Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'Horreur ! (acte I )

Publié le par chercheur d'histoires

L'Horreur ! (Acte I )

Je vous propose aujourd'hui de suivre une nouvelle histoire de trou, mais : cette fois, se terminant dans la douleur.

Comment décrire ce que je viens de découvrir ?

J'aurai en premier lieu une pensée de sympathie pour le jeune couple qui s'est laissé piéger dans une terrifiante aventure.

Ces jeunes ont sûrement une part de responsabilité dans le drame qu'ils vivent, mais pour moi, ils sont surtout des victimes collatérales de la stupide politique municipale menée depuis 1985, et que je dénonce régulièrement ici.

Comment interpréter ce que j'ai découvert  ?

- Serait-ce le grandiose décor d'un film d'épouvante ?

- Serait-ce une minable installation d'Art Contemporain "dans le goût" de Maître Christo (l'emballeur de montagnes) et "dans le genre" de Maître Soulage (noir c'est noir) ?

Si c'était le cas, cela ne soulagerait pas pour autant ma colère.

- Serait-ce l'apothéose de la connerie humaine ?

Vous ne tarderez pas à découvrir : horrifiés comme moi, la réponse, même si un morceau de colline qui s'écroule sur une maison, dans un pays où tout s'écroule, ne dérange plus les gens du coin. 

Pour ma part, j'invite dès maintenant les responsables de l'Office du Tourisme à intégrer ce site : unique en Bretagne, dans son parcours de la visite de la ville.

Rien que pour ça, Pont-Aven mériterait d'être classée dans le patrimoine mondial de l'UNES'COnnerie"

Je plains sincèrement ce jeune couple qui a eu la mauvaise idée de construire son habitation dans un trou creusé dans la colline de Sainte Marguerite au début du XXe siècle.

Dans cette excavation furent construits à cette époque deux cabanons de stockage de carburant. L'un par Furic propriétaire d'une pompe à essence sur la Place (devant la boulangerie-patisserie Kersalé), l'autre par les sœurs Barbarin propriétaires d'une autre pompe à essence rue du Gac (devant le magasin d'antiquité Rosot)

Plus tard, ces cabanons furent aménagés en logements de fortune pour des nécessiteux du coin : des clochards comme on disait autrefois.

Le dernier d'entre eux péri dans l'incendie de sa somptueuse demeure il y a une quarantaine d'années.

Revenons à l'actualité du jour ...

La photo du jour : la maison de rêve de ce jeune couple dans son décor définitif.

A suivre demain

-----------------------------------------------------------------------------

 

 

L'Horreur ! (acte I )

Partager cet article

Repost 0

Triste nouvelle pour les paroissiens

Publié le par chercheur d'histoires

Triste nouvelle pour les paroissiens

Nous venons d'apprendre que le père PERON quittait la paroisse.

Triste nouvelle pour les paroissiens, mais :

bonne nouvelle pour les pontavénounours.

Le presbytère de Pont-Aven, ne servant dorénavant plus à rien, pourrait être lui aussi mis en vente par l'Evêché.
J.M. : où es-tu, que fais-tu, m'entends-tu ? :  à toi de jouer.

La vente du presbytère de Nizon est à renégocier avec notre Evêque.

Tu devrais lui chuchoter dans le cornet qu'à Pont-Aven il existe une vieille coutume

"2 achetés, le 3ième est gratuit"

En matière immobilière, pour faire de bonnes affaires, il faut avoir du flair : 

c'est-à-dire ne pas faire comme les deux précédents maires.

------------------------------------------------------------------------------

 

 

Partager cet article

Repost 0

Une histoire de trous (la réponse)

Publié le par chercheur d'histoires

Une histoire de trous (la réponse)

Ces insolites trous ont été aménagés par les boches en 1944 dans le pilier central du viaduc de la ville, pour être ensuite bourrés d'explosifs.

Hélas pour eux, ces braves gens ont dû fuir précipitamment le pays avant d'avoir reçu l'ordre de tout faire péter.
Auraient-ils fui la cité :  comme Gauguin, parce que la ville était devenue inhabitable ...

... en raison d'un trop plein de touristes ... 

... allemands ?

--------------------------------------------------------------------------------  

 

Partager cet article

Repost 0

Une histoire de trous

Publié le par chercheur d'histoires

Une histoire de trous

Une histoire de trous qui "s'emboîtent" dans la Grande Histoire du trou de peinture pontavéniais.

Connaissez-vous l'histoire des trous présentés sur la photo du jour ?

Je vous offre un indice.

Ces trous ont été aménagés une quarantaine d'années après la construction de l'édifice en cause : et pour cause !,  dans un but très précis :

Mais lequel ?

La réponse demain matin

----------------------------------------------------------------------------------------------------

Une histoire de trous

Partager cet article

Repost 0

Le 1er janvier 2015 ?

Publié le par chercheur d'histoires

Le 1er janvier 2015 ?

Les journaux du secteur en parlent beaucoup ces temps-ci.
Serait-ce la nouvelle date de la fin du monde ?

Non, mais celle de gros emmerdements à venir pour certains pontavénounours heureux jusqu'ici.
De gros emmerdements pour les nombreux propriétaires de locaux recevant du public, et qui auraient oublié - par inadvertance - qu'à partir de ce jour de grâce pour certains autres, leurs locaux devront obligatoirement être adaptés pour accueillir dignement les handicapés de toute nature.

De tous petits tracas aussi à attendre pour la nouvelle municipalité qui pourrait se retrouver pour les mêmes raisons dans le caca des oies de l'Aven.
A moins que Gauguin : notre sauveur bien aimé, décide d intervenir pour calmer les colères des crétins qui s'en offusquent. 

On en parle beaucoup et l'on agit en conséquence, mais pour l'instant : partout ... sauf à Pont-Aven.

J.M. : où es-tu ?, que fais-tu ?, m'entends-tu , turlututu : poils aux élustucrus du cru, et à tous les culs du coin bordés de nouilles !

--------------------------------------------------------------------------------------

 

 
 

Partager cet article

Repost 0

Le blog-notes de la semaine (2/2)

Publié le par chercheur d'histoires

Le blog-notes de la semaine (2/2) 

Concarneau :

"L'urbanisme : la construction en pleine forme"

Cela ne devrait surprendre personne.
C'est précisément le principal O
bjectif d'avenir pour les 20 ans prochains, inclus dans le règlement du SCOT (Schémas de Cohérence Territorial) de la CCa. Ce document plaçant le développement durable du "pays de Concarneau" (Concarneau +Trégunc et Rosporden) comme prioritaire par rapport aux 6 autres communes du territoire de la CCa, tout en marginalisant de surcroît, Pont-Aven de cette politique d'avenir.    

---  Extrait d'un article que j'avais publié ici il y a deux ans  ------------

Concarneau devenant d'une certaine façon l'Allemagne du coin.

A l'inverse : Pont-Aven rejoignant la situation de la Grèce.

Que ce passe-t-il aujourd'hui ?

A Concarneau on implante des bâtiments pour créer des emplois d'avenir et l'on y construit des logements pour satisfaire les futurs emplois générés.
A Pont-Aven, on patauge dans la boue de la construction du futur musée de la CCânerie.

- - -
Cette perverse et désastreuse politique pour Pont-Aven commence manifestement à produire ses premiers effets.

je l'avais dit ici lors de d'adoption de ce SCOT :

Dame la soutane a sacrifié l'avenir de Pont-Aven et de ses habitants, au profit  de l'avenir d'une certaine conserv'atroce, et d'un stupide musée dévastateur pour l'avenir de la cité.

Nous sommes dans le caca d'oies de l'Aven mes amis !

Concarneau commence à récolter des œufs d'or, pendant que les pontavénounours doivent se contenter de pleurnicher devant une ridicule palme d'or à la niçoise.

Morlaix :

"Morlaix brûle"

Seraient-ce des sans-dents qui en voudraient à la Yolande ?

Non, et pour cause,

A Morlaix,  

Quand les élus te font pisser le sang : " mords les "

Pont-Aven :

Le bulletin municipal semestriel ? 

Rien de neuf à l'horizon.

Pontavénounours : qu'avez-vous encore fait comme conneries pour en être privé par J.M. ?

Faites comme moi : j'ai écrit au Père Noël afin d'espérer recevoir ce précieux document pour le nouvel an 2015 ... ou 2016 ? ... ou 2017 ?? ... ou ??? : comme ce sera sûrement le cas pour la publication du catalogue de la première EXPO-GAUGUIN'HARD du plus Grand Musée au monde consacré à l'Ecole de Pont-Aven ! 

---------------------------------------------------------------------------------- 

Partager cet article

Repost 0

Le blog-notes de la semaine (1/2)

Publié le par chercheur d'histoires

Le blog-notes de la semaine (1/2) 

Le blog-notes des épluchures hebdomadaires des canards des coins-coins du territoire de la CCânerie.

Con-car-neau :

"Déplacement alternatifs : on peut maintenant se déplacer autrement qu'en voiture"

Les pirates !  ils ont piqué l'une des grandes idées de Jean Marie.

Concarneau :

"Handicap : Un concarnois a du mal à rentrer chez lui"

A Pont-Aven, j'en connais plusieurs qui : pour ne pas avoir de mal à rentrer chez eux, n'en sortent plus.

Je connais aussi une flopée de handicapés pontavénins qui aimeraient bien que de temps en temps, les élustucrus et certains commerçants de la ville ... 

... "prennent  leur place"

Concarneau :

"Bilan touristique : beaucoup de monde mais moins d'argent"

Autrefois, c'était aussi comme ça à Pont-Aven ...

... mais de façon inversée :

"moins de monde, mais beaucoup d'argent"

Pont-Aven :

"La philatélie : une rentrée pleine de projets"

Pour les autres pontavenins aussi : 

et en particulier celui de coller des timbres sur la pile de lettres d'expéditions de leurs impôts et charges.

Il y a de quoi se ruiner en timbres sans pour autant tomber dans la philatélimania.

A suivre ...

---------------------------------------------------------------------------------- 

 

 
 

 

  

Partager cet article

Repost 0

Les illettrés de chez GAD

Publié le par chercheur d'histoires

Les illettrés de chez GAD

On écrit beaucoup sur eux ces temps-ci.

De deux choses l'une :

- Où c'est vrai, et dans ce cas il n'y a pas de quoi fouetter le chat du ministre de ... l'économie des conneries.

- Ou c'est vrai, et il y a de quoi fouetter les chats des maîtres et maîtresses de l'Education Nationale.

_____________________

On écrit beaucoup ces jours-ci dans la presse nationale sur les illéttrés de chez Gad.

Par contre, je n'ai jamais rien lu de semblable dans les canards boiteux du coin : 

Rien lu sur l'illéttrisme des élustucrus pontavénais lorsqu'ils durent par exemple se prononcer sur la recréation de l'ancien musée pontavénin.

Le PLU, la ZPPAU, Le code de la construction et de l'urbanisme, le SCOT de la CCA ? Excusez-nous, nous ne savons pas lire.

Vingt trois illéttrées ne sachant de surcroît  même plus compter sur leurs doigts,

en particulier lorsqu'ils devaient additionner l'interminable liste des dépenses engendrées par cette grandiose ânerie.

  --------------------------------------------------------------------------------

 

Partager cet article

Repost 0

Les journées du patrimoine pontavéniaises

Publié le par chercheur d'histoires

Les journées du patrimoine pontavéniaises

Cet événement s'est déroulé ce week-end. Je l'ai cherché partout, mais je ne l'ai pas trouvé.

Même pas à Rustéphan. C'est pour dire ma déception et celle de tous les pontavénizoneux.

---------------------

L'association Le Carré Long que je dirige, a mené de nombreuses actions patrimoniales et culturelles de sauvegarde du riche patrimoine du pays entre 1998 et 2012. 

Des actions souvent militantes en raison de la passivité des dirigeants et dominants de la commune envers son riche et vaste patrimoine architectural, naturel ou culturel/

Des actions pour essayer de sauvegarder la mémoire singulière et souvent hors norme, de la commune et de ses anciens habitants.

Aujourd'hui, la commune : faute entre autres de locaux, n'est  plus adaptée à la poursuivre d' opérations patrimoniales et culturelles du type que je proposais.

De surcroît : bon nombre de ses nouveaux habitants, n'en ont rien à foutre du patrimoine et de la culture du coin, me considérant tout au plus comme un vulgaire passéiste.

Depuis 2 ans, je mène donc ou je participe activement, à des événements culturels ailleurs que dans le trou de peinture pontavéniais. 

Durant 10 ans, j'ai participé bénévolement aux journées du patrimoine au sein de la Fondation du Patrimoine, mais par la force des choses : toujours ailleurs qu'à Pont-Aven car il était impossible d'organiser ce type d'événement dans ce bled sans tomber dans la gauguinite aigue.

Cela dit : depuis peu, nous remarquons que dans toutes les autres communes du coin, ça bouge en matière de sauvegarde des patrimoines et des mémoires locales, et pas seulement dans le domaine de la religion.

Quelle commune du secteur n'a pas aujourd'hui une active association patrimoniale, une médiathèque etc. ?

Il n'y a qu'une réponse : la Cité des anciens Peintres de talent.

------------------------------------------------------------------------------

- Les journées du patrimoine dans le Finistère ?

Ses organisateurs nous ont proposé un programme dense comme vous avez pu le lire dans les journaux.

- Les journées du Patrimoine pontavéniaises ?

Elles sont devenues depuis quelques années, la chasse gardée du musée de la CCânerie.

Ce fut encore le cas cette année, et les chasseurs ou chercheurs d'histoires, en sont une nouvelle fois revenus bredouilles.

Madame la conserv'atroce, J.M. : où étiez-vous, que faisiez-vous ?

Au bal funèbre de Geneviève de Rustéphan peut-être ?

J'ai  la tête pleine de projets d'animations patrimoniales et culturelles, mais que pourrais-je faire dans ces détestables conditions ? 

La conserv'atroce de ce musée nous a concocté pour cet événement exceptionnel ... son lamentable programme basique et routinier : celui que nous lisons tous les matins dans les can'arts des coins-coins du coin depuis la fermeture définitive de notre très cher petit musée pontavénin "bien de chez nous".

Elle s'est également incrustée dans les animations proposées à Quimper par le Conseil général !

Les quimpérois ne seraient-ils pas cap ...

... de se débrouiller tout seuls comme des grands ?

Pendant qu'elle dansait la gavotte à Quimper, les pontavénounours se désolaient comme d'habitude dans leur coin.

Un week end somme toute très ordinaire pour tous ces malheureux.

---------------------------------------------------------------------------- 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Une idée m'est passée par la tête ! (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Une idée m'est passée par la tête !(fin)

Par exemple en leurs attribuant des étoiles en forme de crottes.

--- suite de l'article ---------------------------------------------
- Une crotte pour la rivière.

- Deux crottes pour un édifice avec un toit (comme la Piscuiterie du pont)

- Trois crottes pour des toilettes avec soit un lave-mains, soit du can'art des coins-coins du coin ou du P.Q. 

- Quatre crottes pour : Ô miracle ! des V'chés avec deux conforts à la fois, en état de marche et d'approvisionnement. (je plaisante)

- Et : une crotte d'or pour les toilettes du futur musée ... que vous découvrirez bientôt avec étonnement, installées - par inadvertance - au second étage de ce temple de la connerie.

C'est ce qui s'appelle : envoyer les gens au ciel aux P'lotes !

Vous ne trouvez pas que cette crotte d'or devrait aussi est réservée à l'abruti architecte qui imaginerait d'aménager le sous-sol d'une habitation ... dans le grenier de l'édifice : 

Une maison prévue avec garage en sous-sol évidemment.

............................................................................................

Mon idée est maintenant entre les mains de J.M. 

Va-t-elle remonter jusqu'à son cerveau pour que enfin, cette honteuse problématique de petits-coins pontavenins soit résolue une bonne fois pour toute, ou devrais-je encore intervenir ici ?  .... et encore ... et encore ... et encore, jusqu'au jugement dernier !

-----------------------------------------------------------------------------------

 

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>