Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pas de pot (feuillet n° 8)

Publié le par chercheur d'histoires

J.M. : Sors ta tronçonneuse STP ...  avant qu'un peinturlureur gâche le paysage de Rustéfan ... en risquant de se tuer!

J.M. : Sors ta tronçonneuse STP ... avant qu'un peinturlureur gâche le paysage de Rustéfan ... en risquant de se tuer!

Pas de pot (feuillet n° 8)

Et les habitants dans tout ça ? Seront-ils aussi protégé de la connerie humaine qui a envahi le pays depuis des règnes des deux précédents maires ?

A quel moment des études réalisées, l'intérêt général et les besoins réels de la population ont-ils été pris sérieusement en compte dans ces rêvasseries  d'un autre âge ?

Une étude préalable aurait-elle été menée sur les préoccupations et les besoins réels de la commune et de tous ses habitants, pour ne pas continuer à transformer la Cité des anciens Peintres de talent qu'en de l'indigeste appât à touristes de masse désœuvrés ?

- - -  Suite  - - - 

Durant ma carrière professionnelle, j'ai lu mille fois ce type de vœux pieux que je voudrais bien acheter les yeux fermer, mais jamais je n'ai eu l'occasion d'observer des résultats satisfaisants. Et à Pont-Aven encore moins que partout ailleurs !

Le système a créé en 1976 le POS qui fut défini comme LA SOLUTION à tous les maux de l'urbanisme et de l'environnement, puis le PLU (un copier-coller du précédent )... qui fut déclaré comme LA SOLUTION à tous les maux.

Et maintenant à Pont-Aven, après une politique désastreuse envers le caractère particulier et remarquable des lieux, en ne changeant que les dates des étiquettes du produit, la minuscule ministre de l'urbanisme met au point une batterie de nouvelles règles : soit disantes de simplification, en réalité encore plus confuses et surtout plus contraignantes pour le peuple.

Des contraintes fondées sur les mêmes formules de sauvegarde du patrimoine architectural et environnemental que précédemment !

Le désastre ne peut que s'amplifier.

En effet :

- Pour quelles raisons un nécessaire sérieux et complet état des lieux de la situation dans laquelle plonge et pays, n'a-t-il pas été  mis en œuvre avant de commencer à plancher sur le projet ?

La réponse est sans équivoque : Parce que les saigneurs de la commune sont dans le déni de la triste réalité de leur royaume.

- Pourquoi donc un audit sur les prospectives à long terme de l'état des finances de la commune n'a pas été réalisé ?

La commune n'a plus un rond. Comment donc imaginer sauvegarder un environnement lourdement dégradé ?

- Et au-delà de ces questionnements : Les pontavénounours ayant bêtement placé à la tête de la commune que des élu'stupides sans la moindre vision d'un avenir précis du pays et de ses 2800 habitants : autre qu'en peinture, il est évident que rien de bon ne peut être envisagé.

J.M. que vas-tu proposer de bon aux futurs jeunes que te veux attirer dans ton mouroir ? 

Les services de proximités qui disparaissent à vue d'œil les uns après les autres ?

Une carte de fidélité au Pôle Emploi ?    

A suivre demain

 

-----------------------------------------------------------------  

Partager cet article

Repost 0

Pas de pot (feuillet n° 7)

Publié le par chercheur d'histoires

Oh la vache ! ...

Oh la vache ! ...

Pas de pot (feuillet n° 7)

" Mais bien d'autres sites seront protégés, tels que : les forges, les moulins, les carrières, les chapelles et châteaux, les bâtiments à l'architecture remarquable du XIXe siècle et des espaces paysagers qui font la liaison entre les zones protégées. Les arbres, parcs et jardins seront également protégés"

- Les forges ... et pourquoi pas les forgerons ???

- Les moulins ... à vent sans doute ???

- Les carrières ... ou plutôt celle de la conserv'atroce !!!

- Les chapelles ... déjà ultra chouchoutées, contrairement à tout le reste, me semble-t-il ???

- Les châteaux ... de sable. Je ne perçois du haut des cheminées de l'Hôtel de Ville aucun autre, sauf sous mes pieds, le temple de la culture de la CC'ânerie évidemment !!!

- Les arbres ... tronçonnées ou prochainement coupés : N'est-ce pas J.M. la tronçonne ???

- Les parcs ... à coquilles de moules des restos du trou de peinture, qu'on appelle conteneurs à poubelles de la CC'ânerie, et qui font chier les banlieuz 'arts de la commune (Affaire à suivre ici prochainement) ???

- Les jardins ... du curée sans doute ??? Celui du musée étant déjà ultra protégé contre les voleurs des p'tites fleurs de madame la conserv'atroce !!!

Ce n'est pas de l'urbanisme communal que la minuscule ministre du genre nous propose, mais bien de la sauvegarde de la stupide carte postale folklorique dont il est plutôt question : non ?

Tout sera protégé ... par une batterie d'interdictions évidemment.

  • Sauf lorsque les élustupides du coin et les aussi stupides dirigeants des grandes administrations de la France décideront : pour s'amuser, de tout saccager.
    C'est comme cela que Pont-Aven avance à reculons depuis le 1er agrandissement du musée.

Et les habitants dans tout ça ? Seront-ils aussi protégés de la connerie humaine qui a envahi le pays depuis les règnes des deux précédents maires ?

A quel moment des études réalisées, l'intérêt général et les besoins réels de la population ont-ils été pris sérieusement en compte dans ces rêvasseries d'un autre âge ?

Une étude préalable aurait-elle été menée sur les préoccupations et les besoins réels de la commune et de tous ses habitants, pour ne pas continuer à transformer la Cité des anciens Peintres de talent qu'en de l'indigeste appât à touristes de masse désœuvrés ?

A suivre demain

------------------------------------------------------------------

La photo du jour :

Oh ! la vache :

A chaque minuscule tremblement de terre, des fragments de la tour de Rustéfan : comme celui-ci, rejoignent le plancher des vaches.

Et ça n'ébranle personne évidemment !

------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Pas de pot (feuillet n° 6)

Publié le par chercheur d'histoires

Un patrimoine devenu impropre à la consommation touristique : N'est-ce pas  J.M. ?

Un patrimoine devenu impropre à la consommation touristique : N'est-ce pas J.M. ?

Pas de pot (feuillet n° 6)

"Le cabinet ... ? 

(A oui : j'allais l'oublier, le chiot de l'ancien jardin Correlleau vient d'être réparé)

"Le cabinet a répertorié tous les sites remarquables de la commune"

"Comment a-t-il fait" se demande la CHARLiO'T :

"En feuilletant les remarquables albums des vieilles cartes postales offerts au "Musée de Pont-Aven" par notre chère généreuse Madeleine Rigoussen sans doute  ?" 

Comment voulez-vous qu'il en soit autrement ? Ce n'est sûrement pas les élu'stupides du coin qui auraient pu renseigner ce cabinet d'études ...

... Des études sur un patrimoine inscrit dans les règlements d'urbanisme locaux en vigueur depuis la création du PLU !  

Voilà encore une irréfutable preuve que les dirigeants de la commune n'ont manifestement pas lu les quatre excellents ouvrages que Bertrand QUEINEC avait écrits lorsqu'il était l'élu plébiscité par tous les pontavénizoneux.

Serait-il possible à Pont-Aven de prévoir sans savoir ? : Il y a des tonnes de crétins qui le pense. 

. Chers élu'stupides : Après ce remarquable travail de recopiage effectué par ce cabinet, retenez au moins que votre commune compte "neuf monuments historiques et deux sites classés ... en principe  protégés "

Non CHARLiO'T : Il n'y a plus trois sites naturels classés sur ta commune. Durant son règne, Rivet avait autorisé le saccage du plus remarquable des trois afin que de véreux promoteurs y implantent illégalement un millier de mobil-homes ! 

(Que du bon pour les loueurs de galeries de Pont-Aven : n'est-ce pas ?)

Un espace humide primaire : ultra protégé par la Loi, qui constituait l'un des espaces boisés classés les plus remarquables de la Cornouaille en raison de la qualité et la diversité de sa faune et de sa flore ... !!! ??? 

.................

. Par contre, oubliez SVP mes chers élu'stucrus :

- Que d''une part, deux des monuments cités ne sont plus que des restes impropres à la consommation touristique : Les cailloux de Keramperchec et de Rusféfan.

Je sais : ce sont des choses qu'il faut taire lorsque l'on est un vrai élu'stupide de la Cité des anciens peintres de talent digne de sa charge.

- Que d'autre part, les mégalithes du coin n'intéressent plus personne : ni vous, ni les gens du coin, ni même l'immense majorité des toutous de passage éclair.

Vous qui considérez que les majestueuses méga-ruines de Rustéfan ne sont tout au plus qu'un vulgaire tas de cailloux, je pense qu'en ce qui concerne ces mégalithes, ils ne sont pour vous que de la pierraille de concassage tout juste bonne à boucher les nids de poule qui foisonnent le long des voiries des cités des banlieues du trou de peinture ?

A suivre demain

----------------------------------------------------------------------

 

Partager cet article

Repost 0

Pas de pot (feuillet n° 5)

Publié le par chercheur d'histoires

Demandez le programme des réjouissances !

Demandez le programme des réjouissances !

Pas de pot (feuillet n° 5)

Un AVAP'oreux qui en dit long sur les ignorances et incompétences de la municipalité.
Comment-peut-on oser se présenter honnêtement aux élections municipales d'une commune comme Pont-Aven, en n'ayant jamais porté le moindre intérêt au patrimoine remarquable et à la culture singulière du pays des anciens moulins ?

Comment peut-on se regarder dans la glace lorsque l'on a le destin de la commune entre les mains, et que l'on ne s'est jamais soucié de la décomposition de cette Cité autrefois remarquable.

Que vient-on de lire dans la presse ?
"PATRIMOINE. L'AVAP bientôt définie"

Objet : protéger les sites remarquables

Voilà des gens qui se définissent comme des anti-passéistes, et qui baignent comme des canards en plastoc dans un Pont-Aven du XIXe siècle qui depuis 1985 ne cesse de s'AVAP'poré ? ? ? 

Déclarer vouloir protéger des pseudos sites remarquables ...
.... remarquablement et systématiquement saccagés depuis le premier agrandissement du musée, mais d'où sortent donc ces grands esprits momifiés vivants ?

"Le dossier a été monté par des bureaux d'études en concertation avec la municipalité"

Ce dossier, nommé pompeusement l'air de rien, "aire de valorisation de l'architecture et du patrimoine", est en cours de présentation à la population comme l'exige le protocole administratif.

Cette procédure de présentation obligatoire au peuple va - bien entendu - être suivie sagement par quelques curieux.
Des curieux sûrement subjugués par les discours platonique-que-nique d'un maire ... adepte de la langue de bois mort !

Je viens de le dire : "Le dossier a été monté en concertation avec la municipalité", 

mais également avec "les responsables de la CCânerie, des services départementaux, de l'architecte de Bâtiments de France,
On ajoute à cette purée nauséabonde le précédent Préfet du Finistère, et il ne reste plus à la République que de faire appel au panier à salade pour les mener tout droit à la maison d'arrêt.

Il y a des moments où pour le bien de notre démocratie, il est nécessaire de sortir de la poubelle "les quatre vérités" des gens les plus respectables du pays : NON ?      

On en est là et pourtant rien ne changera ...
...  tant que la TV n'aura pas décidé de faire des scandales de Pont-Aven son plat du jour du jouir !

 

A suivre demain

 

-----------------------------------------------------------------  

 

 

Partager cet article

Repost 0

Pas de pot (Feuille n° 4)

Publié le par chercheur d'histoires

C'est trop flou pour vous ? Oui, c'est ce que pense aussi mon appareil photo.

C'est trop flou pour vous ? Oui, c'est ce que pense aussi mon appareil photo.

Pas de pot (Feuille n° 4)

En réalité : je n'ai rien à dire de positif car je n'ai rien décelé de positif pour l'avenir de la "Cité des Anciens" sur ces panneaux aussi creux que les têtes de ses auteurs.

- - -  Suite de l'article  - - -  

Ces plans seront consultés par ceux qui possèdent des terrains qu'ils considèrent constructibles, mais qui ne portent pas plus d'intérêt au reste ...
...  qu'à leur première tétine de lait.  

Ces plans et leurs textes ne sont tout au plus qu'une vague et ostentatoire (re)formulation du contenu du PLU en vigueur.

Rien de plus, rien de mieux : sachant que la commune s'écroule malgré l'existence de règles d'urbanisme exigeantes et rigoureuses établies sous le règne de Rivet.

Face à cette épouvantable situation, les élustucrus actuels restent de marbre en raison de leur incapacité à tirer des leçons du passé.

A ce stade de l'avancement du dossier - mené sans la moindre concertation avec la population - il aurait tout de même été nécessaire que l'équipe municipale menant ce projet fasse l'effort de présenter aux pontavénounours, sa propre analyse globale et profonde sur les documents qu'elle vient de publier.

J.M. : n'inverse pas les rôles, c'est à toi de tirer le premier.

- Je veux dire par là qu'il serait bon et sain de connaître ce que cette équipe a dans le cerveau.

- Mais également qu'il serait utile que chaque visiteur puisse se faire une idée de ce que suggère cet illisible dossier. C'est-è-dire la vision d'avenir concrète insufflée par les élus du coin.

Manifestement ce chapitre reste à écrire, et pour tout dire, je pense qu'il ne le sera jamais.

Mener le pays sur une voie de garage, c'est à mon sens le seul objectif proposé.

Le mot du jour de la CHARLiO'T :

Merde alors : J'ai eu beau sucer le cul de ces putains panneaux, je n'ai pas ressenti la moindre trace de création d'emplois valorisants sur la commune : Et vous ?    
Sur ces documents, pourtant essentiels pour la vie des improbables futurs habitants, je n'ai pas décelé la moindre trace intelligente d'une vision d'avenir heureux pour 99% de la population de demain.

C'est pas grave, elle aura un musée pour s'amuser !

A demain

---------------------------------------------------------

   

Partager cet article

Repost 0

Pas de pot (Feuille n° 3)

Publié le par chercheur d'histoires

Serait-ce une œuvre du Hang'art : J'y vois des similitudes : pas vous ?

Serait-ce une œuvre du Hang'art : J'y vois des similitudes : pas vous ?

Pas de pot (Feuille n° 3)

- - - suite de l'annonce  à la population - - - 

"Un registre de concertation est également ouvert pour y recueillir les avis, remarques et interrogations du public".

Recueillir les avis, remarques et interrogations du public ? ? ?

Objection M le Premier Magistrat du coin :

Depuis 20 ans, apporter mon sentiment d'ancien expert en urbanisme sur chacune des idées et opérations municipales en cette matière , c'est précisément ce que je pratique systématiquement lors de chaque appel au peuple.
Une pratique que je mène avec obstination en n'ayant en tête Que l'Intérêt général de la commune et de l'ensemble de ses habitants.
Je fais ce que personne d'autre n'entreprend dans le coin depuis très longtemps.

Qui d'autre par exemple, s'est préoccupé du lamentable sort réservé à Pont-Aven dans SCOT de la CCânerie ?

Un SCOT qui a cadenassé dans son cercueil l'avenir de la population locale. 

Où sont passés mes avis, remarques, interrogations, propositions, requêtes, dépositions et mémoires publiés ou déposés en mairie, concernant la sauvegarde de la commune ???

Où sont passés mes plaidoyers contre les lourdes dérives municipales ??? : 

- en particuliers dans les détournements constants des Lois de la République ! 

- et plus particulièrement, dans les odieuses violations des règlements d'urbanisme en vigueur !

- sans oublier les systématiques passe-droits au profit d'une certaine caste puante du coin, alors que la loi du talion sévi depuis des décennies envers le petit peuple "banlieusardé" !  

Que signifie donc que cette nouvelle mascarade de concertation qui ne sera "inéluctablement" qu'une nouvelle réplique de ces intolérables " us et coutumes" établis depuis le règne de Rivet ?

Cela dit : Je suis sans doute trop bête, mais, lors de ma visite de cette plate exposition, je n'ai rien trouvé à dire de bien après avoir consulté les inconsistants plans exposés.

En réalité : je n'ai rien à dire de positif car je n'ai rien décelé de positif pour l'avenir de la "Cité des Anciens" sur ces panneaux aussi creux que les têtes de ses auteurs. 

A suivre demain

--------------------------------------------------------------------

La photo du jour :

Du jaune, du vert, du bleu et du vermillon purs, sortis directement de leurs tubes pour être étalés en aplât sur une surface plane :

Ce Bois d'Amour serait-il plutôt une espèce de Talisman traité de façon avant gardiste ? ? ? 

Dans ce cas, je n'ai rien dit : l'avenir de la Cité des peintres est une nouvelle fois assuré pour au moins un nouveau siècle des lumières.

--------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Pas de pot (Feuillet n° 2)

Publié le par chercheur d'histoires

APAV : Panneau n°1

APAV : Panneau n°1

Pas de pot (Feuillet n° 2)

  Cela dit : A l'attention des 2800 autres couilles molles du coin, "quatre panneaux d'affichage sont exposés à la mairie" 

Attention : Ne les cherchez pas à l'Hôtel de Ville, ce lieu n'affiche plus que des images dont vous vous en fichez !

Comme tout bon mollasson citoyen, je me suis rendu sur la zone du crime.

De loin, j'ai failli adorer le panneau à la crème onctueuse de l'Aven que je vous présente aujourd'hui.

"ANALYSE HISTORIQUE ET PATRIMONIALE"

"Les principes d'implantation(?) humaines du territoire"

Des titres alléchants pour tout féru chercheur de nouvelles Histoires sur Pont-Aven, me dis-je.

Et bien non. Je ne sais pas pourquoi, mais ma curiosité est restée sur sa faim, et, bouche bée, mon sentiment m'a laissé un goût amer dans la bouche.

Je n'ai découvert sur ce panneau que de la banale carte postale pour touriste pressé, sur le dos de laquelle aurait été gribouillé :

"Souvenir de Pont-Aven : bye-bye à tout jamais"

Ne faites pas la moue, c'est mou, c'est même tout mou. Nous avons l'habitude non ?

"LES ENJEUX QUI EN DECOULENT"

 De l'Aven ? se demande la CHARLiO'T 

"Conserver où retrouvez la lisibilité des édifices"

La lisibilité de l'ancien Hôtel de Ville, des devantures des commerces de proximité, des toilettes du centre ville, ou encore de Rustéfan ? se demande l'analphabète CHARLiO'T

Pour moi, l'idée est à retenir. J'ai hâte de connaître les moyens que la municipalité va mettre en œuvre pour conserver et apporter de la lisibilité au champ de ruines de la commune.

   "Mettre en valeur les moulins et le port"

 "Mettre en valeur": Ça signifie quoi se demande la CHARLiO'T.

 N'était-ce pas déjà le cas depuis toujours ... ou plutôt avant le premier agrandissement du musée ? ? ?

La réalité est que depuis le règne de Rivet, les municipalités successives ne pensent qu'à transformer Pont-Aven en appât à touristes autant désœuvrés que peu regardants.
Cela ne voudrait-il pas dire que les Pontavénounours vont devoir comme toujours mettre la main à la poche pour satisfaire les quelques seuls privilégiés du système ?

 A suivre demain

---------------------------------------------------------------

 

 

 

 

 
 

   

Partager cet article

Repost 0

Pas de pot (feuillet n°1)

Publié le par chercheur d'histoires

Courage Rustéfan : l'AVAP'oreux arrive !

Courage Rustéfan : l'AVAP'oreux arrive !

Pas de pot (feuillet n°1)

"Même pas un pot de peinture vide ?" me demande en s'exclamant la CHARLiO'T qui n'en manque pas une.
Et bien NON :  Pas de pot pour les habitants de la Cité des anciens Peintres de talent, mais il y a pire. 

En effet, manifestement les cervelets des élu'stupides du coin sont aussi : aussi vide, que des coquilles de moules farcies grillées au four dans un moule en gres.

La preuve :

Je reviens aujourd'hui au galop sur le projet du futur PLU communal, dont le vaporeux "AVAP" : aussi creux qu'une tombe,  vient d'être présenté publiquement par M le maire devant ...

...  1/100e de la population !

Et OUI : les 99% autres n'étant plus pour les élustupides du coin : Que des plumes d'oreillers, ils ont tous préféré - comme d'habitude - se coucher à l'heure des poules. 

Ce préalable ayant été présenté pour vous détendre, je reviens donc  au triple galop aux choses sérieuses.

J'insiste et je continuerai coût que coût à m'exprimer sur cette révision du PLU, car l'Avenir du champ de ruines de Pont-Aven et de ses hypothétiques futurs jeunes habitants, est très étroitement lié au contenu de ce document.

- Les nécessaires concertations préalables avec la population ? N'y comptez plus.

Il est évident que depuis plus de 20 ans les municipalités de Pont-Aven se succèdent en se clonant.

Une vingtaine de figurants aussi curieux que les larves baveuses, aurait donc selon la presse assisté à la réunion publique de présentation de l'AVAP'oreux.

J.M. et sa clique peuvent être contents. 

Il ont ainsi strictement respecté le protocole réglementaire ... dans sa forme sans fond.

"En forme de pot de chambre ? s'exclame une nouvelle fois la CHARLiO'T qui vient de se réveiller en sursaut.

... intermède ...................................................................................................................................

J.M. : tu devrais essayer de pécho cette pontavénus-beauté. Ça te permettrais peut -être enfin de te réveiller de la même façon !

.......................................................................................................................................................
Après la petite comédie protocolaire sans colère de la présentation de l'AVAP'oreux, il y aurait donc une vingtaine de clowns qui aurait compris ce que signifie en clair la formule du jour  :

"Une révision d'une ZPPAU en site SPR, régi par une AVAP"

Dans l'intérêt général de la population, il serait utile que ce groupe de nouveaux initiés aux méandres de l'urbanisme partage sa science avec ses voisins : vous ne trouvez pas ? 

Pour tout dire : Un doute m'habite.

Si ces gens s'intéressaient sincèrement, et se préoccupaient sérieusement au sujet, il y a longtemps qu'ils se seraient manifestés.

Je dirais d'ailleurs, sans risquer de me tromper, la même chose des élustucrus  du coin :

... à un poil près !  

Cela dit  ...

A demain les voisins

--------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Gast-à-gast ...

Publié le par chercheur d'histoires

Gast-à-gast, les seuls chiots accessibles aux personnes en fauteuil du centre du trou de peinture ...

Gast-à-gast, les seuls chiots accessibles aux personnes en fauteuil du centre du trou de peinture ...

Gast-à-gast ... 

Les seuls chiots publics accessibles aux personnes en fauteuil du centre du trou de peinture momentanément ... HORS SERVICE ...
... depuis le : 07/09/2016 ?

J.M. l'hygié'''nique les Culs-de-jatte, tu nous fous dans la merde.

Face à une situation aussi scandaleuse, la charitable CHARLiO'T : gravement outragée, lance un appel à la population :

"Si vous conservez le pot de chambre de votre arrière Gand-mère dans votre grenier : SVP déposez le d'urgence près de ce bloc sanitaire sata'''nique, ... en attendant, ...

... qu'à la Saint Glin Glin,  ...
... notre cher Saint Glou Glou municipal bouge son culs ... ou sa tête en fauteuil roulant à plat"

Conclusion :

Heureusement Kon a'rt un beau musée constipant, ça compense la faillite de la politique pontavéniaise.
"Des failles qui me tapent sur le système digestif" déclare en s'la pétant aussi fortement qu'une conserv'atroce, la CHARLiO'T ...

... une fois bien assise sur son pot !

------------------------------------------------------------------   

Partager cet article

Repost 0

TRESORS CACHES (suite et fin)

Publié le par chercheur d'histoires

C'est tout ce que j'ai trouvé de neuf pour les fauteuils à roues dans le centre de la ville (à suivre)

C'est tout ce que j'ai trouvé de neuf pour les fauteuils à roues dans le centre de la ville (à suivre)

TRESORS CACHES  

(Suite et fin de l'article mis en sommeil durant la nuit des musées)

Finissons-en de ces fabuleux trésors cachés ...
... 
qu'à l'occasion, la municipalité de Concarneau rappelle au bon souvenir de sa population en lui proposant de découvrir en vrai, ...
... en organisant tous les ans des portes ouvertes à leur attention, ou encore en les exposant au musée de la pêche aux toutous !

Trésors cachés Mensonge, ou pas mensonge ?

Réponse : Mensonge

................................

"Les peintres de Concarneau de la fin du XIXe siècle est un foyer d'artistique important.

... Cette colonie d'artistes n'est pas la même que celle qui envahit le village de Pont-Aven. ceux sont deux monde différents"

Vrai ou faux ? 

Réponse : Faux

En effet, que ce soit à Pont-Aven ou à Concarneau, ils sont tous de la veine des "salonistes" : Les peintres des salons parisiens en vogue dans la bonne société de l'époque, ... sans avenir dans l'histoire de l'Art.

De surcroît, ces troupeaux ont autant "envahi" Pont-Aven que  Concarneau ...

... Exception faite bien sûr d'une minuscule poignée d'inconnus à la poigne vigoureuse, ayant séjourné en pointillé chez les Gloanec avant de fuir ce pays devenu inhabitable ...
... après avoir mis KO le monde des beaux arts : Y compris la tribu concarnoise !

- Des inconnus que leurs congénères taxèrent de maudits.

- Des anonymes dont la sensibilité artistique aiguë échappa totalement à la population locale, formatée par le classicisme édulcoré apporté à Pont-Aven et Concarneau par les vedettes du moment.

Cette réalité me fit écrire il y a quelques années : 

"L'artiste d'aujourd'hui est cet inconnu qui fera l'actualité de demain"

..............................................................................

Mentionner l'existence d'une colonie d'artistes à Concarneau ?

C'est nouveau, ça vient de sortir.
Jusqu'à présent, dans le monde de l'Art, cette expression était réservée à la colonie des peintres américains ayant séjourné à Pont-Aven à la fin du XIXe siècle.
Alors : Usurpation d'identité ou pas ?

Réponse : Usurpation

---------------------------------------------------------------------

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>