Qu'il est doux et agréable ... (1/3)

Publié le par chercheur d'histoires

Qu'il est doux et agréable ... (1/3)

Qu'il est doux et agréable d'être loueur de galeries dans le centre de la ville.

Depuis 1985, date du premier agrandissement du musée, des nombreux héritiers des commerces de proximité de leurs parents ont eu l'idée géniale de les transformer : 

plus ou moins licitement, et plutôt moins que plus bien souvent !,

en galerie de pacotilles touristiques,

en multipliant ainsi leurs gains de loueurs par trois ou quatre.

Tant pis pour la belle image de qualité du pays, tant pis pour les autres : Le bonheur de quelques-uns ne fait pas forcement celui de l'immense majorité.

Dans ce devenu : champ de ruine de son illustre passé, l'intérêt général se décline depuis cette maudite date en un : chacun pour soi et dieu pour tous.

Ce préalable nous amène au sujet du jour.

Donner à disposition un ancien commerce pour le transformer en galeriette, ça rapporte gros. Je viens de le dire.

Mais ...

 

A suivre demain

---------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article