Qu'il est doux et agréable ... (2/3)

Publié le par chercheur d'histoires

Qu'il est doux et agréable ... (2/3)

Donner à disposition un ancien commerce pour le transformer en galerie, ça rapporte gros. Je viens de le dire.

 

Donner à disposition un hôtel de ville à la CCa pour le transformer en quelque chose de comparable cela devrait logiquement aussi rapporter du pognon à la ville : non ? 

Une miraculeuse manne pour une commune en déconfiture.

Merci les noblionnes en charge de la paroisse ... ?

Hélas, pas si vite les amis car elles nous l'ont fait à l'envers.
Je pense ici à la bise-hautaine et à la bis-hautaine : bien entendu.

Si j'en parle aujourd'hui, c'est qu'il y a un hic,

un gros gros Hiiiiiiiiiic dans le potage.

- Je ne peux vous proposer la lecture de la convention de cette mise à disposition car personne d'autre que ses signataires n'en a eu connaissance ...

... même pas les élustucrus cramés du coin !

(existe-t-elle d'ailleurs ?) 

Pour tout dire ... 

 

La "feinte" sera pour demain

---------------------------------------------------------------------------------

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article