Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

J'apprécie

Publié le par chercheur d'histoires

J'apprécie

J'apprécie certaines rubriques de nos journaux locaux.
Par exemples :

- En page Concarneau, la rubrique : " L'été près de chez vous "

Hélas : cet été, l'été est resté loin de chez moi. 

 L'auriez-vous rencontré près de chez vous ?

 

- En page Quimperlé : "Si l'on sortait"

Cet été, pointer le nez dehors me donnait immédiatement l'envie de rentrer chez moi bien au chaud : pas vous ?

Un vent de panique :

Hier, un vent de panique a circulé durant toute la journée dans les rues de la ville. Si ce qui a été annoncé est vrai, ce serait un ouragan ravageur dont Pont-Aven ne se remettrait pas avant des décennies.

Je vais mener une petite enquête et si cette panique est justifiée, je vous en dirai plus tout prochainement. 

---------------------------------------------------------------------------------


 

Partager cet article

Repost 0

La pensée d'un jour ordinaire de l'été 2012

Publié le par chercheur d'histoires

La pensée d'un jour ordinaire de l'été 2012

La pensée d'un jour ordinaire de l'été 2012 à Pont-Aven.

N'y aurait-il rien d'intéressant à signaler aujourd'hui dans le bled ?

Hélas OUI pour ce blog.

Notons toutefois que si des élustucrus sans cervelle ont décidé d'équiper la commune d'un habitacle de Roll Royce "picturale" sous lequel sera placé le moteur "économique" de l'épave de la 2 CV pontavéniaise, le moment d'une mise en garde est venu.

PONTAVENOUNOURS et TOUTOUS bien aimés : ATTENTION aux apparences :

Dans la cité des peinturlureurs, l'habit des imposteurs ne fait pas le moineau mais le rapace.

----------------------------------------------------------------------------------- 

Partager cet article

Repost 0

Le BIM mensuel pontavéniais

Publié le par chercheur d'histoires

Le BIM mensuel pontavéniais

Il y a des mois que je n'ai pas mis en exergue sur ce blog cette barbante feuille de choux.

" Le BIM municipal "  : titre du "A4" bulletin d'informations municipales mensuel.

L'année dernière je signalais une coquille dans son intitulé, mais dame la soutane n'a pas tenu compte de ma pertinente remarque.

Je faisais observer que ce bulletin mini-cipal n'est pas un BIM mais plus exactement un BIP. 

" Un Bulletin d'Informations Paroissial "

Un BIP-BIP-BIP au son des cloches du pays.

--------------------------------------------------

Liste des principaux titres des articles présentés dans ce dernier BIP :

- Horaires des messes

- Pèlerinage à Lourdes

- Campagne sur le RADON (Je pense qu'ils veulent dire : le ra'denier du culte)

- Le bus des plages (voir précédemment sur ce blog)

- Braderie (voir précédemment sur ce blog)

- Concert Octuor de France dans la chapelle de Trémalo*

- 20e bourse aux fossiles (voir le compte rendu précédemment sur ce blog)

- Concert du Choeur des Cosaques dans la chapelle de Trémalo **

- Mondial de Lancer de Boutous Coat à la chapelle de Saint-André (voir précédemment ici) 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

* Non, je ne dirai pas : Trémalo'zoreilles

** Je ne dirai pas non plus : Trémolo S.V.P.

............................................................................................................

Une question me turlu'pine :

Où sont passés les célèbres "sans-culotte 1789'ards"  du pays ?

N'avez-vous pas l'impression comme moi, qu'ils portent tous aujourd'hui la soutane.

Il y a même certaines épouses qui ont adopté cette tenue vestimentaire.

Reste à savoir si elles sont restées des inconditionnelles "sans culotte". Je ne saurais le dire.

---------------------------------------------------------------------------------------------

Je vous donne rendez-vous le mois prochain pour nous pencher à nouveau ensemble sur L'ABîME pontavéniais.

---------------------------------------------------------------------------------


Partager cet article

Repost 0

Une bonne, et une mauvaise ? ... nouvelle

Publié le par chercheur d'histoires

Une bonne,

et une mauvaise ? ...

... nouvelle

Lu dans la presse régionale  de la semaine passée :

- Concarneau : "Levée de l'interdiction de ramassage des coquillages"

- L'Aber Wrac'h : "Interdiction préfectorale de la pêche aux coquillages"

---------------------------------------------------------------------------

Pontavénounours n'ayez crainte des interdictions de ce type,

"La cité n'est plus qu'une coquille vide"

Me voilà plongé aujourd'hui dans l'édito de dame la soutane paru dans le bulletin municipal de juin 2003. 

Extraits :

" ... Les uns évoquent le cadre fameux qui a séduit tant de peintres depuis 1850. 

Les autres dénoncent l'aspect artificiel de notre ville nous décrivant avec diverses expressions peu aimables  dont je ne retiendrai que "COQUILLE VIDE"

(ce ne fut pas moi l'auteur ce ces dénonciations mais mes prédécesseurs) 

Je crois pouvoir transformer cela en éloge :

En effet, quand j'entends "coquille" je vois d'abord un collier de coquillage ...

Je vois aussi tout ce qui rappelle la mer et donc à Pont-Aven le port, les quais, les bateaux ...

Je vois encore un objet creux, un récipient qui peut contenir, qui reçoit, qui accueille comme Pont-Aven ...

Alors pourquoi rajouter vide au mot coquille ? pour moi une coquille vide est celle que l'on colle contre l'oreille ..."

.............................................................................................

Et pour moi ce coquillage serait un cendrier, le récipient des cendres des dépouilles de la ville, de ses habitants, de ses commerces de proximité, de ses emplois, de son hôtel de ville, de sa grand'place, de sa mémoire, de son illustre image ... de tous ses coquillages dans la rivière etc., et que je résume en neuf mots :

Tout ce qui devrait préoccuper le maire d'une commune. 

Que puis-je ajouter de plus ?

Pont-Aven est une coquille vide bien remplie

---------------------------------------------------------------------------------

 



Partager cet article

Repost 0

La foire à la brocante du mois d'août

Publié le par chercheur d'histoires

La foire à la brocante du mois d'août

La foire à la brocante du mois d'août sur le port a eu lieu jeudi dernier avec une semaine de retard sur la tradition et ses annonces de presse (voir précédemment ici)
"Vieux maux'arts que jamais" comme le dit le dicton. 

Que puis-je en dire de plus ?

Les chercheurs de vieux tableaux des écoles pontavéniaises sont restés une fois de plus bredouilles.

Il faut être bien naïf pour imaginer trouver aujourd'hui quelque chose de potable dans le trou de peinture pontavéniste.

Trouver un vieux catalogue de vente de tableaux provenant de la cité des anciens peintres est même devenu miraculeux : c'est pour dire !

Il n'y a plus guère que le musée pour vous proposer d'acquérir de vieilles affiches récentes ou des cadres flambants neufs pour embellir les croûtes tartinées de peinture que vous avez acquises dans les galeries locales.

La prochaine vente aura d'ailleurs lieu du 8 au 15 septembre prochains.
Si au moins, ce musée CCanesque en profitait pour se débarrasser également de ces Cadres, je ne serais pas mécontent... et : je ne serais pas le seul, croyez-moi bien. 

---------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Un nouveau champion

Publié le par chercheur d'histoires

Un nouveau champion

L'actualité m'oblige de revenir sur le dernier "Mondial du lancer de Boutou Coat"

"Gilles le Roy" promu l'année passée Roi de la forêt ... des sabotiers,

a laissé sa place dimanche dernier à un nouveau conquérant :

"Guillaume LIONdevenu : Premier Lancier du royaume des animaux.

C'est tout pour aujourd'hui : bon dimanche à tous... les pieds nus sur le sable chaud  !

---------------------------------------------------------------------------------- 

Partager cet article

Repost 0

Le peintre breton François VALENTIN

Publié le par chercheur d'histoires

Le peintre breton François VALENTIN

Cet été, la ville de VEVEY en Suisse, rend hommage au célèbre artiste peintre breton François VALENTIN (Guingamp 1738 - Quimper 1805)

L'un de vos quotidiens a relaté l'événement cette semaine en lui consacrant une demi-page bien méritée.

Si vous ne connaissez pas VALENTIN, sachez que ce week end, dans le cadre des "portes ouvertes" sur Rustéphan que je présente à la maison de la presse, vous pourrez consulter l'édition originale du célèbre "Voyage en Bretagne" de Cambry édité en 1798  

Ouvrage illustré d'après des dessins de François VALENTIN.

Si vous me le demandez gentiment, je vous présenterai le dessin original de l'une des gravures éditées dans cet ouvrage.

L'exposition en Suisse n'en présente que deux. Il faut dire que les dessins de Valentin qui nous sont parvenus sont rarissimes.

François VALENTIN, et son beau-frère Olivier PERRIN sont pour la Bretagne, ce qu'Emile BERNARD et Paul GAUGUIN furent un siècle plus tard pour le monde entier :

Des précurseurs de génie dans le domaine des Beaux-Arts.

---------------------------------------------------------------------------------


Partager cet article

Repost 0

Depuis 15 ans ...

Publié le par chercheur d'histoires

Depuis 15 ans ... suite

- III -

Un nouvel article sur 

« le manoir de Rustéphan »

 vient de paraître dans la revue 

« Manoirs et vieilles demeures en Cornouaille » .


Cet article, dont je suis l'auteur, comporte d’importantes

informations inédites sur le sujet

 

+ + + + + + + +  Communiqué  + + + + + + + + 

Week-end «  Portes ouvertes » d’une bibliothèque d’archives sur le manoir de Rustéphan

Ce dernier numéro de la revue « Manoirs de Cornouaille » propose un important article bien documenté consacré à ce Monument historique 

         Il contient des fragments - connus ou inconnus - de l’histoire tragique de ce manoir qui garde encore bien des secrets enfouis au plus profond de son tréfonds.

A l’occasion de la sortie de cette plaquette, l'auteur de l'article ouvrira les portes de sa bibliothèque en donnant accès au public à son riche fonds d’archives sur cet

illustre doyen architectural de la commune.

A découvrir à

La Maison de la Presse de Pont-Aven 

Le samedi 25 août 2012 et dimanche matin suivant (à partir de 10h30)

Mise en garde : l’accès aux ruines est interdit en raison de leur dangerosité

---------------------------------------------------------------------------------

 

Partager cet article

Repost 0

Depuis 15 ans ...

Publié le par chercheur d'histoires

Depuis 15 ans ... suite 

Un palmarès 2012 riche en événements

 ---------- I ----------

Une exposition présentée à la MAPA sous le titre :

« Qu’il était Grand notre petit musée »

(La presse l'a annoncée - en trois lignes - en avril dernier)

Elle présente la vie des 25 premières années d'existence de ce musée à travers un ensemble d'affiches, de catalogues d'expositions et de coupures de presse.

25 années de la grande mémoire de Pont-Aven et de ses habitants de l'après guerre, lamentablement confisquée et piétinée par les dirigeants actuels de l'établissement.

- Que la honte les poursuive jusqu'à la fin de leurs jours -

(Cette exposition est en place pour encore quelques semaines)

 

-------------------- II --------------------

- Une exposition d’excellence -

« Les photographes d’architecture au XIXe siècle en Bretagne »

Elle est présentée par la ville de Quimperlé en 2 lieux :

- A la Maison des Archers  - 

Jusqu’au 16 septembre (T.les J. sauf le mardi)

Pour le plus grand bonheur du visiteur, est accroché aux murs de cet antique édifice remarquable un ensemble de 277 précieuses photographies originales, (dont 68 rarissimes très grands formats) des années 1860-1870. La sélection porte sur le meilleur de ce que les photographes de la Bretagne de cette époque nous ont transmis en héritage en matière d’architecture.

- A la médiathèque  -

 Jusqu’au 8 septembre (aux heures d’ouvertures)

Les images de l’architecture bretonne voient le jour dans les journaux illustrés nationaux à partir des années 1840, ainsi que dans de somptueux ouvrages illustrés de lithographies édités à la même époque. La diffusion de ces images imprimées va permettre à la France entière de découvrir notre contrée dite « sauvage et primitive ». Cette diffusion sera concurrencée par des éditeurs photographes à partir de la fin des années 1850.

 

A découvrir en ce lieu :

 1° : Un ensemble de gravures et d'ouvrages illustrés des années 1840-1850 représentatifs de l'architecture en Bretagne

 2° : Une sélection de 84 photographies stéréoscopiques des années

1857-1859

+++

Soit au TOTAL des deux expositions :

   361 photographies originales (de 1855 à 1885) 

   et 137 documents divers (des années 1840 à 1850)

- - -

Du jamais présenté en Bretagne en ce domaine pointu de la photographie ancienne

--- A suivre demain : ......................................... Le manoir de Rustéphan ---


Partager cet article

Repost 0

Depuis 15 ans ...

Publié le par chercheur d'histoires

- Depuis 15 ans -

 Depuis 15 ans, je multiplie

des actions patrimoniales et culturelles militantes à Pont-Aven.

Mes premières actions portèrent sur la sauvegarde des ruines du manoir de Rustéphan en grand danger.

Ancien Géomètre Expert, j'ai fortement œuvré afin de dénouer l’imbroglio juridique dans lequel ce joyau architectural classé était empêtré depuis 2 siècles. Ce travail commence à porter ses fruits. Prochainement, ces ruines devraient être reconnues comme un « bien sans maître » et tomber : ainsi que le veut la loi,

dans le domaine communal de la cité.

Depuis 15 ans, je n'ai de cesse que de présenter des expositions consacrées à la mémoire de Pont-Aven et de ses habitants.

- Des expositions à trois francs six sous et quelques euros tirés de ma poche -

La mémoire collective de Pont-Aven est en danger. Autrefois transmise oralement de génération en génération, elle est aujourd’hui confisquée par le système politico-culturel qui règne sans partage dans le pays depuis quelques décennies.

Je regrette amèrement que : de plus en plus,  « l’inculture générale » envahisse l’ancienne cité des peintres.

Un peu seul contre tous, je conserve en moi des passions communicatives

qui me mènent à agir.

Né à Pont-Aven et très attaché au pays, durant toute ma vie, j'ai constitué ma propre bibliothèque de la mémoire locale.

C'est en connaissance de cause que je milite pour que la commune se dote d’une véritable et indispensable bibliothèque de cette mémoire en perdition.

Mes expositions ont souvent été l'occasion d'ouvrir les portes de ma bibliothèque et de partager avec les autres les connaissances que j'ai acquises auprès des anciens pontavénins.

      --- A suivre demain ----------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>