Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

De splendides bâtiments ... vides

Publié le par chercheur d'histoires

De splendides bâtiments ... vides

Il y a deux ans, je papotais avec quelques potes sur ce blog au sujet de la construction d'un gigantesque et splendide musée à Lyon.

Rien d'étonnant à ce que les élus de ce patelin mettent du lion dans leur moteur économique,

mais lorsque l'on sait que la première pierre de cette construction avait été posée dix ans auparavant,

- que le coût des travaux avaient été multiplié par six entre temps,

- et que ces travaux n'étaient tourjours pas terminés en 2011, (ni en 2013)

il y avait de quoi s'inquiéter sur la politique culturelle à la Française.

Comme on dit, à chacun sa merde : passons à autre chose.

..............................................................................................................................................

En 2010 s'ouvrait en Grande Pompes(pidou) le splendide musée des beaux-arts de Metz.
Une réplique décentralisée du Centre Pompidou de Parisssssssssssssssssssssssssssss.

Le succès de cette ouverture fut Immmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmense.

Ce fut d'ailleurs : à écouter ses tenants, la justification de la raison d'être du futur musée de la CCânerie. (relire les propos de dame la soutane à ce sujet)

Depuis trois ans et quelque deux millions de visiteurs de la première heure, les choses ont bien changées à Metz.
Les curieux initiaux ont petit à petit désertés les lieux. Aujourd'hui les salles d'expositions restent de plus en plus vides comme des coquillettes creuses.
C'est la panique à bord. Madame le Ministre de la Culture promet de faire des miracles en lançant à tout-va de vastes campagnes de racolage du public perdu.
A l'inverse, le conseil régional de Lorraine quitte en catimini le navire. Dorénavant, il ne versera plus que la moitié de sa contribution annuelle au fonctionnement de ce bel ouvrage en plein naufrage économique.

Si j'ai retenu ce sujet comme article du jour, c'est en raison des similitudes qui existent  entre ce musée et celui de Pont-Aven :

Les deux projets ont les mêmes ... plus gros défauts du monde muséal :

Fin de l'article demain matin ...

 

---------------------------------------------------------------------------------------------- 

 


 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Pêle-mêle

Publié le par chercheur d'histoires

Pêle-mêle

L'Ile de Sein :

Il paraît qu'il n'y aurait aucune liste électorale à se présenter sur l'île de Sein ?
J'ai une idée :

Pont-Aven a la possibilité de venir en aide à ces braves gens de mer.

La cité des moulins a une ribambelle d'élus sortants dont elle ne sait plus que faire.

Offrons les gracieusement aux sénans.

Ces élustucrus ont magnifiquement su mener les pontavénounours en bateau durant leur mandat : alors pourquoi pas leur proposer de continuer plus utilement cette action à Sein.

J'ai un petit mot  d'amitié à placer ici à l'attention des habitants de cette île :

"Chers compagnons de la Libération, savez-vous que les pontavénounours vous envient beaucoup de n'avoir pas de liste à se présenter aux prochaines élections électorales.

En effet : si depuis le règne de Rivet, Pont-Aven avait vécu cette situation, tout irait aujourd'hui bien mieux dans la cité des anciens peintres de talent"

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les moêlaniais ont eu les boules !

En effet : dernièrement, 16 boulistes pontavéniais se sont déplacés à Moëlan sur Mer.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

J'ai quelques amis pontavénins qui habitent loin de nous, et qui aimeraient recevoir sur ce blog encore plus de nouvelles du pays.

En ce qui concerne les inondations qu'ils ont vues à la TV, je les rassure.

Les eaux du ruisseau du Penanroz sont sorties de leur lit mais elles n'ont pas occasionné de dégât dans le bâtiment d'InterMarché.

J'ai vérifié sur place et croyez moi,  je n'ai pas constaté de trace de crue mais seulement  la présence de quelques cru'dités dans les rayons de ce commerce.

Cela dit,  j'aurais une petite remarque supplémentaire de mon cru à proposer à ces chers amis :

La photo du jour :

Une exposition de costumes et de coiffes en cette période d'inondations ?

D'ordinaire, ce sont des maillots et des bonnets de bain qui sont exposés dans les boutiques de Pont-Aven durant les grandes inondations ...

... de touristes !

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

 

 

Pêle-mêle

Partager cet article

Repost 0

Oh ! Les long sanglots

Publié le par chercheur d'histoires

Oh ! Les longs sanglots
" Les sanglots longs
" des violons
" de l’automne,
" blessent mon cœur
" d’une langueur
" monotone ...
...............................
Il y a une semaine avait lieu l'assemblée générale du corpuscule groupement des commerçants du coin, en présence des trois têtes de nœuds en lice à cette époque : Daniel Doeuff, Jean-Marie Lebret et Joël Bossard,  
 
Serait-ce vraiment le groupement de tous les commerçants du coin comme ils se prétentent ? 
Je dirais pour être précis comme toujours ici : la demi-douzaine de zouaves pontificaux qui mènent la danse à mille temps de l'activité commerciale du trou de peinture pontavéniais.
Pourquoi à mille temps ? Comme vous le savez, ils ont constitué entre eux, un comité de pilotage des travaux du futur musée de la CCânerie : le PAN.
Drôle d'idée pour le comité de pilotage de travaux en panne !
Pour leur faire plaisir, la municipalité leur avait offert en 2011, le planning des travaux à réaliser, mais patatra, ce document contractuel vient de s'envoler avec la tempête et ça râle derrière les hauts-fourneaux des dirigeants de cette clique.
Ce planning 'serré" comme il est ditse transforme petit à petit en une danse à mille temps  ... que les futurs responsables de CCa vont devoir mener jusqu'à terme.
Voici donc venu les temps des longs sanglots des violons du microcosme groupemeent des commerçants du coin : principalement d'ailleurs de commerçants de  Bouffe.
C'est un comble tout de même : Ces faiseurs de grosses bouffes se sont laissés avoir comme des bleus des andouilles. 
Après la fête des volets fermés, voici venu le temps des longs sanglots de crocodiles déversés ce pluvieux lundi, sur les bonnets de bain des têtes de nœuds présents.
Ces commerçants si attentifs d'ordinaire à l'avenir de la cité et de ses habitants, n'ont-ils toujours pas compris que la direction de ce musée n'appartient plus à la municipalité de Pont-Aven mais à la concarnoise communauté de communes. 
Ces bourricots seraient-ils aussi crétins que ça ??? 
Cet établissement n'appartient plus à la commune parce que la municipalité sortante s'est déchargée de ses responsabilités envers l'ancien petit musée de Pont-Aven, en proposant à la CCa de les prendre en charge moyennant la modeste somme de
300 000 € /an.(à la charge des pauvres pontavénounours en peluche)
Une charge honorifique qu'un "malin de Trégunc" : Président de la CCa, a accepté promptement, pour se faire lui aussi :  plaisir une dernière fois avant de quitter son poste.
Je comprends mieux maintenant pourquoi les trégunois sont taxés de : 
"Malins de Trégunc"
Malin de Trégunc et crétins de Pont-Aven, ça valse à mille temps non ?
-------------------------------------------------------------------------------------------   
 
 
 

Partager cet article

Repost 0

Le racolage est un délit

Publié le par chercheur d'histoires

Le racolage est un délit 

Loi n° 2003-239 du 18 mars 2003

« Le racolage sur la voie publique » 

 Le racolage est un délit défini par l'article 225-10-1 du code pénal,  

« le fait, par tout moyen, y compris par une attitude même passive, de procéder publiquement au racolage d'autrui en vue de l'inciter à des ... érections municipales contre une promesse de vote faute ... est un délit »

" Ce délit est puni de deux mois d'emprisonnement et 3750 euros d'amende "

LA PHOTO DU MARDI : 

Que font donc d’autre que du racolage ces sacs de nouilles, 

ce mardi matin,

sur le marché de Pont-Aven ?

Où est donc passé le garde champêtre depuis le début de cette campagne ?

3750 € x 92 inscrits = 345 000 € 

Non d'un chien ! 

345 000 € : De quoi commencer à sauver les majestueuses ruines de Rustéphan en étayant solidement ses murs.

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Le racolage est un délit

Partager cet article

Repost 0

Le Blog-notes de la semaine

Publié le par chercheur d'histoires

Le Blog-notes de la semaine.

Comme d'habitude, je l'alimente par les titres de la presse :

Une presse locale toujours aussi rigolote.

" Un atelier d'écriture pour les amoureux des mots "

Ne croyez surtout  pas que je vais me compromettre dans un "mau-vais" jeu de mots sur ce sujet.

Et puis : j'en ai marre de déconner tout le temps,  mais ce n'est tout de même pas de ma faute si les pontavénounours sont amoureux de mes  jeux de ... mots ... mo-queurs.

(Ouf ! j'ai réussi, en participant à cet atelier d'écriture, à éviter le pire des maux) 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

" Le 2ième salon du livre cosmopolite est sur les rails "

Il y a de l'espoir,

Il ne lui manque plus que la locomotive ...

... comme toujours depuis le dernier départ du train à Pont-Aven dans les années 1930.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Une idée du génial groupement commercial :

ils ont créé "un sac"  

(eux aussi ?, ça devient une manie ... de sac à main)

" Un sac noir et blanc à l'image de Pont-Aven "

Pour une fois je suis entièrement en harmonie avec leurs idées de caca boudin noir.

Quoique ? ...

.... quoique pour moi : Grand observateur de ce patelin fleuri aux  couleurs de Gauguin pour cacher ses misères,

un noir et blanc à l'image de Pont-Aven n'est pas que de la monochromie, mais encore plus le reflet de sa grisailleuse monotonie.

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Partager cet article

Repost 0

Petite annonce

Publié le par chercheur d'histoires

Petite annonce.

je fais aussi dans les petites annonces.

Le comité des fêtes de la Chapelle de Saint-André à Nizon recherche des vieux sabots pour son prochain concours de lancer de boutou-coat. (sabot de bois)

Il n'en reste plus beaucoup dans le coin, car la plupart des survivants de cette espèce en voie de disparition, ont servi dans les années 1960/1980 de pots de fleurs pour orner les façades des villages du secteur

je voudrais bien aider les nizoneux dans leurs démarches, mais  pour ce faire, il me faudrait au préalable l'accord des vieux pontavénounours comme moi.

J'ai hérité comme tous ces vieux, de parts dans le sabot de Gargantua qui stagne comme un vieux sabot dans les eaux saumâtres port du bourg-d'en-bas de la commune

Nous pourrions offrir ce petit bijou caillou aux nizoneux pour leur rendre service,

il nous en restera toujours un gros tas à Rustéphan.

Et puis : un lancer de sabots de bois en granit, ça ferait sûrement un grand "BEUX *" sur la toile ...
... dans la rubrique : ils ont du talent nos boulangers du Croissant beurré :

beurrés comme tous les gas du coin le soir du Pardon de Saint André.

* Il faut acheter son pain noir dans le coin pour comprendre ce lancer d'idioties.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------



 

 

Petite annonce

Partager cet article

Repost 0

Le troisième sac de nœuds (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Le troisième sac de nœuds (fin)

- DE L'EMPLOI ? : Pour cette liste comme pour les autres, c'est un GROS MOT TABOU,

 passons vite à autre chose.

- RUSTEPHAN ? : Une adresse inconnue à Pont-Aven pour la Poste comme pour tous les inscrits sur les listes des élections municipales !

- LE MUSEE de la HONTE ? : enfin du concret. 

Extrait de leur tact de campagne :

"Leur troisième priorité est d'affirmer et de renforcer avec l'appui des (pontavénounours), la vocation artistique et culturelle de la commune ... en préparant l'ouverture de notre futur musée"

Quelle fantastique idée que personne n'a jamais eue ! ... même pas la municipalité sortante.  

Cette dernière s'est lamentablement déchargée de ses plus élémentaires responsabilités en détruisant notre petit musée pontavénin "bien de chez nous", et en cédant la direction et l'avenir du futur musée de la CCânerie de remplacement, à la CCa moyennant tout de même une petite compensation financière de 300 000 € /an (à la charge des pontavénounours en peluche)

Excusez-moi, je grimpe un instant rêver moi aussi sur un petit nuage :

. Mettre sur le tapis "la réouverture de notre cher petit musée" est une idée géniale à laquelle j'adhère sans limite. Je n'attendais que ça. 

Que la CCâ aille se faire foutre avec son grandiose musée d'apparat et ses magouilles en bande organisée.

Pour moi : mieux vaut "un remarquable petit musée bien de chez nous" consacré aux anciens peintres de Pont-Aven, plutôt qu'un ridicule " VIDE plus Grand Musée au monde consacré à l'Ecole de Pont-Aven"

 - Si de plus, la moralisation des actions publiques reprenait ses droits avec force à Pont-Aven, je serais l'idiot de village le plus heureux au monde.

BRAVO les filles et les garçons de cette liste, leurs parents, leurs grands parents, leurs amis et leurs petits amis.

VIVE Pont-Aven et le retour de notre petit musée bien de chez nous,

- VIVE la renaissance de ses associations patrimoniales et culturelles bâillonnées par dame la soutane et ses complices pour les neutraliser envers toute action militante contre les grands projets culturels  étatiques et politiques de la minicipalité sortante. 

- VIVE notre future Grande Bibliothèque de l'extraordinaire mémoire du pays et de ses habitants confisquée par les notables du coin.

- VIVE le retour des enfants prodigues de la cité  : ces érudits Grands Amateurs d'Arts ayant petit à petit fui la ville depuis 1985.

- NON NON NON, Pont-Aven ne mourra pas comme le p'tit ch'val dans les bras de la maire : un postier est de retour.

Je fais bien entendu allusion à l"antique race chevaline des "postiers bretons"

- VIVE la France, ses musées et ses nouilles farcies de peinture pas fraîche.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

  

Partager cet article

Repost 0

Le troisième sac de nœuds (page 2)

Publié le par chercheur d'histoires

Le troisième sac de nœuds (page 2)

" Un 3ième programme aussi consistant qu'un sac de nœuds"

Tiens-tiens, voila du boudin  ...

... qui passera à la poubelle dès le lendemain de ces élections. 

La nouvelle tête de ce groupe que j'avais rencontré lors de sa première prestation se serait-elle métamorphosée en tête d'ange ?

L'angélisme  affirmé dans le programme de ce doux rêveur pourrait le laisser croire, mais moi je n'y crois pas : un  doute m'habite. C'est : voyez-vous, congénital chez moi.

Je vois dans ce personnage une espèce de gourou venu de nulle part et proposant comme on disait autrefois, des remèdes de bonne femme aux pontavénizon'arts alors que Pont-Aven aurait besoin pour assurer son avenir : non pas seulement d'une piqûre de rappel contre le tétanos, mais d'une grosse piqouse anti-Titanic.

C'est quoi la programmette pas nette du tout de ce groupe ?

C'est pour moi du chiffon sale qui aurait été enfoui comme du linge pas net 

dans un sac de nœuds ... et que même ARIEL ne pourrait blanchir ?

Si je peux vous donner un conseil d'ami : Surtout ne marchez pas dedans, même si vous portez des talons hauts.

Essayez donc d'engager des débats de fond sur un niveau d'idées aussi haut ? ? ?

Moi je préfère rendre mon tablier et aller cueillir des cacahuètes dans les eaux claires de notre belle et propre rivière.

Prenons un exemple qui m'inquiète au plus haut point :

Dans leurs déclarations de foie de volaille, j'ai retenu cette envolée  :

" Un programme pour tous, une ambition pour chacun "

(suis-je concerné ?)

Vous ne trouvez pas ça très inquiétant ?

Que vont devenir les membres de la secte du christ jaune (dite : amis du musée) ?

Ils ne vont tout de même se fondre dans la masse laborieuse !

Les jemenfouristes qui s'en foutent de tout, vont immanquablement devoir passer sur les corps-(morts) des membres de cette honorable secte pour arriver à leur feinte.

Ce ne serait plus une campagne électorale qui serait proposée aux pontavénounours

mais du pur : Pâté de campagne (électoral) 

C'est certainement une première en France depuis la révolution de 1789.

A la réflexion, je découvre tout d'un coup, que c'est bien du pâté de campagne

que tous les prétendants au pouvoir suprême de la commune nous servent depuis un mois. : retenez la en allant foter.

- - -

DE L'EMPLOI ? 

Ce sera pour demain matin : de bonne heure et de mauvaise humeur comme d'habitude chez moi.

Partager cet article

Repost 0

Le troisième sac de nœuds (page 1)

Publié le par chercheur d'histoires

Le troisième sac de nœuds (page 1)

Pour la troisième fois la liste des "jemenfoutistes" s'est présentée : "pour la première fois" dans la presse.

Comprenne qui peut !

Ce que j'ai surtout compris, est que cette liste ressemble surtout au jeu des 7 familles.

..............................................................................................................................................

Rivet avait inventé le rôle du maire partagé en famille : un peu comme le Président de la République avec sa première dame, mais en ce qui concerne Jean Claude avec "sa dame" qui fut un peu plus qu'une simple dame de compagnie :

- Pour faire court (de jupe) je dirais : une dame sans mandat portant la culotte comme 

une sans-culotte culottée.

- une effrontée de bon genre comme il faut pour régner ... qui régna sur la commune à la manière de dame Thatcher dans son pays .

............................................................................................................................................ 

J. B. le postier reprend l'idée à son compte mais en y apportant sa touche personnelle. Chaque membre de son équipe peut apporter dans son sac à dos : son épouse, ses enfants, ses petits-enfants, ses proches amis, les enfants de ses proches amis ... et éventuellement ses amants et son casse-croute, pour obtenir les 23 élustucrus nécessaires pour remplir correctement une boîte pleine de nouilles.

Avec cette équipée tenant les rênes de l'avenir de la commune, les pontavénizonards seront sûrement bien lotis et à l'abri des catastrophes.

Mon petit doigt me dit que durant cette campagne, le postier postulant ce mandat  et tête de cette liste, va promettre ... des boîtes à lettres pour tous.

Bref de plaisanteries, revenons aux choses sérieuses :

Résumons la situation :

Plus sac de nœuds que leur programme : tu meurs par étranglement.

Que dit la presse :

... sic .....................................................................................................................................

Cette équipe veut avant tout servir la commune et proposer des projets réalistes, aux résultats visibles rapidement. Dans un programme qu'elle va distribuer dès maintenant, trois priorités sont mises en avant : faciliter l'arrivée de nouvelles familles et créer un ciment entre les générations, rendre son dynamisme à la ville par l'aménagement du port et la promotion des zones industrielles et artisanales, et enfin affirmer et même renforcer la vocation artistique et culturelle de Pont-Aven

..............................................................................................................................................-   Tiens tiens tiens, voila du boudin,

... qui finira à la poubelle dès le lendemain matin,

... des élections.

A suivre demain ...

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Bon sang, mais qui fait la loi ?

Publié le par chercheur d'histoires

Bon sang, mais qui fait la loi ici ?

Si vous avez lu l'ensemble de mon précédent article, vous vous demandez peut-être s'il y a un préposé municipal affecté au respect des Lois dans le très très dangereux bourg  de Nizon ?

Je n'en sais rien moi non plus mes amis, par contre je peux dire que dans le bourg d'en bas de la commune, ce sont les oies qui font la loi.

Elles sont d'une redoutable efficacité lorsqu'il s'agit d'obliger les voitures à ralentir, voir même à s'arrêter pour laisser les limaces du coin traverser la Grand'Place.

La solution pour le bourg de Nizon serait peut-être d'y introduire aussi des oies.

Mais attention : pas de la même origine que celle du bourg d'en bas.

Les oies des villes ne se mélangent pas aux oies des champs que je sache !
Celles de Pont-Aven, réintroduites sur l'Aven par Yves Sintic dans les années 1990, sont des descendantes directes de celles peintes sur du plâtre par Gauguin.

.............................................................................................................................................

Vous le savez sûrement, ces célèbres oies reposent aujourd'hui tranquillement aux cimaises du musée des Beaux Arts de Quimper.

Et oui, il n'a jamais été question que celui de Pont-Aven se prenne pour un poulailler.

Ce dernier (qui sera bientôt le premier ! ) est "des jars" une porcherie  : la porcherie des cochons peints par Sérusier bien entendu, je ne voulais rien dire d'autre.

..............................................................................................................................................

Revenons à nos volailles : A Nizon il faudrait trouver des descendantes d'oies ... peinturlurées par Warhol naturellement.

Ce n'est pas gagné car pour les nizoneux : ce n'est pas un secret,  le nom de Warhol correspond au mieux à une marque de soupe bretonne cuisinée à l'américaine.

Ils en consomment d'ailleurs à mon goût, un peu trop sans modération.

Restons sur le sujet : Savez vous quel est le mouvement artistique le plus en vogue à Nizon ?

Non, non : ce n'est pas celui-là, vous vous trompez  : j'ai dit "artistique".

C'est le "steet art"

Celui des peintres : marqueurs des chaussées des parkings du bourg.

+++  Je suis casse- couilles - cou  : vous ne trouvez-pas ? +++

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------


 

 

 

Bon sang, mais qui fait la loi ?

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>