Du mécénat populaire (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Fantômas où es-tu :  tu te prends pour un corniaud ?

Fantômas où es-tu : tu te prends pour un corniaud ?

Du mécénat populaire (fin)

Mais ce n'est pas tout :

"Un diplôme de mécénat populaire pour une mise en valeur du patrimoine de Pont-Aven ?"

La cocotte du bouillon de culture pontavéniais est en train de bouillir et :

"bouillon bouillu, bouillon foutu"

nous susurre la pince sans rire CHARLiO'T !

Le rôle de la Fondation du Patrimoine est de mener des opérations de mécénat populaire en faveur de la restauration d'édifices ayant un intérêt architectural indéniable.

Ces opérations bénéficient de réductions fiscales mais avec la stricte obligation de préserver (ou restituer) le caractère remarquable initial du bâtiment.

L'objectif étant que l'environnement de l'édifice concerné soit également préservé au mieux de son état initial.

Devrais-je une nouvelle fois rappeler ici que le centre historique de la Cité des anciens Peintres de talent avait un caractère particulier exceptionnel qui,  dans son ensemble, aurait mérité d'être classé INTOUCHABLE MONUMENT HISTORIQUE UNIVERSEL. 

Bravo les salope'arts qui ont participé au saccage de ces lieux.

Croyez-moi : Je suis plus que jamais fier jusqu'à en être écœuré, d'avoir œuvré au sein de cette espèce de Fondation du Patrimoine.

Conclusions de ce jour du Seigueur ... de Rustéphan.

Pont-Aven est riche de 5 chapelles, 2 églises (7 édifices cultuels) ... et d'un Grand musée)

Et pourtant, il n'y aurait pas assez de places en ces lieux saints, pour enfermer tous les voyous ayant participé activement au massacre du bourg-d'en-bas de la commune des peintres.

------------------------------------------------------------------------

Commenter cet article