Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

le projet d'implantation du futur musée - suite -

Publié le par chercheur d'histoires

Le projet d'implantation du futur musée - article 2

_____________________________________________ 

Partager cet article

Repost 0

Le projet d’implantation du futur musée

Publié le par chercheur d'histoires

Le projet d’implantation du futur musée : article n° 1


Compte rendu de la réunion du conseil municipal du 26 10 2009 :

Des larmes pour tout avenir des habitants de Pont Aven – Nizon

Lundi soir, le conseil municipal s’est réuni pour décider du choix de l’emplacement du futur musée. Le choix du « sur place », comme je l’avais prédit sur ce blog a été retenu. Comment résumer en un seul mot ce moment crucial pour l’avenir lointain de la cité des peintres : terrifiant.

Depuis quelques décennies, les élus de Pont-Aven, se croyant sans doute investis d’une mission extra terrestre sont obsédés par le développement du  musée. Jusque là rien à dire, sauf que cette obsession leur fait perdre la tête. Leur esprit est devenu totalement indifférent à tout le reste, et pire, manifeste même un profond dédain envers les habitants, leur vie, leur histoire et leur avenir Le poids du musée est considérable à Pont-Aven et sa propre histoire, son avenir ne peuvent être dissociés de l’histoire générale du pays : de ses origines lointaines, de ses secrets : les secrets de sa rivière, les secrets de ses anciens habitants dans leurs savoirs penser, leurs savoirs vivre, leurs savoirs faire, réunis en quelque sorte dans un extraordinaire et précieux grand guide du succès légendaire de la ville auquel l’histoire de la peinture est venue se greffer récemment.

Trop de musée va inexorablement compromettre son avenir : la quantité ne fait pas bon ménage avec la qualité en matière d’art.

De grands vides ont surplombé ce conseil municipal :
Aucune allusion par exemple de l’impact du projet sur la vie et le devenir des habitants (les grands absents des discussions). Sur les sujets tabous : la création de nombreux emplois valorisants couplés à ce projet prestigieux; le désencombrement le centre ville de tout ce que l’implantation de l’actuel musée a apporté de factices, d’artifices et de mensonges touristiques. C’était l’occasion unique de rectifier les graves erreurs du passé en ayant pour objectif principal de repeupler et revitaliser le centre de la ville  qui en a bien besoin.

En 1890 l’académicien François Coppée écrivait :
Pont-Aven est une halte exquise, un pays presque trop joli … amateurs de voyages paisibles, hâtez vous d’y aller, car, avant peu, les peintres et les touristes auront rendu l’endroit inhabitable.

Punition pour tout les membres du conseil municipal : A copier 100 fois SVP.
A suivre les prochains jours
---------------------------------------------------------------------------------
 

 


 

Partager cet article

Repost 0

la châtelaine de Rustéphan

Publié le par chercheur d'histoires

La châtelaine de Rustéphan

 

Très impliqué dans le sauvetage des ruines de Rustéphan, ce qui ne plaît pas à tout le monde, j’ai été l’objet de virulentes menaces ou attaques personnelles ces dernières années.

Il y a quelque temps, je recevais une lettre de reproches d’un avocat. Extrait :

« … mes interventions seraient constitutifs d’un véritable harcèlement  moral

(de sa cliente) âgée, en vue de la convaincre et l’inciter à se « déposséder de ses droits sur les ruines...

sa cliente en est profondément perturbée.

C’est manifestement une lettre d’intimidation, mais rien à craindre pour moi, ce n’est pas un chercheur d’histoires qui se laisserait troubler par de vieilles recettes d’avocats, surtout celle du fameux parigot d’avocat.

Je jure solennellement ici devant toute la  famille : dieu le grand-père,

le petit-fils et les sains d’esprit, que je n’ai jamais harcelé Geneviève de Rustéphan.

La municipalité vient de prendre la situation en main en s’adressant enfin aux autoproclamés propriétaires en leur demandant de produire leurs titres de propriété
Aux dernières nouvelles elle regrette déjà cette initiative qui n'aura donc pas de suite.

Je suis pourtant impatient du résultat car j’aimerais bien porter plainte contre la châtelaine en titre mais, tant que son nom ne sera pas connu, comment voulez-vous que je dépose une plainte pour diffamation contre un fantôme auprès du Procureur de la République ?

--------------------------------------------------------------------------------- 

Partager cet article

Repost 0

C'est la tuile

Publié le par chercheur d'histoires

C'est la tuile
Les tuiles rouges sont aussi en danger.

 
Au pays de l'ardoise, elles font un peu désordre dans le paysage. C'est la faute de la Compagnie des Chemins de Fer qui, en 1903, implante  cette forge dans la vallée du Pananroz. Elle est construite selon un plan type qui ne respecte pas les traditions locales. Et alors : 
Cette forge, propriété de la commune, appartient aujourd'hui au patrimoine architectural local. Elle est protégée par la réglementation de la ZPPAUD au grand dam des crétins qui souhaitent la démolir.
Non entretenue, son état de délabrement actuel est un danger public (un de plus sur la commune) en particulier pour tous les enfants fréquentant le local voisin.
Voilà encore une bonne occasion pour les élus d'ordonner la destruction de l'ouvrage.
A qui le tour suivant ?

---------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

1000 mercis

Publié le par chercheur d'histoires

1000 mercis
Dans le sein dessin de la cité des saints, savez vous quel est le mot le plus utilisé, lors des vernissages des expositions de ce musée, dans les discours officiels ?
Vous ne le savez pas ? vous n'écoutez donc pas !
Merci pour les narrateurs. (1 de +, excusez moi))
----------------------------------------------------------------------------------------------- Mais que deviennent les habitants dans cette histoire ?
J'ai tout de même la vague impression que ces remerciements ne s'adressent pas souvent à ces bougres. Lors de leurs justes revendications auprès des autorités communales, ils seraient plutôt: poliment mais fermement remerciés.
Ayant assisté hier soir au conseil municipal dont l'ordre du jour était consacré au choix définitif de l'emplacement du futur musée, (Choix du sur place comme je l'avais prédit ici même) j'ajouterais que dans cette ville les habitants n'ont plus d'avenir.
Les élus, investis d'une mission culturelle extra-terrestre ne se sentent plus pisser dans leur froc.
---------------------------------------------------------------------------------
 

Partager cet article

Repost 0

Les maudits de la secte de christ jaune

Publié le par chercheur d'histoires

Les maudits de la secte du christ jaune.

En 2007, je publiais un manifeste caustique, hors normes par les temps qui courent
 
 

       - Le
 testament des maudits de la secte du christ jaune -
---------------------------------------------------------------------------------------------
 Des curieux me demandent les noms des membres de la célèbre secte. Vous comprendrez que je ne peux, sans risque de poursuites judiciaires, divulguer ces noms mais je vous affirme que la grande prêtresse n'est pas la Belle Angèle. Vous trouverez ces personnages dans la petite bourgeoisie locale parmi ceux qui, dans le domaine des Beaux-Arts et ayant fréquenté la petite école primaire locale, ont toujours voulu faire dans la cour des Grands.
Je vous donne un indice : Ils ont la fâcheuse tendance à mépriser le petit peuple local.
Cherchez, la question n'est pas difficile pour ceux qui connaissent la cité.
 -----------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

jusqu'où iront-ils ?

Publié le par chercheur d'histoires

Jusqu'où iront-ils ?
Pour être honnête, il faut bien reconnaître que Pont-Aven est en pleine décadence à bien des titres : commerciale, culturelle, identitaire, démographique etc ...
Comment pour un maire, lutter contre ce fléau ?
La réponse est toute trouvée : en agrandissant le musée. 
Le problème est que, vanité oblige, il faut s'attendre à ce que chaque maire du futur apporte la même solution à un problème qui ne sera jamais résolu de cette façon.
A cette cadence, En 2086, la commune pourra célébrer le bicentenaire de l'arrivée de Paul Gauguin à Pont-Aven dans ... 

 
... La Grande Tour de Babel Angèle
--------------------------------------------------------------

 




Partager cet article

Repost 0

Le XXIe siècle sera spirituel

Publié le par chercheur d'histoires

Le XXIe siècle sera spirituel ou ne sera pas ?
Cette  prophétie de philosophe prend toute son importance à Pont-Aven.
Lors des discours du vernissage de l'exposition d'automne au musée nous avons appris que l'une des grandes orientations culturelles du futur musée sera axée sur :
L'art porteur d'un message spirituel.
La spiritualité, le symbolisme, le mysticisme, sont des options qui accompagnent de façon constante l'histoire universelle de l'art. Options d'ailleurs très présentes dans celle des peintres de la grande époque de Pont-Aven. Je pourrais ajouter que d'une façon plus générale, l'art sacré (architecture, sculpture, imagerie populaire anciennes) est dans les gène de tout breton. OK, mais concernant Pont-Aven attention à la dérive : celle de la confusion entre culte et culture.
Le discours sur l'inauguration de la double exposition : CHABAS - CORNELIUS, fut pour moi, plus proche d'un religieux hommage à des peintres mystiques que d'une analyse critique des œuvres exposées.
--------------------------------------------------------------------------------------------
Je me permet une parenthèse : Gérard SCHURR, dans ses publications sur
les petits maîtres de la peinture,dans le paragraphe : Maurice CHABAS, fait référence à l'abîme qui sépare l'artiste du peintre. Le vernissage de l'exposition était peut-être l'occasion de débattre sur cette problématique du personnage qui, il faut l'avouer, a jusqu'à présent été dédaigné en Bretagne.
--------------------------------------------------------------------------------------------
Un peu libre penseur, j'ai ressenti en participant à ce vernissage très sage, une inquiétude sourde : celle de n'être au milieu d'un public conquis, qu'un parasite avec cette sensation que ici, le dogmatisme prend dangereusement du galon et que les adeptes purs et durs de mysticisme vont imposer à Pont-Aven dans les années futures leur vision personnelle du monde de l'art. 
Que dire de plus, pour l'instant, sur le devenir culturel de la commune ?
A suivre ...
---------------------------------------------------------------------------------

 

Partager cet article

Repost 0

Etonnant : Pont-Aven bretonnante ?

Publié le par chercheur d'histoires

Etonnant : Pont-Aven, une commune bretonnante !



C'est pourtant bien connu, La tribu pontavénoise n'a jamais été bretonnante : Une exception en Bretagne rurale.
Mais voilà, que ne ferions nous pas pour faire plaisir à ces nigauds de touristes, la ville s'affiche depuis quelques années à la mode breiz . A en croire les panneaux indicateurs, la langue bretonne est toujours vivante dans la cité des peintres. Le musée municipal s'y est mis lui aussi. On n'arrête pas le progrès !
---------------------------------------------------------------------------------------------
Il devient donc urgent de s'y mettre : 1ère leçon de breton :
Je commence par une vieille expression nizonnaise (ancienne commune bretonnante la plus proche) concernant le garde champêtre.
Attention :
" E ma guillou och ober he dro "
Traduction :


--------------------------------------------------------------------------------- 
 

Partager cet article

Repost 0

les portes pontavenoises

Publié le par chercheur d'histoires

Les portes pontavenoises :


------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>