Soyons positifs

Publié le par chercheur d'histoires

Soyons positifs

Demain, samedi 7 mai, l'association "les préludes de Pont-Aven" présente un concert de musique classique en l'église de Nizon. C'est heureux. Voilà un évènement qui mérite d'être signalé et applaudit.
Cependant, je mettrai un bémol.

En effet, depuis quelques années les initiations culturelles associatives :

" de bon niveau " sont exclusivement programmées dans les églises ou chapelles locales. A défaut d'autres ouvertures plus neutres, c'est une démarche très réductrice qui vient à l'encontre du prétendu bouillonnement culturel de la commune et de sa nécessaire liberté et variété dans son expression.

La municipalité ayant décidé d'expulser les associations des salles Gauguin et Julia qui leur étaient allouées depuis 60 ans, ces nouveaux " sans logis " se retrouvent à la rue

comme des malpropres. Ce qui amplifie le malaise.

Ce n'est pas tout. Sur l'affiche de présentation du concert, une phrase me laisse perplexe :

" Avec l'aimable autorisation du musée des Beaux-Arts de Pont-Aven " 

En quoi une association - réputée libre - a t-elle besoin d'obtenir " l'aimable l'autorisation du musée " avant de s'exprimer ?

C'est ça qu'ils définissent, entre-eux, comme un partenariat culturel ?

Vous trouverez sans doute ma remarque anecdotique, mais la multiplication de ces

" anecdotes " est préoccupante pour l'avenir du pays qui se renferme dans le religieux.  

----------------------------------------------------------------------------------

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
What further research would be necessary to answer the questions raised by your results?
Répondre