L'avoir dans le colli'mateur (fin)

Publié le par chercheur d'histoires

Gast-à-gast : Voir ça, et mourir ?  à deux pieds de distance de l'Office du Tourisme de la CC'ânerie pontavéniaise !

Gast-à-gast : Voir ça, et mourir ? à deux pieds de distance de l'Office du Tourisme de la CC'ânerie pontavéniaise !

L'avoir dans le colli'mateur (fin)

"Jeunes de toutes nations, venez vite vous installer Pont-Aven avant que les peintres et les touristes ne rendent le pays inhabitable". (Ça ne vous dit rien cette tirade des années 1880 ?) 

- - - Suite - - -

Pour parfaire le tableau, moi qui n'aime que PGO comme tout vrai pontavénain de couche, je pense qu'il serait intelligent d'affubler les hôtesses du nouvel O.T., des costumes que portaient les pontavénus-beautés lorsqu'elles ont servi de modèles pour le Maître de ce lieu à peinturlurer sans modération, lorsqu'il a croqué l'esquisse du tableau sus...mentionné.

"Croqué qui ?", "Sus quoi ?"  se demande la CHARLiO'T qui avait pourtant décidé ne pas intervenir dans cet article !

.....................................................................

La grande question du jour :

L'avoir dans le coli-mateur, ou pas ?

J.M. l'encombrant : C'est quel jour de l'année 2017 que le Service de Ramassage des encombrants doit passer dans cette très ancienne "ancienne ruelle sympa" du bourg d'en bas de ta commune ?

Des tas de détritus s'accumulent à l'angle de la nouvelle maison du jouir de Gauguin.

J.M. notre sauveur : Tu n'aurais pas tes entrées "aux seins" de la Cc'ânerie pour suggérer à ses caporaux-chefs de remettre en état ce qu'ils ont trouvé d'authentique en investissant ce lieu ...
...  jusqu'à présent sauvegardé des ravages du tourisme intensif !

Ce discret petit coin de bonheur qui avait à peu près gardé : jusqu'à présent !, son caractère  et son esprit d'antan en marge d'un trou de peinturlure lourdement touristiqué, va-t-il intégrer le foutoir général mon général ?

Des qualités que Gauguin : en quête de sauvage et de primitif, n'avait pu qu'apprécier en se baladant dans les petites ruelles de la bourgade durant ses courts séjours dans le bled.

De discrètes ruelles en voie de disparition, tout comme leurs habitants faut-il dire pour tout dire.

 

--------------------------------------------------------------------

La seconde carte postale de l'été 2017 "Souvenir de Pont-Aven" :

A voir absolument : "A deux pieds de distance de l'Office du Tourisme de la CC'ânerie pontavéniaise"

Les touristes vont enfin pouvoir se rincer l'œil sur les minables pépites en béton : mi-figue,

mi-raisin du coin, des aménagements urbains de l'ancienne grande Ville de Pont-Aven.

Le décodeur du jour vous le dit : 

- Une photo en noir et blanc de cette espèce de potiche factice d'un autre temps,

-  "Le code couleurs de Gauguin" communiqué discrètement aux peintres du Hangar't,

- Un cadre made in china acquis aux Emmaüs un jour de grande braderie,

et vous voilà en possession d'un chef d'œuvre très : "Traou mad in Ecole de Pont-Avenizon ! 

... au fiel de Guérande évidemment !

-------------------------------------------------------------------  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article