Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Où sont donc passés les Chefs-dŒuvre d'antan ? (Suite de la suite de la suite)

Publié le par chercheur d'histoires

Le programme du catalogue de l'expo de 1961 (extrait n°5) (fin de la liste des œuvres de BERNARD)D

Le programme du catalogue de l'expo de 1961 (extrait n°5) (fin de la liste des œuvres de BERNARD)D

Où sont donc passés les Chefs-dŒuvre d'antan ? (Suite de la suite de la suite)

De 2013 à 2015, quinze reproductions des Chefs d'Œuvre de ce musée ont circulé de commune en commune dans tout le territoire de la CCA et de la COCOPAQ de Quimperlé.

OK :  Mais souvenez-vous :

A l'époque  j'avais osé dénoncer cette imposture, en déclarant qu'il était faux de déclarer que ces œuvres étaient des Chefs d'Œuvre, et cela m'avait valu un interrogatoire policier verbalement musclé, tendant à me faire avouer que je n'avais aucune connaissance en ART ! 

Depuis, je suis condamné par Monsieur le Procureur de la République Française, à fermer ma gueule. 

Je suis donc en droit aujourd'hui de demander où sont passés ces quinze Chefs d'Œuvre du musée de la CCA, me semble-t-il  ?

Pourquoi ce musée n'a-t-il depuis, jamais osé exposer directement ces "fantomatiques" Chefs Œuvre ? 

Ces Chefs d'Œuvres dont les copies avaient aussi été exposées dans les divers commerces touristiqués du centre du Trou de peinturlure du pays de PGO ! 

Comme la principale fautive de cette minable entourloupe a déguerpi, c'est aujourd'hui à ces commerçants : Experts en Art !, que je pose cette enquiquinante question, ...
... sans réponse bien entendu.

Ces commerçants qui viennent de renouveler leurs exploits, en exposant depuis cet été des Chefs d'Œuvre des barbouilleurs de vieilles photographies,

... en exploitant lamentablement l'idée initiale de Jean-Claude FAUJOUR : Un vrai artiste du Finistère depuis au moins les années 1980 !

IMPOSTEURS pontavéniais en tout genre : Pourquoi vous cachez-vous ? 

Monsieur le procureur n'aurait-il pas à épingler sur son tableau de chasse, d'autres gibiers plus dangereux que moi ?

----------------------------------------------  

Suite et (presque) fin demain matin 

----------------------------------

Partager cet article
Repost0

Où sont donc passés les Chefs-dŒuvre d'antan ? (Suite de la suite)

Publié le par chercheur d'histoires

Le programme du catalogue de l'expo de 1961 (extrait n°3)

Le programme du catalogue de l'expo de 1961 (extrait n°3)

Où sont donc passés les Chefs-dŒuvre d'antan ? (Suite de la suite)

Suite de la lecture du communiqué de presse dont il est question.

Depuis sa création en 1985, puis sa réouverture sous un autre jour en 2016, le musée a acquis un fonds d'arts graphiques, plus d'un millier à ce jour, qui en fait aujourd'hui sa spécificité.

Non, il est faux de déclarer que le musée de Pont-Aven a été créé en 1985.

Il y a quelques temps, et sur ce blog de merde, j'avais apporté la preuve formelle que la création du musée de Pont-Aven avait été décidée par la municipalité locale dès la fin de l'été 1961. 

---

Uniquement un fonds d'arts graphiquie ? : Où sont passées les huiles : Elles ont fondu ou quoi ?

Souci ?  cette collection, fragile à la lumière ne peut-être exposée en permanence.

Ah! Oui : Mais n'était-ce pas l'un des principaux arguments de l'initiatrice de ce musée, de l'agrandir "ENORMEMENT" afin de pouvoir y exposer de façon permanente l'ensemble du prestigieux fonds de son musée ?

Relisez ses communications de presse de l'époque SVP.

Alors, si ce ne peut être le cas : Pourquoi avoir construit ce Temple surdimensionné ?

Construit de façon très gravement  illégale par dessus le marché !

............................................................................................................

A suivre demain

-----------------

Partager cet article
Repost0

Où sont donc passés les Chefs-dŒuvre d'antan ? (suite)

Publié le par chercheur d'histoires

Le programme du catalogue de l'expo de 1961 (extrait n°1)

Le programme du catalogue de l'expo de 1961 (extrait n°1)

Le programme du catalogue de l'expo de 1961 (extrait n°2)

Le programme du catalogue de l'expo de 1961 (extrait n°2)

Où sont donc passés les Chefs-dŒuvre d'antan ? (Suite)

Que nous avoue tardivement la rédactrice de ce pavé flottant sur les eaux  limpides de l'Aven ?

"Mais où sont donc passées les œuvres de Gauguin consacrées à la période de Pont-Aven ?"

... Les conservateurs français n'ont pas eu conscience de l'importance de l'Artiste ...

Notamment les conservateurs bretons qui ont préféré collectionner les peintures académiques.

Au final, aujourd'hui, on ne trouve que très peu de Gauguin en France. 

- Au final, elle nous apprend ce que tous les vrais amateurs d'art de Pont-Aven connaissent depuis toujours.

- Ce que les membres de la secte du christ jaune ne peuvent ne pas savoir :  Sauf tous ceux qui ne font qu'idiolâtrer ses quelques œuvrettes revenues au bercail !  :

Tout simplement, pas de quoi fantasmer pour les idiots comme moi, au regard de ce que nous avons connu autrefois.

Comme par exemple durant l'inoubliable magistrale année 1961 : Ce que ce Blog repositionne aujourd'hui à sa vraie Place dans l"histoire picturale locale.

Ce que de nos sombres jours, plus personne ne saurait réaliser.

Conclusion de ce paragraphe :

Alors, pourquoi avoir construit un si gigantesque musée consacré à  l'École de Pont-Aven comme il fut dit, afin d'y attirer des masses de touristes venant à la rencontre du Maître de Pont-Aven, alors même que le précédant musée de Pont-Aven était amplement suffisant pour accomplir cette mission ?,  

... compte tenu surtout de la rareté des Gauguin comme il vient d'être dit, et des autres Chefs d'Œuvres tout aussi rares de cette prétendue École, devenus aujourd'hui quasiment inexposables à Pont-Aven.

............................................................................................................

A suivre sans faute demain et les jours suivant :

Vous apprendrez tout de ce qu'il faut retenir de cette exceptionnelle année 1961, si vous vous considérez comme petit Ami sincère et bien éduqué : de, et sur Pont-Aven. 

--------------------------

 

Partager cet article
Repost0

Où sont donc passés les Chefs-dŒuvre d'antan ?

Publié le par chercheur d'histoires

L'inoubliable année 1961 ! (à suivre demain)

L'inoubliable année 1961 ! (à suivre demain)

Où sont donc passés les Chefs-dŒuvre d'antan ? 

Le service de communication du musée dit de Pont-Aven, (mais en réalité totalement CC'ânisé), vient de s'exprimer dans les can'arts préférés des gens de la Communauté des communes de Concarneau.

Très interessant article qui vient une seconde fois confirmer ce que je ne cesse courageusement de déclarer ici depuis 2011.

Je parle de l'énorme IMPOSTURE qui s'est imposée lors de la création de ce titanesque musée.

Un établissement qui est aujourd'hui en perte de vitesse de ses majestueuses grandiloquences, après le départ précipité de sa fondatrice. 

............................................................................................................

Où sont donc passés les Chefs d'Œuvre d'antan ?
Ceux dont il était fait mention  en 2013, dans le dossier de communication de ce musée, et (re)publié ici en annexe aujourd'hui. 

Depuis des lustres : à Pont-Aven, pas une annonce des forces agissantes, pas un article des personnes les plus autorisées, pas la moindre déclaration officielle des personnalités  les plus influentes, pas une communication médiatique de ce musée, sans que le nom de Gauguin ou l'expression Ecole de Pont-Aven n'y figurent. 

- Pas un mois sans la sortie d'une nouvelle publication sur le Maître.

- Pas une année sans qu'une nouvelle bible sur ce personnage ne vous tende les bras !

Et voilà encore une fois qu'en cette fin d'année 2021, ce musée vient à nouveau de faire appel à lui pour boucler sa saison d'expositions, 

... tout en promettant pour l'année prochaine une nouvelle Grande Exposition qui sera principalement consacrée à ses œuvres sur papier !

Ne serait-ce donc pas une constante réalité de ce pays des merveilles tombées du ciel, que :

"sans Gauguin, tout s'effondrerait " comme je le répète ici régulièrement, ...

... afin d'interpeller les rares personnes qui s'intéressent encore à l'Histoire de Pont-Aven dans toutes ses composantes.

Conclusion du jour :

Depuis 1985, et encore plus depuis 2006, Pont-Aven s'est fourvoyée dans la spirale infernale d'une dangereuse et sans issue gauguinite, n'apportant rien de bon pour l'avenir de la commune et de sa population de base.  

............................................................................................................

 

A suivre demain

-----------------

 

 

  

 

 

 


 

Partager cet article
Repost0

La boîte aux questions diverses du 26 09 21

Publié le par chercheur d'histoires

Souvenir des élections municipales de  1995 (A suivre)

Souvenir des élections municipales de 1995 (A suivre)

La boîte aux questions diverses  du 26 09 21

La municipalité vient d'annoncer que de gros travaux de réfection allaient être mis en œuvre dès janvier 2022 le long de la rue Emile BERNARD.

Cette mesure ayant pour origine principale le très mauvais état du réseau d'égouts.

Elle précise en outre que ces travaux dureraient environ deux à trois mois. 

Deux à trois mois ? : Comme cela avait été indiqué sous le règne de la Famille Rivet lorsque la rue du Général DE GAULLE avait été l'objet de travaux identiques. 

Deux à trois mois qui durèrent tout de même près de 8 mois !!!

Huit mois durant lesquels tous les réseaux avaient été changés : 

... sauf le réseau des égouts !

Un réseau mis en place à la même époque que celui de la rue Emile BERNARD,

c'est-à-dire, lors de la construction de la première station d'épuration au milieu des années 1970. 

Qu'en est-il aujourd'hui du très vieux réseau d'eaux usées de la rue De Gaulle ?

Gast ah gast ! Personne ne le sait, et tout le monde s'en fout de cette probable pollution souterraine !

Autre enquiquinante sérieuse question :

N"y aurait-il pas un gros projet d'aménagement dans le prolongement de cette rue ? ? ?

-------------------------------------  
 

 

Partager cet article
Repost0

La boîte des désespoirs Rustéfanesques de la fin de l'été 2021

Publié le par chercheur d'histoires

La boîte des désespoirs  Rustéfanesques de la fin de l'été 2021
La boîte des désespoirs  Rustéfanesques de la fin de l'été 2021
La boîte des désespoirs  Rustéfanesques de la fin de l'été 2021

La boîte des désespoirs Rustéfanesques de la fin de l'été 2021

Vous n'avez toujours rien à dire sur cette monstrueuse honte ? les Grands Amis des Patrimoines de Pont-Aven.

Un été qui s'est inscrit dans la Grande Histoire picturale du Pays de Popol, comme il fut déclaré il y a deux mois dans les calb"arts des coins-coins du coin.

------------------------------------------------

Partager cet article
Repost0

La boîte aux idées municipales évanescentes (Page n°4)

Publié le par chercheur d'histoires

Chut ! Saint Guénolé s'exprime.

Chut ! Saint Guénolé s'exprime.

La boîte aux idées municipales évanescentes (Page n°4)

Au fait : Qu'en pense donc Saint Guénolé ? : le Capitaine du Port de Pont-Aven. 

Je pense que le Square BOTREL vit ses dernières années sur terre. 

Le plus gros problème à mon avis, sera de financer le second cercueil de BOTREL, puis de trouver le corbill'art pour transporter cette boîte en granit.

Depuis tout le temps que j'observe de mon perchoir, Pont-Aven et ses élustucrudités, je remarque que ces grosses légumes ne pensent jamais aux conséquences désastreuses de leurs décisions.

D'un autre côté je suis comme tout le monde : j'en ai rien à foutre du moment qu'ils ne viennent pas piquer des pièces jaunes dans les troncs des églises et des chapelles de la paroisse !

-----------------------------

Suite et fin de l'article :

Un projet comportant de lourds travaux d'aménagement dans un espace naturel de surcroît  situé dans les 100 mètres de protection des rivages de l'Aven ? 

Qu'en pensez-vous les écologistes : RIEN ? ? ? 

_______________________________

Et que pense entre autres  Pascal MAHE du projet ? :

Lui qui a œuvré sur ce site durant de longues années dans des activités d'entretien de bateaux et de petites réparations navales.

"Mais bonne mer : Cet homme n'a rien à dire, ni à redire sur les décisions de la municipalité" s'exclament les avirons des annexes des bateaux en plastoc du port.  

Lui que l'idiot qui a écrit ce texte a souvent rencontré pour papoter sur son activité et sur les difficultés de son travail. 

Lui que le précédent maire a chassé brutalement comme un malpropre il y a trois ans !

Conclusions de cet article :

A qui profiterait essentiellement cet aménagement qui bouleverserait l'esprit et l'atmosphère générale de ce site remarquable ?

Un espace restant encore pour l'instant, agréable et paisible pour la population locale, ...
... mais aujourd'hui plus qu'uniquement durant la période hivernale.

Ce projet respecterait-il l'intérêt général de l'ensemble des 2800 habitants de la commune ?

Correspondrait-il à un besoin prioritaire parmi les innombrables nécessités non satisfaites de la population ?

Où plutôt, n'y aurait-il pas que les poulguinistes à véritablement en profiter économiquement ? 

Des commerçants trop fortement touristiqués pour être utiles aux gens du coin, et déjà largement privilégiés par la construction du musée CCanesqueux.   

Ne répondez pas tous à la fois : Pas de cacophonie SVP.

Pour moi, ce lieu a besoin de calme pour rester ce qu'il était depuis toujours.

C'est-à-dire sympa et attirant pour les populations de Pont-Aven et de ses environs. 

Le saccage du centre du bourg d'en bas n'a-t-il pas suffit à ces commerçants de pacotilles ne pensant qu'à eux 

Qui osera répondre intelligemment à cette envolée de questions ?

-------------------------------------------------------------------------------------  

 

Partager cet article
Repost0

La boîte aux idées municipales évanescentes (Page n°3 bis)

Publié le par chercheur d'histoires

Du déjà vu ici :OK

Du déjà vu ici :OK

Oui mais ? ...

Oui mais ? ...

La boîte aux idées municipales évanescentes (Page n°3 bis)

Je ne peux pas continuer cette analyse scientifique du projet de monsieur le maire sans revenir plus profondément sur les grands objectifs de ce SCOT de malheur pour Pont-Aven 

Ce document d'urbanisme que j'avais fortement contesté ici lors de son approbation définitive de la façon suivante :

"Les élus de Pont-Aven viennent de sacrifier l'avenir de Pont-Aven et de sa population sur l'Hôtel du musée de la CC'Â"

En résumant son contenu ainsi :

"Le Schéma de Cohérence Territoriale" de la CCA.

" Il est fondé sur un développement durable du territoire définissant des orientations en matière d'urbanisme, d'habitat et de transports"

" Il s'appuie sur un diagnostic définissant des orientations en matière de développement économique et de protection des espaces naturels "

Le SCoT a pour objectif prioritaire :

(Extraits choisis)

- « De renforcer et développer le pôle structurant de Concarneau -Trégunc et Rosporden »

- « De renforcer l’attractivité de ces communes en termes d’emplois, de services, d’équipements et de commerces »

- « CONCARNEAU est le pôle économique du territoire. C’est aussi une ville exceptionnelle par son patrimoine et son histoire qui lui confère une image et une notoriété qui rejaillissent sur l’ensemble de la CCA.

La cible du ScoT : Conforter la fonction de Concarneau comme le moteur d’affirmation du bassin de vie de la CCA »

- « Rosporden est le pôle d’équilibre essentiel dans la nouvelle armature territoriale. Ses spécificités économiques contribuent, après Concarneau, à définir la capacité d’accueil à l’échelle de la CCA.

La cible du ScoT : renforcer les réseaux de communications entre Concarneau et Rosporden afin d’affirmer la polarité des deux villes »

Nous poursuivons :

- En matière d’équipements culturels :

« Les pôles de Concarneau-Trégunc et Rosporden, doivent être les lieux privilégiés d’accueil de ces équipements structurants et constituer ainsi les têtes des réseaux des activités culturelles rayonnant sur l’ensemble du territoire de la CCA »

- En matières de parcs d’activités et artisanaux :

« Ces communes accueilleront les parcs d’activités stratégiques de la CCA »

- Dans le domaine tertiaire :

«  L’activité tertiaire doit se localiser préférentiellement à Concarneau et Rosporden »

Les raisons de ces choix ?

« Chaque projet d’aménagement ou d’équipement futur devra se rapprocher du futur Réseau de transport public entre : Concarneau-Rosporden, afin d’éviter tout développement anarchique »

C :  Le pôle : PONT AVEN – NEVEZ

- Nous commencerons par NEVEZ 

  Résumons  les objectifs du SCoT à son égard :

 - Son devenir ?

  Une cité dortoir pour touristes.

- Les objectifs d’aménagements sur cette commune ?

Y aménager un réseau de pistes pour les piétons, rollers et cyclistes et améliorer les voiries existantes afin de permettre aux résidents de mieux accéder au pôle principal de  Concarneau.

- La grande mission confiée aux habitants ?

« Les friches agricoles y  progressant, l’enjeu pour la commune est d’assurer l’entretien des espaces ruraux et d’en assurer la sécurité (risque d’incendies) »

- Puis par PONT-AVEN :

( énième rappel ici )

« Chaque commune ne doit pas subir une croissance qu’elle ne peut pas – ou mal – contenir »

« Pont-Aven nécessite une exigence environnementale culturelle et patrimoniale forte. Cette exigence s’exprime dans le SCoT par un encouragement d’un développement touristique sans pénaliser ses fondements par un développement urbain excessif, et sans altérer son centre bourg par une monofonctionnalité exacerbée autour d’une activité touristique sanctualisée »

« Les projets doivent prendre en compte des capacités d’accueils adaptées pour chaque commune »

...........................................................................................................................

Depuis, toutes mes analyses, toutes mes contestations liées à des problèmes ou des projets d'aménagements ou urbanisme municipaux sur Pont-Aven, se fondent sur ce texte fondateur de la CCA. ainsi que sur les PLU en vigueurs au moment des faits.

Et si je râle fortement sans arrêt, c'est qu'il y a largement de quoi s'insurger à tout moment !

Quelqu'un d'autre que moi, aurait-il lu et étudié à fond l'ensemble de ces documents ? 

Et pourtant : à les croire, bien d'autres ont de la science infuse dans le cerveau !

................................................................................................................................

A suivre l'article en cours demain matin si vous le voulez bien.

---------------------------------------

Les photos du jour :

Oui mais ? ...

... Oui mais : qu'est-ce qui est interdit nuit et jour au bourg de Nizon ?

- De faire le trottoir ?

- Ou de poser des pots fleurs ou des pots d'laid sur les trottoirs comme à Pont-Aven ?

---------------------------------------

 

 

Partager cet article
Repost0

La boîte aux idées municipales évanescentes (Page n°3)

Publié le par chercheur d'histoires

* Souvenir d'un ancien article publié ici il y a presque 10 ans.

Souvenir de l'été 21 ...

Souvenir de l'été 21 ...

La boîte aux idées municipales évanescentes (Page n°3)

Et moi :  Je vais rester les bras croisés comme tous les paisibles pontavénizoneux, peut-être  ? 

Et bien non : Ma plume d'oie de l'Aven s'émousse déjà rien qu'à réfléchir aux immenses problèmes que cette idée lui suggère. 

Allons y gaiement : 

Tout d'abord, passons à l'essentiel de la vie politique communautaire de la CCA  imposée à tous, ne serait-ce que par ses objectifs budgétaires.

Quels sont les objectifs du SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale) de la CCA sur le sujet

OUVRIR LE TERRITOIRE SUR L'OCEAN :

- En confortant le rôle maritime touristiquement  attractif  de Concarneau.

- En élaborant une stratégie portuaire … pour permettre le développement des filières littorales de la pêche, de la plaisance et…

... de la réparation et construction navale à Concarneau-Trégunc et Pont-Aven.

Ce qui signifie que le projet de monsieur le maire est de la compétence de la Communauté de communes de Concarneau, et que c'est à elle de décider et de financer le projet, comme elle le fait depuis sa naissance au profit de Concarneau en investissant très fortement dans ce type d'activités sur cette ville dominatrice.  

Sachant également que c'est : comme vous pouvez le lire ci-dessus, la seule activité que cette structure communautaire dite de cohérence territoriale, s'est engagée à mener et financer sur Pont-Aven.  

Cela rappelé, ne faudrait-il pas commencer par le bon bout du chemin à parcourir, plutôt que de mettre la charrue de notre minuscule industrie fasse à une impasse de plus, comme toujours dans le coin ?

En effet : Le tout premier obstacle à franchir serait de créer une indispensable voie de contournement du Port :

Celle dont je vous avais parlé ici il y a quelques temps, et dont le projet était presque abouti avant qu'en 1984, le premier agrandissement du musée ne vienne tout compromettre.  

Second parcours du combattant à surtout ne pas oublier de déminer :

Le terrain en question se situe sur le Domaine Public Maritime :

Sur des lais de mer remblayés il y a environ 45 ans .

Remblayés à l'époque de façon sauvage. En effet pour faire des économies lors de la construction d'une station d'épuration à cet endroit, la municipalité de l'époque avait invité tous ceux qui avaient des déblais dont ils souhaitaient se débarrasser, de venir les  décharger sur ces vaseux lais de l'Aven.
Une catastrophe lorsque cette première station d'assainissement a été mise en eau. Construite sur un remblai instable : elle s'est cassée en deux.

Conséquences : De la pollution dans le sol de ce remblais sauvage : En veux-tu ?, en voilà !

Des rustines ont permis de la faire fonctionner, mais quelques années plus tard il a fallu la remplacer et en construire une seconde. 

Une seconde manifestement pas très efficace non plus, car il a fallu en construire une troisième à l'époque où Jean-Marie LEBRET était l'adjoint à l'urbanisme. (s'en payer une nouvelle de remplacement tous les 20 ans* : Qui dit mieux ?)

Conséquences de cette seconde tentative : De la pollution supplémentaire dans le sol de ce remblais sauvage :  En veux-tu ?, en voilà encore !

Ce qui signifie que le sous sol de cet instable espace est probablement fortement pollué.

A suivre demain

--------------- 

La photo du jour :

Souvenir de la fin de l'été 21 dans le trou de peinturlure.

QUOI ? Gauguin est revenu ??? 

-----------------------------------------------

Partager cet article
Repost0

La boîte aux idées municipales évanescentes (Page n°2)

Publié le par chercheur d'histoires

Soyez patients : La future MARINA vous accueillera bientôt dans ces bras de mer.

Soyez patients : La future MARINA vous accueillera bientôt dans ces bras de mer.

La boîte aux idées municipales évanescentes (Page n°2)

Vous ne trouvez pas que ça fait beaucoup pour un seul homme dirigeant d'une main de fer son territoire ?

Suite de l'article :

N'oublions pas la longue  et lugubre histoire de la nouvelle caserne des pompiers que ses occupants réclamaient déjà il y a 20 ans sous le règne de Rivet, parce qu'elle était devenue une passoire :

Une passoire dont la reconstruction fut retardée durant huit ans, parce que la commune de Pont-aven n'avait pas les moyens de financier sa part des travaux, (oh ! grand dam des maires de Riec et de Névez)

Alors monsieur le maire de Pont-Aven, chef de file de l'opposition municipale durant le règne des Rivet :

Comment allez-vous financer  tous ces projets, même en déduisant les participations extérieures ?
En vendant : Coût que coût pour vos citoyens, l'ancien Office du Tourisme communal ? 

ou en claquant des doigts pour que Monsieur Ruello jette de l'argent par la fenêtre pour satisfaire vos innombrables prétentions ?  

..........................................................................................

"Nous voulons construire une face maritime" venez-vous de déclarer dans  la presse :

Vous le grand chef des poulguinistes du port ...

...qui doivent sûrement jubiler.

Mais, que pensez-vous qu'en pensent les libres penseurs de Pont-Aven monsieur le maire ?

"Nous n'en avons rien à foutre : qu'ils aillent au diable" inscrivent d'instinct les échos du port sur leurs tablettes.

Je  décide de doter le port d'un espace de réparation navale. 

Je travaille avec deux bureaux d'étude du Morbihan. Je travaille en concertation avec Riec et Névez avec lesquelles j'ai créé un comité de pilotage. 

... 

... j'imagine aussi y créer un bar ou une guinguette

"C'est tout Christian ?"  s'exclament les versatiles vers des vases du port :

Ces appâts pour poissons !

___________________________________________________

A suivre demain

---------------

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 > >>