Les vœux pieux de la municipalité pontavéniaise

Publié le par chercheur d'histoires

L'illustration de la carte des vœux de la municipalité

L'illustration de la carte des vœux de la municipalité

Les vœux pieux de la municipalité pontavéniaise

Ils seront officiellement présentés aujourd'hui aux pontavénounours "bien en pied" par le 1er Magistrat de la commune.

Ça veau sûrement le détour pour les bœufs du coin ... !

 ....................................................................................................

Je suis invité à venir écouter J.M. le Magistral  comme toutes les personnalités "du pays des 14 fabriques de son", mais je ne me rendrai pas en ce maudit lieu ...

...  par solidarité avec les nombreuses  personnes à mobilité réduite de la commune !

Ne serait-il pas Ultra choquant de construire un merveilleux et flambant édifice à vocation Ultra-Culturelle, en oubliant d'y aménager des accès directs adaptés aux personnes à mobilité réduire

Des aménagements strictement exigés par la Loi.

Un édifice présenté dans la presse en 2014 par dame la soutanesse, comme Exemplaire en matière respect des Droits de ces "respectables" gens.

- Quel glaçant cynisme, quel déshonneur pour les chefs de la CC'ânerie ... et leurs chefs d'œuvres en périls.

 - Quel malheur pour les vieux et bancals habitants de la Cité des anciens Peintres de talent.

- Quelle immense honte pour le pays tout entier :

Celui des Droits des personnes ... et de leurs jambes de bois !

 .......................................................................................... 

Cela étant dit pour plaisanter comme d'habitude ici, revenons aux choses sérieuses :

Soyez patients : ce sera pour demain matin

--------------------------------------------------------------------

Le document du jour :

L'illustration de la carte des vœux municipaux 2017

Oh ma doué béniguet ! : 

Que c'est malin de présenter les illuminations de la rivière ... financées exclusivement par les radins commerçants du coin pour essayer - sans succès - d'appâter les noctambules du pays.

J.M. : aurais-tu eu honte de présenter une photographie des modestes et minables lumières tamisées proposées cette année par la municipalité à ces ouailles  ?

Je me suis encore trompé sur toi :

je croyais jusqu'ici que tu n'avais plus honte de rien ... depuis que tu avais endossé le cost'art de maire.

--------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article