Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La boîte qui rigole : Oh ! la vache !

Publié le par chercheur d'histoires

Que c'était chouette de visiter le centre ville en ce lointain temps là !

Que c'était chouette de visiter le centre ville en ce lointain temps là !

La boîte qui rigole : Oh ! la vache !

Lu dans la presse :

Les « Bretonnes inspiratrices » à l’honneur au musée de Pont-Aven 

Pontavénizonants : Avez vous lu : Attentivement comme moi, cet article publié récemment dans les can'arts des coins-coins du coin ?

"Le musée de Pont-Aven possède un fonds d'environ 1 200 dessins et estampes qui ne peuvent être exposés en permanence" 

Tiens tiens, voilà du boudin !

Chère Estelle De Butte, très chère madame Biseau, n'auriez-vous pas : durant vos Heures de Gloires pontavéniaises !, critiqué à de nombreuses reprises dans la presse, l'étroitesse des espaces d'expositions de notre feu p'tit musée de Pont-Aven "bien de chez nous", ne permettant ainsi pas d'exposer en permanence le formidable fonds des 4 500 œuvres appartenant à la commune de Pont-Aven, dont un important lot dormait : à vous écouter, dans les bas-fonds du musée communal ?

Les presses locales et régionales de l'époque nous auraient-elles raconté que de stupides des conneries ne provenant pas de vous, à ce sujet peut-être

Ce fut pourtant l'unique prétexte que vous aviez développé pour justifier la construction d'une gigantesque Tour de Ba'Belle Angèle, immédiatement d'ailleurs  CC'ânisée après son aménagement dans notre cher Hôtel de Ville situé dans le minuscule et intouchable Hyper Centre Historique de Pont-Aven.

Il y a quelques mois, j'avais ici même pris pour cible pour l'un de mes articles de merde, une précédente publication de presse issue de la direction de la communication de presse de ce même musée Cc'ânisé, informant les pauvres vieux bougres pontavénains et vieilles pontavénaines, que le fonds de ce musée ne contenait en réalité tout au plus :

Que ... 

A suivre demain

--------------------

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Il y a de la rumba dans l'air

Publié le par chercheur d'histoires

C'est à quelle heure la prochaine messe ?

C'est à quelle heure la prochaine messe ?

Il y a de la rumba dans l'air

C'est le titre d'une chansonnette Souchonneuse que seuls les vieux du coin peuvent encore connaître,

... mais pour autant,

... je pourrais dire qu'aujourd'hui à Pont-Aven :

il y a du désistement dans l'air au sein de la majorité municipale. 

Si ce n'est que dans l'air, ce n'est pas si grave que ça me direz-vous. 

Oui mais, s'il 'est vrai que l'on en connait la musique à Pont-Aven, peu en connaissent les paroles. 

En tous les cas, si ce n'est pas le cas, ce qui est sûr est que quelques torchons brûlent actuellement de ce coté-là. 

Rien donc d'étonnant et de nouveau en regardant là non plus.

Pas de quoi pour moi aujourd'hui de vous en proposer tout un délicieux plat de résistance, ...
... du moins pour l'instant. 

Attendons donc la toute prochaine réunion du conseil municipal  pour éventuellement en savoir plus.

Je sais, vous allez me dire qu'à Pont-Aven et Nizon il n'y a presque plus de messes. En effet, et je suis bien d'accord avec vous,

... sauf que ces cérémonies religieuses sont largement compensées par les messes basses qui se déroulent régulièrement à la mairie,

jusqu'à en être devenues une très Grande Coutume locale.     

A demain si vous le voulez bien.

---------------------------------    

 

Partager cet article
Repost0

Les Week-Ends de Rustéfan

Publié le par chercheur d'histoires

Je suis dans le noir, depuis si longtemps ...

Je suis dans le noir, depuis si longtemps ...

Les Week-Ends de Rustéfan

J'en suis au quatrième sur les huit prévus. 

A mi-parcours de ce défi j'ai reçu environ une centaine de personnes.

Ce qui est une excellente performance compte tenu de la délétère atmosphère générale qui règne dans notre célèbre Cité, aujourd'hui ruinée par les éclats lumineux de ses obscurs dirigeants et consorts de tout poil.   

Il y a 20 ans, lors de ma première exposition sur le sujet, l'exposition avait attiré environ 400 à 500 personnes. 

Le point le plus important pour moi est que j'ai reçu la confirmation de la Direction de l'UDAP du Finistère (ABF) de son accord pour une rencontre commune sur le site au mois de Juillet prochain. 

Mon successeur comme délégué Département de la Fondation du Patrimoine m'a également assuré qu'il y participerait activement. 

En outre, je sais que je peux localement compter sur une vingtaine de personnes  MOTIVEES  pour venir soutenir cette action patrimoniale de première importance pour Pont-Aven et son avenir. 

Pour l'instant tout va donc bien, même si je ne me fais plus d'illusion sur la volonté et sur les capacités des élus locaux pour relever ce défi de la dernière chance.

C'est pourtant à elle et à elle seule qu'il reviendrait d'intervenir :

Ces majestueuses mais dangereuses ruines appartenant aujourd'hui à la commune de Pont-Aven. 

A cet après midi peut-être les autres rares amis de Rustéfan ? 

------------------------------------------------------------- 

 

Partager cet article
Repost0

Les emboîtages des grandes manœuvres municipales (Post scriptum)

Publié le par chercheur d'histoires

Une passerelle à toutous ici aussi ? Mais pourquoi pas, tant qu'à mal faire.

Une passerelle à toutous ici aussi ? Mais pourquoi pas, tant qu'à mal faire.

Les emboîtages des grandes manœuvres municipales (Post scriptum)

Une déviation du centre ville de Pont-Aven pourrait être mise à l’étude ?

Pour les piétons : certainement, à en croire les élustucrus du cru.

En supprimant par exemple les accès des passerelles de la rivière de ce centre, et en les prolongeant directement depuis l'antique Moulin Neuf jusqu'à la future marina du port ! 

Un tour de passe-passe dont les élustucrus des crus de l'Aven sont des As ! 

.................................................................................................................................

La triste conclusion du jour : 

Les habitants de la commune ne vivent plus que dans la folie furieuse et destructrice de ses élustupides depuis l'ère " l'aire à battre " des Rivet.

Vont-ils enfin réagir à cette nouvelle épouvantable  et mortelle hystérie ?

Rien de moins sûr lorsque l'on observe que cette population accepte sans broncher les contraintes, les soumissions,  et les asservissements imposés par leurs municipalités successives.  

Une population devenue inerte et résignée comme vraisemblablement nulle part ailleurs en France aujourd'hui.  

-------------------------------------

Partager cet article
Repost0

Les emboîtages des grandes manœuvres municipales (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Y'a de la rouille dans l'air ?

Y'a de la rouille dans l'air ?

Les emboîtages des grandes manœuvres municipales (fin)

Je termine  cet article par un secret municipal qui n'est plus en soi lui aussi : Qu'un secret de Polichinelle depuis quelques semaines.

A savoir :

Monsieur le Maître d'Hôtel de Ville et ses acolytes réfléchissent secrètement depuis quelques temps ...

... à la possibilité de prolonger les passerelles dites de Xavier GRALL : construites en fin du siècle dernier dans le lit de l'Aven, jusqu'au Moulin Neuf. 

J'en suis forcément farouchement opposé.

Serait-ce dans l'intérêt : de surcroît immédiat, pour la population de Pont-Aven de saccager également cette longue portion du lit de l'Aven ?  

C'est-à-dire concrètement : Bétonner et ferrailler à outrance ce remarquable Site, et tout ça uniquement dans le dessin d'attirer encore plus de toutous dans l'étroit Centre Historique de la commune.

Tant qu'à très mal faire comme toujours dans le coin, détruire de façon forcenée :

- En premier lieu la très longue histoire singulière de ce lit admirablement façonné il y a bien longtemps par l'homme.

- Y détruite également ce qui lui reste de naturellement vital pour survivre sans devenir un artificiel décor pour photographes sans esprit, amateurs de plantes et P'tites fleurs de jardineries, comme c'est le cas sur les passerelles Xavier GRALL.  

- Façonné autrefois avec beaucoup de savoir faire, dans le respect de ses environnements, de sa faune et de sa flore naturelle.

--------------------------

La photo métallique du jour :

Y'a de la rouille dans l'air ?

"C'est pas grave" me répondent les échos de l'Aven,

 car ce sera moins moche lorsque les géniaux élustupides auront lourdement bétonné et ferraillé tout ça.

Une façon sans doute pour les poulguinistes d'essayer  de se faire de l'or avec de la rouille.

Qu'en penses-tu le cui-cui écolo des oiseaux de mauvaise augure de l'Aven ? ... !!!

La pensée du jour : 

L'oiseau cru fait cui-cui,

l'oiseau cuit ne le fait plus. 

----------------------------------------------------- 

 

Partager cet article
Repost0

Les emboîtages des grandes manœuvres municipales (Suite des suites)

Publié le par chercheur d'histoires

Ah! la mauvaise blague

Ah! la mauvaise blague

Les emboîtages des grandes manœuvres municipales (Suite des suites)

-  Une déviation du centre ville de Pont-Aven pourrait être mise à l’étude ?

Voyons ça de plus loin :

La petite histoire des projets de déviation du centre historique de Pont-Aven.

En 1964, la municipalité imaginait bêtement d'implanter un viaduc au-dessus du port de la commune. Les services des Ponts et Chaussées, et le rejet massif de la population : Vent debout contre cet enlaidissement du site, vinrent à bout de cette stupidité.

Le problème de la circulation en ce centre durant la période estivale devenant tellement angoissante, peu de temps après la municipalité projetait le doublement de l'ancien viaduc des chemins de fer.

Une idée qui à l'époque était parfaitement concevable.
Elle n'a cependant jamais abouti en raison de la construction d'une voie express traversant la commune dans sa portion nord. 

Aujourd'hui la situation est tellement bloquée, qu'il n'est plus possible d'imaginer quoi que ce soit de réalisable en ce sens. 

Pour tout dire, lorsque je prenais pour la première fois connaissance de SCOT de la CC'ânerie, je tombais sur le Cul de mon cerveau en lisant cette époustouflante proposition de déviation.

Pour moi, il était évident que les auteurs de cette farfelue idée n'avaient aucune connaissance sur Pont-Aven, sur ses forces et ses innombrables grandes faiblesses, sur sa topographie, sur les moyens de locomotions disponibles ou raisonnablement possibles dans le pays.

Sachant de surcroît que les inconsistants élustupides du coin se complaisent depuis longtemps dans un profond déni des tristes et inquiétantes réalités de la cité des anciens moulins,  comment voulez-vous que la population locale puisse un jour retrouver le plaisir et la joie d'y vivre sereinement?

Et ce n'est sûrement pas les incantations et les élucubrations de l'actuelle municipalité qui permettront à la commune de se refaire une santé.  

Suite et fin demain matin

-------------------------------- 


 
 

Partager cet article
Repost0

Les emboîtages des grandes manœuvres municipales (Suite de la suite)

Publié le par chercheur d'histoires

Moi aussi, je suis dans le brouillard cérébral ...  des élus de Pont-Aven

Moi aussi, je suis dans le brouillard cérébral ... des élus de Pont-Aven

Les emboîtages des grandes manœuvres municipales (Suite de la suite)

Je m'insurge contre ces manœuvres en raison : par exemple, de ces objectifs inscrits dans le SCOT de la CC'â, et que mes lecteurs connaissent bien pour les retrouver régulièrement sur ce blog de merde.

A savoir :

« Chaque commune ne doit pas subir une croissance qu’elle ne peut pas – ou mal – contenir »

« Pont-Aven nécessite une exigence environnementale culturelle et patrimoniale forte. Cette exigence s’exprime dans le SCoT par un encouragement d’un développement touristique sans pénaliser ses fondements par un développement urbain excessif, et sans altérer son centre bourg par une monofonctionnalité exacerbée autour d’une activité touristique sanctualisée »

« Les projets doivent prendre en compte des capacités d’accueils adaptées pour chaque commune »

- Afin de limiter les risques de crises structurelles de l’économie du territoire, il est important de favoriser la diversification et l’émergence de nouvelles filières porteuses de créations d’emplois et de richesses.

-  Une déviation du centre ville de Pont-Aven pourrait être mise à l’étude.

Je fus un dynamique urbaniste de terrain durant toute ma carrière professionnelle.

c'est ainsi que je constate régulièrement d'inacceptables postures et dérives chez les successifs élus de Pont-Aven que ma conscience ne peux passer sous silence.

Tout nouveau projet d'aménagements urbains devait par exemple fortement se fonder sur ces règles des plus sensées, devenues essentielles à Pont-Aven. 

- Règles qui ont été détournées et violées lors de la délivrance du permis de construire du musée. Je l'avais signalé à l'époque, aujourd'hui je ne peux que constater les énormes dégâts que ce musée produit sur le centre historique de la commune. 

- Règles qui devraient pourtant être les points forts de tous les projets des successives municipalités.

Les conclusions du jour : 

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi je ne retrouve de concret dans les grands projets urbains de la municipalité actuelle que des points d'interrogations particulièrement inquiétantes pour l'avenir de Pont-Aven et de sa population de base.

Exactement pour moi comme avant.

Avant, c'est-à-dire depuis que ce blog existe et que j'avais créé pour dénoncer ces dérives. Jamais je n'aurais imaginé que 13 ans après, ces dysfonctionnements municipaux perdureraient avec autant de vigueur.

A suivre demain

---------------- 

   

Partager cet article
Repost0

Les emboîtages des grandes manœuvres municipales (Suite)

Publié le par chercheur d'histoires

Gast ! Qui a dit que le centre de Pont-Aven n'était plus gérable ?

Gast ! Qui a dit que le centre de Pont-Aven n'était plus gérable ?

Les emboîtages des grandes manœuvres municipales (Suite)

Si je vous ai présenté en entier le projet d'aménagement des friches de l'ancienne conserverie LE GLOUANNEC aujourd'hui intégré au PLU en vigueur, c'est pour informer les ânes de Pont-Aven et leur municipalité, que dans cette situation juridique, c'est enfin concrètement vers des investisseurs aménageurs ou entrepreneurs privés que la commune et ses élus devraient faire les yeux doux.

Le temps des incantations et élucubrations étant en principe fini. 

Ce qui durant un demi siècle n'avait pas été le cas pour la zone d'inactivité du quartier de l'Enfer à Nizon. 

Et puis, rappelez-vous : Quelques jours avant que ce PLU Lebret'onneux soit approuvé, ce dernier avait promis au seul sérieux investisseur aménageur sur Pont-Aven depuis belle lurette, que dès son approbation, il lancerait une procédure de modification de ce PLU tout neuf, afin de répondre aux besoins des idées d'aménagements de ce monsieur. 

(Affaire tombée à l'eau)

Alors, pourquoi tant de reuz et de matière grise-noirâtre gaspillés, lorsque l'on sait qu'à Pont-Aven depuis longtemps, toutes les règles d'urbanisme établies par les municipalités successives ne sont jamais respectées par les suivantes.
Sauf pour stupidement faire chier la population de base pour des broutilles comme je le fais remarquer ici régulièrement. 

Conclusion du jour :

Écoutez moi les éjustupides de Pont-Aven : Depuis votre élection et jusqu'à présent, vous n'avez pas réussi à intéresser un seul investisseur sur cette friche.

Ce qui était pourtant pour vous une concrète et nécessaire obligation prioritaire pour l'avenir de Pont-Aven et de ses habitants, me semble-t-il.
En auriez-vous maintenant au moins un sérieux sous le coude permettant de justifier vos utopiques grandes manœuvres actuelles ?

Ne me répondez pas tous à la fois SVP 

--------------------------------------

La photo honteuse du jour ;

Gast ! Qui a dit que le centre de Pont-Aven n'était plus gérable ? 

Le seul idiot du village breton le plus encombré de panneaux idiots, sans aucun doute !

---------------------------------------

   

   

Partager cet article
Repost0

Les emboîtages des grandes manœuvres municipales

Publié le par chercheur d'histoires

Les emboîtages des grandes manœuvres municipales

Les emboîtages des grandes manœuvres municipales

La seconde vague des grandes manœuvres municipales sur l'utopique projet d'aménagement de la friche industrielle de anciennes conserveries LE GOUANNEC vient de commercer.

Je vous propose aujourd'hui de reprendre connaissance du projet d'aménagement de ce site que la précédente municipalité avait adopté, puis intégré dans le PLU en vigueur actuellement. (Ouvrir la pièce jointe)

Je vous paye des prunelles si vous trouvez des différences fondamentales entre les principes des deux conceptions proposées.

Pour ma part, je n'y vois qu'un point commun :

Leurs coûts. 

C'est-à-dire : de l"argent, mais également beaucoup de temps perdu, lancés par la fenêtre,

... comme malheureusement trop souvent dans la Cité la plus gauguinisée au monde. 

A suivre demain

-----------------

Partager cet article
Repost0

La P'tite boîte malicieuse d'une Cité redevenue sans renom (Suite de la suite)  

Publié le par chercheur d'histoires

Rigolo plein de poils de carottes de Pont-Aven

Rigolo plein de poils de carottes de Pont-Aven

La P'tite boîte malicieuse d'une Cité redevenue sans renom (Suite de la suite) 

Gast ah gast ! Les petites cités  de caractère bretonnes  ne veulent pas devenir des villes Musées ?

En hurlant cela,  mon petit doigt me dit que les auteurs de cette plaisanterie pensent surtout à Pont-Aven !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

C'est exactement le même sentiment de rejet qu'avait autrefois la population de Pont-Aven vis-à-vis de Concarneau et de sa Ville Close touristiquée à mort.

C'est tout pour aujourd'hui : Prenez de la graine, et bonne digestion à tous !

----------------------------------------------------

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 > >>