La boîte des "aux secours" (Page n°2) 

Publié le par chercheur d'histoires

(Suite de hier) Que pour les vélos ?

(Suite de hier) Que pour les vélos ?

Et pas pour les potiches de fleurs qui encombrent dangereusement la chaussée ?

Et pas pour les potiches de fleurs qui encombrent dangereusement la chaussée ?

La boîte des aux secours  (Page n°2)

 

ARTICLE ORIGINAL CENSURÉ (une fois de plus)

Voici une version plus soft et donc bien hypocrite comme vous les aimez tant.

Toute méprise avec des personnes respectables seraient un pur hasard. Qu'elles veuillent bien cependant excuser l'idiot du village  préféré de la moralisation des  bonnes actions municipales du coin.

Il y en a qui veulent du CIRCUS : et bien allons y gaiement :

Ça vous dirait qu'un nouveau film Ubuesque soit tourné à Pont-Aven ?

"Les Galettes aux œufs pourris de Pont-Aven" par exemple ?

Un film qui serait par exemple tourné à Rustéfan afin d'y travailler plus calmement que dans le centre de Pont-Aven

Je vous avoue que je me vois déjà tenir un grand rôle d'acteur d'un western breton, jouant le méchant Wanted avec sa tête mise à prix aux enchères.

................................................................................................................................................................................................................................. 

Mise à prix ? enchères ? Ne serait-ce pas ça le sujet du jour ? s'exclame la moralisation des actions publiques du coin. 

.................................................................................................................................................................................................................................  

Un film avec des cowboys et des Saloons, des peaux rouges peintes par gauguin, (ou de Nizon !), des chevaux verts attachés aux balustrades des terrasses extérieures, et moi, face au cher  (censuré), ou la chère (censuré) : peu importe, essuyant des volées de balles verbales me sifflant au raz des oreilles.

Gast ! : as-tu vérifié depuis que tu n'avais pas des trous d'balles dans les oreilles, s'exclament mes chaussettes trouées.  

En réalité, comme j'ai déjà répété cette scène Ubuesque plusieurs fois dans notre Trou du Cul't devenu le plus grand centre migratoire des mi-grands nizoneux, je suis fin prêt pour la première séance du tournage au vinaigre de ce film Culte.

La claque de fin de cette envolée verbale :

Que dire de plus : 

Il y a des gens très intelligents qui jouent dans le coin avec le feu de la rampe :  qu'ils ne s'étonnent pas : après, de s'être brulés leurs ailes d'angelots*

Lorsque des choses intimes et personnelles viennent fourrer leur nez : ou autre chose d'obscure, dans des affaires publiques particulièrement louches, c'est forcé que ça éclabousse partout : Non ? *

* Toute méprise avec des personnes respectables seraient un pur hasard, sachant que je m'adresse ici à de nombreux individus locaux sans en privilégier aucune en particulier.

Ceux qui me connaissent savent bien que j'ai de nombreux et lourds dossiers en attente que la justice s'en préoccupe  sérieusement., et d'autre en instance ou en cours de procès.

Mais c'est quoi au juste cette affaire me demande la CHARLiO'T :  je ne comprend rien à ton charabia : explique toi en clair STP :

Mais ma pauvrette, moi non plus je ne comprend pas grand chose à tout ce reuz.

 J'ai l'impression que ce serait comme une espèce de vilain chantage entre des montons, pour des raisons de Cœur, ou de Cult de la personnalité, ... ou autre chose encore, mais bien évidemment je me trompe ...

... (censuré)

Fais comme moi : lis les vilains petits canards des coins-coins du coin : tu trouveras peut-être chaussures à tes pieds nus, pour te régaler à l'entracte.

A l'entracte du procès,

... s'il a lieu avant d'être étouffé dans la marmite ???

comme trop souvent à Pont-Aven !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

----------------------------------------------------------------------- 
Les photos enquiquinantes du jour :

Que pour les vélos ?

Et pas pour les potiches de fleurs qui encombrent dangereusement la chaussée ?

Mais alors : Pourquoi le garde champêtre des pots ne met-il pas des prunes à 135 € à ces potiches en plastoc, minablement peinturlurées, encombrant dangereusement la chaussée de cette dangereuse rue, ...
... si un panneau de stationnement ne leur est pas dédicacé par la municipalité écologiste, comme pour les vélos ?

Ah ! parce qu'ils n'ont pas d'essuie-glace pour accrocher les fruits de leur passion ? 

Mais mon con : il y a des tas d'essuie-mains sur les tables de la terrasse du Café de Kergam !

Ah ! "si plus d'affinité avec (censuré)" s'exclament bêtement les idiots du village ???

Conclusions :

Cher amis de Pont-Aven, Avez-vous  compris quelque chose dans tout ce cirque médiatique vous ?

Moi pas.

Vous voulez aussi un morceau de tarte à la crème de chez Kersalé ?

Je vais voir ce que je peux faire pour vous, d'ici demain matin ...

---------------------------------------------------------------------------------

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Guillou 25/07/2021 17:45

Quel blog de m... style débile et incompréhensible, digne de l'extrême droite LOL. Un chercheur d'histoire qui a un vent qui a un courant d'air qui souffle entre les 2 oreilles