Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

De la politique de la ville (p n° 2)

Publié le par chercheur d'histoires

De la politique de la ville (P n° 2)

Il annonçait pas ailleurs qu'il avait l'intention de densifier le nombre de lots de terrains à bâtir afin de réduire à ses yeux les coûts d'acquisitions des lots.

Je me permets de porter à votre connaissanc sur le sujet, mon avis d'ancien Expert en la matière.

En deux mots je dirais que ce ne sont que deux mauvaises idées.

(L'achat puis la densification de l'opération)

J'ai déjà apporté ici mon avis sur l'acquisition du terrain menant la commune vers une nouvelle aventure incertaine et dangereuse pour les finances de la commune.

j'avais indiqué que la densification des lots est une grosse stupidité menant les accédants à vivre entassés dans des cages à poules.

Si en effet, le SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale de la CCA) a pour objectif d'imposer aux lotisseurs de densifier à outrance leurs projets de morcellement des terrains afin de réduire le grignotage du parcellaire rural, cela reste compréhensible et nécessaire dans le cadre de l'urbanisation des extensions des villes : comme par exemple Concarneau; où ses communes satellites comme Trégunc (une commune moyenne où l'urbanisation touristique s'est développée de façon intensive ces dernières années au détriment des espaces ruraux et naturels)
Par contre, en ce qui concerne la commune du futur plus grand musée au monde consacré à la speudo Ecole de Pont-Aven, il en va à mon sens autrement.

En réalité, et malgré les apparences trompeuses, cette illustre cité stagne lamentablement depuis un demi-siècle pour n'avoir pas su créer d'activité et d'emplois valorisants au moment voulu. 

Elle manque aujourd'hui de presque tout ... sauf bientôt d'un immense musée dévoreur d'argent public.

Pour attirer et fixer une nouvelle population sur son territoire ...

Suite et fin demain matin

----------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

De la politique de la ville ( p n° 1)

Publié le par chercheur d'histoires

De la politique de la ville ( p n° 1)

Je ne suis pas membre de la municipalité de Pont-Aven, ce qui n'enlève en rien à mon droit d'apporter ici mon sentiment sur la politique de la commune de Pont-Aven à laquelle je suis viscéralement attaché de naissance.

- En attendant le compte rendu de la réunion de ce conseil municipal qui s'est tenu hier soir, je vous propose une nouvelle analyse critique de  l'un des volets de ses décisions récentes -

Comme vous le savez, j'ai dernièrement adressé une longue correspondance à la mairie à l'attention de tous les élus.

Elle se rapportait aux profondes réflexions que je me suis faites sur l'avenir de la fiche industrielle du Bois d'Amour.
Selon mes investigations, ce texte n'aurait pas été distribué à tous les élus.

Le viol des règles élémentaires de notre démocratie se perpétue incontestablement à Pont-Aven de municipalité en municipalité.

Il faut le savoir.

- - - 
Aujourd'hui je reviens sur l'une des décisions de ces élustucrus du nouveau cru, lourde de conséquences pour l'avenir du pays.

Ma réflexion porte sur l'achat par la commune d'un terrain à Nizon sur lequel un promoteur avait projeté de réaliser un lotissement, resté infructueux  par manque d'acquéreur.
Souvenez-vous : J.M. la tronçonne le glas "le bien nommé"  avait durant une nuit chaude de l'été dernier, signé un compromis d'achat de ce terrain sans en référer au préalable aux élus et obtenir leur nécessaire et obligatoire aval.

J'assistais à la réunion du conseil municipal lorsqu'il annonça la nouvelle en précisant à ses doux agneaux qu'il ne leur restait plus qu'à approuver sans broncher une demande de crédit bancaire pour achever l'acquisition.

Cette demande passa comme une lettre à la poste ... des emprunts toxiques de la commune ... qui viennent de resurgir hier soir durant la réunion du conseil municipal. 

Il annonçait pas ailleurs ...

Suite demain matin

------------------------------------------------------- 

 

Partager cet article

Repost 0

Surprises ou pas surprises ?

Publié le par chercheur d'histoires

Surprises ou pas surprises ?

Le précédant week-end, le musée de la CCânerie organisait pour la seconde fois "une visite surprise de son musée"

La vraie surprise pour ceux qui se seraient laissés berner par les annonces de cet événement exceptionnel est que pour l'instant : ce musée reste virtuel ...

... tout comme d'ailleurs les réserves financières de la commune qui n'ont jamais été aussi préoccupantes : n'est-pas J.M. ?

------------------------------------------------------

Mauvaise surprise :

La municipalité avait lancé un appel aux bénévoles pour nettoyer le lit de la rivière le long du port de la commune.

Seuls trois pelés ont répondu à l'appel.

Trois des derniers proches de J.M. sans doute !

Gast-à-gast, que se passe-t-il donc de si grave pour en arriver là ? 

Où sont passés les courageux pontavénounours ?

- Dans la ville, ne serait-ce pas une race en voie de disparition ? ce qui expliquerait le maigre résultat de l'appel.

- Les membres de l'association de la Belle Angèle auraient-ils décidé de bouder l'opération "rivière propre" en raison du refus de M le maire de leur verser 2 000 € pour financer leur fête annuelle ?

Réponse : Les deux mon capitaine.

------------------------------------- 

De très mauvaises surprises

De très mauvaise surprises attendent les Pontavénounours :

Ce vendredi soir du 29 mai 2015 restera peut-être une date historique dans les annales de la commune.

Le conseil municipal va se réunir.

Je sais que depuis une semaine, ça chauffe dur dans les couloirs de la mairie.

Les rumeurs du coin annoncent que sur l'ordre du jour de la soirée : non communiqué par la presse, il est prévu une grande surprise du chef : un Gigantesque feu d'artifice.
J.M. arrivera-il à le transformer en pét'art mouillé ?

Une réunion à ne pas rater.

------------------------------------------------------------

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

La secte du christ jaune toujours plus nombreuse (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

La secte du christ jaune toujours plus nombreuse (fin)

Contrairement aux gens du coin dont la générosité est légendaire, ce silence me semble suspect et inquiétant.

--- suite et fin ----------------------------------------------------

Cela dit,  il est plaisant d'apprendre que "la tête de l'association travaille à l'événement surprise de l'ouverture du musée et de la fête des 30 ans de sa création"

Bravo : sauf que l'anniversaire des trente ans de cette naissance avaient été fêtés par tous les pontavénounours pas encore complètement séniles ... il y a 21 ans cette année !

J'ai peur :

Un anniversaire, ça se fête tous les ans. La direction du futur musée de la CCânerie n'ayant manifestement aucune imagination, j'ai peur que tous les ans, elle nous propose comme Grande Surprise de l'année de fête en Grande Pompe l'anniversaire de la naissance de l'ancien musée pontavénain "bien de chez nous" ...

... Un Grand petiit musée qui correspondait à la capacité de la ville ...

...  telle qu'une capote bien choisie à la taille de son membre pour ne pas qu'elle explose ...

... d'orgueil.

Conclusion de cette incursion dans les arcannes de cette secte :

Ne serions-nous pas les témoins privilégiés de la renaissance avortée d'un Grand musée ?

---------------------------------------------------------------- 

 

Partager cet article

Repost 0

La secte du christ jaune toujours plus nombreuse

Publié le par chercheur d'histoires

La secte du christ jaune toujours plus nombreuse

A la suite de leur assemblée générale, nous avons le plaisir d'apprendre - via les can'arts des coins-coins du coin - que les membres de la secte du christ jaune d'œuf "seraient toujours plus nombreux"

N'est-ce pas là la preuve incontestable que les vieux peuvent toujours se reproduire ? ...

... à moins que les dirigeants de cette tribu ne sachent plus compter !
En effet, il y a deux ans, au moment où ils annonçaient lancer une souscription pour éventrer illégalement la façade historique de "feu" hôtel de ville, ils se targuaient d'être un groupe de plus de 500 membres alors qu'aujourd'hui ce nombre se placerait sous la barre des 500.

Au fait : après le tapage médiatique du lancement de cette souscription, je trouve bizarre autant qu'étrange que le bilan de cette opération n'ait pas été communiqué au petit peuple pontavénain. 

Il faut savoir que ce sont les contribuables de Pont-Aven, et non ceux de la CCA, qui devront éponger le déficit de l'opération.

Contrairement aux gens du coin dont la générosité est légendaire, ce profond silence me semble suspect et inquiétant.

Cela dit ... 

Suite et fin demain matin

---------------------------------------------------------------- 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Me revoilà (suite)

Publié le par chercheur d'histoires

Me revoilà (suite)

Me revoilà (suite)

"LES PHOTOGRAPHES PORTRAITISTES BRETONS DU XIXe SIECLE"

Un thème qui aux premiers abords est banal et sans intérêt.

--- Suite ----------------------------------------------------------------

C'est la raison pour laquelle je remercie très chaleureusement les responsables culturels de la ville d'avoir osé me laisser libre cours pour présenter un sujet de ce genre somme toute austère. Une exposition particulièrement riche de précieux et rarissimes documents  jamais présentés en Bretagne et sans doute nulle part ailleurs en France, du moins de cette ampleur. 
Je vous promets que pas un visiteur ne restera insensible au charme du contenu de cette exposition par ailleurs instructive pour tous.

La seconde exposition est principalement consacrée au stylite Pascal JAOUEN, la nouvelle coqueluche culturelle de la Bretagne.

Je dois reconnaître que mes 200 photos du XIXe siècle de costumes bretons sont un peu écrasées par la notoriété du personnage.

Cet ensemble exceptionnel de photographies du XIXE siècle ne sera pas la vedette de l'été : Ce sera pour une autre fois. 

Je reconnais bien évidemment qu'il est important et nécessaire que l'avenir des forces créatrices de notre région soient encouragées par les institutions culturelles de la Bretagne.

Ainsi donc, cet été, Quimperlé sera CULTURE.

 Venez-y, et dites-vous sans vous tromper : JE SUIS CULTURE ... de mon pays.

La médiathèque est ouverte :

Le mardi de 16 h à 19 h

Le mercredi de 10 h à 12h 30 puis de 13h 30 à 18 h

Le vendredi de 10 h à 12 h 30 puis de 16 h à 19 h

Le samedi de 10 h à 12h 30 puis de 13h 30 à 17 h

Une visite commentée :

Le samedi 30 juin à 14h 30 à la médiathèque, je vous invite à participer à la visite de l'exposition, commentée par votre serviteur.

---------------------------------------------------------------------

Les photos du jour :

Jeunes femmes de Pont-Aven et de Pont-L'Abbé

Années 1870

 

    

 

 

 

 

 

 

Me revoilà (suite)

Partager cet article

Repost 0

Me revoilà

Publié le par chercheur d'histoires

Me revoilà

Me revoilà

Ce week end aura été ma fête dans la presse locale de Quimperlé.

Mes deux expositions sont en place, et elles ont été inaugurées.

Je peux enfin me reposer après 6 mois d'une intense préparation.

J'en suis fier quoique épuisé.

C'est l'envers de la médaille, je n'ai plus l'âge pour préparer un événement de cette grandeur tout seul.

Je le devais à la municipalité de Quimperlé qui a accepté pour la seconde fois de mettre à ma disposition ses principales salles culturelles.

Cette année, j'ai tenu à faire participer à cette aventure trois autres importants collectionneurs de photographies anciennes.

Jusque-là, très discrets dans leurs passions, j'ai retrouvé en eux lors des vernissages, des collectionneurs  enthousiasmés, près à poursuivre, puis à prendre la relève de mes actions envers la sauvegarde et la mise en valeur de la mémoire photographique de la Bretagne.

A nous quatre nous pouvons faire des malheurs en réunissant nos efforts en ce domaine.

Depuis 1998 j'ai largement diffusé le contenu de mes collections, mais je peux affirmer qu'en nous réunissant comme ils le souhaitent, la fête ne vient de commercer.

Des médiathèques s'ouvrent dans toutes les petites communes de la région (exception faite de Pont-Aven). C'est en ces lieux que la mémoire culturelle des lieux peut et doit se transmettre et se répandre dans les esprits locaux.

Entre les deux expositions de Quimperlé, j'ai une préférence.
Celle que je présente à la médiathèque : 

"LES PHOTOGRAPHES PORTRAITISTES BRETONS DU XIXe SIECLE"

Un thème qui aux premiers abords est banal et sans intérêt.

A suivre demain

-------------------------------------------------------------------

La photo du jour : Rare portrait daté 1858 -

 par Mme DIDERI photographe à Brest de 1848 jusqu'aux débuts des années 1860 -

épouse d'André DISDERI, le célébrissime photographe parisien des années Napoléon III

 

Partager cet article

Repost 0

BLOG en congés

Publié le par chercheur d'histoires

BLOG en congés

En raison de la mise en place de mes deux expositions à Quimperlé, ce blog sera en congés depuis ce mardi 19 jusqu'au dimanche 24 mai.

Ces deux expositions seront visibles durant tout l'été 

- La première à la médiathèque

- La seconde à la Maison des Archers.

De plus, j'assurerai une vistite commentée de la première, le 30 juin à partir de 14h30

Rappel du titre de cette exposition inédite en Bretagne : 

Les photographes portraitistes Bretons de 1840 à 1940.

La seconde présente environ 200 photographies du XIXe siècle sur les costumes bretons. Elle est proposées parallèlement à la présentation de costumes contemporains imaginés par le talentueux styliste Pascal JAOUEN.

A bienôt

Gérard BERTHELOM

----------------------------------------------------------------

 

Partager cet article

Repost 0

Le BLOG-NOTES de l'actualité pontavéniaise (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Le BLOG-NOTES de l'actualité pontavéniaise (fin)

- Pont-Aven :

Lu dans les can'arts des coins-coins du coin :

"Le musée longe le sentier du Bois d'Amour"

... Gast-à-gast ! Et personne pour essayer de le rattraper ?

Le musée de la CCânerie propose aux curieux de passage éclair dans la ville de découvrir les rives de la rivière lors d'une balade dans le  Bois d'Amour qui s'achève par une prière au pied du Christ Jaune de la chapelle de Trémalo.

MERDE ALORS ! Et personne pour essayer de le rattraper ? 

il est un peu fort des aisselles de bigoudènes de pirater ainsi l'idée des animatrices de l'Office du Tourisme qui pratiquent cette mission touristique depuis des décennies de façon excellente.

Où sont les idées neuves apportées par la nouvelle direction du musée de la CCânarie ?

Il y en a qui veulent tout bouffer dans le coin sans laisser la moindre miette aux autres.

---------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Le BLOG-NOTES de l'actualité pontavéniaise (suite)

Publié le par chercheur d'histoires

Le BLOG-NOTES de l'actualité pontavéniaise (suite)

- Pont-Aven :

Surprise ou pas surprise ?

Le week end dernier le musée de la CCânerie organisait pour la seconde fois "une visite surprise de son musée"

La vraie surprise pour ceux qui se seraient laissés berner par les annonces de cet évènement exceptionnel est que pour l'instant : ce musée reste virtuel ...

... tout comme les finances de la commune.

- La Nuit des musées :

La nuit des musées de la CCânerie

Cette année encore, laissant de côté l'aspect répétitif du programme annuel, la CHARLOT' ne peut se retenir de clamer à tout vent que cette belle nuit étoilée fut plutôt : 

"Une nuit noire dans un épais brouill'art"

Suite et fin demain

--------------------------------------------------------------------- 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>