La honte

Publié le par chercheur d'histoires

Génial : Les phares des voitures en guise d'éclairage de Noël de la rue E BERNARD !

Génial : Les phares des voitures en guise d'éclairage de Noël de la rue E BERNARD !

La honte

Cela dit : laissons les membres de la secte du christ jaune dans leurs cauchem'arts de vieill'arts.

Laissons leur conserv'atroce (envers la population du coin) s'autodétruire dans sa Maison du Jouir.

A trop l'écouter : on imaginerait sans effort pour bientôt ...

...  son autoportrait signé Gauguin, cloué comme un chef d'œuvre en péril ... à ORSAY.

Conclusions : La solide notoriété internationale de Pont-Aven et de son vrai ancien Musée qui avait su dès sa naissance suivre le même chemin vers la Gloire, n'avait nul besoin de vantardises envahissantes pour attirer naturellement tous les amateurs d'art de la terre.

Il y a des excellences qui exigent de la modestie pour rester crédibles.

Le MUSEE DE PONT_AVEN "bien de chez nous" était la Rolls-Royce de la Bretagne.
Avez-vous déjà vu de la PUB de merde pour ce joujou de Prince dans vos can'arts des coin-coins du coin ?

Réfléchissez un peu les connasses Princesses : Ce serait la honte pour cette prestigieuse marque : Vous ne trouvez pas ?  

Et pourtant, en 2016, les Pontaventuristes déboussolés par les événements ont dû se farcir de façon ininterrompue, de la PUB d'enfer pour de minables expositions d'un Musée de France, d'une nullité inimaginable auparavant dans la Cité des anciens Peintres de talent.

  -----------------------------------------------------------------

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article