Lecture d'un vieux journal

Publié le par chercheur d'histoires

Lecture d'un vieux journal

" Requiem pour une ville morte"

Ca commence bien :

Extraits :

" De tout temps, le marché, la foire ont été l'événement de la semaine, du mois de l'année. C'était le moment privilégié des petites villes qui connaissaient alors une intense activité commerciale. L'un des exemples les plus frappants est bien sûr celui de Pont-Aven, où, au moins depuis le XVIIe siècle, se tient chaque mardi le marché hebdomadaire.On y trouvait dans le temps moult volailles, allant du dindon au canard, bestiaux mais aussi des tissus de laine et de chanvre très bien cotés à Pont-Aven. Ce lieu de passage faisait également très bien marcher les auberges et tavernes. Les étrangers y affluaient.

L'habitant vivait bien, il était heureux.

Tout ceci pour dire que si notre marché se tient toujours le mardi, son activité n'est plus aussi débordante que naguère.

Cela se chuchote,cela prend certains jours des allures d'oraisons funèbres :

Pont-Aven va bientôt rendre l'âme.

Ne seront-nous bientôt plus qu'une ville à touristes ? On en prend en effet le chemin. Il n'est qu'à voir la marée humaine de l'été et sa comparaison au "désert" qui, dès octobre, règne sur la ville

Où sont donc passés les pontavénistes eux mêmes ?

On se le demande.

La vie est encore au port. Au moins ici, il y aura toujours nos amis les canards et les mouettes qui , en amoureux de leur pays, savent lui rester fidèle.

Ce sont sans doute eux les plus anthentiques pontavenistes ! "

L'article est anonyme, mais je pense qe son auteur * dort aujourd'hui calmement au cimetière.
Dailleurs : 

Information supplémentaire que je détache de ce vieux canard jauni, à la mémoire plus fidèle que celle des habitants :

" Le régloscope de la gendarmerie sera installé sur la parking du cimetière cet après-midi " 

Ce régloscope aujourd'hui disparu, serait certainement toujours utile à tous les bigleux de la municipalité, vous ne pensez-pas ?

* si ce bougre s'autorisait aujourd'hui à revenir au pays : il tomberait illico raide mort.

---------------------------------------------------------------------------------

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article