Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lu dans la presse

Publié le par chercheur d'histoires

Lu dans la presse :

Depuis le début de l'été les annonces d'expositions de copies de tableaux dans les principales maisons recommandables de Pont-Aven reviennent régulièrement s'incruster dans la presse locale.
Trop pointus, les textes des annonces restent pour moi du charabia.
Il serait question de
synthétisme,dans une exposition proposée par ... l'académinablepaulgauguin !



Nous connaissons tous le mouvement artistique : le synthétisme. Un style pictural révolutionnaire qui naquit à Pont-Aven en fin du XIXe siècle.
Un grand moment de l'histoire de la cité des peintres lorsque Emile Bernard arrive ici avec une petite sensation autant audacieuse et scandaleuse que nouvelle. Sensation qui est à l'origine d'une rupture définitive de l'art avec l'académie des Beaux-Arts dirigeante de l'époque.
--------------------------------------------------------------------------
Il y aurait peut-être du neuf dans la cité. Un nouvel art synthétique ?
L'art seintétic ?   
c'est à dire : L'art de téter le sein après le sevrage ! 
L'Art têtard-if  en quelque sorte. 
---------------------------------------------------------------------------------
 

Partager cet article

Repost 0

lu dans la presse

Publié le par chercheur d'histoires

Lu dans la presse de ce matin, 30 août : 

" La Belle Angèle mise en bouteille pour une tombola ... "
je pensais que tous les fûts avaient été vidés le soir de la fête.
Il n'y a pas à dire, ils sont futés.
-------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Pont-Aven : remettre l'art en débat

Publié le par chercheur d'histoires

Remettre l'art en débat dans Pont-Aven.

Sans controverse, sans débat critique, lorsque le public ne peut plus s'exprimer librement, que reste-il de l'Art ? : du commerce, de l'ennui, quelle horreur.
Comment voulez-vous remettre l'art en débat dans la cité des peintres, lorsque les pontavenimeux ont pris la sale habitude de s'exprimer de façon anonyme ?
Réunissons nous, si vous le voulez bien, tous cagoulés, pour en débattre librement.

Signé ..........
---------------------------------------------------------------------------------- 
 

Partager cet article

Repost 0

en tube ou en pot

Publié le par chercheur d'histoires

En tube ou en pot ?
un succès qui ne se dément pas !
La peinture ?
non,
les colles de Pont-Aven.
A ne pas confondre avec les fameuses collerettes des pisseuses en coiffe.
--------------------------------------------------------------------------------- 

Partager cet article

Repost 0

yellow submarine

Publié le par chercheur d'histoires

Yellow submarine :

Une découverte inquiétante dans l'eau près du pont !

 

Est-ce une mine de fond de la dernière guerre perdue par un braconnier de l'Aven,
ou plutôt l'œuvre d'un peintre de la marine ?
Ce type de peintres prolifère dangereusement ... depuis qu'ils badigeonnent
les sous-marins en jaune ?

---------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

bouchons 2009

Publié le par chercheur d'histoires

Les bouchons 2009 :
Nous les attendions désespérément, ils sont enfin arrivés les bouchons dans Pont-Aven.
Si CAMBRY en 1794 pouvait déclarer : " On s'y porte avec une telle affluence, qu'il faut une heure pour traverser cette petite ville "



C'est tout aussi vrai aujourd'hui mais avec des différences de taille.
A l'époque le plaisir durait toute l'année. 
Aujourd'hui ça ne bouchonne qu'autour du 15 août... et de plus dans la douleur.

---------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Une dernière

Publié le par chercheur d'histoires

Une dernière photo de la fête :

 
Photo de la famille Chasse-marée : 
La Belle Angèle
et le Corentin côte à côte, le 22 août 2999
Signé : labouledecristal
-------------------------------------------------------------------------- 
 

Partager cet article

Repost 0

Panique !

Publié le par chercheur d'histoires

Le marché du mardi : Panique !

Sans ses foires et ses marchés séculaires Pont-Aven n'aurait sans doute jamais existé. Ils sont attestés depuis le XVIe siècle, permettant aux habitants de bien vivre en prospérant essentiellement de ce commerce qui prendra de l'ampleur avec l'implantation des premiers moulins au XVIIe siècle.
Tout allait bien jusqu'au moment de la révolution. Mais voilà, grosse panique dans ce petit bourg, après l'adoption du calendrier républicain en l'an VI, réduisant le nombre de foires et de marchés de façon drastique.
Les 52 marchés et 12 foires annuelles se réduisent en 24 marchés et 12 foires.
Une pétition signée par 49 commerçants, dénonçant cette limitation, fut transmise aux autorités : (sic)
Avant la révolution, Pont-Aven comptait 12 foires et 52 marchés par an. Les étrangers qui y affluaient rendaient cette commune très commerçante, les denrées qui y abondaient s'y vendaient à bon prix, l'habitant vivait bien, il était heureux.
Aujourd'hui quelle différence ! Il ne compte plus que 12 foires et 24 marchés, encore sont-ils peu fréquentés et tout à fait nuls lorsqu'ils se trouvent les jours des anciens dimanches et fêtes d'église, ce qui arrive très souvent. Il est certain qu'un mois s'est entièrement écoulé sans que personne y ait apporté même les denrées de première nécessité.
Oui, cityens administrateurs, depuis cette réduction, Pont-Aven est un vrai désert, le commerce est mort, l'artisan est sans ouvrage, le commerçant sans acheteur et les débitants sans consommateur ... En un mot, le peuple se languit, il est malheureux, mais républicain ...

Cette pétition est encouragée par Mr le maire : Descourbes, en ces termes :
Ce serait ranimer les esprits presque abattus, néanmoins amis de la révolution, que d'acquiescer à leur demande ...



Voilà un fragment de l'histoire des marchés de Pont-Aven à une époque où la population était, notons le, républicaine et dévouée à la cause révolutionnaire.
Phénomène rarissime dans une Bretagne pieuse et convaincue de féodalité.
Les temps ont bien changé, ici, les traditions se perdent ...  et se réinventent facilement, vous ne trouvez pas ?
---------------------------------------------------------------------------------
 

Partager cet article

Repost 0

Il faut vivre avec son temps :

Publié le par chercheur d'histoires

Il faut vivre avec son temps :

Nous avons raté l'occasion cette année de dépoussiérez la fête des fleurs d'ajonc fanées. En matière de culture, il faut être inventif et réactif si l'on ne veut pas s'engluer dans de vieilles habitudes désuètes.
Il est hélas trop tard cette année pour organiser : 
La Grande Fête de lancés de tomates pourries de nos jardins ensoleillées.
--------------------------------------------------------------------------------


 

Partager cet article

Repost 0

La fête de la Belle Angèle 2009

Publié le par chercheur d'histoires

La fête de la Belle Angèle 2009
s'est déroulée sur le port le 22 08 2009.
Compte-rendu :



Une vraie réussite qui n'est pas due au hasard.
Son secret :
1° C'est celui de sa rivière; ici son spectaculaire port*
2° C'est une fête organisée par les habitants et surtout pour les habitants et non pas    par de dociles corvéables dans le seul but d'attirer les toutous.
3° Elle a pour fondement un héritage patrimonial de poids.
4° Elle a lieu par
grande marée de 109.
---------------------------------------------------------------------------------------------
Moralité : Nous avons presque tout pour réussir à Pont-Aven.
Seule ombre au tableau, une grande aversion des municipalités successives : 
Elles ne supportent pas l'idée 
de sang neuf à Pont-Aven, alors pensez une grande marée de sang neuf ? Quelle horreur.

 * Attention des toupies à béton pointent le nez sur ce port. Là aussi, mais pour les habitants : quelle horreur !
--------------------------------------------------------------------------------- 

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>