Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les vacances de monsieur Hulot ?

Publié le par chercheur d'histoires

Le classique vacancier de chez Renault traversant Pont-Aven en 1951 ?

Le classique vacancier de chez Renault traversant Pont-Aven en 1951 ?

Les vacances de monsieur Hulot

L'histoire courte du jour :

On se croirait en 1951 :

Le classique vacancier du mois d'août de chez Renault traversant Pont-Aven 

... avec sa caravane !

Ultérieurement la construction de la Voie Express avait permis de soulager le centre historique de Pont-Aven des gros embouteillages des années 1960/1970.

Hélas, depuis,  l'érection d'une insupportable grande Tour de Ba'Belle Angèle dans ce minuscule centre redevenu ingérable, a replongé la commune dans l'enfer des années 1950-1970.

Vive Pont-Aven et ses chauds embouteillages !

----------------------------------------------

Partager cet article
Repost0

Ils ne font pas dans la dentelle

Publié le par chercheur d'histoires

Oh ! Beauté divine.

Oh ! Beauté divine.

Oh! Beaux paysages urbains de Pont-Aven

Oh! Beaux paysages urbains de Pont-Aven

Ils ne font pas dans la dentelle

Je vais aujourd'hui m'étendre une nouvelle fois sur des idées saugrenues de nos élustupides élustucrus élus du cru : 

M'étendre sur leur idée noire d'étendre hystériquement de la peinture synthétique blanche sur le bitume des chaussées de la commune.

Vous connaissez l'expression populaire : Ne pas faire dans la dentelle.

Qu'en est-il à Pont-Aven lorsque la municipalité décide de justement "faire dans la dentelle" pour jouer aux barbouilleurs des chaussées  pontavénaines ? 

PIRATES ! s'exclament les Bigoudènes de Pont l'Abbé : Le vrai pays de la dentelle  bretonne. 

C'est nouveau, ça vient de sortir au début de cet été.

------------ 

C'est vrai que de façon générale la société française n'a plus aucune notion de ce qu'était autrefois l'esthétique routière de ses paysages.

Pont-Aven n'ayant bien entendu pas échappée au massacre.

Mais plus pire que le pire pontavéniais serait certainement difficile à photographier dans une  Bretagne réputée photogénique. 

J'ai donc l'honneur de vous présenter aujourd'hui un premier exemple des récents horribles aménagements dont la municipalité est si fière d'en être l'auteuse. 

Allez faire un tour du côté du port :

Ses chaussées viennent d'être barbouillée en plusieurs endroits de barbouillages de peinture blanchâtre d'un motif défini "de dentelle" par les art'souilleurs plein de ressources taries de la commune.  

Q'en dire de plus en étant concis ?  : c'est moche  à souhait ! 

----------------------------------  
 


 

Partager cet article
Repost0

L'une des plus ancestrales pages de l'histoire de Pondaven ...

Publié le par chercheur d'histoires

La photo énigmatique que j'ai publiée ici il y a peu .

La photo énigmatique que j'ai publiée ici il y a peu .

L'une des plus ancestrales pages de l'histoire de Pondaven ...

... vient de discrètement se refermer.

Ce printemps, la dite Cité des Moulins vient sans doute de définitivement rompre avec sa plus séculaire tradition.

Le tic tac des roues des moulins de l'Aven qu'avait observé CAMBRY dans son célèbre "Voyage dans le Finistère" publié en 1798, n'est plus que de la très très très ancienne anecdote locale :évidemment.  

Mais il n'y a plus non plus que les vieillards du coin à se souvenir du bom-bom de la turbine au charbon de l'ancien moulin LIMBOUR.   

Meunier : "dors-tu  encore pour autant ?"

"Gast ah gast ! aujourd'hui, H / 24 si je le veux," répond-t-il en se réveillant brusquement.  

En effet, le dernier moulin de Pont-Aven : dit Minoterie de Penanros, ne fabrique plus de farine depuis quelques mois.

il se dit dans le patelin que cet arrêt aurait pour raison la difficulté pour son propriétaire de trouver un nouveau maître meunier en remplacement du précédent ayant prit sa retraite. 

La conclusion du jour :

Cela ne signifiant pas hélas que les élus du coin ne puissent pas continuer à rouler leurs concitoyens dans la farine, comme le veut la pesante tradition de ce pays depuis des lustres.

------------------------------------------------------------------------------

La photo énigmatique  publiée ici il y a peu :

Et bien croyez moi ou pas, mais elle trouve à nouveau sa place dans l'article d'aujourd'hui.
(Attention : Propriété privée : Tous droits réservés par ses propriétaires)

Des propriétaires descendants d'une des deux grandes lignées des meuniers

de Pont-Aven.

----------------------------------------------


 

 

Partager cet article
Repost0

La boîte d'archivage des  études municipales (FIN)

Publié le par chercheur d'histoires

Seconde partie de l'article

Seconde partie de l'article

La boîte d'archivage des  études municipales (FIN)

J'en reste sans voix ni voie de secours ?

Et vous ?

- Je note cependant que ma stupide idée de proposer la consolidation des ruines de Rustéfan turlupinait déjà dans la tête des élustucrus des années 1950.

- Je note aussi que le classement de Pont-Aven en station de tourisme avait permis à de nombreux  commerçants DE PROXIMITÉ de l'époque d'obtenir le rare privilège d'ouvrir le dimanche.

- En outre, l'accord de l'établissement d'un  passage public dans le Bois d'Amour ne fut qu'un simple contrat d'usage et d'entretien  "temporaire donc !"  signé entre le propriétaire et la commune .

Ce contrat a-t-il été publié à la Conservation des Hypothèques comme le veut la loi  ?

Ce serait à vérifier. 

............................ 

Enfin, et comme suggéré dans ce texte, la population s'est-elle impliquée directement et massivement dans ces études municipales d'avenir de la commune ?

Un doute m'habite car je ne retrouve rien de semblable : C'est-à-dire des actions citoyennes participatives, dans les politiques locales ultérieures.
C'est tout pour aujourd'hui.

Je vous laisse donc réfléchir et vous poser éventuellement des questions pertinentes sur le reste de ce texte plein d'enseignements sur les politiques municipales de ce pays qui s'est malheureusement lourdement gauguinisé depuis ces années 1950.

--------------------------------

 

Partager cet article
Repost0

La boîte d'archivage des études municipales

Publié le par chercheur d'histoires

Suite de l'article demain

Suite de l'article demain

La boîte d'archivage des  études municipales :

En cette période de haute hibernation des pontavénains n'apportant que peu de nouvelles fraîches aux chercheurs d'histoires locales, je vous propose d'ouvrir la poussiéreuse boîte d'archivage des études municipales, et ainsi nous retrouver aujourd'hui dans les années 1950.

Tiens tiens ! il était déjà question de la mise en valeur des sites de la commune

Qu'en penses-tu monsieur le maire de 2022 ?

....................................................................

Mais pourquoi donc ces sites n'ont cessés de lamentablement se dégrader depuis ? s'exclame la grand'mère de la CHARLiO'T 

Rajoutant :

Surtout qu'à l'époque il n'y avait pas de musée, et que les premiers effets délétères pour les habitants de la commune n'ayant commencés à peser sur la vie de la population que lors du premier agrandissement du musée en 1985. 

.............................................................................................................

Chers pontavénizon'arts : Ne vous semble-t-il pas que depuis, Pont-Aven patauge dans la spirale infernale d'une stagnation pourrissante ?

Qu'as-tu a déclarer de rassurant pour tes paroissiens concernant cette gigantesque préoccupation locale monsieur le maire de 2022 ?

A SUIVRE DEMAIN

------------------

Partager cet article
Repost0

L'AFFICHE du siècle

Publié le par chercheur d'histoires

De la fumée plein les yeux !

De la fumée plein les yeux !

L'AFFICHE du siècle

L'expo que j'avais présenté au café de Kergam l'hiver dernier est actuellement accrochée dans la médiathèque CC'ânisée de Pont-Aven.

Gast à gas!  il faut avoir le cœur bien accroché pour dévorer des yeux l'affiche proposée par les services de cette CC'â à l'occasion de ce nouvel accrochage.

(Voir l'image du jour)
Personnellement j'ai pensé en en prenant connaissance que mes yeux avaient fumé de la fumée de l'incendie des Monts ...  d'Arrêt sur image. 

J'imagine qu'il y a quelque part un lien entre mon expo et cette affiche calcinée, 

mais mes larmes aux yeux n'y pigent que dalle.

En effet, je ne vois vraiment pas le lien qu'elle pourrait avoir  avec les peintres américains du XIXe siècle, photographiés sur le Pont du bourg d'en bas de la commune.

En tous les cas, elle aura une place d'honneur dans ma grande collection d'affiches Made in  Pont-Aven.

... Même si les noms des propriétaires de ces touchantes vieilles affiches de Nizon, et que le nom de l'initiateur, préparateur, installateur de cette expo gratuite n'y figurent même pas ! 

Une expo tombée tout droit du ciel sans doute  pour les animateurs de la lointaine CC'â ?

Cela dit, il y a tout de même de quoi s'inquiéter du service aux affiches de la Communauté des Communes Concarnoisées : Vous ne trouvez pas ? 

---------------------------------------------------   

 

Partager cet article
Repost0

"Les marchands de bonheurs" (FIN)

Publié le par chercheur d'histoires

Un patrimoine à sauver : Oui ou non les élustupidités du coin ?

Un patrimoine à sauver : Oui ou non les élustupidités du coin ?

Une Place idiotement saccagée il y a 8 ans pour assouvir la lubie d'une carriériste  : Qui dit mieux ?

Une Place idiotement saccagée il y a 8 ans pour assouvir la lubie d'une carriériste : Qui dit mieux ?

"Les marchands de bonheurs" (FIN)

Vous ne trouvez pas qu'il est bizarre autant qu'étrange qu'il est coutumier que les Bulletins de (dés)Informations Municipales n'informent jamais la population de ce qui pourrait lui être désagréable ou la fâcher ?

Nous y trouvons par exemple régulièrement des ouvertures de commerces, mais jamais un mot sur leurs fermetures définitives souvent rapides et brutales pour leurs  innocents créateurs.

................................

- Et que dire du marché dominical de Nizon présenté tambours battants l'année dernière dans les P'tit et Grand BIM ?

Où en est-on monsieur le maire de cette plaisanterie de mauvais goût ?

Un beau ratage à mettre sur votre tableau de chasse ...  à court d'idées : NON ?

De très mauvais goût pour ceux qui se sont laissés embarquer dans votre idée de génie, en ayant sacrifié leurs dimanches matins durant les quelques mois où il ont du subir cette farce bien Dautelienne !

.............................................. 

- Monsieur le Grand Maître d'Hôtel de Ville, pourquoi n'informez vous pas vos concitoyens de votre autre gigantesque projet de saccage du lit de l'Aven entre le Poche Menu et la friche du Bois d'Amour ? 

Un projet sur lequel des étudiants Lorientais ont planché le printemps dernier.

Pourquoi rester muet comme une carpe (de l'Aven !) sur les propositions d'aménagements qu'ils vous ont apportées ? 

Je n'en sais rien, mais peut-être que leurs idées ne correspondaient-elles pas à vos projets de bétonnage de passerelles pour touristes sur ce secteur  ??? 

Pourquoi prendre depuis des contacts individuels et discrets avec les propriétaires des jardins situés le long de ce projet afin d'essayer de leur imposer vos secrets désidératas ?

Pourquoi ne pas avoir organisé une réunion collective et citoyenne sur un projet aussi contestable ? 

Je sais pour en avoir directement eu vent, que plusieurs d'entres-eux sont vent debout contre vous ?

Vous ne le saviez pas ? 

Et bien, autorisez les à s'exprimer dans le prochain BIM municipal,

... dans le cadre d'une vraie démocratie participative !

S'exprimer dans votre journal intime  : C'est bien : en principe, cela que vous avez proposé à votre population dans votre dernier BIM : NON ? 

-------------------------------------

Partager cet article
Repost0

"Les marchands de bonheurs" (Suite de la suite de la suite),kj

Publié le par chercheur d'histoires

Avis à la populace de Pont-Aven

Avis à la populace de Pont-Aven

"Les marchands de bonheurs" (Suite de la suite de la suite)

Monsieur le maire : à vous écouter, vous l'homme providentiel nourri de références locales à outrance, pourquoi autant insister d'appels au peuple afin que votre BIM

"Puisse refléter au maximum de la vie de la Cité et de ses habitants en précisant que vous seriez très heureux de recevoir des idées, de suggestions d'articles sur des sujets qui nous tiennent à cœur ...  etc.  ?

- Ne seriez vous pas dans le déni total du manque d'éducation locale de votre population ?

- De son manque inquiétant de connaissances sur les Valeurs patrimoniales et culturelles de son  pays ?

- De la disparition de l'esprit des lieux que vous vantez pourtant régulièrement ?

Quelles sont vos propositions pour lutter concrètement et efficacement contre ce mal du siècle pontavénain ?

A quand la construction d'une maison du peuple digne de ce nom, avec sa bibliothèque locale, ses salles de rencontres, de discussions, de débats, d'expositions, de transmission de connaissances et d'échanges d'idées neuves qui manquent tant aujourd'hui dans ce patelin en déclin ?

Vous souhaitez recevoir des idées, des suggestions ?

Mais alors : Pourquoi n'avoir pas donné de suite à mes envois sur Rustéfan, sur mes actions de quartiers, sur mon exposé sur le devenir de la friche du Bois d'Amour, 'sur le flou juridique de la propriété de l'Aven, sur ma demande d'occupation hivernale de l'ancien Office du Tourisme afin de faire découvrir gratuitement à votre population, l'Histoire singulière de Pont-Aven et de ses anciens habitants ? 

L'histoire de nos héritages collectifs au travers d'expositions agréables, ludiques, éducatives et interpellantes,

... mais aussi en prenant le rôle ingrat de lanceur d'alertes contre  les dérives et errements municipaux. 

Tous ce que vous demandez et que vous n'obtiendrez pas, je le propose (avec des moyens dérisoires) depuis un quart de siècle à Pont-Aven à tous ceux qui veulent bien l'accepter.  

N'aurait-il pas quelque chose qui cloche chez vous ? 

... quelque part dans votre immense égo.

----------------------------------------

A suivre demain

----------------

 

   

 

 

Partager cet article
Repost0

"Les marchands de bonheurs" (Suite de la suite)

Publié le par chercheur d'histoires

Le ruisseau du Penanros à Pontic Malo ?

Le ruisseau du Penanros à Pontic Malo ?

"Les marchands de bonheurs" (Suite de la suite)

Entrons donc dans le vif du sujet de sa Majesté.

Dans le Grand ou P'tit BIM, nous retrouvons les habituels sujets Dauteliens dont monsieur le maire nous gave énormément depuis les dernières élections municipales.

Il n'y en a plus que pour lui et ses délirants projets d'avenir pour son fief :

Stationnements, Pontic Malo, Maison de santé, Signalétique priorité piétonne, Bureau de poste, la Friche de la Belle Angèle et l'autre Belle Angèle du port, sans oublier Thersi : Point  final !

Et oui : 

-  L'hystérique suppression des stationnements dans le bourg d'en bas de cet énorme baisodrome ne serait-elle pas devenue une tragique psychose municipale néfaste à la vie normale de la population locale ?

La suppression de ces nécessaires centraux parkings de proximité pour les locaux, ne serait-elle pas la manifestation concrète de l'un des nombreux gros effets pervers de la construction du musée de la CC'â peut -être ? 

Une population qui ne peut manifestement se passer de voiture pour se déplacer, ne serait-ce que vers les communes avoisinantes à défaut de services divers sur place. 

- Le site de  Pontic Malo : Reconditionné artificiellement par la majorité municipale, mais sans intérêt mais pour seulement se faire plaisir !

N'y avait-il pas d'autres "Urgents et plus utiles " travaux à réaliser ???  

- La maison de santé : Ce très coûteux projet mangeur de stationnements actuellement publics, serait-il un gage de "bonne santé" pour l'avenir des pontavénizoneux ?

Une commune devenue sans vraie poste, sauf la devenue municipale installée dans l'endroit le plus pénible  d'accès pour la majorité des citoyens de la commune ! 

Ne faut-il pas être complètement timbré pour imaginer tous ses bouleversements très contraignants pour les habitants du coin ?

Sans oublier : bien entendu l'expo Thersi, ce qui doit faire de belles jambes aux adeptes des fauteuils-roulants : bien entendu !

A suivre demain 

---------------

Les points d'interrogations du jour :

Le ruisseau du Penanros à Pontic Malo ?

Imaginer tous les ruisseaux de la commune reconditionnés "écolos" comme  cet espace redevenu  écologique (???), grâce à la bonne volonté des plus influents  décideurs de la municipalité.

Merde alors, il va falloir rouvrir des carrières de grosses pierres dans les espaces naturels du pays du granit breton.

A moins d'utiliser celles de Rustéfan ... qui ne servent plus à rien ? 

Monsieur le maire, qu'attendez-vous pour proposer en cet endroit ...
...  une expo de Tét'arts ?

-----------------------------------------------------------------

 

 

Partager cet article
Repost0

"Les marchands de bonheurs" (Suite)

Publié le par chercheur d'histoires

Le P'tit BIM : L'édito du maire

Le P'tit BIM : L'édito du maire

"Les marchands de bonheurs" (Suite)

Dans ce genre, nous en avons aussi de très bons à Pont-Aven.
J'ai longtemps pensé que Jean-Marie Lebret, dans ses éditos à la déconne, avait atteint des sommets tellement vertigineux qu'il était impossible de grimper plus haut dans le ciel des ânes.

Ses éditos auraient certainement mérité une place de choix dans le grand livre des records des stupidités municipales. 

Et bien Non !

Notre cher Maître d'Hôtel de Ville vient de le surpasser. 

en effet :

Le p'tit BIM mensuel et le Grand BIM de l'été 2022 viennent d'être distribués dans les boîtes à lettres des pontavénizonistes.    

Un vrai régal local !

J'imagine que monsieur le maire ne relit pas les affèteries de ses éditos, car je ne comprendrais pas comment un si grand Homme de Lettres  pourrait s'en satisfaire sans honte :

Quel enthousiasme désarmant !

Quels voltiges sur des Montagnes Russes !

Quelle spirale extravagante !

Quel risque du ridicule ne prend-il pas ce cher maire ?

La blafarde fable du jour :

"Par un si beau temps d'été,

mes chers amis pontavénains, 

si vous le voulez bien, 

chassons ensemble les nuages de nos sombres horizons"  

A suivre demain

----------------

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 > >>