'art du coin ?

Moi l'idiot du village préféré des heureux habitants d'ailleurs, je remarque que l'immense majorité de la population de la commune ne met plus les pieds dans ce centre si apprécié par les toutous de passage éclair, depuis qu'un immense musée est venu tragiquement y déstructurer la vie locale.

Chiche donc monsieur le nouveau maire : Par quel nouveau tour de passe-passe allez-vous régler les lourds problèmes de circulation et de stationnement dans notre profond trou de peinturlure ?

Ces très  lourds problèmes  occasionnés par l'implantation d'un musée autant démesuré que démoniaque au regard des impossibilités d'accueil de masses de doryphores dans ce p'tit trou, dont vous et vos amis avez apporté vos soutiens inconditionnels  faut-il vous le rappeler ! 

De qui vous moquez-vous ?

A suivre demain

-----------------------------------

Le document du jour :

Un énième projet d'aménagement de la Place, qui avait vu le jour juste après l'agrandissement du musée de 1984.

Soit le 5ième présenté ici.

Cinq projets avortés : 

Elle n'est pas belle la vie éphémère des projets des maires de Pont-Aven ?

A suivre aussi cette longue liste de projets avortés de la Grand'Place demain matin ici.

----------------------------------------

 

 

Partager cet article
Repost0

LE BULLETIN D'INFORMATIONS MUNICIPALES aurait-il rendu l'âme, (Suite)

Publié le par chercheur d'histoires

Chouette, le manège de Noël va peut-être revenir sur notre Grand'Place ???

Chouette, le manège de Noël va peut-être revenir sur notre Grand'Place ???

LE BULLETIN D'INFORMATIONS MUNICIPALES aurait-il rendu l'âme (Suite)

Pour moi l'ancien urbaniste de terrain aguerri qui ne cesse d'observer puis d'analyser de façon qualitative et critique tout ce qui se passe sur la commune depuis des décennies, il n'y a plus la moindre solution pour sauver l'exigu centre historique de Pont-Aven de son insoluble décomposition dans tous les domaines de la vie courante de la population locale.

Il serait stupide autant que vain de prétendre pouvoir lutter contre toutes les tares qui se sont abattues sur ce célèbre patrimoine lors de la construction illégale de la  démesurée Tour de Ba'Belle Angèle de la CC'â.

Plus rien de fort et de sérieux ne peut être envisagé pour atténuer sa dangerosité, son cruel manque de stationnements, son absence de fluidité entre ses diverses  et amalgamées circulations.

Sur notre ancienne Grand'Place il n'y a plus assez de place pour permettre de réaménager et de restructurer positivement cet espace communal, autrefois principalement à la disposition de la population locale.

Sur les espaces adjacents non plus hélas.

Un espace central illégalement ravagé en le transformant intentionnellement par les précédents élustupides du coin, en un irrationnel entassement d'un peu de tout et beaucoup de riens*, devenu ainsi totalement ingérable.

* Après y avoir chassé comme des malpropres ses traditionnels habitants !

Qui d'autres que moi se sont officiellement insurgés contre ces fléaux pour l'avenir de ce soi disant 'Paradis' ? 

- Les nouveaux élus peut-être ?

- Les poulguinistes ayant été des vecteurs de propagande du musée CC'ânisé, à l'origine de cette dramatique situation : peut-être ?

A suivre demain

-------------------------------

Le document du jour :

Publié en décembre 2008

Chouette, le manège de Noël va peut-être revenir sur notre Grand'Place,

pour le plus grand plaisir de la marmaille du coin ???

Et bien non : Les virus de méchants appareils de photos programmés par de grands savants pour ne produire industriellement que de la superbe photo Artistique, ont tué ce manège.

-------------------------------- 

 

Partager cet article
Repost0

1 2 3 > >>