Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'amicale du musée en effervescence ( page 4)

Publié le par chercheur d'histoires

L'amicale du musée en effervescence ( page 4)

Je m'insurge car voilà encore un exemple où je surprends cette espèce de secte décrépie, s'accaparant d'une tranche de l'histoire de Pont-Aven et de ses habitants pour en faire son pré carré.

Ses membres s'autoproclament sans vergogne : ambassadeurs de Pont-Aven après de tous les musées de France.

Cela dit, et pour revenir à la réflexion du jour, c'est Michel Guével qui devrait être chaleureusement remercié: et lui seul, d'avoir une nouvelle fois accepté de jouer - à la mémoire de son père - le rôle de raconteur public dont il a le génie.

Sans lui, ce n'est pas la dynamique et enthousiaste amicale du musée qui se serait préoccupée de la sauvegarde de la mémoire du maître verrier que fut Job Guével.

Après leurs gesticulations opportunistes, que vont-ils entreprendre de nouveau pour que la mémoire de ce personnage haut en couleurs de verre et de lumière ne sombre pas à nouveau dans le néant culturel pontavéniais ?

RIEN comme à leur habitude.

Ce n'est sûrement pas sur cette tribu "snobin'art", que la Cité engloutie par les flots touristiques, peut compter pour sauvegarder la mémoire de l' histoire des anciens habitants de la commune, sauvegarder le meilleur du patrimoine architectural et naturel du coin, sauvegarder l'esprit culturel "bien de chez nous" qui rayonnait dans la ville avant 1985.

Ces membres se sont recueillis - par habitude -  devant le misérable destin des pavés de verre signés Job Guével dont la commune a hérités il y a quelques années. Des œuvres d'un authentique  Artiste "bien de chez nous", aujourd'hui réduites en amuse gueule au même titre que le canot disloqué servant d'appât à toutous et implanté au bord de la route à 100 mètres plus haut, au même titre que le char à bancs soigneusement verni et délicatement mis en valeur au bord de l'entrée nord-ouest du trou de peinture , ou encore des paniers à crabes accrochés à une balustrade du côté du soleil levant.

Ces vitraux de Job ...

Suite et fin demain matin

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

L'amicale du musée en effervescence (page 3)

Publié le par chercheur d'histoires

L'amicale du musée en effervescence (page 3) 

Pont-Aven : Ci-Gît la vieille secte du C. J.

et pourtant, losque vous lisez les can'arts des coins-coins du coin, ils vous apprennent par exemple que :

- Lu il y a quelques jours dans les pages de Ouest France :

En présence du nouveau président de la CCa (un écolo sûrement car portant nom de "Fils de lin") : 

" les Amis du musée ont fait le point sur leurs activités "

Le chercheur d'histoires que je suis aurait plutôt écrit : "ont fait le point mort ..."

- Lu dans le Télégramme

"Amis du musée. Dynamisme et continuité "

" Le président de la CCa : André Fidelin, a salué le dynamisme et l'enthousiasme des amis du musée ... "

C'est pour le pauvre idiot que je suis, du" fils de lin" fabriqué avec de la langue de bois mort. 

Ce n'est pas tout.

Très active, l'amicale de ce musée organisait il y a peu, une conférence en l'église de Nizon consacrée à Job Guevel (voir précédement sur ce blog, l'article que j'avais consacré à cet Artiste pontavénin);

Cette conférence se poursuivi par un recueillement autour du rond point de la nouvelle gendarmerie (un espace strictement interdit aux piétons ???). 

Ce rond point où l'on prend : non pas des vessies pour des lanternes, mais des œuvres d'art pour des candélabres de rue.

Je m'insurge ...

A suivre demain

----------------------------------------------------------------------------------------------- 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

L'amicale du musée en effervescence (page 2)

Publié le par chercheur d'histoires

L'amicale du musée en effervescence (page 2)

Cela dit, et pour ne pas rester trop rasoir, je dois grimper au ciel comme eux, en vous proposant de plus en plus du rigolo plein de poils ... à gratter.

Allons-y :

--- suite ------------------------------------------------------------------

Pour profiter de cette visite impromptue et pour nous poiler, je vous apporte une idée "poilante" : 

Je vous propose de kidnapper ce conservateur pour le contraindre à visiter l'exposition éphémère des 15 chefs d'œuvre présentés par la conserv"atroce du musée de la CCânerie dans les 9 paroisses formant son terrain de chasse.

Une visite aussi rare qu'exceptionnelle pour un Grand Conservateur du musée d'Orsay, ne pouvant : bien entendu, se terminer sans une suite.

 Une suite dans l'organisation d'un Grand Papotage CCânesqueux : public et gratuit, sur ce guignolesque musée éphémère. 

Un radotage dirigé par un personnage venu de très haut, ça ne se rate pas.

J'ai le sentiment que le "vrai Pont-Aven" : aujourd'hui en sommeil, n'attend que ce type de proposition pour se réveiller de sa profonde léthargie.

Voilà pourquoi je serais moi aussi preneur d'un événement aussi extraordinaire, et aussi indispensable au renouveau de la C. Ah ! Ah ! Ah ! :

la Cité des Anciens Amateurs d'Art éclairés. 

La suite demain matin

---------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

L'amicale du musée en effervescence (page n° 1)

Publié le par chercheur d'histoires

L'amicale du musée en effervescence (page n° 1)

C'est sûrement l'effet : "soleil de plomb" qui en est la raison.

C'est le cas également des cailloux du coin qui commencent à fleurir.

Notez-le, cette secte devenue manifestement indécrottable dans ses inutiles actions culturelles, vient d'organiser une conférence gratuite à Pont-Aven.

Cette conférence mondaine fut soutenue par un conservateur du Musée d'Orsay.

Ce personnage de Haut Rang avait reçu pour mission "de causer" sur GAUGUIN et sur l'Ecole de Pont-Aven.

Je constate une fois de plus que les membres de cette honorable secte : tous aussi vieux que moi, ont encore besoin après plus de cinquante ans de soins, d'injections de Gauguin et d'Ecole de Pont-Aven dans la cervelle.

Je reconnais que c'est heureux pour ce blog. C'est du rigolo plein de poils, ce qui représente pour l'idiot de village que je suis, le seul élément appréciable de cette causerie.

Cela dit, et pour ne pas rester trop rasoir, je me dois de grimper aux rideaux comme eux, en vous proposant de plus en plus de rigolo plein de poils ... à gratter.

Allons-y :

suite demain matin

----------------------------------------------------------------------------------------------  

 

Partager cet article

Repost 0

Beau temps, belle mer

Publié le par chercheur d'histoires

Beau temps, belle mer

Ce sont les can'arts des coins-coins du coin qui le disent.

Le week-end dernier :

- La Forêt Fouesnant :

" Un plaisancier en difficulté, blessé par une hélice, a été récupéré par les pompiers "

- Trégunc :

" Un bateau en difficulté a été secouru par la SNSM "

- Les Glénan :

" Une jambe de l'Excalibur* à été relevée du fonds de la mer "

* L'Excalibur est une barge ayant fait naufrage aux Glénan en mars 2013, et ayant dû abandonner en mer ses quatre jambes.

- Côtes bretonnes :

" Un marin a un pied arraché lors de son sauvetage en mer "

Si j'osais faire mon "Gaspard Proust", je dirais qu'il n'avait pas le pied marin !

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Et comme en Bretagne il y a toujours : beau temps, belle mer ...  et sur terre aussi,

je termine cet article concernant ce triste beau week end, par une dernière nouvelle en forme de chute ... de cerisier.

- Fouesnant :

" Il tire sur son fils perché sur un cerisier, pensant tirer sur des oiseaux "

Elle n'est pas belle la vie ! (Gaspard Proust)

---------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Nouvelles fraîches du pays (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Nouvelles fraîches du pays (fin)

Attention : mon accès à mes données et fonctions personnelles de ce blog restent pour l'instant bloqué. Un voile se déroule devant tous les boutons d'accès aux diverses données et fonctions rendant impossible pour moi d'ouvrir les pages correspondantes.

Cette bizarrerie arrange sûrement bien des gens., vous ne trouvez-pas ?

J'ai cependant découvert par hasard, une porte d'entrée dérobée menant directement à ma page d'édition ( sans mot de passe, ce qui, d'une autre façon m'inquiète aussi) 

Cette découverte me permet donc : pour l'instant, de continuer à alimenter ce blog.

Pourvu que ça dure ?

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Nouvelles fraîches du pays (fin)

- Pont-Aven il y a 15 jours

"Belle brocante avec 25 exposants et des nouveautés "

"Trois jours de brocante haut de gamme "

Je n'aurais pas dit ça.

En effet :

D'une part, le mot nouveautés sonne faux avec le mot brocante, et en règle générale, l'amateur fouineur préfère plutôt découvrir de rares curiosités plutôt que de vieilles nouveautés.

D'autre part, il est vent'art de prétendre à du haut de gamme, lorsque le public averti s'ennuie manifestement à mourir en parcourant un salon. Une belle brocante qui pour moi ne fut que de bric-à-brac sans plus.

-----------------------------------------------------------------------------------------------

- Concarneau

"Ouverture prochaine d'une épicerie sociale"

Enfin du casse-croûte pour les pauvres concarnois.

Et à Pont-Aven, à quand l'ouverture d'une galerie d'art ... de lard ... de l'art social ?

Des croûtes pour tous en quelque sorte !

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

- Pont-Aven -

La photo du jour :

"Trois boîtes de crêpes dentelle achetées la quatrième offerte " 

Attention tout de même, dans un pays où le mensonge commercial touristique* ne fait pas dans la dentelle, il reste peut-être utile de se renseigner sur le contenu de la 4 ième : vide ou pleine ?

* Je reprends ici  ce qu'un Ministre du Tourisme avait déclaré il y a 3 ou 4 ans.

-----------------------------------------------------------------------------------------------

 

Nouvelles fraîches du pays (fin)

Partager cet article

Repost 0

Nouvelles fraîches du pays

Publié le par chercheur d'histoires

Nouvelles fraîches du pays

Attention, ce blog se bloque régulièrement depuis hier pour des raisons que je ne connais pas et que je ne maitrise pas.

..............................................................

Nouvelles fraîches du pays :

- "La municipalité s'est prononcée pour la vente de 2 parcelles de 4145 et 5000 m2 à des industriels"

Pontavénounours, ne soyez pas inquiets, ça se passe à Riec sur Bélon :

OUF !

Mais tout de même, des créations d'emplois commencent à se rapprocher des frontières de la Cité des anciens Peintres de talent, et ça ce n'est pas bon du tout.
Durant près d'un siècle, Pont-Aven a dû supporter la présence de centaines de femmes d'usines. Les dernières ont été virées sous le règne de Rivet.

Il ne manquerait plus que ça recommence.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

- Pont-Aven : Une initiation à la pêche à la mouche vient d'être proposée aux adeptes du genre.

Je connaissais l'expression du chasseur bredouille : 

"Faute de grives on mange des merles"

mais je ne connaissais pas l'expression du malchanceux pêcheur :

"Faute de truites on mange des mouches" 

--------------------------------------------------------------------------------

- Pont-Aven : animation du musée

Un heure, une œuvre : l'animatrice mettra l'accent sur l'œuvre de Pierre Girieud.

Lorsque j'étais jeune, à l'école primaire de Pont-Aven, on appelait cela "une leçon de "choses"

Depuis peu, dans ce trou de peinture, je constate que même les choses les plus ordinaires se transforment en œuvre d'art.

A suivre demain

-----------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Non, non, non ...

Publié le par chercheur d'histoires

Non, non, non ...

Chantez avec moi :

Non, non, non, Pont-Aven n'est pas mort,

(refrain)

des langoustines bougent encore 

- Musique de Théodore Botrel,

- Paroles de Renée, notre poissionnière bien aimée

----------------------------------------------------------------

Non, non, non ...

Partager cet article

Repost 0

La + grande qualité des pontavénounours (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

La + grande qualité des pontavénounours (fin)

 

CONCLUSIONS ULTIMES à cet article fleuve.

Que peut-on attendre d’une nouvelle municipalité qui se voudrait : comme il se doit, attentive à l’INTERET GENERAL de la commune et à l’avenir de ses (derniers ou futurs) habitants ?

. Avant tout bien sûr, qu’elle s’engage solennellement à """ENFIN""" lutter pour que la morale républicaine retrouve toute sa place dans la cité, en respectant par exemple elle-même les règlements locaux ...

...  et pas seulement ceux de la zone bleue !

. Ensuite, et pour rester dans le sujet de cet article; et après avoir fait de l'emploi sa priorité absolue :  

qu’elle décide d’affronter la CCa en refusant que des travaux soient réalisés sur la Grand’Place de la commune, tant que les responsables politiques de cette structure communautaire n’auront pas assumé leur obligation légale de création «  d’aires de stationnements correspondant aux besoins et à la fréquentation de leur musée : en dehors des espaces publics

C'est vital pour l'avenir de la commune ce que je viens d'écrire là.

Sans cela rien ne sera plus possible dans ce pays en forte décomposition et dirigé depuis trop longtemps par des municipalités superficielles, irresponsables et inconsistantes. 

Conclusions post-mortem :

Serait-il trop tard pour remettre les pendules à l'heure légale ?

Au regard de la photo fantôme du jour, c'est manifestement trop tard.

Même durant deux fois une minute par jour. 

-----------------------------------------------------------------------------------------------

La + grande qualité des pontavénounours (fin)

Partager cet article

Repost 0

La + grande qualité des pontavénounours (page n° 13)

Publié le par chercheur d'histoires

La + grande qualité des pontavénounours (page n° 13)

Les voies du seigneur sont impénétrables ... même pour les couleuvres ?

--- suite -----------------------------------------------------------------------------------------------------

Cela dit, ces pièces complémentaires sont effectivement déposées en mairie, comprenant comme document principal un projet d’aménagement de la Grand’Place

« PUBLIQUE, ARMORICAINE et REPUBLICAINE avec son arbre de la Liberté » sur laquelle est prévue l’implantation de 10 stationnements affectés au musée (dont 1 pour handicapés) + un vaste parvis « PIETONS » devant l’entrée du futur musée.

Le bon sens et les règles de sécurité des piétons ne supportent pas le passage incessant des véhicules ... sauf à Pont-Aven dans le cas présent !,

et donc, pour cette raison mais également bien d'autres, un projet radicalement opposé dans sa conception à celui que la coupeuse de troncs d’arbres vient de nous dévoiler.

Ce plan n’est pas fictif comme ose effrontément le déclarer cette tailleuse d’arbres remarquables, mais une pièce maîtresse de l’autorisation de construire.

Tout changement dans les aménagements prévus sur le document annexé au P. de C. devant donc impérativement faire l’objet de la délivrance préalable d’un permis de construire modificatif, même si la manœuvre frauduleuse que je viens de décrire est un acte délictuel entachant profondement la légalité de cette pièce rapportée.

Se sont les actes qui restent délictueux, mais aujourd'hui plus la pièce annexée en elle-même. 

Malgré cela, et venant en aide à cette demoiselle, le Secrétaire Général de mairie déclare à qui veut l’entendre que je me trompe car le règlement du PLU prévoit qu’en cas d’impossibilité de création de stationnement, le bénéficiaire du permis de construire peut s’y soustraire en versant une taxe compensatrice à la commune.

J’ai tout juste eu le temps de lui déclarer que ses propos étaient aussi ARCHI-FAUX car c’est à ce moment que le public s’est empressée d’applaudir chaleureusement l’animatrice du soir.

Et pourtant il aurait été rigolo plein de poil (à gratter) de demander à M. le Secrétaire Général ce qu’il attendait pour réclamer cette taxe à la CCa : la bénéficiaire du P. de C.

1 500 € de taxe x 500 places (nécessaires les jours de vernissage) = 750 000 € tout de même !

De quoi sauver de l'écroulement les majestueuses ruines de Rustéphan, y aménager des chiottes publiques et des stationnements de proximité sur l'assiette du terrain en nombre suffisant.

La réalité est que cette règle inscrite au règement du PLU ne concerne que les établissements privés : et pour cause, je ne vais pas vous donner une leçon de calcul mental. Vous enlevez un sous d'un tiroir- caisse pour le replacer dans le même tiroir-caisse, c'est aussi utile que de pisser dans une pompe à vélo pour faire de l'air ... ou avoir : l'air de rien, l'air d'un con. 

Il est tout de même affolant que le Secrétaire Général de mairie ne le sache pas.

Vous ne me croirez pas, mais j’ai encore mieux à vous proposer.

C'est la réponse sur ce sujet que m’a transmise officiellement le Préfet du Finistère.

Elle vaut son pesant d’or en matière de dérive administrative de la société Française.

Je vous offre son contenu :

« L’article UH 12 du règlement du PLU prévoit que les aires de stationnement doivent correspondre aux besoins et à la fréquentation des constructions et installations et être réalisées en dehors des voies publiques sur le terrain d’assiette de l’opération ou à proximité immédiate. Toutefois, ces dispositions s’appliquent aux constructions neuves et ne sauraient concerner la restructuration des bâtiments existants situés dans le centre urbain »

Que le Préfet me prenne pour une bille : admettons, mais manifestement, il porte également le doute sur les capacités professionnelles et intellectuelles du service instructeur de l’Equipement du Finistère.

Le texte est précis et concerne les constructions et installations à édifier ou à modifier ; ce qui est incontestablement le cas, d’autant plus que le projet comprend la construction d'une importante aile neuve.

La seule conclusion à retenir de cette stupide attitude est que le service de la préfecture est lui aussi mouillé jusqu’au cou dans cette scandaleuse affaire.

Stupide comme d'ailleurs l’attitude passive des Pontavénounours face à ce drame pour l"avenir de la commune et de ses habitants.

Pourquoi  stupide ? Imaginez Ayrault leur proposant d’implanter sur leur célèbre Grand’Place, l’aéroport de Notre Dame des Landes. 

Ce dernier aurait certainement fait 2880 imbéciles heureux, et n’auraient pas eu de problème de voisinage.

Il fallait y penser plus tôt M. le Ministre !

Suite et fin demain matin

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>