Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En souvenir de l'expo que j'avais proposée il y a trois ans

Publié le par chercheur d'histoires

En souvenir de l'expo que j'avais proposée il y a trois ans
En souvenir de l'expo que j'avais proposée il y a trois ans
En souvenir de l'expo que j'avais proposée il y a trois ans
En souvenir de l'expo que j'avais proposée il y a trois ans

En souvenir de l'expo que j'avais proposée il y a trois ans 

concernant l'histoire des activités et des habitants de la rue des Abbés Tanguy :

Dont évidemment "LA BOITE"

Imaginez en ce lieu encore festif il y a peu, l'implantation de la Maison des Patrimoines singuliers de Pont-Aven qui manque tant à la population de Pont-Aven.

Ne serait-ce qu'en dédommagement des anciennes salles communales lamentablement usurpées par la CCânerie il y a 10 ans. 

Il n'y aurait là, ni aucun problème de circulation, ni de stationnement.

Une spacieuse Maison des Patrimoines qui serait idéalement placée pour le plus grand bien de la population locale. (autant de Pont-Aven que de Nizon)

Comme cela se pratique tout autour de Pont-Aven depuis 2O ans.

Cela coûterait cher ?

- Cher ? : Oui, mais ce serait au moins une réalisation projetée dans le cadre une opération communale concrète, durable, urgente, et culturellement très utile localement.

Aux antipodes de la politique communale de  massification touristique en vigueur actuellement.  

- Cher ? : Sûrement, et c'est pour cela qu'il faudrait demander des comptes à tous ceux qui sont mouillés dans l'énorme scandale de cette inadmissible usurpation.

La CC'â étant d'ailleurs très directement concernée.

La question enquiquinante du jour : 

Qu'en pensez-vous les devenus rares, vrais amis de Pont-Aven et de sa population ?Que dites-vous ?

"J'insiste trop lourdement  sur les sujets brûlants du coin, et cela fâche tout le monde"

Tout le monde dans ce paradis où il fait : bien sur, si bon vivre.

Excusez-moi, je pensais bêtement simplement bien faire.

--------------------------------------------------------

 

  

   

Partager cet article
Repost0

Post scriptum de l'article de ces derniers jours :

Publié le par chercheur d'histoires

Ténébreuse ou lugubre : Qu'en pensez-vous ?

Ténébreuse ou lugubre : Qu'en pensez-vous ?

Post scriptum de l'article de ces derniers jours :

Afin d'étayer les reproches que j'ai formulés dans ce dernier article, et pour allez jusqu'au bout de la justesse mon raisonnement,  je reprends ce matin la mésaventure que m'a coûtée d'avoir exposé gratuitement cet été l'exposition de vieilles affiches de Nizon à la médiathèque Ultra CC'ânisée de Pont-Aven.

*que j'avais présentée en début d'année chez Martine (Kergam)

Et bien : Voyez vous, cela n'a pas plu à la Direction de cet établissement.

Manifestement ces gens ne supportent pas que les ploucs de Pont-Aven viennent piétiner leurs plates bandes. 

- D'où ma réflexion sur le manque d'une vitale Grande bibliothèque de la mémoire et de toutes les valeurs Patrimoniales et Culturelles SINGULIERES de Pont-Aven.

- D'où la nécessité de fonder une association libre et apolitique, ayant pour objectif de sauvegarder et de mettre en valeur toutes ces Valeurs en voie de disparition ou d'extinction. 

- D'où pour cette association l'objectif de mener des actions d'éducations locales  dans tous les domaines concernés.

- D'où la stricte obligation pour les élustucrus, de profondément réfléchir sur la nécessité  de création d'une vaste maison des associations concernées, comportant les aménagements de cette bibliothèque, de salles d'archivages, de salles de rencontres où chacun pourrait s'exprimer ou proposer des activités ludiques ou éducatives,

ou encore de loisirs, de fêtes, de divertissements pour s'amuser ensemble,
... comme cela existe aujourd'hui partout ailleurs autour de Pont-Aven. 

Hélas, la commune s'étant imprudemment associée à la CCânerie dont l'adoption du SCOT allait provoquer le malheur* de Pont-Aven, sans prendre garde aux conséquences fâcheuses pour sa population, il était prévisible que la commune de Pont-Aven perde toute possibilité de faire front aux désastres annoncés par moi même à l'époque.

* "Le malheur pour l'avenir de la commune et de 99 % de ses habitants  ayant été sacrifié sur l'Hôtel de ce musée"

Le document du jour :

C'est l'affiche que m'a imposé la CC'â, lors de mon exposition de vieilles affiches de Nizon dans sa bibliothèque de Pont-Aven.
Allez donc chercher le moindre rapport avec le thème de l'expo sur cette ténébreuse affiche intitulée : 

"Souvenirs de Pont-Aven"

Un titre d'une grande banalité "bien comme il faut" sans doute pour ridiculiser son initiateur.

En outre : Pour présenter une expo proposée par qui SVP ? 

Personne ????????????????????? 

En réalité par celui qui sans cesse propose des expositions agréables, ludiques ou

éducatives, et surtout interpellantes sur Pont-Aven.

"Quel salopard ce type tout de même" dites-vous ?  

Serait-ce peut-être en déchirant la célèbre photographie des peintres américains posant sur le pont figurant sur cette bizarrerie que la direction des bibliothèques de la CC'â avait aimablement voulu me remercier ?

---------------------------------------------

 


         

 

Partager cet article
Repost0

39 millions de doll'arts , et moi, et moi, et moi (FIN)

Publié le par chercheur d'histoires

4500 œuvres ? Mon cul't Oui  : Bande d'ignobles gens sans morale.

4500 œuvres ? Mon cul't Oui : Bande d'ignobles gens sans morale.

39 millions de doll'arts , et moi, et moi, et moi (FIN)

 Conclusion générale de l'article :

Etait-il nécessaire que vous profitiez de cette occasion pour remettre de l'huile sur le feu ? 

En essayant en outre de ridiculiser un peu plus encore la population pontavénaine avec le rappel d'une lettre écrite par Signac  ?

(Voir l'extrait passé hier ici) 

Une correspondance qui mériterait certainement un papotage cordial et animé entre les connaisseurs de l'histoire de la Peinture locale (et ceux qui connaissent comme moi celle des photographes de la même époque dans notre région) mais sûrement pas de cette contestable façon.

Il y a des explications historiques précises à cela.

Des explications liées à l'évolution des comportements de la société en général, qu'il ne faudrait pas oublier monsieur. 

La conclusion de la conclusion :

Monsieur le maire de Pont-Aven aurait-il la volonté et les capacités intellectuelles pour réagir contre cet énième affront fait à ses concitoyens et encore plus à la mémoire artistique de sa commune

Un gros doute m'habite.

------------------------

Partager cet article
Repost0

39 millions de doll'arts , et moi, et moi, et moi (Suite de la suite )

Publié le par chercheur d'histoires

Deuxième extrait de l'article concerné

Deuxième extrait de l'article concerné

39 millions de doll'arts , et moi, et moi, et moi (Suite de la suite)

La commune de Pont-Aven non plus, 

... mais à la différence près qu'avant la tragédie de la rafle par la CC'â des peintures qui ornaient la Salle des mariages de Pont-Aven, les mariés locaux pouvaient admirer : les yeux pleins d'étoiles, de nombreux et beaux tableaux peints anciennement dans la Cité des anciens Peintres de talent.

Mais monsieur le maire de Concarneau : Ne sauriez-vous pas que depuis cette affreuse rafle le compte n'y est plus ?

En effet :

- La mairie de Pont-Aven n'a plus aucun tableau :

Et moi et moi, et moi : Pourquoi tant de mépris pour sa population ? s'exclame-t-elle  en se retrouvant les vieux murs dénudés.

- Par contre, celle de Concarneau a conservé ses 400 œuvres bien au chaud.

Bien au chaud, en attente de la création du Grand Musée des Beaux-Arts communal  Concarnois.

Un musée avec ses p'tits bateaux flottant joyeusement sur la mer, et que les toutous préfèreront certainement bien plus que les Chef d'Œuvres de celui que la Cc'â dirige à Pont-Aven.

Oh ! les pirates s'exclament les pauvres croûtons de Pont-Aven

 Conclusion générale de l'article :

Ce sera pour demain matin 

---------------------------

 

 

Partager cet article
Repost0

39 millions de doll'arts , et moi, et moi, et moi (Suite)

Publié le par chercheur d'histoires

Premier extrait du texte

Premier extrait du texte

39 millions de doll'arts , et moi, et moi, et moi (Suite)

Cela dit, cette introduction ayant été introduite dans l'article du jour, passons maintenant aux choses encore plus sérieuses 

----------------------------------------------

Dans l'article du can'art des coins-coins du coin annonçant la bonne nouvelle aux concarnoisistes, j'ai surtout retenu le flamboyant exposé du maire de Concarneau concernant la vente du tableau de Signac concerné.

Les vieilles rancœurs des Concarnoiseux contre la population de Pont-Aven refaisant manifestement surface dans ses déclarations tonitruantes.

Des rancœurs avec leurs lots de complexes de supériorité et d'infériorité ayant depuis le début du XXe siècle pourri les relations entre les deux communes.

En prenant par exemple de façon dégueulasse le musée de Pont-Aven et de ses habitants sous la coupe de la CC'ânerie concarnoise. 

il faut bien reconnaître que la capitale de cette communauté n'a aucun complexe pour se venger de l'affront originel 

En effet

Que déclare le maire de Concarneau ?

"Avec une telle estimation, on n'aurait pas pu suivre les enchères, et ce n'est pas la mairie de Concarneau qui l'a acquise pour l'accrocher dans la salle des mariages"

Et moi de répliquer dans un acte de bravoure :

La commune de Pont-Aven non plus. 

 Suite et fin demain matin

-------------------------

Partager cet article
Repost0

39 millions de doll'arts , et moi, et moi, et moi ...

Publié le par chercheur d'histoires

Gast !  Avec ça il y aurait presque de quoi ressusciter Gauguin

Gast ! Avec ça il y aurait presque de quoi ressusciter Gauguin

39 millions de doll'arts , et moi, et moi, et moi ...

Attention, c'est à New York que cela c'est passé.

Ce qui n'em-pêche pas les Concarnoiseux de crier (à la criée ?) victoire.

Mais que c'est-il donc passé ? se demandent tout d'un coup inquiets, les Chef d'Œuvres de Gauguin entassées dans le Majuscule Musée des beaux-arts de la CC'ânerie.

En seraient-ils tellement bouleversés qu'ils se retrouveraient à nouveau "Hors-les-murs",  comme cela fut le cas il y a dix ans ?

Ils ont raison d'en être jaloux ces C. d'Œ. pontavénains, car en réalité aucun d'entre eux n'a jamais atteint des sommets aussi fous, lors de leurs ventes aux enchères.

Le plus coûteux d'entre eux n'a coûté qu'environ 650 000 € lors de son achat à Brest.

........................................................................................................................................

Dont une partie non négligeable, puisée dans les comptes des maigres finances  communales de Pont-Aven !!!!!!!!!!!! 

Et oui : Et cela pour une œuvre qui sera un peu plus tard usurpée par la CC'ânerie

........................................................................................................................................

Ils sont très loin du compte déclaré officiellement ces pauvres Chef d'Œuvres.

Pour tout dire, et bien dire, il n'y a d'ailleurs que les très rares tableaux peints par le maître à Pont-Aven ou au Pouldu, répondant au strictes règles du synthétisme et cloisonnisme de sa période Pont-Aven-Le-Pouldu, qui ont atteint des hauteurs  infiniment plus vertigineuses. 

Tellement vertigineuses qu'il n'y en pas un seul de la centaine de réalisés en ces lieux, de conservé ou de revenu définitivement à Pont-Aven.

Conclusion du jour :

A Pont-Aven-Le-Pouldu :

Les concarnoiseux n'ont jamais réussi à digérer que Popol ait séjourné à Pont-Aven et au Pouldu :
...  
et pas chez eux. 

Et c'est là que le bât blesse !

..........................................................................................................................

Cela dit, cette introduction ayant été introduite dans l'article du jour, passons maintenant aux choses encore plus sérieuses :  

A suivre demain

----------------

Partager cet article
Repost0

J'adore vous enquiquiner

Publié le par chercheur d'histoires

L'édito dautellien (autre extrait)

L'édito dautellien (autre extrait)

J'adore vous enquiquiner

En particulier en insistant comme chaque mois, sur le contenu du P'tit BIM Dautellien mensuel.

D'où ce nouvel extrait publié ici ce matin.

"Les aménagements de sécurité routière à NIZON" 

Des idées encore, encore, encore, et encore un fois de plus : pour la quatrième fois mis en perspective cavalière dans l'une des innombrables contestables communications municipales.

Des perspectives d'aménagements proposées par "LE BUREAU D'ETUDE FINISTERE INGENIERIE ASSISTANCE" ...  

... de Tatouine-Les-Bains sans doute ?

Mais monsieur le maire, dans vos objectifs, avez-vous l'intention que tous les bureaux d'étude de Bretagne et de Navarre viennent chez nous, passer d'agréables et juteuses vacances durant votre mandat ?

Des bureaux ne proposant que de très modestes et basiques bricolages rafistolés, remettant à Petaouchnok les sérieuses études urbanistiques qui seraient nécessaires au règlement définitif des lamentables situations locales.

Vous : l'architecte urbaniste de renom, vous  deviez tout de même savoir que le congestionnement en marche forcée du bourg de Nizon ne peut être efficacement éradiqué qu'après la construction d'une voie de déviation du bourg. 

Cette solution étant la seule sérieusement envisageable, je ne vois pas pourquoi faire appel à des rafistoleurs professionnels qui manifestement n'ont fait que copier par exemples :

... vos lubies de dentellières.  

Conclusion du jour :

Encore - à la puissance dix -  de l'argent public dépensé dans des études et projets dont les aménagements n'auront aucun effet bénéfique au regard des grandes difficultés de circulations (et de stationnements) dans le bourg-d'en-haut de la commune.

Super conclusion du jour :

Je reconnais que pour moi les errements des municipalités successives sont une aubaine. 

Et comme cela continue "encore ", ils me donneront durant des siècles, des nouvelles idées de publications de merde, sur ce blog merdique. 

Pourvu que ça dure ! 

--------------------    

Partager cet article
Repost0

MARTINE vient de décéder

Publié le par chercheur d'histoires

Il y a quatre jours : "Martine ?  Un dernier p'tit café STP" ...  avant de partir.

Il y a quatre jours : "Martine ? Un dernier p'tit café STP" ... avant de partir.

C'est fini, il ne chantera plus jamais

C'est fini, il ne chantera plus jamais

Et oui, c'est ça la vie ma vieille !

Et oui, c'est ça la vie ma vieille !

MARTINE vient de décéder

Je lui dois de m'avoir autorisé gracieusement de présenter mon exposition sur Rustéfan dans un hangar lui appartenant, puis de m'avoir tout récemment autorisé d'organiser la première réunion des fans de Rustéfan dans son établissement (Le Café de KERGAM)

Il y a quelques jours nous discutions encore sur le projet d'une exposition qui aurait été consacré à Marcel Gonzales. Cet artiste local que sa mère avait logé durant 12 ans. 

Une exposition que je commençais tout juste à préparer et qui se serait déroulée dans son Café en fin de cette année. 

Comme d'ailleurs, celle que j'avais consacrée aux vieilles affiches de Nizon au début de cette année. 

Cela aurait été l'occasion pour revenir sur l'histoire de ce débit de boisson de quartier créé il y a plus d'un siècle par ses grands-parents.

Un Café populaire et social comme il n'en existe vraisemblablement plus en France.

Un établissement qui était pourtant aujourd'hui délaissé par la quasi totalité de la population locale.

..................................................................................................................    

- Je perds une amie,

je perds aussi un espace où j'imaginais présenter au printemps prochain une exposition qui aurait été consacrée à l'histoire du quartier du Croissant Kergoz.

- Ses vieux clients du quartier aussi :

Finies les parties de cartes quotidiennes des fins des longues et mornes  journées de nos plus anciens banlieusards. 

Merci Martine,

Et dommage pour elles : En effet, mes expos patrimoniales et culturelles

populaires voulues proches de la population, redeviennent ainsi à nouveaux

... des sans abris.

-----------------

Partager cet article
Repost0

Le décorticage du p'tit BIM municipal de novembre 22 (Fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Et dans l'aujourd'hui d'aujourd'hui, A Pont-Aven tout va de mieux en mieux dites-vous les extralucides ?

Et dans l'aujourd'hui d'aujourd'hui, A Pont-Aven tout va de mieux en mieux dites-vous les extralucides ?

Le décorticage du p'tit BIM municipal de novembre 22 (fin)

Dans son édito, Monsieur le maire s'envole comme à son habitude vers des sommets vertigineux d'incantations lyriques sur les grands sujets mondiaux du moment : 

Par exemples, les coûts devenus vertigineux de l'énergie, les changements climatiques Etc. 

"Faisons le vœu que toutes ces crises à répétition auront la vertu de nous mettre en action car rester comme l'autruche, aveugle aux changements, mènera à rendre nos vies impossibles"  écris Christian ce mois ci.
 

Mais monsieur le donneur de conseils, lorsque tu étais élus de l'opposition de la municipalité dirigée par la famille RIVET, je te rappelle que je m'étais : seul contre tous,  mis en action afin de fermement dénoncer le cassage de 25 ha d'espaces boisés  sur la commune :

de surcroît zone humide primaire.

Un espace écologique de première importance au regard de la qualité et la variété de sa faune et de sa flore sauvages.

Transformé  avec l"accord de la municipalité en un immense camps de mobil-homes touristiques.  

Le premier créé en Bretagne, ayant montré l'exemple à tous les autres qui ont poussés depuis comme des mauvaises herbes tout le long de notre précieux littoral. 

Que fis-tu à l'époque pour dénoncer ce massacre ? Dis le moi, je ne m'en rappelle plus ! 

Gast ! A cette époque, tu allais peut être à la chasse aux crapauds,

... et pourquoi pas : aux cuisses de grenouilles ?  

En tout les cas, moi je ne faisais pas l'autruche. A l'époque e me suis avec courage mouillé "à fond la caisse"  pour dénoncer ce scandale d'atteinte à l'environnement

... pas très écologique tout de même. 

-------------------------------------

Le coût de l'électricité :

"Il nous faut rechercher des mesures d'économies ... "

 Certes, mais lorsque sur verso de ton P'tit BIM mensuel,  tu nous annonces "L'édition 2022 du parcours lumineux du centre de la ville aura bien lieu avec cependant une période un peu raccourcie"

N'y aurait-il pas un peu de raccourcis dans ces propos contradictoires ?

Et même un peu de foutage de gueule pour tout dire et bien dire ? 

------------------------------------------------------------------

 

 

Partager cet article
Repost0

Le décorticage du p'tit BIM municipal de novembre 22

Publié le par chercheur d'histoires

l'Edito du P'tit BIM Dautellien de novembre proposé par monsieur le Maître d'Hôtel de Ville

l'Edito du P'tit BIM Dautellien de novembre proposé par monsieur le Maître d'Hôtel de Ville

Le décorticage du p'tit BIM municipal de novembre 22

Je commence par une mise au point rectificative du dernier paragraphe de l'édito Dautellien pur jus de monsieur le maire.

Ce paragraphe se rapportant à l'exposition que j'avais proposée  après le décès de Madeleine, à l'attention de la  population de Pont-Aven durant le WE de la Toussaint :  Ce qui n'est déjà pas mentionné mais peu importe, j'ai l'habitude de voir mon nom disparaître des rad'arts locaux, dès que je propose des actions patrimoniales ou culturelles singulières et gratuites sur les authentiques et solides Valeurs locales.

Cela fait maintenant 25 ans que cette posture locale me poursuit,

... sans jamais d'ailleurs m'avoir atteint !!! 

Mais que voulez-vous : 

Ah ! qu'il est dur à Pont-Aven d'être un lanceur d'alerte sur toutes les dérives municipales, et de mener des actions civiques et citoyennes dans le cadre d'une nécessaire moralisation des actions publiques ou privées locales. 

.............................................................................................................

Le texte proposé par Christian comprenant de grosses bévues et ne correspondant pas à la réalité de cette exposition, je me permets donc de rappeler le texte que j'avais précédemment publié ici lors de cette exposition : 

Madeleine n'a jamais été une artiste peintre mais pour autant je me suis permis de présenter dans l'exposition un ensemble de ses touchants dessins d'écolières exécutés en 1934,  au côté de dessins, pastels et aquarelles de son artiste tante Mary, et surtout des époustouflantes photographies "avant-gardistes" de son grand père. 

Espérons que sans tarder, Christian saura rendre un hommage bien comme il faut, 

à cette minuscule mais grande héroïne locale.

.....................................................................................................................................

Une petite piqure de rappel ne peut pas faire de mal  : Bien au contraire, surtout en temps d'épidémies chroniques.  

--- Rappel -------------------

Madeleine vient de nous quitter à l'approche de ses 103 ans.

Courageuse face à une dure une vie de souffrances et de privations sans pareil, exemple d’une générosité sans limites, Madeleine : née en 1920 à Pont-Aven, est issue d’une famille d’artistes bien connus en Bretagne et plus particulièrement à Morlaix en fin du XIXième siècle, puis à Pont-Aven où dans les années 1890, elle séjournait déjà régulièrement à la Pension GLOANEC avant de s’y installer définitivement en 1909.  

Le départ de Madeleine restera pour l’histoire locale celui de la disparition d’un pan entier de la riche mémoire de Pont-Aven, mais aussi la date d’une légende locale venant ainsi de naître.

Les PIRIOU  : Une famille d’artistes

- Des musiciens : Mme PIRIOU pianiste, le fils Adolphe violoniste et compositeur de musique classique et lyrique.

- Une artiste peintre : La fille Mary

- et deux pharmaciens : François RIGOUSSEN le père de Madeleine, et Adolphe Victor PIRIOU son grand père violoniste lui aussi, mais également exceptionnel mais discret Artiste Photographe avant-gardiste de la fin du XIXe siècle en Bretagne.

En ce temps de deuil, que pourrions nous souhaiter de mieux d’autre que d'appendre que la municipalité ait décidé de rendre un grand hommage durable à toute cette formidable famille tant attachée à Pont-Aven. 

A Madeleine qui, dans ses dernières volontés, a tenu à faire une bonne surprise à la population de sa commune.

A suivre ce décorticage dès demain matin 

------------------------------------------- 

Partager cet article
Repost0

1 2 3 > >>