Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Merci Gauguin

Publié le par chercheur d'histoires

Notre célèbre Grand'Place un dimanche de janvier 2023 à 11 heures du matin

Notre célèbre Grand'Place un dimanche de janvier 2023 à 11 heures du matin

Merci Gauguin 

Et oui, c'est bien grâce à lui que la Grand'Place de Pont-Aven est aujourd'hui encombrée du plus grand musée au monde lui étant consacré.

Je suis très fier de ce colossal établissement, comme tout vrai pontavénain de souche.

J'apprécie particulièrement ses efforts actuels envers la mise en valeur du Patrimoine Photographique de Bretagne.

A chacune des expositions de ce genre, j'en apprends un peu plus sur ce "mineur" sujet oublié de tous durant le XXe siècle !  

Merci Gauguin. 

Par contre, je pense qu'il devient nécessaire de flinguer le con'art chercheur d'histoires locales qui ne cesse de se vanter d'en connaître plus que les plus grands experts locaux sur ce Patrimoine. 

...................................................................

J'apprécie aussi tout le mal que se donnent ses dirigeants afin de mettre en perspective cavalière ses 4 500 œuvres de l'Ecole de Pont-Aven, sans oublier ses 15 + 10 inestimables Chefs-d'Œuvre !

Merci Gauguin de nous avoir tant apporté de bonheur, au nom de toute la population de Pont-Aven

Ne l'oublions pas : Une population qui verse 3 euros à la CC'â pour chaque entrée dans ce musée. 

----------------------------------------------------------- 

La photo du jour : 

Notre célèbre Grand'Place un dimanche de janvier 2023 à 11 heures du matin. 

Vivement l'été prochain :

... Cette extraordinaire époque pontavéniaise où elle sera à nouveau inondée de touristes à ne plus y voir se promener un seul Pékin ordinaire du coin !

----------------------------------------------------------------------   

Partager cet article
Repost0

La revue de la CC'â me met en émoi

Publié le par chercheur d'histoires

Et moi, et moi,      émoi !

Et moi, et moi, émoi !

La revue de la CC'â me met en émoi

En effet :

"- cher + écolo : Privilégiez la seconde main "

OK, mais laquelle : Aisselle du haut, ou est-ce celle du bas ?

"Veste à 5 €"

OK, mais à condition que ce ne soit pas la veste prise par le précédent maire de Pont-Aven lors des dernières élections municipales.

Elle irait d'ailleurs bien mieux à Christian qu'à un idiot de village en émoi comme moi, ...
... surtout lors de prochaines municipales locales. 

"Jean 4 €"

Si c'est notre cher Jean-Marie qui est à vendre, c'est une grosse somme d'argent  à dépenser pour rien tout de même.

Par contre, si la proposition avait correspondu à un Gérard en émoi, ce serait un petit prix plus que raisonnable !

En matière d'émotions fortes, c'est l'homme de la situation par les temps qui courent ...

... à la perte de Pont-Aven.

Enfin, tant que ce n'est pas la soutane de mairesse de Pont-Aven qui est bradée, tout va bien dans le meilleur des mondes ! 

Qu'en pensez-vois les chineurs de bonnes affaires ?

----------------------------------------------------

Partager cet article
Repost0

L'année 2021 en effervescence patrimoniale ?

Publié le par chercheur d'histoires

2021

2021

2021

2021

2021 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

2021 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

L'année  2021 en effervescence patrimoniale ? 

- Et oui, voilà ce que c'est à Pont-Aven, de se laisser emporter par sa bonne volonté d'aider à d'autres associations en grandes difficultés ! 

- 2023 : Lu dans la presse :

Les membres du conseil d’administration de l’association Pont-Aven Patrimoine et culture ont procédé à l’élection du bureau, vendredi, en soirée. Réunis dans une salle de l’espace Bertrand-Queinec, ils ont choisi de nommer présidente Christel Douard. Fabienne Le Rouzic est secrétaire de l’association et François Puget son trésorier. Françoise Chaluleau, présidente sortante, a été nommée vice-président

Une prochaine réunion du conseil d’administration est programmée le 10 février, à 18 h. Les membres discuteront des projets à venir et notamment de l’inventaire des costumes et du souhait de la création d’une Maison du patrimoine dans la commune.

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Si j'ai bien compris, ils ont décidé en quelques sorte de créer une nouvelle association dans la précipitation afin de faire barrage à la mienne, et ce n'est que plus tard qu'ils décideront de ce qu'ils en feront !

De mon côté, j'en crée en effet une afin de passer le relais des actions patrimoniales et culturelles que je mène depuis très longtemps à la génération montante aujourd'hui dans le pays.

Pas besoin donc de se réunir en urgence pour discuter des projets à venir.

Ils sont fin prêts pour le service.

En effet, la mienne est proposée clés en main en assurant ainsi très solidement son avenir. 

Que les meilleurs gagnent !

Gagnent les clés de la future maison du patrimoine communal évidemment :

N'est-ce pas Christian ?

N'est-ce pas surtout ... son successeur ?

---------------------------------------- 

 

   

2023  : Gast ! ils ont presque tous changé de tête : Pourvu que ça dure cette fois.

2023 : Gast ! ils ont presque tous changé de tête : Pourvu que ça dure cette fois.

Partager cet article
Repost0

Le dernier moulin de Pont-Aven en fin de carrière

Publié le par chercheur d'histoires

Loïc ROSOT devant une maquette construite par Bernard FITTAN

Loïc ROSOT devant une maquette construite par Bernard FITTAN

L'EXPO des vieux costumes

L'EXPO des vieux costumes

Le dernier moulin de Pont-Aven en fin de carrière

La mémoire de cette énorme perte Patrimoniale pour la commune sera-t-elle dignement honorée par la municipalité ?

... ou encore par la ressuscité Association "P.A. Patrimoine et Culture" ?

Une association dont les plus anciens membres aujourd'hui disparus, avaient su mettre en valeur lors d'une exposition de qualité consacrée à la longue et grande Histoire des moulins de Pont-Aven.

Je parle de M et Mme Loïc ROSOT, de Henri GOURLET, de Mlle Marie Louise LE DEROUT,  de M et Mme Joseph DU PENHOAT, de Bernard FITTAN etc. 

Ce pays : "au quatorze moulins et quinze maisons" comme le dit le célèbre dicton des plus trompeur.

L'association "Pont-Aven : Patrimoines Cultures et Environnements" se lancerait bien dans la préparation d'une nouvelle  exposition richement documentée sur l'Histoire Majuscule de cette minoterie, mais ne sera-t-elle pas étouffée par des propositions des deux autres venues déjà perturber sa naissance récemment.
Depuis le début de cette année, il y a de quoi pour moi de se poser cette préoccupante question : NON ?   

En tous les cas, pour l'instant je m'active à la préparation d'une projection de photographies inédites et autres vieux documents*, liés à l'Histoire du Moulin Lollichon-Le Dérout.

Et puis, peut-être que lorsque les concurrents de mon association auront les clés de leur future "Maison du patrimoine", ils auront l'immense bonté de la prêter à mes successeurs pour qu'ils puissent partager avec la future population de Pont-Aven le travail que j'aurai préparé sur le sujet.  

* Y compris une plaisant petit film d'amateur.

______________________________________________  

Les photos du jour :

Les Expos présentées autrefois par l'asso "Pont-Aven Patrimoine et Culture 

La première :  Prise durant l'expo sur les moulins à Pâques 1988

                         Loïc ROSOT debout à côté d'une maquette construite par Bernard                           FITTAN

- La seconde prise durant l'expo des costumes anciens. 

                      A remarquer l'affiche de la troisième fête de BOTREL à Pont-Aven

                      exposée sur le mur du fonds de la salle.

                      Où est-elle passée ?

                      Gast ah gast ! : Il paraît qu'elle serait conservée dans les archives                             du musée de la CC'â !

La conclusion nostalgique du jour :

A cette époque, qu'il était doux et joyeux de travailler ensemble  à Pont-Aven en essayant de sauvegarder les valeurs patrimoniales et culturelles singulières du pays des moulins :

Heureux d'avoir à la disposition de tous de salles confortables dans l'ancien Hôtel Julia où les membres des associations locales pouvaient s'épanouir en proposant régulièrement des expositions patrimoniales éducatives ou animations culturelles diverses à l'attention de  la population locale.

--------------------------------------------------------

 

Partager cet article
Repost0

Le Patrimoine vestimentaire de Pont-Aven (Fin)

Publié le par chercheur d'histoires

L'affiche de l'expo que j'avais tout de même présentée à Nizon ... pour leur faire plaisir

L'affiche de l'expo que j'avais tout de même présentée à Nizon ... pour leur faire plaisir

Le Patrimoine vestimentaire de Pont-Aven (Fin)

Je rappelle tout de même qu'il y a deux ans, en accord cordial avec cette association, le comité des fêtes des fleurs d'ajonc, et le cercle celtique, je leur avais proposé d'exposer ces vieux costumes à Nizon*, et que de mon côté j'avais l'intention d'exposer mon rarissime fonds de photographies du XIXe siècle correspondant aux costumes de Pont-Aven de cette époque.

Une expo inédite unique au monde tout de même ! 

* Le problème fut que lors de la visite de la salle communale de stockage de ces costumes, ils n'étaient plus là.!

Ils n'existent pas m'avait-on répondu. 

Mon expo correspondant au plus ancien Patrimoine Photographique de Pont-Aven n'a donc pas eu lieu ... pour l'instant !  

La présidente du cercle celtique m'ayant tout de même demandé si je pouvais lui transmettre des copies de ces précieuses photographies afin qu'elle s'en inspire pour confectionner de nouveaux.

Nous avions donc signé une convention (au profit du Cercle Celtique Bro Goz Ar Milinou) autorisant sa présidente à exploiter gratuitement les 34 inédites photographies listées, dans le cadre d'une étude sur les costumes bretons portés à Pont-Aven au XIXe siècle,

Sous réserves :

Je résume :  Que ces photographies ne soient pas exploitées pour autre chose ou par d'autres personnes. Les fichiers transmis devant obligatoirement être détruits après l'achèvement de cette étude. 

J'espère qu'il en fut ainsi, d'autant plus qu'à ma connaissance l'étude n'a jamais été réalisée.

Cela précisé, je connais quelques personnes connaissant bien ces costumes, et qui eux aussi souhaiteraient ardemment les revoir.

Pour moi et mon équipe, ils s'intègrent* parfaitement dans l'inventaire général des Valeurs patrimoniales  "singulières" de Pont-Aven dont nous avons l'intention de sérieusement nous intéresser.

* Les authentiques costumes, et pas des copies pour touristes désœuvrés de passage éclair évidemment.

 ____________________________

 

 

  

Partager cet article
Repost0

Le Patrimoine vestimentaire de Pont-Aven

Publié le par chercheur d'histoires

Le Patrimoine vestimentaire de Pont-Aven
Le Patrimoine vestimentaire de Pont-Aven

Le Patrimoine vestimentaire de Pont-Aven

Je parle des costumes bretons portés autrefois à Pont-Aven. 

Et plus précisément des costumes féminins de Haute Couture confectionnés par nos anciens tailleurs et portés lors des grandes occasions : mariages, pardons, grandes foires, etc.

Les hommes de Pont-Aven ayant presque tous abandonné les leurs au milieu du XIXe siècle sauf parfois leurs gilets bretons.

Aussi, les costumes visibles sur : par exemple, les cartes postales des années 1900, correspondent souvent à des personnes des communes avoisinantes (Nizon, Névez, Riec etc.) 

Idem chez les peintres d'ailleurs.

---------------------------------

L'association "Pont-Aven Patrimoine et Culture" vient donc de se réveiller en fanfare en annonçant dans la presse que son premier objectif serait de dresser l'inventaire de ses costumes. 

Un inventaire que les membres de cette association n'auraient donc jamais établi depuis sa création ! C'est déjà un problème : NON ? 

Je n'y crois d'ailleurs pas, connaissant bien le sérieux de ses fondateurs. 

Cela dit, et pour donner un coup de main à ses nouveaux membres, je me permets de présenter aujourd'hui l'inventaire des costumes anciens* qu'elle avait acquise durant les premières années de son existence.

Seuls les n° 4 et n° 5 n'ont jamais appartenu à cette association.

Des trésors que plus personne n'avait pu contempler depuis que je les avais exposé à Nizon en 1999.

Des trésors disparus refaisant miraculeusement surface aujourd'hui.

A ne pas confondre avec ceux conservés "sans rupture" à la maire de Pont-Aven, qui ne sont en fait que des reproductions du XXe siècle des originaux bien entendu. 

Il est à espérer que la nouvelle équipe aura à cœur de les exposer à nouveau sans attendre 20 ans de plus. 

Je possède d'ailleurs des photos de ces originaux :

Des fois qu'il serait nécessaire d'en vérifier l'authenticité !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!  

 * dignes d'un inventaire

-------------------------

J'ai la brusque envie de poursuivre cette tirade de bois vert. 

A demain donc

--------------

Partager cet article
Repost0

Court-on vers un trop plein d'associations à Pont-Aven ? (Suite de la suite))

Publié le par chercheur d'histoires

Christian, c'est pour quand l'arrivée de cette grue ?

Christian, c'est pour quand l'arrivée de cette grue ?

Court-on vers un trop plein d'associations à Pont-Aven ? (Suite de la suite)

Revenons un instant sur Rustéfan qui  est au centre de toutes les attaques que je subis depuis quelques semaines.

Revenons donc sur ce que je m'escrime à expliquer depuis des lustres. 

Il y a 20 ans, j'étais le premier (et aujourd'hui toujours ce premier) à lancer des alertes publiques sur la dangerosité de ces ruines.
Ces actions avaient finalement mené la mairesse de l'époque à signer un arrêté de mise en péril contre les 4 familles prétendues propriétaires des lieux, leur ordonnant de sécuriser immédiatement le site.  

C'est à cette époque que j'avais présenté un Mémoire sur le flou juridique qui entourait cette notion de propriété privée des ruines, en concluant que ce bien était à classer comme "bien sans maître" (Notion définie par le Code Civil)

Ces propriétaires n'existant pas; cet arrêté SE RETOURNANT ÉVIDEMMENT CONTRE LA COMMUNE, l'affaire fut déposée devant le tribunal d'instance de Quimperlé.

L'expert nommé concluant que pour sécuriser l'édifice  il serait nécessaire d'étayer rapidement ses murs. (avec étude et plans des travaux à réaliser  annexés à son rapport)

Qu'en fut-il de la suite donnée à cet important rapport d'expertise judiciaire ? RIEN  

Depuis les successives municipalités ne se sont jamais exprimées sur le sujet.

Voilà où nous en sommes aujourd'hui,

le maire actuel venant tout simplement de déclarer récemment* que la commune allait participer à la sécurisation du site :

* Après la très richement documentée exposition sur l'histoire de Rustéfan que j'avais proposée l'année dernière, sans laquelle personne ne se serait manifesté.

C'est-à-dire comme il ne l'a pas explicitement déclaré : participer uniquement à la pose d'un simple grillage : C'est tout.

Une simple mise à mort définitive de ce monument historique sans plus.

- Poser un grillage que madame Biseau aurait obligatoirement dû mettre en place à l'époque où elle signait l'arrêté de mise en péril.

- Grillage que Jean-Marie Lebret aurait lui aussi dû faire poser dès sa prise de fonction de maire.

- Grillage que Christian dès son élection à la tête de la commune aurait aussi dû faire poser ...
... en raison de cet arrêté de mise en péril prit contre le ou les propriétaires (commune y comprise) de ces dangereuses ruines.

Ce que monsieur le Maître d'Hôtel de Ville propose aujourd'hui n'est pas à proprement parlé une participation à la sécurisation du site, mais une simple stricte obligation légale liée à l'arrêté sur visé. 

La vraie sécurisation à entreprendre étant celle proposée par l'expert judiciaire : 

C'est-à-dire au minimum l'étaiement des murs des ruines  comme je ne cesse de le répéter. 

Si monsieur le maire voulait vraiment participer à sa sécurisation, ce ne pourrait être qu'en débloquant en urgence absolue les fonds nécessaires à l'amorce  de ces travaux, sachant que d'autres fonds publics pourraient être sollicités en raison de l'extrême  dangerosité de ce Monument Historique.  

Et ce n'est que par la suite que pourrait être envisagée la consolidation de ces ruines afin que le public puisse à nouveau s'y rendre.

Et ce n'est que dans le cadre de ces consolidations, qu'en particulier la Fondation du Patrimoine pourrait éventuellement intervenir en lançant une souscription publique.

Vous y croyez-vous au bon vouloir de Christian DAUTEL de participer concrètement au sauvetage de ces majestueuses ruines  ??????????

---------------------------------------------------------------------

La photo futuriste du jour :

Christian, c'est pour quand l'arrivée de cette grue ?

Ah ! : à 14heures, 12 minutes, et 18 secondes !

Merci de nous avoir répondu aussi précisément.

-----------------------------------------------    

 

Partager cet article
Repost0

Court-on vers un trop plein d'associations à Pont-Aven ? (Suite)-

Publié le par chercheur d'histoires

Une expo proposée par l'asso "Pont-Aven Patrimoine et Culture" ...

Une expo proposée par l'asso "Pont-Aven Patrimoine et Culture" ...

Court-on vers un trop plein d'associations à Pont-Aven ? (Suite)

La presse locale vient de nous annoncer que le cadavre de l'ancienne association 'Pont-Aven patrimoine et culture" venait par miracle de ressusciter.

C'est tout de même bizarre autant qu'étrange qu'il a suffit que je décide d'en créer une nouvelle pour que ses deux derniers adhérents se réveillent d'un très long sommeil de plus de trente ans !

... Alors même que je leur ai maintes fois suggéré de le faire. 

Heureusement que les pontavénizoneux ont la mémoire courte car il y a à peine deux ans, la presse nous annonçait que cette association s'était (à mon initiative), déjà ressuscitée en désignant un nouveau bureau.

Souvenez-vous : à l'époque nous avions convenu ensemble d'organiser une exposition des costumes bretons de Pont-Aven que cette association avait récoltés dans les années 1985-1995

Je tombais de haut lorsque j'apprenais que :d'après eux, ces costumes n'existaient pas, alors même que j'avais les preuves de leur existence. 

D'où ma réaction de dénonciation de cette inadmissible entourloupe. 

Finalement tout est bien qui fini bien, car il paraît que ces précieux costumes sont revenus dans la salle communale dont dispose cette association.

(Un vrai privilège pour une asso qui ne fonctionne plus depuis plus de trente ans!)
Ils sont revenus par miracle mais personne ne sait : ni par qui, ni comment !

Sans mon caractère de cochon, il faut reconnaître que la population de Pont-Aven n'en aurait plus jamais entendu parler. 

En tout les cas, je peux me réjouir que c'est grâce à moi qu'ils sont revenus, l'essentiel étant que ce Patrimoine local soit sauvé afin qu'il puisse être transmis aux générations futures.

Cela dit, il me semble que nos objectifs vont dans le même sens que le leur, en ce qui concerne la préservation des patrimoines singuliers locaux.

L'association que je fonde pourrait même être utile à cette ressuscité pour peu que ses nouveaux membres aient la même volonté de : 

1° Mener des actions communes afin que la commune soit un jour dotée d'une vraie "maison du Patrimoine" correspondant aux prétentions que l'Histoire singulière du pays exige. 

2° Que cet édifice soit équipé d'une vraie bibliothèque de la mémoire locale avec un compartiment affecté aux besoins de stockages des associations, et des salles mises à la disposition des leurs membres pour se réunir, s'exprimer, organiser des expositions et des animations patrimoniales et cultuelles.

Un lieu où ces associations pourraient apporter à tous des connaissances et une "éducation locale" qui manquent terriblement aujourd'hui dans le pays des très anciens Peintres de talent.  

2° : Que ses objectifs ne soient pas uniquement orientés vers la ravageuse massification touristique qui sévit sévèrement actuellement à Pont-Aven.

  A suivre demain 

------------------
La photo du jour

Une expo consacrée à l'histoire des moulins "du Pays des Moulins" proposée dans l"ancien hôtel de ville par l'asso "Pont-Aven Patrimoine et Culture" au temps de sa splendeur rayonnante.

Je n'ose imaginer ce que cette association aurait pu apporter de patrimonial et de culturel à Pont-Aven si elle  avait poursuivi les mêmes objectifs qu'à cette époque.

Il est certain que la massification touristique actuelle aurait été sérieusement contrariée dans sa folle course destructive des patrimoines historiques et culturels locaux.  

----------------------------------------------------------------------------

 


 

Partager cet article
Repost0

Court-on vers un trop plein d'associations à Pont-Aven ?

Publié le par chercheur d'histoires

Fragment du patrimoine photographique de Pont-Aven

Fragment du patrimoine photographique de Pont-Aven

Court-on vers un trop plein d'associations à Pont-Aven ?

J'ai une forte impression que OUI

En effet, depuis que j'ai décidé d'essayer de créer une association dans ce trou de tous les dangers, tous ceux qui s'étaient inscrits sur les feuilles de présence de mes réunions ne comprennent plus rien.

C'est la merde !

Un grand nombre d'entre eux sont depuis harcelés d'appels téléphoniques ou de messages contradictoires afin qu'ils rejoignent une autre association.

En fait des intrus se sont joints à ces réunions en proposant d'y adhérer, mais en  profitant pour prendre note de la liste des inscrits afin de les contacter pour adhérer à leur propre association : soi disant, de sauvetage de Rustéphan.

Des intrus n'ayant jamais jusqu'à présent manifesté le moindre intérêt pour ces ruines.

Des personnages des plus douteux ne connaissant rien de leur Histoire.

Des couilles molles s'imaginant avoir sans doute dans le cerveau des boulets de canon d'intelligence. 

- Pourquoi n'ont-ils pas créé leur association avant ou bien avant que je me lance une dernière fois dans la bataille du sauvetage in extrémis de ce monument historique ?

- Pourquoi ne pas avoir participé au dernier forum des associations de Pont-Aven ?

Il est dit même qu'ils seraient soutenus par la municipalité ??? 

Ce ne sont que des fouteurs de troubles  venus en mettre des couches dans mes actions Patrimoniales et Culturelles actuelles : Rien de plus.

Rien de nouveau en fait pour moi : J'ai l'habitude de subir ce type de connerie. 

Je m'y attendais d'ailleurs, mais pas si vite.

Conclusion du jour :

Ce n'est pas trop grave car d'ici quelques temps vous n'entendrez plus parler de ces salopards car ils n'ont rien à proposer de bon.

Pour l'instant, je reste donc le seul à avoir depuis longtemps participé concrètement à la reconnaissance patrimoniale et au sauvetage de ces majestueuses ruines.

L'association que je propose de constituer devant prendre la relève de ces actions : 

Si du moins ce joyau ne s'écroule pas avant que l'étaiement de ses murs ne soit achevé ...
... par manque de volonté de la municipalité !  

Tout ce qu'ils auront réussi à terme, c'est de passer pour des imbéciles.    

A suivre demain

---------------- 

La photo du jour : 

"La plantation d'un Arbre de la Liberté tout au plus vers 1890"

Fragment du précieux Patrimoine Photographique de Pont-Aven

-------------------------------------------------------------------

 

  

Partager cet article
Repost0

De grands moments de solitudes pour la population (FIN)

Publié le par chercheur d'histoires

C'est le précédent maire qui avait promis de construire sans démolir : NON ?

C'est le précédent maire qui avait promis de construire sans démolir : NON ?

Il aurait tout de même dû ...

Il aurait tout de même dû ...

De grands moments de solitudes pour la population (FIN)

Gast ah gast ! : il promet  plein de bonnes choses "dans le cadre de l'action publique dès lors qu'elle contribue au bien commun"

 Sans blague ? 

OUI sans blague : "trois médecins, deux dentistes"

Et pourquoi pas : tant qu'à faire, un curé, un vicaire, un bedeau, et la bonne qui va avec ?

Mais aussi "de s'occuper de notre patrimoine ordinaire et extraordinaire" 

Il se veut "attentif  à tous les petits patrimoines, chemins, lavoirs ou haies bocagères

Extraordinaire comme par exemples l'ancienne façade de L'hôtel Julia aujourd'hui défigurée; comme l'ancienne Grand'Place aujourd'hui lourdement massacrée ?

Comme le portail du Stade, comme le Square Botrel, comme tous les ouvrages construits il y a des siècles dans la rivière  : Peut-être ???

Comme le lavoir de l'ancien moulin Limbour transformé en parking privé, ou celui du centre de la ville transformé en garage privé lui aussi ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ?  

Et la meilleure pour le final triomphal de son discours :

Monsieur le maire a montré "son intérêt tout particulier aux ruines de Rustéphan en accompagnant une association dans une démarche de valorisation"

"La commune propriétaire du site, prendra sa part de mise en sécurité"

GROS MENTEUR !

Conclusion de ces "en vœux-tu, en voilà :

Ce Blog de merde existe depuis 2009.

Et tous les ans, que dois-je inlassablement répéter ?

Monsieur  le maire, ce sera pour quand l'annonce municipale de créations d'emplois valorisants sur la commune ?

Ah ! à la saint glinglin !!!

Ce sera pour quand que dans l'ordre du jour des réunions des conseils municipaux ce grand malheur pour la population sera pris en compte ? 

Ah ! à la saint glinglin !!! 

La conclusion de la conclusion :

La population de Pont-Aven attend une réponse positive depuis bien plus d'un demi-siècle,

... alors un, dix, ou cent "saint glinglin" de plus ou de moins, elle n'est plus à cela près.

---------------- 

Les photos enquiquinantes du jour : 

C'est le précédent maire qui avait promis "de construire sans démolir" : NON ?

Il aurait tout de même dû demander aux montons de Ouessant leur avis sur la démolition de l'ancienne forge des chemins de fer.

Durant toute leurs déportations forcées, ils auraient au moins trouvé dans ce patrimoine populaire de quoi se réchauffer durant l'hiver . 

------------------------------------------------------------

 

Partager cet article
Repost0