Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La dette par tête de pipe -II -

Publié le par chercheur d'histoires

La dette par tête de pipe -II-

A l'inverse, à Pont-Aven tout se dégrade ou se détériore lamentablement.

Seules les églises et les chapelles de la paroisse sont admirablement entretenues.

Ici, les élustucrus dépensent inutilement sans compter ni réfléchir : dans des projets sans lendemain (les 4 projets de la place ...), dans des constructions précaires (les baraquements de Nizon ...), dans des achats coûteux et sans le moindre intérêt (le piteux garage Rouquier ...)

Ils plombent les comptes de la commune en ne sachant pas maîtriser les coûts des travaux qu'ils entreprennent : Des coûts qui systématiquement s'alourdissent fortement par l'ajonction d'avenants à répétitions (la station d'épuration, le rond point de la gendarmerie, sans oublier le futur grandiose musée CCânesque : etc, etc ... )

Il refusent fermement de constituer des réserves foncières, même lorsque les opportunités sont

très avantageuses sur le plan financier pour la commune (par exemple, toutes les anciennes usines de conserve de la commune : des hectares au prix du terrain agricole, parfois achetés ultérieurement à prix d'or)

La grande cité des anciens peintres plonge dans la précarité.

Nous savons tous que la dette de la commune va exploser dans les prochaines années.

La commune ne génère plus d'emploi valorisant depuis un demi-siècle. 

La population vieillie et diminue à vue d'œil.

Le poids de la dette sera donc mathématiquement supporté par un nombre d'habitants de plus en plus réduit.

Savez-vous qu'en 2011, les impôts locaux à Pont-Aven étaient déjà d'un montant 23 % supérieur à la moyenne nationale des communes similaires !

Je plains les futures forces vives de la commune et leur souhaite bon courage pour reconstruire le champ de ruines que leur aura laissé en héritage leurs prédécesseurs.

---------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

La dette par tête de pipe (I)

Publié le par chercheur d'histoires

La dette par tête de pipe (I)

Le Ministère de l'Economie a publié les chiffres 2011 du montant des dettes des communes.

En 2011 à Pont-Aven, l'encours de cette dette a grimpé en flèche.

En moyenne nationale, cet encours des communes est de 595 € par habitant.

A Pont-Aven : 756 €/habitant (2 274 000 €)

A Riec :          706 €

A Trégunc :    630 €

 A Nevez :      526 €

A Melgven :   443 €

....................................

Ces chiffres ne disent pas tout car ils ne représentent qu'un des aspects de la mauvaise position financière de Pont-Aven par rapport à ses proches voisins.

Observons ce qui se passe chez ces voisins.

Les municipalités investissent dans des développements d'avenir et d'intérêt général de leur population.

D'importants travaux de constructions ou d'aménagements y ont été engagés ces dernières années sur ces territoires.

Les biens publics sont entretenus comme il se doit.

Elles ont constitué en outre des réserves foncières.

Les impôts servent pour le moins, à l'intérêt général des communes.

A l'inverse, à Pont-Aven tout se dégrade ou se détériore lamentablement.

 

La suite de l'article demain ...

---------------------------------------------------------------------------------

 




Partager cet article

Repost 0

Les faits marquants de la semaine passée (la fin du fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Les faits marquants de la semaine passée (la fin du fin)

CONCLUSIONS : 

Durant son prêche, dame la soutane a perdu la mémoire :

Passées à la trappe,

toutes ses conneries 2012.

Trois exemples parmi bien d'autres :

- Les expulsions ou déplacements en banlieue et sans ménagement de tous ceux qui représentaient une gène pour son funeste projet de musée.
- Les dégradations qu'elle a occasionnées dans l'espace boisé classé de Kerviguélen.

- La construction "coûteuse et totalement inutile" d'une des classes d'école préfabriquées qu'elle a décidé d'implanter au bourg de Nizon. 

- la construction "illégale" d'un grossier podium dans un espace protégé par 3      monuments historiques à Nizon.

Passés également à la trappe,  

- Les travaux obligatoires pour 2015 des mises aux normes handicapées de l'emsemble des espaces ouverts au public sur la commune.

La mise hors danger des ruines de Rustéphan.

- La déconfiture de l'Office du Tourisme.

- Le gravissime manque d'entreprises créatrices d'emplois sur la commune.

- La construction "impossible" de nouvelles toilettes publiques sur la Grand'Place après la fermeture de celles auparavant ouvertes au public dans la cour de l'ancien Hôtel de Ville.

- La sinistrose aiguë et envahissante qui s'est dévoloppée dans la ville depuis quelques années. 

- Les lourdes augmentations des impôts locaux qui planent comme des oiseaux de mauvaise augure, au-dessus des têtes des jeunes pontavénourours. (sujet à l'ordre du jour de cette semaine sur ce blog)

Chantons en chœur : Tout va bien madame la marquise, tout va très bien ...

A Pont-Aven, le principal n'est pas d'être, mais de paraître serin et bien propre sur soi, n'est ce pas ?

---------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Les faits marquants de la semaine passée (la fin ... ou presque)

Publié le par chercheur d'histoires

Les faits marquants de la semaine passée (la fin ... ou presque)

Tout récemment je vous présentais ici : 

Le projet d'aménagement de la Place de l'Hôtel de Ville : RIVET

- Egalement, Le projet de la CCa de cette même place lié au futur Musée.

Il y a un an, la municipalité présentait à la population un autre projet d'aménagement

de cette place que j'appellerai pour la circonstance : le projet BISEAU

Projet-BISEAU.jpg 

- Le projet BISEAU en image -

- Et voilà venu sur l'aire bitumineuse de la grand'Place le projet "Bis-Hautaine" 

Le quatrième du genre : dont trois en un an et tous financés par nos impôts. 

Une question me vient à l'esprit ; Qui va financer les travaux de cette future gare routière affectée au Musée de la CCa ?

Personne n'y a songé pour l'instant semble-t-il.

Ce qui est sûr est que le coût de cette grosse opération n'est pas intégré dans ceux officiellement annoncés du futur musée CCanesque.

Alors, QUI donc va payer cette très lourde charge supplémentaire ? 

Durant l'allocution de dame la soutane, il est inquiétant tout de même que personne n'ait prêté attention à cette effarante annonce.

Seul élément positif à retenir de cet inoubliable instant de la vie pontavéniaise :  

pas de coccyx cassé à déplorer,  personne n'étant tombé sur le cul.

Plus belle la vie de merde qu'à Pont-Aven, ça n'existe pas.

CONCLUSIONS ...

La fin du fin demain matin sans faute

---------------------------------------------------------------------------------



Partager cet article

Repost 0

Les faits marquants de la semaine passée (suite)

Publié le par chercheur d'histoires

Les faits marquants de la semaine passée (suite)

2° les vœux de dame la soutane :

Résumé de l'événement dans la presse :

"Elle a essayé d'être le plus optimiste possible"

Ce qui signifie en clair qu'elle n'a rien dit de bon ... devant un parterre clairsemé.

" Malgré tout la commune a des atouts, en particulier le dynamisme de ses associations et l'originalité de ses fêtes  ... " :

Elle a même eu une petite pensée pour des fantômes : les associations culturelles du pays  ? ? ?

Je me demande parfois si elle n'oublie pas qu'elle est le maire de ... Pont-Aven !

 

Les présents ont eu le droit à la présentation des projets 2013 de la municipalité 

J'ai retenu pour vous le plus extraordinaire de tous :

" Le début des études pour l'aménagement de la place de l'Hôtel de Ville"

Tout à coup égaré dans mes pensées profondes je deviens poète-poète  ..............

 Le bruit sourd d'un profond silence (d'indignations),

a couvert le bruissement des ailes de l'angelot survolant la salle assoupie,

au moment intense de cette révélation.

....................................................................................................................................................................

Relisez S.V.P. sur ce blog les vœux de la municipalité de Trégunc, et comparez le projet d'aménagement de ce bourg avec les projets pontavénins de même type, tels que présentés par les municipalités respectives :

La comparaison est édifiante et calamiteuse pour l'image de la cité des moulins à prière. 

- A Trégunc, les élus chantent en chœur avec la population :

" Ne nous quittez pas" .

- A Pont-Aven, les élustucrus font appel à la sommation :

 "prière de déguerpir de la place du centre de la ville"

 

Tout récemment je vous présentais ici ....

Quoi donc ?  Fin de l'article demain

--------------------------------------------------------------------------------- 

Partager cet article

Repost 0

Les faits marquants de la semaine écoulée

Publié le par chercheur d'histoires

Les faits marquants de la semaine écoulée

A Pont-Aven, ils se résument en deux points :

1° Le musée :

Lu dans la presse :

- "Les animations hors les murs commencent doucement"

Ce qui signifie en clair que les deux premières aninations proposées restèrent inanimées (comme prévisible et prévu sur ce blog)

Pourtant, pour attirer désespérément les boudeurs, les animateurs de ce musée ont redoublé d'imagination.

Lu également dans la presse :

- "Visite à croquer : Venez découvrir les œuvres ..."

A Pont-Aven, on connaissait les picoreurs de galettes,

mais les croquants de tableaux : c'est nouveau.

A quand les rongeurs de croûtes ? 

CONCLUSIONS :

Je trouve particulièrement préoccupant pour l'avenir de la cité des anciens peintres que l'équipe animatrice du futur musée ne sache proposer en ces temps de fermeture de leur établissement, que de très coûteuses animations d'une grande médiocrité.

C'est du niveau de "la colonie de vacances" pour cancres.

Ce n'est pas qu'un reproche mais un constat : cette médiocrité est la marque d'une considérable faiblesse d'esprit d'initiative de son équipe dirigeante.

Du "chef d'œuvre du musée": le public en a eu jusqu'à saturation en 2011 puis 2012.

Une question me turlupine : quels sont les bilans réels du gouffre des coûts de fonctionnement de l'établissement en 2011 et 2012 ?

C'est TOP SECRET comme d'habitude sur tout ce qui pourrait fâcher les sensibilités des contribuables.

Le foutage de gueule du petit peuple pontavénin : ça suffit, vous ne trouvez pas ?

C'était pourtant l'occasion pour eux de faire la preuve de leur prétendu savoir-faire en matière culturelle.

La pauvreté de leurs répétitives propositions est la preuve du contraire. 

2° les vœux de dame la soutane :

 

A suivre demain ...

--------------------------------------------------------------------------------.



Partager cet article

Repost 0

Deux commentateurs énervés

Publié le par chercheur d'histoires

Deux commentateurs énervés :

Hier, le gâteux que je suis a été gâté.

J'ai reçu des commentaires provenant de deux lecteurs * de ce blog particulièrement énervés.

- Le premier a été envoyé par un certain Jean MARTIN

"Retournez à l'école monsieur, vous écrivez comme un plouc ! "

Voilà un Martin qui me prend pour un âne :

Que puis-je lui répondre ?

Retourner à l'école ;  je voudrais bien obéir à ce rond de cuir donneur d'ordres mais comment faire lorsque l'on  sait que dame la soutane a fermé mon école l'année dernière.

Désolé Doc. Martin  mais pour un pontavéniais de souche comme moi, c'est devenu impossible d'y retourner.

Si vous n'êtes pas content, adressez-vous à qui de droit.

Que puis-je de plus lui répondre ?

Je sais que dans l'esprit de nombreux intellos sans cervelle, il est indécent que des ploucs mal élevés comme moi, puissent s'exprimer ou écrire intelligement publiquement.

J'avoue que sur ce blog je suis régulièrement coupable d'offenses, mais elles sont toutes justifiées.

De surcroît, cela fait tellement de bien à un âne de mon espèce, d'arriver à ébranler quelque peu des êtres supérieurs aux autres, que je ne peux m'empêcher de touiller la mare puante où ils pataugent.

- Le deuxième est le PGO de service qui : comme d'habitude, essaye en vain de me déstabiliser.

Je suis d'ailleurs très flatté qu'il me lise toujours aussi fidèlement, malgré tous mes efforts pour lui déplaire. Ce branleur de quenouilles doit être de plus maso.

* Pour tout dire, mon petit doigt me dit que les deux messages proviennent du même cerveau.

C'est tout pour ce martin  matin.

Au fait, connaissez-vous ma devise du matin ?

"De bonne heure et de mauvaise humeur"

Continuez à m'écrire, je vous promets une réponse rapide et circonstanciée.

---------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

La place de la Grand' Place ? (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

La place de la Grand' Place ? (fin)

Je profite ici pour étaler une nouvelle couche de peinture sur ce sujet.

En matière de culture, le nouveau musée pontavéniais fait dans la calamité agricole.

Cette semaine dans la presse, la CCa proposait au public de nouvelles rencontres avec ses animateurs aux cours desquelles seraient présentés ses dix plus importants «chef-d’œuvres»

Je reviendrai sur ces obscures rencontres dans le prochain article. 

---------------------------------------------------------------------------------------------

Je termine l'article en cours.

Quel bonheur de fréquenter assidûment Pont-Aven.
On en apprend tous les jours.

La deuxième école de Pont-Aven ? 

Jusqu’à ce jour, personne n’en avait entendu parler.

Depuis cinquante ans je fréquente les musées bretons, les expositions précédents les ventes publiques de tableaux des Ecoles bretonnes, je lis très régulièrement la Gazette Drouot, des ouvrages de critiques d’art, j’ai assisté à d'innombrables conférences d’experts ou d’historiens d’art, et jamais : au grand jamais, je n’ai eu vent de cette ECOLE.

QUEL PHENOMENAL SCOOP !

La découverte inattendue de cette école va sans nul doute attirer à Pont-Aven tous les nigauds : Grands amateurs d’art de la planète ...

... et envelopper un peu plus la cité des anciens peintres dans l'épaisseur de ses couches de honte et d'inculture.

Conclusion générale :

Depuis l'aire RIVET (le précédent maire) la commmune s'enfonce un peu plus chaque jour dans la spirale infernale du pire en pire ...

... mais cela n'ébranle personne dans ce pays si paisible en apparence.

 A demain comme d'habitude pour du "pire empire".

---------------------------------------------------------------------------------  

 

Partager cet article

Repost 0

La place de la Grand' Place ? (7/8)

Publié le par chercheur d'histoires

La place de la Grand' Place ? (7/8)

J'ai réservé la meilleure pour la fin.

C'est à tomber sur le cul

Le futur musée de la CCa comportera  un vaste espace d’exposition Consacré 

« à la deuxième école de Pont-Aven » ???

( Des soi-disant « suiveurs » de la première, comme indiqué dans le permis de construire)

Tous les chemins de la gauguinite aiguë mènent à la mégalomanie. 

Les férus d'Art concepteurs du projet ont imaginé d'ouvrir un espace dans leur futur musée, pour présenté au public une Ecole Picturale qui n’a jamais existé et qui dans le sombre futur artistique de la commune n’existera plus jamais.

(Ils ont peut-être pensé : mais de travers, aux tableaux nizoneux du hangart !)

Je me suis longuement déjà exprimé sur le sujet ici lorsque je déclarais que le fonds de tabeau de l’ancien musée communal conterait tout au plus une quarantaine de tableaux à classer pour les meilleurs « post-école de Pont-Aven »

La fin de l'article demain ...

---------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

La place de la Grand' Place ? (6/8)

Publié le par chercheur d'histoires

La place de la Grand' Place ? (6/8)

Retour sur l’aménagement de la Grand’Place dans le cadre de la recréation du musée.

Que restera-t-il après les travaux de cet aménagement* de la mémoire et de la structure historique de cette célèbre minuscule Grand’Place ?

 en gare routière pour bus touristiques et stationnements affectés à ce futur musée.

QUE VONT DEVENIR :

  - Ses érables plantés par Julia Guillou, son arbre de la liberté ?

    Un Grand Feu les attend.

- Ses fonctions fondamentales pour ses habitants dans ce centre historique de la              ville ?

- Sa fonction sociale de lieu de rencontre et de discussion de la population ?

- Son traditionnel et au moins tricentenaire marché du mardi ?

- Ses indispensables stationnements publics ?

- Son rôle de retournement pour les véhicules : rôle vital pour la ville ?

- Sans oublier la mémoire de son extraordinaire passé !

Tout saute dans l'explosion déstructurante de la vie sociétale du village en perdition.

Les auteurs du projet du futur musée ont même décidé unilatéralement de débaptisercette place.

La nouvelle adresse de Julia Guillou ? La place du Général De Gaulle !

Et moi qui croyais que seul le conseil municipal avait autorité pour nommer les rues et espaces publics de leur commune.

- C’est vrai que Pont-Aven n’est plus habité que par quelques zombis mis en curatelle forcée par la municipalité.

C'est tout aussi vrai que la vingtaine d'élus de base ont : dans la pratique des choses de la commune, donné un pouvoir absolu et général à dame la soutane pour décider à leur place durant tout leur mandat.

Observez ce qui se passe au conseil municipal depuis 20 ans pour vous en convaincre si vous ne me croyez pas sur parole.

Olé-olé, pourquoi donc s’emmerder - au pays de dieu-gauguin - avec les grands principes de la démocratie à la française.

Je vous assure que :

- Du stationnement il y en aura : mais affecté au musée comme discrètement prévu. 

- Une gare routière touristique aussi,

mais plus rien en ce lieu devenu "sacré" pour les entubés pontavénounours, qui bientôt, n’en pourront plus d’avoir mal au cul mais il sera trop tard pour résister.

La meilleure : à tomber sur le cul, pour la fin ...

A demain 

---------------------------------------------------------------------------------

 

 


Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>